Ebooks Gratuits

Le plus grand univers d'ebooks au format PDF et EPUB

Trouver votre ebook...

Nous avons trouvé un total de 39 livres disponibles en téléchargement
Chroniques d’un amateur de sciences

Chroniques d’un amateur de sciences

Auteure: Bruno Latour

Nombre de pages: 226

« Amateur de sciences » comme on dit « amateur d’art », Bruno Latour a rédigé chaque mois pour la revue La Recherche son journal de passion en nous parlant de la science en train de se faire, du travail des disciplines, de la profession de chercheur, mais aussi de politique des sciences, de controverses, de vaches folles, de momie... D'un ton vif, tantôt allègre et tantôt polémique, ces courtes chroniques très imagées sont une initiation plaisante et synthétique pour ceux qui voudraient goûter à cette nouvelle approche des sciences sociales, la sociologie de la traduction, qui remet en cause l’ennuyeuse distinction entre « littéraire » et « matheux ».

Où suis-je ?

Où suis-je ?

Auteure: Bruno LATOUR

Nombre de pages: 130

Depuis la terrible expérience du confinement, les États comme les individus cherchent tous comment se déconfiner, en espérant revenir aussi vite que possible au " monde d'avant " grâce à une " reprise " aussi rapide que possible. Mais il y a une autre façon de tirer les leçons de cette épreuve, en tout cas pour le bénéfice de ceux que l'on pourrait appeler les terrestres. Ceux-là se doutent qu'ils ne se déconfineront pas, d'autant que la crise sanitaire s'encastre dans une autre crise bien plus grave, celle imposée par le Nouveau Régime Climatique. Si nous en étions capables, l'apprentissage du confinement serait une chance à saisir : celle de comprendre enfin où nous habitons, dans quelle terre nous allons pouvoir enfin nous envelopper –; à défaut de nous développer à l'ancienne ! Où suis-je ? fait assez logiquement suite au livre précédent, Où atterrir ?Comment s'orienter en politique. Après avoir atterri, parfois violemment, il faut bien que les terrestres explorent le sol où ils vont désormais habiter et retrouvent le goût de la liberté et de l'émancipation mais autrement situées. Tel est l'objet de cet essai sous forme de courts chapitres...

Changer de société, refaire de la sociologie

Changer de société, refaire de la sociologie

Auteure: Bruno LATOUR

Nombre de pages: 409

" Il faut changer de société ", dit-on souvent, et on a bien raison. Mais, pour y parvenir, il faut d'abord s'efforcer de changer la notion même de société, et distinguer deux définitions du social. La première, devenue dominante dans la sociologie, le présente comme l'ombre projetée par la société sur d'autres activités (l'économie, le droit, la science, etc.). La seconde préfère le considérer comme l'association nouvelle entre des êtres surprenants qui viennent briser la certitude confortable d'appartenir au même monde commun. Dans ce second sens, le social se modifie constamment. Pour le suivre, il faut d'autres méthodes d'enquête, d'autres exigences, d'autres terrains. C'est à retracer le social comme association que s'attache depuis trente ans ce qu'on a appelé la " sociologie de l'acteur-réseau " et que Bruno Latour présente ici. Sa proposition est simple : entre la société et la sociologie, il faut choisir. De même que la notion de " nature " rend la politique impossible, il faut se faire à l'idée que la notion de société est devenue l'ennemie de toute pensée du politique. Ce n'est pas une raison pour se décourager... mais l'occasion de...

Latour-Stengers un double vol enchevêtré

Latour-Stengers un double vol enchevêtré

Auteure: Philippe PIGNARRE

Nombre de pages: 206

Certaines grandes amitiés ont marqué l'histoire de la philosophie. À n'en pas douter, celle qui unit Bruno Latour et Isabelle Stengers est de celles-là. S'ils ont très peu écrit en commun, leur compagnonnage dure depuis plus de trente ans et leurs oeuvres respectives ne manifestent leur plénitude que si on en saisit les emprunts réciproques, les croisements et les chassés-croisés. Latour et Sengers ont le même point de départ, qui restera au centre de leurs oeuvres : les pratiques scientifiques, qui font la fierté de notre modernité. Pourquoi nous, modernes, nous définissons-nous comme ceux qui savent alors que les autres seraient condamnés à croire ? Cette question les a amenés à partager la même préoccupation : comment comprendre et vivre dans ce que Latour appelle le " nouveau régime climatique ", et Stengers un " temps de débâcle " ? Le but de ce livre n'est pas de rendre à chacun ce qui lui appartient, mais au contraire de les intriquer toujours davantage ; de suivre au plus près chaque proposition faite par l'un·e et reprise par l'autre (" Grand Partage ", " Modernité ", " cosmopolitique ", " Gaïa ", etc.), toujours selon ses propres moyens, et...

Face à Gaïa

Face à Gaïa

Auteure: Bruno LATOUR

Nombre de pages: 368

À cause des effets imprévus de l'histoire humaine, ce que nous regroupions sous le nom de Nature quitte l'arrière-plan de notre décor séculaire et monte sur scène, au premier plan. L'air, les océans, les glaciers, le climat, les sols : tout ce que nous avons rendu instable, interagit avec nous. Gaïa est le nom du retour sur Terre de tout ce que nous avions envoyé off shore. Nous sommes ces Terriens, qui se définissent politiquement comme ceux qui se préparent à regarder Gaïa de face. James Lovelock n'a pas eu de chance avec l'hypothèse Gaïa. En nommant par ce vieux mythe grec le système fragile et complexe par lequel les phénomènes vivants modifient la Terre, on a cru qu'il parlait d'un organisme unique, d'un thermostat géant, voire d'une Providence divine. Rien n'était plus éloigné de sa tentative. Gaïa n'est pas le Globe, n'est pas la Terre-Mère, n'est pas une déesse païenne, mais elle n'est pas non plus la Nature, telle qu'on l'imagine depuis le XVIIe siècle, cette Nature qui sert de pendant à la subjectivité humaine. La Nature constituait l'arrière-plan de nos actions. Or, à cause des effets imprévus de l'histoire humaine, ce que nous...

Où atterrir ?

Où atterrir ?

Auteure: Bruno LATOUR

Nombre de pages: 127

Peut-on continuer à faire de la politique comme si de rien n'était, comme si tout n'était pas en train de s'effondrer autour de nous ? Dans ce court texte politique, Bruno Latour propose de nouveaux repères, matérialistes, enfin vraiment matérialistes, à tous ceux qui veulent échapper aux ruines de nos anciens modes de pensée. Cet essai voudrait relier trois phénomènes que les commentateurs ont déjà repérés mais dont ils ne voient pas toujours le lien –; et par conséquent dont ils ne voient pas l'immense énergie politique qu'on pourrait tirer de leur rapprochement. D'abord la " dérégulation " qui va donner au mot de " globalisation " un sens de plus en plus péjoratif ; ensuite, l'explosion de plus en plus vertigineuse des inégalités ; enfin, l'entreprise systématique pour nier l'existence de la mutation climatique. L'hypothèse est qu'on ne comprend rien aux positions politiques depuis cinquante ans, si l'on ne donne pas une place centrale à la question du climat et à sa dénégation. Tout se passe en effet comme si une partie importante des classes dirigeantes était arrivée à la conclusion qu'il n'y aurait plus assez de place sur terre pour elles et...

Humanités environnementales

Humanités environnementales

Auteure: Collectif

Nombre de pages: 350

Histoire environnementale, anthropologie de la nature, sociologie de l’environnement... : on assiste, depuis une trentaine d’années, à la multiplication de sciences humaines et sociales qui prennent l’environnement pour objet, et revendiquent de voir ainsi leur épistémologie transformée. Le foisonnement de ces labels est tel que, aujourd’hui, certains souhaitent les rassembler sous une bannière commune, celle d’« humanités environnementales ». Plutôt qu’un manifeste, cet ouvrage propose une histoire des humanités environnementales au prisme des disciplines (anthropologie, histoire, philosophie, géographie, sociologie, études littéraires, sciences politiques, économie, droit). Il retrace pour la première fois l’émergence intellectuelle et institutionnelle de ces domaines d’étude. En prêtant attention à la pluralité des débats et des controverses passés, ce livre décrypte un paysage singulier de la recherche internationale contemporaine : celui des sciences humaines et sociales aux prises avec l’environnement.

L'Attachement aux choses

L'Attachement aux choses

Auteure: Thierry Bonnot

Nombre de pages: 240

Les sciences sociales ont souvent entretenu une vision strictement positiviste des objets, sorte d'échantillons de civilisation infaillibles et univoques. C'était la doctrine de l'objet-témoin. Passer d'une étude des objets en tant que sources d'un savoir sur les hommes en société à une étude des objets comme faits sociaux complexes, dans leur relation avec les hommes et dans leur influence sur les relations entre les hommes, tel est le pari de ce livre. En effectuant un tour d'horizon des travaux récents, l'auteur se propose de retracer l'évolution du traitement des objets par les sciences sociales et notamment par l'anthropologie. La méthode biographique met en évidence l'enchevêtrement des objets dans un réseau d'intérêts particuliers et d'enjeux collectifs, pour mieux saisir le devenir des objets par le jeu de leurs attachements aux acteurs sociaux. Un ensemble d'études de cas, issues d'enquêtes de terrain sur les objets en société, viendra illustrer cette démarche critique touchant à différents domaines de recherches traditionnellement distincts. Quelques propositions conceptuelles et méthodologiques complètent cet ouvrage, pensées comme des...

Le Laboratoire de Gabriel Tarde. Des manuscrits et une bibliothèque pour les sciences sociales

Le Laboratoire de Gabriel Tarde. Des manuscrits et une bibliothèque pour les sciences sociales

Auteure: Louise Salmon

Nombre de pages: 448

Gabriel Tarde (1843-1904) est l'un de ces pionniers des sciences sociales qui proposa une nouvelle analyse de la société de la Belle Époque. En une dizaine d'ouvrages, Tarde formule et systématise une sociologie de la circulation où l'imitation se distingue comme le lien social par excellence et où le tout diffère de la somme de ses parties. La publication conjointe des inventaires des manuscrits de Gabriel Tarde, conservés à Sciences Po (Paris), et de sa bibliothèque, conservée à l'École nationale d'Administration pénitentiaire (Agen), appelle à un retour aux sources primaires de sa pensée, tout en opérant une réunification du laboratoire où Tarde travaillait à son œuvre. L'introduction de Louise Salmon retrace l'histoire du fonds Tarde depuis le manoir familial de La Roque Gageac jusqu'aux lieux où ils sont aujourd'hui accessibles à tous les chercheurs. Elle propose une relecture des manières de faire d'un intellectuel au travers de ses multiples pratiques de lecture et d'écriture : journal intime, saynètes, poèmes, notes de lecture, manuscrits de travail, cours, articles, ouvrages et correspondance. Plus qu'un simple instrument de recherche, cet...

Quand les plantes n'en font qu'à leur tête

Quand les plantes n'en font qu'à leur tête

Auteure: Dusan Kazic

Nombre de pages: 371

Partons à la découverte de fraises, de tomates – jamais hors-sol –, de choux, d'herbes aromatiques, de plantes d'agrément... qui obligent leurs partenaires humains à respecter leurs exigences pour grandir et prospérer. Les paysans et paysannes avec lesquels l'auteur va désherber, cueillir ou rempoter ne parlent jamais des rapports qu'ils entretiennent avec leurs plantes en termes de " production ". Dusan Kazic nous initie à leurs côtés à un monde où se tissent des liens qui donnent naissance à des familles multispécifiques. Les plantes ne sont pas (que) des êtres mangeables, mais des maîtres d'apprentissage, des êtres d'amour, des êtres de travail, des êtres de jeux, des êtres qui parlent à leur manière. Écoutons ces histoires que l'auteur raconte avec passion ! Les paysans " animent " les plantes en tissant avec elles des liens sensibles qu'elles et ils cultivent en agriculture biologique, en conventionnelle, ou encore en agriculture " raisonnée ". Si l'on veut éviter que les terres ne tombent définitivement en ruine, chercher à " produire autrement " ne suffit pas. Il ne s'agit pas d'arrêter de nourrir les humains mais de commencer à penser une...

Politiques de la nature

Politiques de la nature

Auteure: Bruno LATOUR

Nombre de pages: 325

Comment combler le fossé apparemment infranchissable séparant les sciences (chargées de comprendre la nature) et la politique (chargée de régler la vie sociale), séparation dont les conséquences deviennent de plus en plus catastrophiques ? La nature a toujours constitué l'une des deux moitiés de la vie publique – celle qui nous unit –, l'autre moitié formant ce qu'on appelle la politique, c'est-à-dire le jeu des intérêts et des passions – qui nous divise. L'écologie politique a prétendu apporter une réponse mais, à cause des controverses scientifiques qu'elle suscite, à cause de l'incertitude sur les valeurs qu'elle provoque, elle oblige à abandonner la nature comme mode d'organisation publique. Selon Bruno Latour, la solution repose sur une profonde redéfinition à la fois de l'activité scientifique (à réintégrer dans le jeu normal de la société) et de l'activité politique (comprise comme l'élaboration progressive d'un monde commun). Ce sont les conditions et les contraintes de telles redéfinitions qu'il explore ici.

Paris, capitale philosophique

Paris, capitale philosophique

Auteure: Stéphane Van Damme

Nombre de pages: 311

Comment Paris est-il devenu la capitale mondiale des Lumières ? La philosophie moderne serait-elle au fondement même de notre culture urbaine ? Une triple revendication a traversé les Lumières : faire de Paris une patrie de la philosophie, un modèle universel ; montrer qu’il est un laboratoire privilégié pour penser la société ; afficher une nouvelle figure du philosophe, entre solitude studieuse et sociabilité mondaine. On comprend que le philosophe écossais David Hume ait pu déclarer, lors d’un séjour sur les bords de la Seine : « Je suis citoyen du monde ; mais si j’avais à adopter la capitale d’un pays, ce serait celle où je vis à présent. » Stéphane Van Damme décrypte la généa-logie de ce paradoxe entre patriotisme local et universalisme. Il décrit surtout les hauts lieux du savoir dans le Paris d’avant la Révolution et montre comment la vie de l’esprit a pesé sur la géographie urbaine. Agrégé et docteur en histoire, Stéphane Van Damme est chercheur au CNRS à la Maison française d’Oxford. Spécialiste des relations entre savoirs et cultures politiques dans les capitales européennes, il a publié Descartes, essai sur une grandeur...

Un air familier ?

Un air familier ?

Auteure: Léa Kamoun , Stéphane Frioux , Isabelle Roussel , François Mélard , Florian Charvolin

Nombre de pages: 238

Pollutions au mercaptan, particules de moteur diesel dans l'air, odeurs de raffineries, rejets d'anhydrides sulfureux... nous avons tous périodiquement l'impression de vivre dans un monde irrespirable. Cet air, si familier qu'il passe aussi inaperçu que le fait de le respirer, est devenu avec le progrès scientifique et l'industrialisation une affaire d'expertise et de politiques publiques. L'ouvrage montre comment l'air se manifeste dans la vie de nos concitoyens depuis le milieu du xixe siècle : affaire de perception d'abord, de revendication ensuite, et finalement, depuis les années 1950, d'appareillage technique. La population est acteur à plus d'un titre de la politique de l'air, publique comme privée : elle multiplie les plaintes, s'élève contre la pollution chronique, est la destinataire d'informations techniques comme l'indice atmo, mène des actions locales pour lutter contre les gènes, etc. C'est ce que montre cet ouvrage dans une enquête qui associe historien, sociologue, politiste et géographe. Et l'on pourra ainsi se demander si mesurer l'air est une façon d'exprimer sa foi dans la maîtrise « sur » les problèmes environnementaux par la modernisation...

Ce que les savants pensent de nous et pourquoi ils ont tort

Ce que les savants pensent de nous et pourquoi ils ont tort

Auteure: Pierre VERDRAGER

Nombre de pages: 230

Une violente remise en cause des présupposés de la "sociologie critique" de Bourdieu, coupable de déposséder les dominés et les militants de leur force critique et politique. (Cette édition numérique reprend, à l'identique, l'édition originale de 2010). La sociologie de Pierre Bourdieu, qui s'est imposée bien au-delà du monde universitaire, est devenue incontournable. Et, dans le même temps, l'homme était devenu un défenseur des dominés et des opprimés, un militant de justes causes. Ce livre reprend tous les grands chantiers ouverts par le sociologue, mort en 2002 ? les femmes, les classes populaires, les sciences, l'Algérie, l'épistémologie ? afin de bien comprendre son mode d'exploration du monde. En confrontant les positions de Bourdieu à celles d'autres chercheurs, Pierre Verdrager fait apparaître des traits permanents qui caractérisent la " sociologie critique " qu'il a fondée : une sociologie qui requiert des gens capables de trop peu, vulnérables en tout, mais des sociologues capables de tout et vulnérables en rien ! C'est le paradoxe du libérateur qui est contraint, pour libérer, d'aliéner ; mais aussi de s'aliéner, s'interdisant de voir que,...

Des Indiens rebelles face à leurs juges

Des Indiens rebelles face à leurs juges

Auteure: Jimena Paz Obregón Iturra

Nombre de pages: 500

Cet ouvrage explore les points d’articulation entre rituels et conflits dans le centre-sud du Chili à la fin du XVIIe siècle. La recherche se déploie autour d’une source privilégiée, par sa richesse et par son caractère inédit : les actes manuscrits d’une enquête-procès que les autorités hispano-créoles intentèrent à quatorze Araucans-Mapuches, treize hommes et une femme chamane. La procédure judiciaire, initiée pour sorcellerie, se doubla rapidement d’une dimension puissamment politique. Ces actes judiciaires inédits – miraculeusement conservés – sont l’objet d’une édition critique en annexe.

Pour une hybridation entre arts et sciences sociales

Pour une hybridation entre arts et sciences sociales

Auteure: Boris Grésillon

Ce livre part d’un double constat : les chercheurs en sciences sociales comme les créateurs peinent de plus en plus à saisir et à déchiffrer le monde contemporain dans sa globalité. Le renouvellement de leurs concepts, de leurs méthodes et de leurs pratiques ne suffit plus à assurer leur pérennité. Face à cette impasse, Boris Grésillon propose une piste originale : et si la rencontre, l’entrelacement voire l’hybridation des sciences sociales et des arts leur permettaient de dépasser leurs limites et d’échafauder ensemble de nouveaux protocoles de travail, d’imaginer d’autres problématiques, d’inventer un langage commun ? Et si le pas de deux des arts et des sciences s’avérait scientifiquement fécond ? L’auteur explore cette hypothèse et la soumet à un examen théorique, pratique et opérationnel. Il en ressort un essai foisonnant, basé sur un corpus renouvelé autant que sur des récits concrets de rencontres fructueuses entre artistes et chercheurs.

Créativité intermédiatique au Togo et dans la diaspora togolaise

Créativité intermédiatique au Togo et dans la diaspora togolaise

Auteure: Susanne Gehrmann , Dotsé Yigbe

Nombre de pages: 298

Les articles rassembles dans le present ouvrage collectif donnent un apercu de la diversite et de la complexite des relations que les differents medias et arts entretiennent dans le contexte de la scene culturelle togolaise d'aujourd'hui. Les articles combinent ainsi la reflexion sur le concept de l'intermedialite avec la connaissance precise des donnees postcoloniales et diasporiques de la creativite des auteurs et artistes togolais.

Ce à quoi nous tenons

Ce à quoi nous tenons

Auteure: Émilie HACHE

Nombre de pages: 249

Avec la crise écologique, l'air que nous respirons, l'eau que nous buvons, les forêts qui nous entourent ne sont plus des choses qui vont de soi et que l'on peut traiter avec indifférence. Nous découvrons qu'elles ne sont plus des ressources inépuisables ni des ressources tout court au sens de simples moyens au service de nos propres fins. Nous n'en avons donc pas fini avec la morale. Mais fabriquer une morale qui inclue les relations que les humains entretiennent avec les animaux, les montagnes, les océans, le climat, etc. implique de nouvelles propositions. Celles-ci ne peuvent pas être la simple déclinaison de principes universels fondés a priori, mais elles doivent s'appuyer sur les multiples expérimentations en cours, engagées aussi bien par des scientifiques que des éleveurs, des économistes, des patients ou encore des activistes se mêlant souvent de ce qui n'est pas censé les regarder. En s'attachant à décrire au plus près ce à quoi nous tenons et non à prescrire ce qu'il faudrait faire, sans jamais séparer ce souci moral de ses conséquences politiques, Émilie Hache explore de nouvelles façons de prendre en compte ces différents êtres. Elle propose ...

En finir avec le capitalovirus

En finir avec le capitalovirus

Auteure: Jean-Marie Harribey

Nombre de pages: 240

Le capitalisme mondial traverse une crise systémique de longue durée et multidimensionnelle, et la pandémie Covid-19 est apparue comme le symptôme du paroxysme de ses contradictions sociales et écologiques : marchandisation et exploitation à outrance du travail et de la nature semblent avoir atteint un niveau insoutenable. Cette crise nous fait prendre conscience de la fragilité des sociétés et de l’incertitude concernant l’avenir. Fragilité parce que la technique crée un nouveau problème quand elle prétend en résoudre un. Incertitude parce que le temps long échappe à l’horizon humain, tant le capitalisme a fait de la vitesse et surtout de son accélération le moyen de raccourcir le temps. La vie au ralenti due au confinement a ainsi ouvert de nouvelles questions : quel est le prix de la vie ? quelle est la place du travail ? Quel est notre rapport au progrès ? à la nature ? Les voies sont ouvertes pour penser des modèles de société non soumis à la marchandisation des activités humaines et de tout le vivant : il n’y a pas de « fin » de l’histoire, des alternatives au capitalisme sont possibles et surgissent au creux des failles du système :...

Revue Anthropologie des connaissances, Vol. 3

Revue Anthropologie des connaissances, Vol. 3

Auteure: Collectif

Nombre de pages: 528

La Revue d’anthropologie des Connaissances se propose d’explorer un champ de réflexion formé de nombreux travaux à la fois théoriques et pratiques qui visent à montrer comment la connaissance se forme et se diffuse.La revue publie des articles en provenance des sciences sociales qui s’attachent à l’étude des connaissances réalisées comme discours, comme pratiques, ou comme dispositifs techniques ; sur les conditions de leur production, de leur utilisation, de leur transmission et, plus largement, de leur mobilisation par les collectifs d’humains. Le terme « anthropologie » est pris ici non pas dans son sens particulier, mais au sens général d’enquête multidisciplinaire sur les pratiques et les conduites, sur les représentations et les idéologies, sur les professions, les organisations et les institutions, sur les techniques et les productions dans leurs singularités historiques.

À la recherche de Stephen Hawking

À la recherche de Stephen Hawking

Auteure: Hélène Mialet

Nombre de pages: 168

Parmi les grands mythes modernes, certains sont liés à la science, tel le cerveau d’Einstein épinglé par Roland Barthes dans ses Mythologies. Dans cette lignée de l’« homme-cerveau » a pris place plus récemment Stephen Hawking, le génial astrophysicien anglais immobilisé dans un fauteuil roulant par une maladie dégénérative, ce qui ne l’a pas empêché de percer les secrets des trous noirs, d’occuper la chaire d’Isaac Newton à Cambridge, ni d’écrire des best-sellers mondiaux, comme sa Brève histoire du temps dans les années 1990. Empruntant aux ethnologues leurs outils d’enquête et d’analyse, Hélène Mialet a entrepris d’en savoir plus et de comprendre comment s’est édifié le mythe Hawking. Première surprise : Hawking est certes un homme comme les autres mais aussi un ensemble complexe d’individus et de machines interconnectés. Second sujet d’étonnement : si on reste à distance du personnage, on peut s’en faire une image relativement nette – celle, uniformisée, que proposent de lui les médias. Or plus on s’approche physiquement de lui, plus l’image se brouille... Quant à savoir où se trouve Stephen Hawking, quelque part...

L'innovation technique

L'innovation technique

Auteure: Patrice FLICHY

Nombre de pages: 231

Comment naît l'innovation technique ? N'est-elle qu'un génial Eurêka auquel on associe un processus de diffusion ? N'est-elle pas au contraire un processus complexe de confrontation, de négociation qui associe de nombreux acteurs techniques mais aussi les usagers ? Comment se réadapte un projet technique en fonction des multiples variations de l'environnement ? Telles sont quelques-unes des questions auxquelles entend répondre ce livre. Comment naît l'innovation technique ? N'est-elle qu'un génial Eurêka auquel on associe un processus de diffusion ? N'est-elle pas au contraire un processus complexe de confrontation, de négociation qui associe de nombreux acteurs techniques mais aussi les usagers ? Comment se réadapte un projet technique en fonction des multiples variations de l'environnement ? Telles sont quelques-unes des questions auxquelles entend répondre ce livre. Pour ce faire, l'auteur présente d'abord un panorama critique –; clair et synthétique –; des différentes théories de l'innovation proposées par les différentes sciences sociales (sociologie, histoire, économie, anthropologie). Il montre que traditionnellement, nombre d'entre elles ont reposé...

Sociologie de la traduction

Sociologie de la traduction

Auteure: Madeleine Akrich , Michel Callon , Bruno Latour

Nombre de pages: 303

Au début des années 80, un groupe de chercheurs de l'Ecole des mines se penche sur un aspect du monde contemporain négligé par les sciences sociales : les sciences et les techniques. Comment sont-elles produites ? Comment leur validité ou leur efficacité sont-elles établies ? Comment se diffusent-elles ? Comment contribuent-ils à transformer le monde ? Ces travaux donnent naissance à une approche aujourd'hui reconnue: la sociologie de la traduction, dite aussi théorie de l'acteur réseau, avec ses concepts clefs, la traduction, l'intéressement, le script, la controverse, etc. Cette théorie est si féconde que les sciences sociales mobilisent désormais très largement ses concepts, mais aussi ses règles de méthodes et ses outils de travail. Or, nombre de ses textes fondateurs n'étaient pas ou plus disponibles en français. En rassemblant des textes de trois de ses pionniers, Madeleine Akrich, Michel Callon et Bruno Latour, on permettra au lecteur de comprendre les développements de la sociologie de la traduction et la manière dont elle a interrogé le lien social, les machines, les objets; les usagers, les pratiques scientifiques. Pour montrer en conclusion...

Le génie des Modernes. La musique au défi du XXIe siècle

Le génie des Modernes. La musique au défi du XXIe siècle

Auteure: Lionel Esparza

Nombre de pages: 305

Le génie des Modernes est une réflexion de fond sur le devenir de la musique classique dans les sociétés occidentales, notamment européenne. Partant du constat du dépérissement de cet univers (public vieillissant mal renouvelé, image élitiste persistante malgré les efforts des acteurs concernés, éducation à la pratique amateur ou professionnalisante de plus en plus ténue, survie sous perfusion - subventions -), il tente d'en établir les causes en questionnant notamment le rapport de l'homme au sacré (l'art fut-il et est-il encore sacré ? et l'artiste ?), à la culture savante et populaire. Ne se posant jamais en censeur ou en défaitiste, mais en prenant un recul pour observer la crise actuelle du monde musical classique (y compris celle due au Covid-19) à l'aune des siècles et de l'Histoire.

Evaluer et valoriser

Evaluer et valoriser

Auteure: François Vatin

Nombre de pages: 306

" Les marchés ne peuvent faire abstraction de la matérialité du monde ", écrit Michel Gallon dans la postface de cet ouvrage. Les acteurs économiques s'efforcent donc sans relâche d'" expliciter les qualités marchandes, c'est-à-dire calculables en termes monétaires, d'un journal, d'un travailleur intermittent, d'un corps d'agneau, d'une cocotte-minute, d'une transmission téléphonique ou du fonctionnement d'un hôpital ", etc. Produit d'une longue réflexion collective, ce livre dirigé par François Vatin s'attache à étudier la genèse de la valeur économique dans ces dispositifs de mesure. Cherchant à penser l'économie en amont du marché, il offre une contribution originale au renouveau de la sociologie économique française. Un exemple en forme de clin d'oeil à La Fontaine éclaire cette démarche novatrice : " L'agneau est dès sa naissance un être composite, engagé dans plusieurs existences parallèles. Il ne cesse jamais d'être un véritable agneau, bien vivant et bêlant, mais l'éleveur l'élève pour qu'il devienne ce qu'il est déjà : un agneau mort qui devra convaincre les clients des supermarchés ou celui des boucheries de luxe, un agneau dont le ...

Langage, organisations, situations et agencements

Langage, organisations, situations et agencements

Auteure: Jacques Girin

Nombre de pages: 442

Au cours des deux dernières décennies, le champ de la recherche en gestion et des études organisationnelles a connu une croissance considérable. Parmi les productions dans le champ de langue française, certaines font date. Les travaux de notre regretté collègue Jacques Girin, regroupés dans cet ouvrage, entrent dans cette catégorie. Jacques Girin a en effet produit, au cours de sa carrière, un certain nombre d'articles et de chapitres d'ouvrages qui ont joué un rôle important. Jusqu'ici éparpillés dans des supports variés, parfois confidentiels, ils ont été regroupés ici dans un seul et même ouvrage pour permettre à tout enseignant-chercheur de langue française d'avoir accès à une pensée à la fois riche, originale et d'une grande pertinence pour la recherche contemporaine en gestion. Le lecteur pourra voir combien Jacques Girin s'affirme à travers ses travaux comme un des pionniers de la réflexion sur le langage dans les organisations, dans l'univers tant francophone que non francophone, combien l'idée de situation de gestion est féconde et combien ses positions sur la manière de faire de la recherche de terrain sont également originales. Nous sommes ...

Agglomérer

Agglomérer

Auteure: Benedikte Zitouni

Nombre de pages: 331

Ce livre montre comment les fonctionnaires de l'Etat ont réussi à guider et à façonner l'agglomération bruxelloise. Il dissèque des archives de l'Etat afin de montrer comment au 19e siècle celui-ci a réussi à construire et à véhiculer une réflexion sur le temps, sur l'avenir et sur l'agencement auprès des autres protagonistes de la ville. Il démontre qu'aux mains des fonctionnaires de l'Etat, les quatre outils usuels de l'urbanisation que sont l'alignement, la projection, le régime urbain et le nivellement se sont modifiés jusqu'à devenir à la fois des énigmes philosophiques et des forces de la mutation territoriale elle-même.

La fabrique des folies

La fabrique des folies

Auteure: Mikkel Borch-Jacobsen

Nombre de pages: 360

À la fin du xixe siècle, les personnes « nerveuses » souffraient d’hystérie ou de neurasthénie et étaient traitées à l’aide de l’électrothérapie, de l’hypnose ou de la psychothérapie. De nos jours, elles ont toutes les chances d’être atteintes de dépression ou de trouble bipolaire et d’être soignées avec des médicaments psychotropes. Dans le même temps, on constate que les antidépresseurs ne produisent aucune amélioration chez les neurasthéniques chinois et que la dépression, contrairement à l’anxiété, était jusqu’à une date récente pratiquement inconnue au Japon. Pourquoi ces étonnantes disparités ? Dans ce nouveau recueil, Mikkel Borch-Jacobsen poursuit une réflexion sur l’historicité et la variabilité des troubles mentaux entamée dans Folies à plusieurs, en l’élargissant aux nouvelles folies promues de nos jours par l’industrie pharmaceutique : dépression, trouble bipolaire, hyperactivité, anxiété sociale. Les essais ici réunis couvrent l’ensemble du champ psy depuis plus d’un siècle et proposent, sous forme d’histoires et de textes très vivants, une critique de toutes les théories – psychanalyse,...

Architecture & économie

Architecture & économie

Auteure: Grégoire Bignier

Nombre de pages: 155

L'économie circulaire s'impose peu à peu comme une alternative à l'économie linéaire qui est le modèle économique de notre monde contemporain. En s'appuyant sur une critique de la production architecturale actuelle, l'auteur présente les différents volets de l'économie circulaire et les illustre de cas réels. Ecologie industrielle, recyclage et économie sociale et solidaire constituent les principales hypothèses auxquelles conduit son exposé. Articulées entre elles, elles forment un outil qui offrira une approche circulaire aux architectes qui sauront s'en emparer. C'est ainsi que l'économie circulaire appelle une définition actualisée et étendue de l'architecture du XXIe siècle. A l'heure où l'Europe s'interroge sur les orientations quelle veut donner à son développement, cet ouvrage voudrait contribuer à en proposer un mode opératoire urbain. L'approche découle de l'expérience professionnelle de l'auteur autant que de son enseignement, ce livre ayant pour origine son cours en cycle master à l'école d'architecture de Paris/Val-de-Seine. Il complète le précédent ouvrage de l'auteur, Architecture et écologie, comment partager le monde habité ?,...

Au bonheur des morts

Au bonheur des morts

Auteure: Vinciane DESPRET

Nombre de pages: 187

" Faire son deuil ", tel est l'impératif qui s'impose à tous ceux qui se trouvent confrontés au décès d'un proche. Se débarrasser de ses morts est-il un idéal indépassable auquel nul ne saurait échapper s'il ne veut pas trop souffrir ? L'auteure a écouté ce que les gens racontent dans leur vie la plus quotidienne. " J'ai une amie qui porte les chaussures de sa grand-mère afin qu'elle continue à arpenter le monde. Une autre est partie gravir une des montagnes les plus hautes avec les cendres de son père pour partager avec lui les plus beaux levers de soleil, etc. " Elle s'est laissé instruire par les manières d'être qu'explorent, ensemble, les morts et les vivants. Elle a su apprendre de la façon dont les vivants se rendent capables d'accueillir la présence de leurs défunts. Depuis un certain temps, les morts s'étaient faits discrets, perdant toute visibilité. Aujourd'hui, il se pourrait que les choses changent et que les morts soient à nouveau plus actifs. Ils viennent parfois réclamer, plus fréquemment proposer leur aide, soutenir ou consoler... Ils le font avec tendresse, souvent avec humour. On dit trop rarement à quel point certains morts peuvent nous ...

Une autre foi

Une autre foi

Auteure: Loïc le Pape

Nombre de pages: 200

La conversion religieuse est un processus énigmatique, parfois insaisissable, entre les bouleversements spirituels et leur encadrement religieux, entre la portée d’un changement individuel et l’ampleur de ses effets sociaux. À partir d’une ethnographie de la conversion religieuse menée durant plusieurs années et avec une optique comparative inédite entre les trois monothéismes, l’ouvrage détaille la façon dont on se convertit aujourd’hui en France. Loin de l’idée communément admise de l’abjuration soudaine d’un individu, ce livre montre le rôle central de la nouvelle religion dans l’émergence d’un récit de conversion et l’importance cruciale des proches (familles et amis) dans l’évolution spirituelle des convertis qui vivent en quelque sorte un coming-out religieux. En laissant une large place à ceux qui traversent, encadrent et accompagnent cette odyssée spirituelle, l’ouvrage détaille les étapes de la conversion religieuse en montrant ce qui est attendu des convertis et les façons dont ils s’emploient à y répondre. L’auteur développe une conception relationnelle des conversions religieuses tout en questionnant la place...

L'Homme spatial. La construction sociale de l'espace humain

L'Homme spatial. La construction sociale de l'espace humain

Auteure: Michel Lussault

Nombre de pages: 400

Qu'y a-t-il de commun entre le tsunami du 26 décembre 2004 qui ravagea les littoraux d'Asie du Sud, la diffusion du virus du SRAS, en 2003, la promotion de l'image d'une ville, des contestations locales pour empêcher l'implantation d'un incinérateur, un micro-conflit entre deux individus assis en face à face, la volonté d'un élu de changer le nom de la région qu'il dirige, et la candidature malheureuse de Paris aux Jeux Olympiques de 2012 ? D'être des phénomènes sociaux et des phénomènes spatiaux. Et de n'être pleinement compréhensibles que si l'on n'occulte pas cette dimension spatiale. Alors que l'existence des êtres humains, à chaque instant, est spatiale, alors que la mondialisation se manifeste et s'exprime au jour le jour par des phénomènes spatiaux spectaculaires, abondamment médiatisés, il est curieux de constater que l'espace reste un point aveugle de nos réflexions sur les sociétés. Ce livre tente de pallier cet oubli. Il propose au lecteur un mode d'emploi de l'espace humain (notamment urbain) et s'efforce de dégager les implications politiques et sociales d'une telle approche. Michel Lussault, géographe, est professeur à l'université...

Les villes à la croisée des stratégies globales et locales des enjeux climatiques

Les villes à la croisée des stratégies globales et locales des enjeux climatiques

Auteure: Florence Rudolf

Nombre de pages: 374

La question des changements climatiques est d'abord scientifique, mais, en amont comme en aval, il y a aussi des enjeux sociaux, politiques, économiques et même culturels. Les rapports successifs du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) ont contribué à intéresser les sciences sociales à l'importance de ces enjeux. A mesure que les perturbations du système climatique se confirmaient, les sciences économiques, les relations internationales, le droit, la gestion et l'urbanisme en ont mesuré l'impact. Quant à la sociologie, si on lui a fait le reproche de s'y être peu intéressé, des travaux récents témoignent de sa contribution dans le domaine. Que peuvent apporter ces différents éclairages à la compréhension de l'enjeu climatique et à la controverse publique que cette question soulève? Les auteurs de cet ouvrage ont tenté d'y répondre.

Impostures intellectuelles

Impostures intellectuelles

Auteure: Alan Sokal , Jean Bricmont

Nombre de pages: 288

Au printemps 1996, une revue américaine fort respectée -- Social Text -- publiait un article au titre étrange : " Transgresser les frontières : vers une herméneutique transformative de la gravitation quantique. " Son auteur, Alan Sokal, étayait ses divagations par des citations d'intellectuels célèbres, français et américains. Peu après, il révélait qu'il s'agissait d'une parodie. Son but était de s'attaquer, par la satire, à l'usage intempestif de terminologie scientifique et aux extrapolations abusives des sciences exactes aux sciences humaines. Plus généralement, il voulait dénoncer le relativisme postmoderne pour lequel l'objectivité est une simple convention sociale. Ce canular a déclenché un vif débat dans les milieux intellectuels, en France et à l'étranger. Dans ce livre, les auteurs ont rassemblé et commenté des textes illustrant les mystifications physico-mathématiques de Jacques Lacan, Julia Kristeva, Luce Irigaray, Bruno Latour, Jean Baudrillard, Gilles Deleuze, Félix Guattari et Paul Virilio, auteurs qui jouissent tous d'une grande notoriété aux États-Unis. Ils montrent que, derrière un jargon imposant et une érudition scientifique...

Les débats du numérique

Les débats du numérique

Auteure: Maryse Carmes , Jean-Max Noyer

Nombre de pages: 279

Le « plissement numérique » du monde est en cours et ce processus affecte les socles anthropologiques de nos sociétés. Le tissage continu, des écritures, des flux et des données, des êtres et des objets, de leurs pratiques, bref l’écologie de ces relations, de ces nouveaux territoires, ne cesse de croître sous ces conditions. Ces transformations sont loin d’être consensuelles et elles mettent en tension les agencements socio-techniques, cognitifs, économiques, environnementaux, culturels, professionnels... Cet ouvrage a pour but d’appréhender des « débats du numérique » en les éclairant de regards issus de champs disciplinaires différents. Sont ici rassemblées des contributions de chercheurs et de praticiens analysant le passage à de nouveaux modes de gouvernance du web et des collectifs numériques, à de nouvelles économies politiques des savoirs et des « Data » : la régulation d’Internet et la complication croissante de ses infrastructures et des acteurs qui les produisent ; le renouvellement puissant des « Commons » et des intelligences collectives soutenu par le mouvement hétérogène de l’Open Data ; le web des données et la question...

Devenirs urbains

Devenirs urbains

Auteure: Jean-Max Noyer , Maryse Carmes

Nombre de pages: 378

Le processus d'urbanisation est protéiforme. Les transformations qui affectent les écologies urbaines, en particulier sous les conditions de l'extension du milieu numérique sont profondes. La place grandissante des infrastructures des réseaux numériques et leurs traductions contrastées en terme d'organisation politique et économique, l'explosion de l'Internet des objets, la prolifération des interfaces nomades, et la production compulsionnelle de « Data », tout cela travaille les modes de gouvernance, les modes d'existence ainsi que les processus de subjectivation qui les accompagnent. En prenant comme point d'appui la question des « smart cities », des « data cities », cet ouvrage examine tout d'abord les tensions qui parcourent les divers modèles politiques, organisationnels des villes et le rapport entre interfaces urbaines et techno-politiques d'infrastructure décentralisée. En réunissant différentes perspectives (de chercheurs, d'urbanistes, de responsables de projets) et à partir de nombreux exemples à travers le monde, sont interrogées les formes d'actualisation des intelligences et des modes d'existence dans la « ville numérique ». Est notamment...

Derniers livres et auteurs recherchés