Trouver votre ebook...

Liste des livres et Ebooks trouvés
Nous avons trouvé un total de 40 livres disponibles en téléchargement
Oran, 5 juillet 1962

Oran, 5 juillet 1962

Auteure: Guillaume Zeller ,

Nombre de pages: 224

Le 5 juillet 1962, l’Algérie devient officiellement indépendante. Ce jour-là, à Oran, un massacre, expéditif, fulgurant même, a lieu. Pendant plusieurs heures, des Européens sont pourchassés à travers la ville par des soldats algériens et des civils en armes. Les forces de l’ordre françaises, fortes de 18 000 hommes, restent consignées dans leurs casernes, obéissant aux ordres du général Katz. Assassinats et enlèvements : près de 700 Européens sont victimes des tueurs. Les morts musulmans, victimes d’une épuration aussi sauvage que hâtive, n’ont jamais été décomptés avec rigueur. S’appuyant sur une somme considérable de documents et de témoignages, Guillaume Zeller remet en perspective ce drame oublié qui permet de comprendre ce que fut la guerre d’Algérie dans sa complexité.

Les vérités cachées de la Guerre d'Algérie

Les vérités cachées de la Guerre d'Algérie

Auteure: Jean Sévillia ,

Nombre de pages: 416

Jean Sévillia, Les vérités cachées de la guerre d’Algérie Plus d’un demi-siècle après l’indépendance de l’Algérie, est-il possible de raconter sans manichéisme et sans œillères la guerre au terme de laquelle un territoire ayant vécu cent trente ans sous le drapeau français est devenu un État souverain ? La conquête et la colonisation au xixe siècle, le statut des différentes communautés au xxe siècle, le terrible conflit qui ensanglanta l’Algérie et parfois la métropole de 1954 à 1962, tout est matière, aujourd’hui, aux idées toutes faites et aux jugements réducteurs. Avec ce livre, Jean Sévillia affronte cette histoire telle qu’elle fut : celle d’une déchirure dramatique où aucun camp n’a eu le monopole de l’innocence ou de la culpabilité, et où Français et Algériens ont tous perdu quelque chose, même s’ils l’ignorent ou le nient. Journaliste, essayiste et historien, auteur de nombreux ouvrages qui ont été des succès de librairie (Zita impératrice courage, Le Terrorisme intellectuel, Historiquement correct, Historiquement incorrect, Histoire passionnée de la France), Jean Sévillia est chroniqueur au Figaro Magazine...

Oran 62 : La rupture

Oran 62 : La rupture

Nombre de pages: 94

En replaçant le lecteur au coeur des périodes difficiles de notre histoire, les Romans de la Mémoire, fondés sur une information rigoureuse, proposés par la direction de la mémoire, du patrimoine et des archives du ministère de la défense, en partenariat avec les éditions Nathan, se veulent une contribution à son approche de la citoyenneté. En Juillet 1961, Christophe, cantonné dans le port d'Oran par son père, capitaine, ne perçoit que les échos lointains des troubles qui agitent la ville. La rentrée scolaire est pour lui l'occasion de prendre conscience de la complexité de la hiérarchisation de la société nord-africaine. Quelques mois plus tard, la signature des accords d'Evian plonge Christophe et ses amis dans le chaos qui s'empare d'Oran...

Une ville en temps de guerre

Une ville en temps de guerre

Auteure: Abdelkader Djemaï ,

Nombre de pages: 158

Oran, 1961-1962. Meurtrie par le barbelé, la violence et la haine, la ville, qu'on surnommait « la Radieuse », est le théâtre d'affrontements sanglants entre l'armée française, l'OAS et le FLN. Bouclages des quartiers, attentats, assassinats, enlèvements, plasticages et arrestations se succèdent à un rythme effrayant. Un jeune garçon, Lahouari Belguendouz, est le témoin de cette tragédie qui touche aussi sa famille et celles de ses camarades. À travers ses peurs et ses souvenirs, nous vivons la réalité d'un quotidien où la guerre ne dévore, heureusement, pas tout. Entre la vie et la mort, lui reviennent ainsi en mémoire les rues, les jeux et les cinémas de l'enfance, les lieux familiers, des images anciennes et le visage des personnes aimées.

Algérie. Les oubliés du 19 mars 1962

Algérie. Les oubliés du 19 mars 1962

Auteure: Alain Vincenot ,

Nombre de pages: 352

La valise ou le cercueil S'il y avait une date à éviter pour célébrer la guerre d'Algérie, c'était bien le 19 mars. Pourtant, c'est elle qu'a adoptée la France en novembre 2012. Signés le 18 mars 1962, les Accords d'Evian, censés mettre fin à la guerre d'Algérie, prévoyaient, notamment, un cessez-le-feu le lendemain à 12 heures. Outre la fin des opérations militaires, les deux parties s'engageaient à « interdire tout recours aux actes de violence, collective ou individuelle. » Pourtant, les morts, civils comme soldats français, ont continué à tomber. Oubliés.Si, sur le papier, ces Accords stipulaient que les Algériens auraient les mêmes droits que les Français, que le libertés d'opinion, de religion, de langue seraient respectés. Il n'en sera rien. Plus d'un million de pieds-noirs n'ont d'autre choix que « la valise ou le cercueil ». Après le 19 mars 1962, massacres et enlèvements continuent de se multiplier pour les pousser au départ. Entre le 19 mars 1962 et le 5 juillet 1964, date du retour en métropole des derniers contingents, 593 soldats ont été tués ou enlevés en Algérie. Et bien que, conformément aux Accords d'Evian, les prisonniers...

L'Algérie indépendante (1962-1963)

L'Algérie indépendante (1962-1963)

Auteure: Anne Liskenne , Jean-Noël Jeanneney , Maurice Vaïsse ,

Nombre de pages: 288

Après plus de sept ans de guerre, et à la suite des accords d’Évian du 18 mars 1962, la France reconnaît le 3 juillet l’indépendance de l’Algérie, constituée jusqu’alors de départements français. La période qui s’ouvre pour les relations entre les deux rives de la Méditerranée est une des plus difficiles qui soient. Transfert de souveraineté, construction d’un nouvel État, retour des prisonniers politiques dont Ahmed Ben Bella, entrée sur le territoire des troupes de l’ALN de Tunisie et du Maroc, sort de la minorité européenne à laquelle les exactions du FLN et de l’OAS laissent le choix entre la valise et le cercueil, règlements de comptes entre Algériens dont sont victimes ceux, nombreux qui ont pris parti pour la France : les problèmes sont immenses et souvent insolubles. Pour la représenter dans le nouvel État indépendant, le général de Gaulle a fait le choix d’une personnalité depuis longtemps favorable à l’indépendance : l’ancien ministre Jean-Marcel Jeanneney. Avec ses collaborateurs, il est la France en Algérie pendant ces six mois décisifs. L’ouvrage relate cette période, à travers les documents diplomatiques,...

La Guerre d'Algérie (1954-1962)

La Guerre d'Algérie (1954-1962)

Auteure: Yves Michaud ,

Nombre de pages: 160

Quelle place tient la guerre d'Algérie dans la mémoire des français ? Quel bilan peut-on faire de cette guerre d'indépendance ? Une émancipation pacifique aurait-elle été possible ? Quelle est la responsabilité des hommes politiques qui ont pris la décision d'engager la République dans des « opérations de maintien de l'ordre » et dans la façon dont celles-ci ont été menées ? Quarante ans après les accords d'Evian, cette série de conférences, organisée par l'Université de tous les savoirs, témoigne de la richesse et de l'actualité de la réflexion que suscite toujours cette période de notre histoire. Contributions de Raphaëlle Branche, Mohammed Harbi, Guy Pervillé, Henry Rousso, Maurice Vaïsse, Jeannine Verdès-Leroux, Michel Winock.

L'Imposture algérienne

L'Imposture algérienne

Auteure: Guy Doly-Linaudière ,

Nombre de pages: 295

19 mars 1962 : les accords d’Évian ratifient l’indépendance de l’Algérie. Dès lors, ce fut l’hallali pour tous les Français d’Algérie qui avaient eu la naïveté de croire au discours prononcé par de Gaulle à Mostaganem en 1958 : « Vive l’Algérie française ! » Trente ans plus tard, en 1992, l’Algérie souffre toujours, déchirée par ses contradictions historiques et culturelles, ses désordres économiques et sociaux, son incompatible aspiration à un État laïque démocratique et moderne, malgré la tentation toujours présente d’un État religieux dans la tradition islamique, incarnée aujourd’hui dans la percée foudroyante du FIS. Il aura fallu trente ans au colonel Guy Doly-Linaudière pour accepter de rendre publiques les lettres qu’il adressa à sa mère depuis l’Algérie, conservées jusqu’à ce jour dans le secret d’un coffre. Jeune sous-lieutenant, saint-cyrien de la promotion « Terre d’Afrique », il est affecté en 1960 dans le Constantinois, où il traque les fellagha dans un terrain montagneux et difficile. Il vit avec intensité dans Alger le putsch d’avril 1961 puis, avec son régiment, rejoint Oran où il est témoin au ...

Nostalgérie

Nostalgérie

Auteure: Alain RUSCIO ,

Nombre de pages: 318

Non contents d'avoir mené toute une communauté à l'impasse puis à l'exil, les " ultras " de l'Algérie française, les anciens de l'Organisation armée secrète (OAS) et leurs héritiers ont tenté, depuis, d'accaparer sa mémoire. Ils ont voulu " bloquer l'histoire ", et ils y sont en partie parvenus. Pour comprendre les racines de ce scandale historique et mémoriel, Alain Ruscio propose dans ce livre une histoire claire et précise de l'action des hommes de l'OAS et de ses séquelles contemporaines. Pour des centaines de milliers d'Européens qui ont naguère vécu en Algérie, l'idéalisation du passé s'est transformée en une " nostalgérie ", beau mot chargé de mélancolie. Mais le drame commence lorsqu'on constate qu'une seule famille politique française, celle des anciens de l'Organisation armée secrète (OAS) et de leurs héritiers, l'a malhonnêtement et durablement instrumentalisée. Non contents d'avoir mené toute une communauté à l'impasse puis à l'exil, les " ultras " de l'Algérie française ont tenté, depuis, d'accaparer sa mémoire. Et ils y sont en partie parvenus. Ces hommes ont fait le choix, à partir de février 1961, d'enclencher en toute...

Les cages de la Kempeitai

Les cages de la Kempeitai

Auteure: Guillaume Zeller ,

Nombre de pages: 320

9 mars 1945. Les Japonais s’emparent de l’Indochine française alors que l’issue de la guerre du Paci que en faveur des Alliés ne fait plus le moindre doute. Après ce coup de force, ponctué de nombreux massacres, des milliers de Français, civils ou militaires, sont déportés dans des camps, incarcérés dans des prisons ou assignés à résidence. Ces hommes et ces femmes connaissent des conditions de détention effrayantes dans les cachots et bagnes qui jalonnent la péninsule du nord du Tonkin jusqu’au sud de la Cochinchine. Sous la surveillance de la Kempeitaï, surnommée la « Gestapo japonaise », ils participent à des travaux harassants, souffrent de la faim et de la soif, subissent coups et tortures quand ils ne sont pas entassés dans des cages à tigres fétides d’où ils ne voient jamais le jour. On estime que plus de 3 000 Européens sont morts pendant cette période. Les rescapés, dont les grands-parents de l’auteur, ont toujours été convaincus de ne devoir la vie qu’aux explosions nucléaires d’Hiroshima et Nagasaki. Ces Français du bout du monde demeurent pourtant oubliés, écrasés entre la libération de la métropole et la guerre...

Les vérités cachées de la Guerre d'Algérie

Les vérités cachées de la Guerre d'Algérie

Auteure: Jean Sévillia ,

Nombre de pages: 416

Jean Sévillia, Les vérités cachées de la guerre d’Algérie Plus d’un demi-siècle après l’indépendance de l’Algérie, est-il possible de raconter sans manichéisme et sans œillères la guerre au terme de laquelle un territoire ayant vécu cent trente ans sous le drapeau français est devenu un État souverain ? La conquête et la colonisation au xixe siècle, le statut des différentes communautés au xxe siècle, le terrible conflit qui ensanglanta l’Algérie et parfois la métropole de 1954 à 1962, tout est matière, aujourd’hui, aux idées toutes faites et aux jugements réducteurs. Avec ce livre, Jean Sévillia affronte cette histoire telle qu’elle fut : celle d’une déchirure dramatique où aucun camp n’a eu le monopole de l’innocence ou de la culpabilité, et où Français et Algériens ont tous perdu quelque chose, même s’ils l’ignorent ou le nient. Journaliste, essayiste et historien, auteur de nombreux ouvrages qui ont été des succès de librairie (Zita impératrice courage, Le Terrorisme intellectuel, Historiquement correct, Historiquement incorrect, Histoire passionnée de la France), Jean Sévillia est chroniqueur au Figaro Magazine...

La Question

La Question

Auteure: Henri Alleg ,

Nombre de pages: 95

Après l’interdiction de parution du quotidien Alger Républicain dont il était directeur, Henri Alleg a été arrêté le 12 juin 1957 par les parachutistes de la 10e D. P., qui l’ont séquestré à El-Biar pendant un mois entier. Livre emblématique, La Question est le récit de cette détention, Henri Alleg y dénonçant les tortures dont il a été victime. L’ouvrage fut saisi à deux reprises : quelques semaines après sa parution, en 1958, puis en 1959.

Pieds-noirs, les bernés de l'Histoire

Pieds-noirs, les bernés de l'Histoire

Auteure: Alain Vincenot ,

Nombre de pages: 288

Il y a soixante ans, une trentaine d’attentats antieuropéens faisaient basculer l’Algérie dans la guerre. Huit ans plus tard, plus d’un million de Pieds noirs, spoliés, traumatisés, chassés d’un pays qu’ils croyaient être le leur, étaient « rapatriés » en catastrophe en métropole, où leur exode était minimisé et leur mémoire piétinée, alors que la plupart n’étaient pas de riches colons « à cravache et cigare » (Camus), mais des ouvriers et des ingénieurs, des enseignants et des médecins, des commerçants... La première partie de ce livre revient sur la présence française en Algérie, du débarquement de Sidi Ferruch (1830) aux soulèvements de 1945, puis aux accords d’Évian (1962). La seconde est constituée de témoignages recueillis auprès de Pieds noirs de tous milieux : un avocat dont le père était lié à Ferhat Abbas et au général Jouhaud ; l’épouse d’un fabricant d’anisette engagé dans la branche armée de l’OAS ; la fille d’un résistant juif proche du militant chrétien anticolonialiste André Mandouze ; une des victimes de la fusillade de la rue d’Isly, le 26 mars 1962 ; le fils d’un commerçant algérois qui...

1962, L'été du malheur

1962, L'été du malheur

Auteure: Jean-Pax Méfret ,

Nombre de pages: 216

À travers le récit de son adolescence plongée dans la tourmente des dernières années de l’Algérie française, Jean-Pax Méfret raconte les moments dramatiques de la tragédie vécue par les pieds-noirs. Des mois de désespérance ponctués par les violences meurtrières d’une guerre opposant barbouzes, garde-mobiles et police aux commandos de l’Organisation Armée Secrète. Il revient sur la bataille de Bab-el-Oued, investie par les blindés, sur la fusillade du 26 mars qui fit 80 morts et 200 blessés dans les rangs des manifestants. Perquisitions, arrestations, tortures, ce livre rappelle un chapitre méconnu de la fin de la guerre d’Algérie qui provoqua un douloureux exode. Plus de 500 000 personnes en quatre mois fuirent leurs villes et leurs villages pour débarquer sur « une terre inconnue », devant une population souvent indifférente, sinon hostile. Emprisonné à Alger, puis à Paris, et à Rouen, Jean-Pax Méfret nous entraîne aussi dans la vie cellulaire de ceux qui s’opposèrent souvent par la force au choix du gouvernement. Un récit lucide, émouvant, passionnant . Rapatriés d’Algérie en mai 1962 © L’illustration.

La France et l'Algérie en 1962

La France et l'Algérie en 1962

Auteure: Chaulet Achour Christiane , Fort Pierre-Louis ,

Nombre de pages: 336

1962-2012. Cinquante ans ont passé depuis les accords d’Evian, la proclamation de l’indépendance de l’Algérie et la fin de celle qu’en France on appelle désormais officiellement la « guerre d’Algérie ». Car si du côté algérien il fut très vite question de guerre (« Guerre de libération nationale »), dans l’Hexagone, on préféra longtemps évoquer les « événements d’Algérie ». Guerre dite « sans nom », au moins du côté français, elle n’a en revanche jamais été sans mots. Au contraire, de part et d’autre de la Méditerranée, des voix se sont élevées pendant mais aussi après ces combats d’une rare violence, pour témoigner, interroger et transmettre. Ces voix, les universitaires et les chercheurs dont les contributions sont réunies dans ce volume les analysent à travers des textes variés : journaux mais aussi – et surtout – oeuvres littéraires diversifiées tant dans leurs genres (poésie, théâtre, roman, littérature de jeunesse, bande dessinée, témoignage) que dans leurs dates de publication (de 1962 à aujourd’hui). Une spécificité de taille a cependant orienté la constitution des corpus d’étude : celle de ne...

Trois jours à Oran

Trois jours à Oran

Auteure: Anne Plantagenet ,

Nombre de pages: 176

J’ai toujours su qu’un jour il faudrait que j’aille en Algérie. Je suis fille, petite-fille, arrière-petite-fille de piedsnoirs. Enfant, j’en étais fière, ensuite j’en ai eu honte. Longtemps je me suis trouvée là, entre ces deux rives. Et la relation complexe, douloureuse, que j’entretenais avec mes racines a dirigé ma vie malgré moi, dicté mes choix. Quand ma grand-mère est morte, j’ai pensé que ce jour était arrivé. Le 15 septembre 2005, j’ai embarqué avec mon père sur un vol à destination d’Oran. J’ignorais ce que nous allions trouver là-bas, si la maison où il était né existait encore, comment nous serions accueillis. J’ignorais surtout si ce voyage, dont j’attendais beaucoup et que j’ai forcé mon père à accomplir avec moi, serait une victoire, ou une erreur. Il y avait un risque. Je l’ai pris.

Un paquebot pour Oran

Un paquebot pour Oran

Auteure: Guillaume de Dieuleveult ,

Nombre de pages: 256

« Dressée au sommet d’un clocher, la Vierge dominait la baie, étendant pour toujours ses bras vers la ville, dans un mouvement d’une infinie douceur, comme si elle voulait ramener à elle toute la douleur qui s’était abattue sur Oran. » Explorée par les marins de l’Antiquité, sillonnée par les marchands et les pirates du Moyen Âge, c’est la plus ancienne mer du monde, la plus mythique. Littéralement « au milieu des terres », entre Orient et Occident, la Méditerranée est à nos portes mais nous la connaissons pourtant si peu. Un jour d’automne, Guillaume de Dieuleveult embarque pour Oran sur un modeste ferry, aux côtés de ces Algériens de France ou de ces Français d’origine algérienne qui retournent « au bled ». Entre récit de voyage et livre d’histoire, il nous raconte son périple et remonte le temps, des conquêtes espagnole, arabe, puis française, au départ des derniers pieds-noirs. Il dresse, ce faisant, le portrait d’un pays à la beauté sans pareille, à l’écart des clichés. Et nous permet de mieux le comprendre, au-delà des cicatrices de l’histoire. Guillaume de Dieuleveult est journaliste au Figaro. Grand reporter, il...

Les héritiers du silence

Les héritiers du silence

Auteure: Florence Dosse ,

Nombre de pages: 288

Il y a eu plus d’un million d’appelés en Algérie, mobilisés pour ce qui, alors, n’était pas reconnu comme une guerre. Pour beaucoup d’entre eux, l’expérience marquante, voire traumatisante, de ce conflit sans nom et sans gloire est restée enfouie dans le silence. Elle n’avait pas de place dans l’histoire officielle et suscitait plus de gêne que de curiosité. Leurs proches eux-mêmes posaient peu de questions. Au fond, personne ne souhaitait vraiment entendre leur récit et ils ont préféré se taire, durablement. À la génération suivante et dans un contexte différent, alors que l’histoire et la mémoire de la guerre d’Algérie commencent à s’écrire, certains de leurs enfants se découvrent héritiers de ce silence. C’est le cas de Florence Dosse. Entre quête personnelle et enquête, elle a interviewé à la fois d’anciens appelés, les épouses de ces derniers et leurs enfants, aujourd’hui adultes, à qui rien ou presque n’a été transmis. On découvre le « vécu congelé » des premiers, raconté avec les mots du passé, le désarroi des femmes, les non-dits dans les couples et le mélange d’ignorance, d’interdit, de douleur ou de ...

Guerre d'Algérie

Guerre d'Algérie

Auteure: Rémi Dalisson ,

Nombre de pages: 256

Cet ouvrage revient non pas sur la guerre d'Algérie (qu'on appelait pudiquement à l'époque "les événements"), il existe sur ce sujet une abondante littérature, mais bien sur la mémoire et les commémorations liés à ce conflit. Pourquoi cette mémoire reste-t-elle controversée jusqu'à nos jours? En raison des liens particuliers unissant la France à ce pays, département français depuis 1830? Peut-on et doit-on commémorer cette guerre? L'auteur apporte son éclairage sur la question en s'interrogeant et en nous interrogeant sur cette "impossible commémoration". Preuve en est, le choix par le président Hollande du 19 mars, date des accords d'Evian et du cessez-le-feu, qui a fait polémique (la guerre a continué malgré ces accords et ce pendant deux ans encore). La date du 5 décembre avait aussi été avancée, celle du 25 septembre concernant aussi les Harkis.Ces commémorations officielles de la guerre d'Algérie sont selon l'auteur un excellent moyen pour comprendre le traumatisme que furent ces combats, sa mémoire enfouie et ses non-dits dans un pays aujourd'hui en quête identitaire. Elles permettent de revenir sur le rapport entre histoire et mémoire et de...

Histoire de l'OAS

Histoire de l'OAS

Auteure: Georges Fleury ,

Nombre de pages: 1048

L'Organisation de l'Armée Secrète est née à Madrid le 11 février 1961. Ses fondateurs, Pierre Lagaillarde et Jean-Jacques Susini, en offrent très vite la tête au Général Salan. Cette organisation, née dans la crainte et dans la colère de perdre l'Algérie française, regroupa, après l'échec du putsch d'Alger, en avril 1961, des militaires déserteurs, d'anciens agents secrets, des monarchistes, des Pieds-noires refusant le départ, des fascistes... L'O.A.S. resta, jusqu'à sa disparition, une nébuleuse violente et opaque. Alors que les généraux Salan et Jouhaud commandent l'O.A.S. en Algérie, l'organisation lance en métropole une campagne terroriste. L'objectif ? Faire revenir De Gaulle sur son projet d'auto-détermination des populations algériennes. Mais ces actions n'ont pour effet que de présenter l'O.A.S. comme un repoussoir... Pourtant, des hommes politiques - dont les noms sont ici dévoilés - suivront dans l'ombre ses actions, jusqu'à l'attentat manqué cotnre Malraux, le 7 février 1962, qui défigura une fillette et suscita la réprobation nationale. Désormais privée de certains soutiens, l'O.A.S. continuera un combat désespéré et brutal....

L'affaire Si Salah

L'affaire Si Salah

Auteure: Pierre Montagnon ,

Nombre de pages: 192

Historien objectif de la guerre d'Algérie, Pierre Montagnon se devait de relater un épisode pratiquement occulté du conflit : l'affaire Si Salah. Pourquoi et comment le général de Gaulle, en juin 1960, a-t-il reçu secrètement à l'Élysée le commandant algérien Si Salah, venu avec deux de ses adjoints solliciter la paix ? Pourquoi n'a-t-il pas donné de suite pratique à cette paix des braves qu'il avait lui-même proposée ? Quel destin tragique ont connu Si Salah et les combattants de l'intérieur, ayant souhaité mettre un terme à une guerre devenue militairement inutile ? Pourquoi a-t-on éliminé, manu militari, un témoin direct de cette ténébreuse affaire, susceptible de révéler un jour la réalité des faits ? Pourquoi et comment a-t-elle entraîné le général Challe dans le putsch d'avril 1961 ? Pourquoi et comment, après l'échec, a-t-elle évité à ce même général Challe la peine capitale ? Pour répondre à ces questions, et à bien d'autres, sur l'éventuel tournant qu'aurait pu prendre alors la guerre d'Algérie, Pierre Montagnon s'appuie sur des témoignages incontestables qui lui ont permis de reconstituer le fil exact des événements, sans...

Histoire de la gendarmerie

Histoire de la gendarmerie

Auteure: Pierre Montagnon ,

Nombre de pages: 437

Le 16 février 1791, la Révolution transforme la maréchaussée royale, apparue dès le Moyen Âge et profondément réformée aux XVIIe et XVIIIe siècles, en gendarmerie nationale. Cette dernière est chargée d’une mission bien précise : le maintien de l’ordre et l’exécution des lois. À elle revient désormais d’assurer la sécurité à l’intérieur du pays, de prévenir les troubles, de pacifier les territoires conquis, de lutter contre les pillages et de veiller au calme sur les arrières des armées en campagne. Pierre Montagnon nous raconte l’histoire de cette institution familière aux Français. Il rappelle sa difficulté à asseoir son autorité lors de sa création, due principalement à son manque d’effectifs et de moyens, puis son évolution à travers les différents régimes qu’a connus la France et son essor à partir de la monarchie de Juillet dans son organisation sous forme de brigades. Il évoque les épreuves qu’elle dut affronter au cours du siècle passé, les gendarmes mal aimés de 1914-1918 ou contestés en 1940-1944, et il rappelle les exploits des plus fameux d’entre eux, combattants, résistants, et, aujourd’hui, des membres...

Histoire de l'Algérie. Des origines à nos jours

Histoire de l'Algérie. Des origines à nos jours

Auteure: Pierre Montagnon ,

Nombre de pages: 424

Durant plus de deux millénaires, l'Algérie s'est cherchée. Les occupants, romains, arabes, turcs ou français se sont succédé sur son sol. Aucune figure de proue, hormis Abd el-Kader, aucune dynastie, ne se sont imposées pour former une nation. Si les Algériens, déchirés par des rivalités tribales ou ethniques, se sont opposés avec vigueur aux divers envahisseurs, ils n'ont jamais pu, en revanche, se rassembler. Après plus d'un siècle d'occupation française, le 1er novembre 1954 marque le début de la guerre d'indépendance. Le pays vacille, des militaires s'emparent du pouvoir. Violences, attentats, tueries, répressions déferlent de tous côtés. 50 000, 100 000 morts, d'avantage ? Nul ne le sait. L'Algérie tout entière plonge dans l'horreur et le dénuement. L'incertitude, la précarité caractérisent plus que jamais son destin. Pierre Montagnon qui connaît ce pays lui reste profondément attaché. Nombre de ses ouvrages en témoignent. Celui-ci rapporte et éclaire, avec impartialité et rigueur, l'aventure d'une terre et d'un peuple qui souffre mais refuse, malgré tout, de renoncer à l'espérance qui renaît peu à peu aujourd'hui.

Algérie : culture et révolution

Algérie : culture et révolution

Auteure: Bruno Étienne ,

Nombre de pages: 322

L'Algérie indépendante a bientôt quinze ans, celle du redressement proclamé par le président Boumediene, plus de dix. Elle est à coup sûr indépendante. Est-elle redressée ? À la fin de la guerre, en 1962, une Algérie n'était plus ; mais l'autre n'était pas encore. La formidable détermination des combattants des djebels et des politiques de l'extérieur avait détruit un système centenaire. Il lui restait à bâtir une collectivité créatrice à partir d'une immense protestation nationale. Aujourd'hui, le pouvoir d'Alger tente d'imposer à son peuple une modernisation rapide, avec l'industrie lourde et la révolution agraire. Pour cela, les élites technocratiques et les couches qui gravitent autour d'elles, ont repris le vieux schéma républicain de l'ascension par l'école, tout en faisant appel à un certain unanimitarisme musulman, négateur des luttes de classes. Qui possède le pouvoir en Algérie ? Les arabisants attachés à l'authenticité ou les technocrates européocentristes ? Y a-t-il une chance de coopération durable et positive entre ceux qui ont le savoir traditionnel et ceux qui disposent du pouvoir de décision ? Ou bien verra-t-on s'accomplir...

L'abus de pouvoir dans l'Algérie coloniale (1880-1914)

L'abus de pouvoir dans l'Algérie coloniale (1880-1914)

Auteure: Didier Guignard ,

Nombre de pages: 547

Dans les années 1890, on assiste à une dénonciation croissante des abus de pouvoir en Algérie coloniale. La compétition électorale de la minorité française en est souvent à l'origine. Mais l'attention du Parlement et de la presse métropolitaine grandit pour transformer ces affaires en « scandales algériens ». Ils donnent à voir un système politique et administratif gangrené par la violence, le clientélisme et la corruption qui sont nourris par l'abondance des fonds publics dans une colonie de peuplement boudée par le grand capital. Comme pratique et représentation du pouvoir, l'abus est alors facilité par le droit, la confusion du droit et la défaillance des institutions de contrôle, dans un contexte plus général de sous-administration. Ces données sont parfaitement intégrées par les agents de l'État et l'ensemble des administrés ; elles développent un sentiment d'impunité, des stratégies de participation ou de contournement, propres à faire durer le système.

Ni valise ni cercueil

Ni valise ni cercueil

Auteure: Pierre Daum ,

Nombre de pages: 431

1962 : après les accords d'Evian des dizaines de milliers de Pieds-noirs sont restés vivre en Algérie. C'est vingt à trente ans plus tard seulement, dans le contexte des années de guerre civile, qu'ils se sont rapatriés. Pierre Daum est allé à la rencontre de ceux qui, au lendemain de l'indépendance, n'ont choisi "ni la valise ni le cercueil".

Deux valises par famille

Deux valises par famille

Auteure: André Pierné ,

Nombre de pages: 194

Ce livre relate l'histoire d'une famille française qui, en 1856, décide de quitter sa terre natale de Lorraine pour aller en Algérie où une nouvelle vie pleine d'espoir l'attend. Après un voyage éprouvant, les familles trouvèrent leur place, le travail ne manquant pas dans l'agriculture. Mais en 1870 et lors des deux conflits mondiaux, la « Mère patrie » rappela à elle les hommes pour de longs mois. La guerre d'Algérie n'épargna pas les deux derniers enfants de cette famille qui passèrent près de trente mois sous les drapeaux pour finir en rescapés le 5 juillet 1962 à Oran à l'indépendance.

La Legion et la bataille a Ðiên Biên Phú

La Legion et la bataille a Ðiên Biên Phú

Auteure: Heinz Duthel ,

Nombre de pages: 620

ous le képi blanc ou le chapeau de brousse LA LEGION EST LEUR PATRIE La Légion est partout en Indochine : dans les rizières, dans la brousse des montagnes, dans les marécages du Sud. Par petits groupes les légionnaires tiennent des postes isolés. Au fond de l'Asie, chacune de ces unités a gardé ses traditions de l'Afrique romantique : le panache et la mélancolie ; les fêtes bruyantes et les combats jusqu'à la dernière cartouche. Dans les blockhaus, les hommes posent leur fusil à côtés de leurs mousquetaires. Au foyer on vend des boissons, des cigarettes et des cartes postales romanesques. Mais ont peut aussi y consulter le tableau des couchers et des levers de la lune. C'est lorsque celle-ci disparaît que le Viet choisit d'attaquer. Ces heures d'angoisse, où le légionnaire ne dort que d'un œil, où les patrouilles de sécurité se glissent au dehors à pas de chat, où chaque ombre est suspecte, inscrivent de nouvelles pages d'héroïsmes silencieux dans la légende des hommes sans nom. 13e demi-brigade de Légion étrangère (III/13e DBLE) Hommage aux combattants de Diên Biên Phu

La Guerre d'Algérie (1954-1962)

La Guerre d'Algérie (1954-1962)

Auteure: Yves Michaud ,

Nombre de pages: 160

Quelle place tient la guerre d'Algérie dans la mémoire des français ? Quel bilan peut-on faire de cette guerre d'indépendance ? Une émancipation pacifique aurait-elle été possible ? Quelle est la responsabilité des hommes politiques qui ont pris la décision d'engager la République dans des « opérations de maintien de l'ordre » et dans la façon dont celles-ci ont été menées ? Quarante ans après les accords d'Evian, cette série de conférences, organisée par l'Université de tous les savoirs, témoigne de la richesse et de l'actualité de la réflexion que suscite toujours cette période de notre histoire. Contributions de Raphaëlle Branche, Mohammed Harbi, Guy Pervillé, Henry Rousso, Maurice Vaïsse, Jeannine Verdès-Leroux, Michel Winock.

La guerre d'Algérie 1954-1962

La guerre d'Algérie 1954-1962

Auteure: Pierre PELLISSIER ,

Nombre de pages: 20

15mn d'Histoire : une collection numérique de textes courts pour apprendre et comprendre l'Histoire en 15 minutes ! 15mn d'Histoire : une collection numérique de textes courts pour apprendre et comprendre l'Histoire en 15 minutes ! Le divorce entre la France et l'Algérie, amorcé à la Toussaint 1954, sera une longue, douloureuse et sanglante période opposant, les armes à la main, tenants de la présence française et partisans de l'indépendance. Sept années dites d'" opérations de maintien de l'ordre " s'étirant jusqu'au printemps 1961, suivies d'une année de marche accélérée mais douloureuse vers l'indépendance. Depuis, les deux pays cherchent à oublier, sans jamais y parvenir, tant les rancœurs restent présentes et les souvenirs à vif.

L'Empire

L'Empire

Auteure: Max Gallo ,

Nombre de pages: 360

Ecrivain, journaliste, Alexandre Kerner a la cinquantaine dans les années 30. La France célèbre alors la puissance de son empire colonial qu’il connaît bien. Des bords du Congo au Sahara, de Saigon à Alger, il l’a parcouru, a éprouvé comme tant d’autres cet « envoûtement » que provoque la découverte de l’Afrique et de l’Asie. Depuis, il ne cesse de dénoncer dans ses écrits les brutalités de la « possession » coloniale. Il est loin d’imaginer que la partie la plus dense et la plus douloureuse de sa vie ne fait que commencer. Epris d’une jeune Algérienne, il adopte un enfant africain : Anta Zerbo. Par le biais d’une ancienne maîtresse, Elisabeth Stein, il côtoie le milieu anticolonialiste et fait la connaissance de Malraux, Césaire, Senghor, ces jeunes intellectuels qui veulent secouer la tutelle coloniale, mettre « la négraille debout ». Emporté par les événements et la guerre – il a rejoint de Gaulle – , il assiste aux premiers troubles qui secouent le Constantinois en 1945, puis au chaos de Diên Biên Phu en mai 1954, et, en novembre de la même année, au début de la guerre d’Algérie. Kerner est tour à tour témoin et acteur,...

La Baraque des prêtres, Dachau 1938-1945

La Baraque des prêtres, Dachau 1938-1945

Auteure: Guillaume Zeller ,

Nombre de pages: 320

De 1938 à 1945, 2 720 prêtres, religieux et séminaristes sont déportés dans le camp de concentration de Dachau, près de Munich. Regroupés dans des « blocks » spécifiques – qui conserveront pour l’histoire le nom de « baraques des prêtres », 1 034 d’entre eux y laisseront la vie. Polonais, Belges, Allemands, Français, Italiens, Tchèques, Yougoslaves : derrière les barbelés de Dachau, l’ « universalité de l’Église » est palpable. Ces hommes qui, dans une Europe encore christianisée, jouissaient d’un statut respectable, parfois éminent, se retrouvent projetés dans une détresse absolue. La faim, le froid, les maladies, le travail harassant, les coups des SS et des kapos, les expériences médicales ou les transports d’invalides ont raison de ces hommes de tous les âges. Quelques-uns sombreront dans le désespoir et s’effondreront, d’autres – la grande majorité d’entre eux – ne fléchiront pas, peut-être soutenus par leur foi. Partageant le sort commun des déportés, les prêtres de Dachau s’efforcent de maintenir intacte leur vie spirituelle et sacerdotale. Une chapelle, la seule autorisée dans tout le système...

José Falco, pilote de chasse

José Falco, pilote de chasse

Auteure: Pierre Challier ,

Nombre de pages: 184

6 février 1939... Ce jour-là, au cours de l’ultime combat aérien livré dans le ciel de Catalogne, le lieutenant républicain José Falcó, 22 ans, abat deux Messerschmitt Bf-109 à bord de son Polikarpov I-15 et se pose en catastrophe. Cela porte à huit victoires son tableau de chasse, il est immédiatement promu capitaine. Mais c’est la Retirada, l’exode tragique devant l’avancée franquiste. Interné à Argelès-sur-Mer puis à Gurs, José Falco rejoint finalement l’Algérie où il refait sa vie avant de subir un nouvel exil douloureux, le 5 juillet 1962, lorsque pour échapper aux massacres d’Oran, toute sa famille sera « rapatriée » vers cette métropole où elle n’a jamais vécu. Né le 27 septembre 1916 à Barcelone, à deux pas du barrio Chino, José Falcó a aujourd’hui 96 ans. Il est l’un des derniers as de la République espagnole et vit à Toulouse. Il raconte.

Un Prêtre à la guerre

Un Prêtre à la guerre

Auteure: Christian Venard , Guillaume Zeller ,

Nombre de pages: 304

15 mars 2012. Montauban. À quelques mètres de la caserne du 17e régiment du génie parachutiste, Mohamed Merah ouvre le feu sur trois soldats. Deux d’entre eux sont tués, le troisième est paralysé à vie. Un homme est là pour accompagner les derniers moments d’Abel Chennouf et de Mohamed Legouad : le père Christian Venard, aumônier de la base de défense de Montauban. Métier singulier que celui d’être prêtre auprès de tous les soldats, catholiques ou non, croyants ou non... En toute liberté, Christian Venard – que les militaires appellent « le padre » – livre ici le récit de sa vocation, le sens de son action, ses doutes, ses certitudes, ses douleurs et son espérance. À l’âge de huit ans, il entend l’appel du Christ. Vingt-quatre ans plus tard, en 1998, ordonné prêtre depuis un an, il consacre son ministère à l’armée française et à ses soldats. Kosovo, Liban, Afghanistan, Côte d’Ivoire, Mali : cet aumônier parachutiste au caractère bien trempé a été de toutes les opérations extérieures conduites par l’armée française depuis quinze ans. Quand survient la mort, il est là pour accompagner ses « gars » tués au combat ou en...

Alger la Blanche

Alger la Blanche

Auteure: Salah GUEMRICHE ,

Nombre de pages: 416

Alger-la-Blanche. L'histoire de cette ville mythique méconnue des générations post-Indépendance revit avec brio sous la plume de Salah Guemriche dans un récit vivant et émouvant, truffé d'anecdotes et de personnages hauts en couleur. Fondée, selon la légende, après le passage d'Hercule et de ses compagnons, la ville d'Alger fut très tôt convoitée : Phéniciens, Romains, Vandales, Byzantins, Arabes, Espagnols, Turcs et Français l'auront tour à tour aimée et malmenée, glorifiée et saignée à blanc. Faut-il croire que sa " candide blancheur " (Le Corbusier) viendrait de cette saignée, et non pas de son soleil ? " Le soleil tue les questions ", répondrait un personnage de Camus, dans Le Malentendu... Sous l'égide de Sidi Abd er-Rahman, son saint patron, la ville fut successivement la capitale des corsaires de Barberousse, celle de la France libre et la Mecque des mouvements révolutionnaires du XXe siècle. A travers une ballade historique, littéraire et amoureuse, Salah Guemriche nous conte les très riches heures d'Alger, comme les plus sombres, portant nos pas dans les dédales de la cité, aux côtés des personnalités les plus marquantes. Et elles sont...

Quand les cigognes claquaient du bec dans les eucalyptus

Quand les cigognes claquaient du bec dans les eucalyptus

Auteure: Eleonore Faucher ,

Nombre de pages: 540

Mon père a effectué son service militaire en 1962, en tant que pharmacien-biologiste à l’hôpital de Tizi-Ouzou, préfecture de grande Kabylie miraculeusement épargnée par les violences de l’époque. Et, pendant toute la durée de son séjour, ma mère et lui se sont écrit quotidiennement. Tandis que l’Algérie française vivait ses dernières semaines, leur correspondance évoque un laboratoire où appelés, Kabyles, Arabes, hommes et femmes de métropole ou d’Afrique du nord travaillaient encore ensemble dans un but qui les dépassait : la santé de tous. A Alger et à Oran, on versait le sang, ici on le donnait pour sauver des vies. C’était parfois avec réticence, mais souvent aussi avec fierté et conscience d'oeuvrer pour le pays futur. Partagée par d’autres membres du service hospitalier, une capacité d’analyse politique que j’imaginais pourtant difficilement possible dans un tel contexte permit de transcender les tensions, et finit par convaincre les occidentauxde se faire prélever en faveur des musulmans, ou l’inverse. Une telle expérience n’est certainement pas représentative de ce qu’ont pu vivre beaucoup d’autres jeunes gens au même ...

La petite fille sur la photo

La petite fille sur la photo

Auteure: Brigitte Benkemoun ,

Nombre de pages: 224

J’ai longtemps pensé que l’Algérie n’était pas mon histoire... Je suis pourtant née à Oran en 1959 et suis l’une de ces milliers d’enfants rapatriés en 1962. Comme beaucoup de pieds noirs, mes parents avaient tourné la page, ne vivaient pas dans la nostalgie, mais je rejetais même le peu qu’ils disaient d’eux. On n’est pas pied noir quand on a 17 ans. Et puis, il y a dix ans, je suis tombée sur un journal qui commémorait les 40 ans des accords d'Evian, avec une photo en noir et blanc à la une : une petite fille, dans les bras de son père, sur la passerelle d'un paquebot. Marseille, juillet 1962. Et j'ai pleuré, toute seule, le journal entre les mains. Pour la première fois, je me reconnaissais dans cette histoire, je pleurais probablement une sorte de "pays natal perdu". Mais que savais-je de cette histoire et de ce pays que plus personne chez moi ne semblait regretter ? Alors je me suis lancée dans une sorte d'enquête ou de quête pour essayer de reconstituer cette histoire à hauteur d'enfant. Voici donc le journal d'un passé recomposé, d'une mémoire qui s'est cherché des souvenirs chez les miens et les autres. J’ai rencontré beaucoup de...

Vive l'Algérie francaise !

Vive l'Algérie francaise !

Auteure: Thierry Rolando , Robert Menard ,

Nombre de pages: 22

Collection " Coups de colère " Des petits pamphlets d'une trentaine de pages qui permettront d'entendre des paroles différentes, d'aller à contre-courant, de prendre l'opinion commune à rebrousse-poil. Pour défendre des opinions qui sont le plus souvent vilipendées par ceux qui règnent en maître dans nos médias et parmi nos élites. Pour alimenter de vrais débats, quitte à déranger, à bousculer, à exaspérer. Parce que les Français ne croient plus à la langue de bois. L'antisémitisme peut-il être de gauche ? La question est, bien sûr, tout à fait scandaleuse. Taboue. Elle ne peut, ne doit pas être posée. Car la gauche et surtout l'extrême gauche sont pour l'éternité estampillées antifascistes et antiracistes. Un certificat de virginité indiscutable. D'autant plus indiscutable que les droits d'auteur, inaliénables, de l'exercice antisémite appartiennent, pour l'éternité, à Hitler, Pétain, Le Pen, à leurs descendants et à leurs émules. Des monstres que les gauches n'aiment pas. Aiment-elles pour autant les Juifs ? Il y a quelques semaines, Manuels Valls, ministre de l'Intérieur et de gauche, a dit tout haut ce qu'on n'osait que murmurer tout bas...

Le Déchirement. Lettres d'Algérie et du Maroc 1953-1958

Le Déchirement. Lettres d'Algérie et du Maroc 1953-1958

Auteure: Jérôme Monod ,

Nombre de pages: 178

« Ces chroniques reprennent les lettres d’Algérie et du Maroc que j’ai écrites à ma famille au cours des années 1953 à 1958. Elles ont le côté ordinaire d’une correspondance destinée à donner de mes nouvelles et à relater ce que je voyais et comprenais. Elles m’ont été rendues par mes parents longtemps après, à la fin de leur vie. Je n’ai rien modifié de ces lettres, cinquante cinq ans après. « Si cette “Déchirure” peut montrer à des générations qui n’ont connu ni l’armée, ni la guerre, le caractère inacceptable et vain du recours à la violence, je m’en réjouirai. L’aspect le plus absurde de ces années que l’on avait baptisées du nom de “pacification”, c’est que deux grands pays majeurs, la France et l’Algérie, n’ont pas trouvé le chemin d’une vraie collaboration politique, d’une entente de leurs deux peuples, pourtant si nécessaire pour ces deux nations et pour l’Afrique tout entière. Ce témoignage direct retrace dix-huit mois d’un service militaire assez rude dans l’armée d’Afrique, d’abord à Bougie (Kabylie) dans un bataillon de marche - j’avais vingt-deux ans à l’époque -, puis à...



X
FERMER