Trouver votre ebook...

Liste des livres et Ebooks trouvés
Nous avons trouvé un total de 20 livres disponibles en téléchargement
Écrits philosophiques

Écrits philosophiques

Auteure: Karl Marx ,

Nombre de pages: 432

Si Marx fascine tant les philosophes, c’est peut-être parce qu’il a si vigoureusement dénoncé l’illusion de « la philosophie », le « discours de la mauvaise abstraction », toujours idéaliste même sous des dehors matérialistes, et toujours stérile malgré sa grandiloquence. Pourtant, à n’en pas douter, comme le montrent les cent textes rassemblés dans cette anthologie – pris dans les oeuvres de jeunesse et surtout dans Le Capital et ses brouillons –, l’oeuvre de Marx est d’une éclatante richesse philosophique. L’introduction de Lucien Sève revisite le corpus marxien et expose pour la première fois avec précision le réseau catégoriel d’ensemble qui constitue le fond de la « Logique du Capital » : essence, abstraction, universalité, objectivité, matière, forme, rapport, contradiction dialectique, histoire, liberté... Outre l’introduction et les notes qui accompagnent chacun de ces textes, un index des concepts philosophiques détaillé contribue à faire de ce volume un précieux instrument de travail et de culture. Cent textes choisis, traduits et présentés par Lucien Sève.

Misère de la philosophie

Misère de la philosophie

Auteure: Karl Marx ,

Nombre de pages: 260

À l'occasion d'une célèbre polémique avec Proudhon, Marx règle, dans Misère de la philosophie, ses comptes avec une certaine idée du socialisme et de l'économie. Critiquant le socialisme "petit-bourgeois", il précise ses thèses et en donne une version très accessible dans un texte brillant - et directement écrit en français - qui peut servir d'introduction pour qui veut s'initier à cet auteur. Outre la préface de Jean Kessler, qui répond à la question: "Peut-on encore lire Marx aujourd'hui?", le lecteur trouvera ici rééditée une lettre de Proudhon à Marx dans laquelle il repousse l'idée de révolution brutale.

L'Opium du peuple

L'Opium du peuple

Auteure: Karl Marx ,

Nombre de pages: 64

Karl Marx (1818-1883) rédige sa Contribution à la critique de la philosophie du droit de Hegel après avoir fui la censure pratiquée en Prusse dans le Paris bouillonnant de la monarchie de Juillet. En 1844, il fait paraître son Introduction en revue. Dès les premières lignes, il mène tambour battant sa critique des régimes réactionnaires en Allemagne et s’attaque à la question politique de la religion : « Le véritable bonheur du peuple exige que la religion soit supprimée en tant que bonheur illusoire du peuple. » Sa qualification d’« opium du peuple » marque les esprits et passera à la postérité. Le jeune Marx opère sa mue : sa critique radicale de la religion est la première pierre de sa lutte politique, contre l’exploitation de l’homme par l’homme, vers la Révolution.

Contribution à la critique de la philosophie du droit de Hegel

Contribution à la critique de la philosophie du droit de Hegel

Auteure: Karl MARX ,

Nombre de pages: 48

La polé­mi­que lit­té­raire lancée par Marx contre Hegel et sa phi­lo­so­phie du droit sert ici de pré­texte pour aborder la question du pro­lé­ta­riat et de son asser­vis­se­ment par l’État, l’argent et la reli­gion. Avec ce texte d’une force polémique rarement égalée, le jeune Marx passe du "démocratisme" au communisme, "remettant sur ses pieds" la dialectique hégélienne. C'est dans cet ouvrage que se trouve la phrase sans doute la plus connue de Karl Marx : "La religion est l'opium du peuple". Théo­ri­cien révo­lu­tion­naire alle­mand et figure majeure du mou­ve­ment ouvrier, Karl Marx (1818-1883) fut également historien, sociologue et jour­na­liste. Enga­gé poli­ti­que­ment dans la Ligue des Communistes aux côtés de Engels puis dans l’Association inter­na­tio­nale des tra­vailleurs, on lui doit une description minutieuse des mécanismes du capitalisme et une théorie érudite de l'économie politique. Sa pensée se fonde sur l'humain en tant qu'être pensant mais avant tout agissant.

Les dépossédés

Les dépossédés

Auteure: Daniel Bensaïd ,

Nombre de pages: 126

En 1842, Karl Marx publie une série d’articles concernant les débats à la Diète rhénane à propos du vol de bois. Droit de propriété, liberté de la presse, rapport du délit à la peine : tels sont les enjeux de ces articles. L’essor du capitalisme entraînait alors un déplacement de la ligne de partage entre le droit coutumier des pauvres (glanage ou ramassage du bois mort) et le droit de plus en plus envahissant des propriétaires. Deux ans plus tôt, le fameux pamphlet de Proudhon Qu’est-ce que la propriété ? avait fait scandale en s’en prenant aux justifications libérales de l’appropriation privée. Plus d’un siècle et demi plus tard, les controverses en cours sur le brevetage du vivant, la propriété intellectuelle, le droit opposable au logement, etc., donnent aux questions théoriques et juridiques soulevées à l’époque une troublante actualité. À partir d’une lecture des articles de Marx, Daniel Bensaïd revient sur les sources philosophiques du débat pour en dégager les enjeux actuels. Aujourd’hui comme hier, les dépossédés se soulèvent contre la privatisation du monde et la logique glaciale du calcul égoïste. Daniel Bensaïd...

Transitions et subordinations au capitalisme

Transitions et subordinations au capitalisme

Auteure: Maurice Godelier ,

Nombre de pages: 428

Aujourd'hui que le capitalisme va connaître une nouvelle expansion mondiale sur les débris du système « socialiste » qui se présentait comme son alternative, une dizaine d'anthropologues analysent des mécanismes et des formes de subordination et même de transition au capitalisme au sein de diverses sociétés locales d'Europe, d'Amérique latine, d'Asie et d'Océanie. Ils montrent comment le développement de la production marchande et de l'usage de la monnaie décompose d'anciennes formes d'organisation sociale qui peuvent disparaître entièrement, végéter pendant des siècles dans un faux archaïsme, ou se réorganiser sur d'autres bases fournies par le capitalisme lui-même. Un processus mondial commencé il y a plusieurs siècles mais plus que jamais d'actualité.

Marx dans le jardin de Darwin

Marx dans le jardin de Darwin

Auteure: Ilona Jerger ,

Nombre de pages: 293

Angleterre, 1881: deux des plus grands penseurs du XIXesiècle vivent à quelques miles l’un de l’autre. Charles Darwin dans une belle demeure du Kent et Karl Marx dans un faubourg de Londres. Tous deux ont révolutionné le monde des idées et scandalisé par leurs audaces nombre de leurs contemporains. Darwin, avec sa théorie de l’évolution, a déconstruitle mythe de la Création et, à la fin de sa vie, il poursuit encore des recherches quotidiennes: sur le ver de terre. Ce doux savant se doute-t-il qu’il sera encore contesté au XIXesiècle par des «créationnistes» religieux de tous bords? Marx, plus coléreux, attend la nécessaire révolution qu’il annonce depuis des lustres et peine, dans la misère, à compléter le tome I de son Capital. La romancière imagine qu’ils ont le même jeune médecin et confident, et que ces deux géants finissent, un soir, par se rencontrer. Les controverses qui les occupent restent terriblement actuelles.

Le Caractère fétiche de la marchandise et son secret

Le Caractère fétiche de la marchandise et son secret

Auteure: Karl MARX ,

Nombre de pages: 48

Dans le monde de l'économie, le caractère fantasmagorique de la marchandise est nommé fétichisme par Karl Marx. Afin d'analyser les formes que prennent les rapports sociaux engendrés par l'échange marchand, l'auteur cherche à décrypter le secret de la valeur. De ces pages géniales, qui appartiennent au premier chapitre du livre I du Capital, sont directement issues la théorie de la réification de Luckacs et celle du spectacle de Debord. Théo­ri­cien révo­lu­tion­naire alle­mand et figure majeure du mou­ve­ment ouvrier, Karl Marx (1818-1883) fut également historien, sociologue et jour­na­liste. Enga­gé poli­ti­que­ment dans la Ligue des Communistes aux côtés de Engels puis dans l’Association inter­na­tio­nale des tra­vailleurs, on lui doit une description minutieuse des mécanismes du capitalisme et une théorie érudite de l'économie politique. Sa pensée se fonde sur l'humain en tant qu'être pensant mais avant tout agissant.

Laïcité et humanisme

Laïcité et humanisme

Auteure: Charles Le Blanc ,

Nombre de pages: 150

Laïcité et humanisme : un titre et deux mots de grande actualité tant au Québec qu’ailleurs dans le monde. Cet ouvrage, avec des contributions d’acteurs clés qui alimentent le débat sur le sens et la définition de la laïcité dans le Québec du XXIe siècle, arrive à point nommé.

La formation de la pensée économique de Karl Marx

La formation de la pensée économique de Karl Marx

Auteure: Ernest Mandel ,

Nombre de pages: 208

Dans cet ouvrage, Ernest Mandel décrit l’évolution de la pensée de Marx dans le domaine de l’économie. C’est-à-dire qu’il essaie de mettre en lumière les principales découvertes économiques de Karl Marx avant qu’il ne rédige Le Capital. L’auteur cherche donc à préciser les rapports entre les œuvres de jeunesse et les œuvres de la maturité. Ce livre s’achève par une analyse minutieuse de la place que le concept d’aliénation occupe dans l’œuvre de Marx, aux différentes phases de son évolution, soulignant ainsi l’importance de ce concept pour la théorie marxiste en général.

Richard Stallman et la révolution du logiciel libre

Richard Stallman et la révolution du logiciel libre

Auteure: Richard M. Stallman , Sam Williams , Christophe Masutti ,

Nombre de pages: 324

Une référence historique pour mieux comprendre l'histoire et l'avenir de l'informatique et les origines du mouvement du logiciel libre Cette biographie autorisée de Richard Stallman éclaire sans complaisance la vie de ce personnage autant décrié qu'encensé qui a révolutionné l'histoire du logiciel en fondant le mouvement pour le logiciel libre. Amendée avec humour par Richard Stallman lui-même sans rien perdre de ses qualités critiques, elle retrace au travers d'anecdotes savoureuses la jeunesse d'un surdoué, les événements qui l'ont mené à la genèse de la licence GNU GPL, et sa lutte pour protéger l'ouvrage logiciel et en faire reconnaître le rang de patrimoine mondial. Cet ouvrage s'inscrit dans le projet Framabook du réseau Framasoft pour la diffusion du logiciel libre auprès d'un large public. Adaptation à l'initiative d'Alexis Kauffmann.

La Philosophie politique de Karl Popper

La Philosophie politique de Karl Popper

Auteure: Jean Baudouin ,

Nombre de pages: 256

Il y a quelque provocation à écrire sur la philosophie politique de Karl Popper. L'homme s'est toujours considéré et a toujours été considéré comme un épistémologue, et s'il y a chez lui une réflexion politique, la majorité des commentateurs s'accordent pour y voir un prolongement plus ou moins mineur de sa philosophie des sciences. Notre ouvrage s'inscrit en faux contre l'interprétation dominante. Si la philosophie politique de K. Popper voisine en permanence avec son épistémologie, elle a aussi une épaisseur propre, puisant à des sources classiques de la philosophie, notamment l'universalisme kantien, l'individualisme de J.S. Mill, ou encore l'évolutionnisme de Darwin. Elle a surtout le mérite, derrière son apparente modestie, d'anticiper la plupart des approches contemporaines du phénomène démocratique, celles de Claude Lefort et de John Rawls, de Hans Apel et de Jurgen Habermas. À une époque où la pensée libérale était régulièrement stigmatisée, Popper annonçait déjà une vision tout à la fois limitative, dialogique et régulatrice de l'exercice du pouvoir au sein d'une société ouverte.

Germinal

Germinal

Auteure: Emile Zola ,

Nombre de pages: 690

Le milieu ouvrier minier, dans le nord de la France à la fin du XIXe siècle, les premières revendications des mineurs, la grève qui tourne à la violence...

Les sociologies critiques du capitalisme

Les sociologies critiques du capitalisme

Auteure: Jean Lojkine ,

La mort de Pierre Bourdieu invitent tous ceux qui suivaient son travail à le poursuivre en démasquant les dominations, économiques ou symboliques, en mettant en lumière les potentialités critiques et normatives qui se dressent aujourd'hui contre l'ordre capitaliste. Il reste à savoir si cette recherche ne doit pas aller au-delà du "structuralisme" dans lequel s'est exprimée la radicalité sociologique des années 60-70. C'est autour de cette question que des sociologues d'obédience diverse confrontent leurs recherches dans cet ouvrage.

Le Temps de la consolation

Le Temps de la consolation

Auteure: Michaël Foessel ,

Nombre de pages: 281

Un geste ou une parole devraient suffire, et pourtant... Consoler est une activité difficile qui implique de prendre la parole sur une souffrance que l'on ne partage pas, mais à laquelle on cherche à prendre part. Comment, sans la trahir, se frayer un chemin jusqu'à l'intimité de l'autre ? Quels mots employer qui ne suscitent pas le soupçon ? Ces questions relèvent aujourd'hui de la psychologie ou de la religion. Pourtant, la philosophie a longtemps été un baume pour les douleurs humaines. De Platon à Boèce en passant par les stoïciens, la raison s'impose comme la grande consolatrice. En s'appuyant sur cette tradition, ce livre propose dans un premier temps une grammaire de la consolation. Acte social qui mobilise le langage, la consolation dit quelque chose de la condition humaine. Si elle ne résorbe pas la souffrance, elle répond à la " souffrance de la souffrance " qui est solitude, honte ou culpabilité. Le consolateur apprend à vivre au-delà du point où cela semble impossible. Si l'homme est un animal qui a besoin de consolation, il reste que la philosophie moderne semble avoir abandonné le projet de satisfaire ce désir. Nous ne croyons plus qu'il existe...



X
FERMER