Trouver votre ebook...

Liste des livres et Ebooks trouvés
Nous avons trouvé un total de 26 livres disponibles en téléchargement
La conscience historique africaine

La conscience historique africaine

Auteure: Cheikh Moctar Ba , Bernard Zongo , Théophile Obenga ,

Nombre de pages: 198

Cet ouvrage se veut un hommage au 50è anniversaire de la parution du grand ouvrage de Cheikh Anta Diop : Nations nègres et culture. Le parcours exceptionnel de l'homme est retracé et des thèmes très chers à Cheikh Anta Diop comme L'Afrique et l'Occident, les sources égyptiennes de la civilisation africaine et l'apport de la communauté noire et de l'Egypte à la civilisation constituent les différentes parties de cet ouvrage.

Africanité & Africanisation de l'Occident

Africanité & Africanisation de l'Occident

Auteure: Sidina Wane ,

Nombre de pages: 300

L’Afrique, berceau de l’humanité, est aussi le lieu où ont germé les pensées scientifique, artistique, philosophique, spirituelle et religieuse de l’Occident dont la Grèce aura été l’habile courroie de transmission. L’héritage de l’Occident n’est pas grec, il est foncièrement africain. De nombreuses sources - antiques, classiques, modernes et contemporaines - souvent occultées, l’attestent. Sur cet héritage, l'Occident a élaboré ses propres modes de construction des savoirs et d'appréhension de l'invisible. Aujourd’hui, le passé de l’Occident qui scelle son « africanité » resurgit dans le présent, comme par refoulement, dans diverses manifestations identifiables à un processus d’«africanisation». Dans ce livre, avec une volonté et un élan résolument vulgarisateurs, l’auteur examine l’entrelacement du passé et du présent de l’Occident, reflets de son «africanité» et de son «africanisation». Leur mise en regard révèle des codes à décrypter pour les projets d’avenir, pour se prémunir contre les écueils des dérives de l’irrationnel.

L'historiographie indienne en débat

L'historiographie indienne en débat

Auteure: Mamadou Diouf ,

Nombre de pages: 494

Ce recueil vise à porter à la connaissance de lecteurs francophones, notamment africains, le riche patrimoine des historiens indiens regroupés depuis vingt ans au sein du Groupe d'étude sur les subalternes dont la revue Subaltern Studies a connu neuf livraisons depuis 1981. L'expression de subalterne (ou subordonné) est empruntée à Antonio Gramsci et renvoie aussi bien à la notion de pouvoir aux plans idéologiques et culturels qu'à la paysannerie. L'historien sénégalais Mamadou Diouf, responsable du choix des contributions, explique longuement dans son introduction le sens et les évolutions de ces recherches qui veulent mettre en lumière l'autonomie de la conscience subalterne en produisant une historiographie libérée de la volonté des élites nationaliste et coloniale. Il s'agit de déchirer les voiles du pouvoir qui ont enseveli les résistances paysannes sous la rhétorique de la codification coloniale. Cette démarche est complétée par le recours à la poésie, à la peinture, à la littérature, aux arts et au cinéma. Une seule grande question traverse la dizaine de textes de ces historiens indiens : quels sont les modèles historiographiques dont...

Epistémè - figurations et transfigurations du mythe de Muntu

Epistémè - figurations et transfigurations du mythe de Muntu

Auteure: Raymond Mbassi Ateba ,

Nombre de pages: 17

Essai Scientifique de l’année 2009 dans le domaine Français - Litérature, Œuvres, note: keine, Universitatea Stefan cel Mare Suceava (Departement de Lettres et Communications), langue: Français, résumé: L’un des mythes cosmogoniques les plus répandus dans l’histoire culturelle de l’Afrique subsaharienne est sans nul doute celui de Muntu (l’Homme) – qui se décline au pluriel en Bantu, peuple qui formait depuis l’Antiquité le royaume de Kouch-Napata-Méroé et qui a éclairé l’essentiel de la philosophie égyptienne et, par extension, grecque. À travers une lecture ethnocritique révélatrice du symbolique et des idéosèmes culturels propres au contexte africain, il est possible de démontrer qu’une totalité spirituelle et socio-historique fondée sur les rémanences du mythe de Muntu traverse Onitsha et L’Africain de Jean-Marie Gustave Le Clézio. L’intertexte culturel et les savoirs africains s’inscrivent alors de façon massive et ostentatoire dans ces deux œuvres qui dévoilent l’authenticité culturelle longtemps bafouée et mésestimée, mais désormais désirée de l’Afrique. Ainsi, en transitant par la relation des personnages à...

Histoire et mémoire au Niger

Histoire et mémoire au Niger

Auteure: Jérôme Bernussou ,

Nombre de pages: 556

Le présent ouvrage s’intéresse à une question-clef du champ historique contemporain : dans quelle mesure l’Histoire et les historiens participent-ils à l’élaboration d’une identité nationale ? Jusqu’à présent, avait été presque exclusivement examiné le cas des nations européennes. Pour la première fois le processus est, enfin, analysé dans le détail pour un État africain. Ce livre fournit un exemple exceptionnel de la place et du rôle de la discipline historique dans la construction identitaire d’une population africaine. Grâce à l’étude systématique des travaux de recherche soutenus au Niger durant les soixante dernières années (thèses, mémoires de maîtrise...), il reconstitue minutieusement les efforts d’une petite communauté de chercheurs, venus d’horizons divers, pour établir les bases culturelles du nouvel État. Il montre avec finesse que faire de l’histoire n’est jamais neutre, au Niger comme partout ailleurs c’est prendre position, d’une façon ou d’une autre, dans une entreprise susceptible de consolider l’aventure identitaire d’une nation confrontée à de nombreux défis. La plupart des historiens nigériens...

Le Sénégal contemporain

Le Sénégal contemporain

Auteure: Momar Coumba Diop ,

Nombre de pages: 655

Il manquait à toute la littérature disponible sur le Sénégal une synthèse présentant les faits et phases majeurs de son évolution depuis l'indépendance. Cet ouvrage cherche à combler une telle lacune. Il constitue la première tentative de cette envergure pour écrire une histoire intellectuelle, sociale et politique de ce pays. Il s'agit, dans différents domaines, de déterminer, par-delà l'enchevêtrement des faits, les tendances lourdes des changements observés et de caractériser les principaux défis auxquels ce pays devra faire face durant les prochaines décennies. Elaboré par une équipe pluridisciplinaire composée de chercheurs de générations et de nationalités différentes, cet ouvrage éclaire aussi les trajectoires de l'Etat et de la société, restitue et rend intelligibles différents " mondes de la vie ". Un soin particulier est ainsi apporté à l'étude des initiatives et innovations qui surgissent en marge de l'Etat, aux savoirs accumulés, à la culture, à la question nationale mais aussi aux visages et langages de la citoyenneté ou aux dissidences existant dans certains territoires physiques ou théoriques. Ce livre tente donc une véritable...

Afrocentrismes

Afrocentrismes

Nombre de pages: 406

Il y a un demi-siècle, le chercheur sénégalais Cheikh Anta Diop posait la question de la négritude de l'Egypte et de l'antériorité des civilisations nègres. Aujourd'hui, c'est d'Amérique du Nord que nous viennent les échos d'une telle contestation de l'histoire écrite par les Blancs. Les thèmes en sont multiples. Ne serions-nous pas tous les enfants d'une Eve noire ? La première civilisation ne fut-elle pas africaine, rayonnant ensuite de son berceau égyptien jusque dans la Grèce classique ? La déesse Athéna n'avait-elle pas une origine noire ? Les Hébreux n'auraient-ils pas eu l'Ethiopie pour vraie patrie ? La réécriture du passé des Africains, vu à la lumière de l'Egypte pharaonique, suscite une relecture du passé européen. Les humanités gréco-latines se voient opposer des humanités négro-égyptiennes. Des jeunes Noirs des métropoles des pays du Nord apprennent les hiéroglyphes et chantent contre la Babylone des Blancs. Et dans les pays du Sud, les Bantous sont érigés en équivalents des Aryens. Plus loin, l'Amérique aurait été découverte et peuplée par des Noirs, déjà présents dans les civilisations précolombiennes. Toute...

Africa Unite !

Africa Unite !

Auteure: Amzat BOUKARI-YABARA ,

Nombre de pages: 380

De la révolution haïtienne de 1791 à l'élection du premier président noir des États-Unis en 2008, en passant par les indépendances des États africains et la lutte contre l'apartheid, l'itinéraire de ceux qui ont mis leur vie au service de la libération de l'Afrique et de l'émancipation des Noirs à travers le monde. De New York à Monrovia, de Londres à Accra, de Kingston à Addis-Abeba, une polyphonie rassemblée sous son slogan fédérateur : "Africa Unite !". Sommes-nous africains ? Qu'est-ce que l'Afrique ? De cette double interrogation, née au XVIIIe siècle dans la diaspora africaine déportée aux Amériques, a émergé un vaste mouvement intellectuel, politique et culturel qui a pris le nom de panafricanisme au tournant du XXe siècle. Ce mouvement a constitué, pour les Africains des deux rives de l'Atlantique, un espace privilégié de rencontres et de mobilisations. De la révolution haïtienne de 1791 à l'élection du premier président noir des États-Unis en 2008 en passant par les indépendances des États africains, Amzat Boukari-Yabara retrace, dans cette ambitieuse fresque historique, l'itinéraire singulier de ces personnalités qui, à l'image de...

L'impossible retour

L'impossible retour

Auteure: Walker Clarence E. ,

Nombre de pages: 232

Cet ouvrage incisif de l'historien américain Clarence Walker révèle la nature et la signification du courant "afrocentriste" aux Etats-Unis. Confrontés aux discriminations et aux humiliations d'un durable racisme yankee, les Noirs ont été tentés par une fuite en arrière vers la vision romantique d'une Afrique merveilleuse sortie d'une Egypte noire, mère de toutes les civilisations, dont l'héritage aurait été volé par les Blancs. Cette "mythologie thérapeutique" est devenue une culture populaire des communautés noires. A défaut de permettre "un impossible retour" à une Afrique rêvée et à un temps des origines, l'afrocentrisme a des retombées idéologiques bien réelles dans le discours de certains cercles intellectuels. Le lecteur trouvera ici un texte sans concession, nourri d'une érudition rigoureuse et pétri de respect et de solidarité à l'égard de tous les exclus.

Présence du monde noir

Présence du monde noir

Auteure: Jean Mazel ,

Nombre de pages: 380

De l’Afrique, continent-mère et berceau de l’humanité - comme le prouvent les plus récentes découvertes - aux rivages atlantiques des Amériques, Jean Mazel, pendant plus de dix ans, a étudié avec passion les réalités du monde noir. Du plus lointain passé (l’énigme des mégalithes du Sénégal) aux problèmes actuels - qu’il s’agisse de la survie des populations d’origine africaine au Brésil, aux Antilles et aux États-Unis ou de l’implacable conquête des terres noires par le Sahara - Jean Mazel explore tous les aspects de cet univers toujours mystérieux. Avec lui, nous revivons l’une des grandes aventures de l’humanité.

La diaspora noire des Amériques

La diaspora noire des Amériques

Auteure: Christine Chivallon ,

Nombre de pages: 258

Migrations, diasporas, communautés : autant de notions, autant de concepts – pour le moins ambigus – qui concernent les populations noires des Amériques et s’inscrivent au cœur des grands débats actuels. Comment en effet envisager la notion de « diaspora » lorsque l’on est confronté à un tissu complexe de cultures diverses ? Comment parler de « communauté » lorsque des peuples ne semblent se conformer à aucun modèle stable d’identité, pas même à celui réputé dynamique de l’« hybridité » ? Utilisant les incertitudes de la notion de « diaspora », les ambiguïtés de son usage, Christine Chivallon s’appuie sur les faiblesses du concept pour proposer une approche inédite de la complexité des cultures noires américaines et tenter de cerner dans leur pluralité les lignes de force en jeu. Centré sur des exemples puisés dans la Caraïbe, l’ouvrage opère un va-et-vient entre théories et expériences sociales. Il envisage l’histoire de la transportation aux Amériques, la matrice des sociétés de plantations, les résistances culturelles des esclaves et de leurs descendants, les situations migratoires récentes depuis les Amériques, les...

Inventeurs et savants noirs

Inventeurs et savants noirs

Auteure: Yves Antoine ,

Nombre de pages: 304

Voici un livre au titre surprenant parce qu'il va à l'encontre de l'image qu'on se fait des Noirs dont on circonscrit la capacité créatrice et les accomplissements à des domaines bien précis : la musique, le sport, la danse. Sait-on que la première opération à coeur ouvert fut effectuée par le docteur Daniel Hale Williams en 1893 à Chicago ? L'ouvrage nous dévoile ainsi une nouvelle dimension de l'univers des Noirs dont l'apport à la science et à la technique modernes, bien qu'il ait été trop longtemps occulté, n'est pas moins appréciable.

Le devoir de violence

Le devoir de violence

Auteure: Yambo Ouologuem ,

Nombre de pages: 302

1968-2018 : Le retour au Seuil du Devoir de Violence, de Yambo Ouologuem. Foisonnante et tragique fresque s'étendant du XIIIe au XXe siècle, Le Devoir de violence raconte le destin de l'empire imaginaire de Nakem et de la dynastie des Saïf qui y règnent en maîtres retors. À travers elle, c'est l'histoire méconnue de l'Afrique qui nous est livrée de l'intérieur. Violences, assassinats, ruses, compromission des notables dans la traite des esclaves : pour la première fois, un auteur africain ne s'interdit rien dans le portrait séculaire de son continent. Pas plus qu'il ne se réfrène dans ses registres, de l'ironie mordante à l'érotisme débridé. En face, l'Europe et son système colonial ¿ déconstruit autant que raillé ¿ ne sont pas épargnés. Le récit se prolonge par l'errance poignante de Raymond Spartacus Kassoumi, fils de serfs. Paru en 1968, ce premier roman remporta d'emblée le premier prix Renaudot attribué à un Africain. Devenu un livre-culte, il fut contesté au Sud pour ses hardiesses politiques et au Nord pour ses audaces d'écriture. Aujourd'hui, dans cette réédition, il se lit comme une construction littéraire vertigineuse et une épopée qui...

Penser global

Penser global

Nombre de pages: 480

Les sciences humaines et sociales ne sont plus le monopole d’une petite partie du monde, l’Europe occidentale, l’Amérique du Nord, rejointes assez tôt par l’Amérique latine. Elles sont pratiquées partout, avec de plus en plus souvent une capacité des chercheurs à se situer au meilleur niveau, et à participer à des échanges scientifiques réellement planétaires, tout en ayant un fort ancrage dans leur propre société. L’Occident a perdu l’hégémonie scientifique, ce qui présente des implications considérables. Les chercheurs occidentaux, ou formés à l’Ouest, ou par lui, ne peuvent se contenter du projet d’une extension à la planète tout entière de concepts et de catégories nés exclusivement, croit-on trop souvent, dans une seule partie du monde. Nous devons repenser les valeurs universelles [...]. L’expression « Penser global » constitue un signe de ralliement pour cet ouvrage qui rassemble les contributions de chercheurs en sciences sociales parmi les plus reconnus dans le monde. Penser global, c’est s’inté-resser à des logiques mondiales, planétaires, et articuler ce niveau d’analyse à d’autres niveaux, régionaux, nationaux ou ...

Le Soudan occidental au temps des grands empires

Le Soudan occidental au temps des grands empires

Auteure: Djibril Tamsir Niane ,

Nombre de pages: 330

Cet ouvrage est une réédition numérique d’un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d’origine.

Codes noirs. de l'esclavage aux abolitions

Codes noirs. de l'esclavage aux abolitions

Auteure: Christiane Taubira , André Castaldo ,

Nombre de pages: 192

Esclavage ? Vous avez dit « esclavage ». L'esclavage est caractérisé par le droit de propriété qu'un homme peut avoir sur un autre. Cette « chose » n'est plus une personne juridique. Mais n'a-t-il pas disparu ? Hélas non. Si l'esclavage pratiqué dans les anciennes possessions coloniales l'a été, il survit toujours en quelques pays. Et il s'en faut de beaucoup que toutes les formes de dépendance qui portent atteinte à la liberté et à la dignité humaine se soient effacées. Du premier Code noir de 1685 aux dernières conventions internationales et à la loi du 21 mai 2001 s'exhale la grande misère humaine. Christiane Taubira, auteur de la loi du 21 mai 2001 reconnaissant la traite négrière et l'esclavage comme crime contre l'humanité, est députée de Guyane. André Castaldo, doyen honoraire de la Faculté de droit de l'Université Paris XIII (Paris-Nord) est professeur à l'Université Paris II (Panthéon-Assas).

Culture et développement en Afrique

Culture et développement en Afrique

Auteure: Clément Mbom ,

Nombre de pages: 190

L'entrée dans les moeurs en Afrique de l'exploitation idoine de la culture comme l'un des facteurs importants du développement assurerait son existence par une socialisation et une historicisation assumées qui deviendraient une seconde nature. En clair, il revient à l'Afrique d'inventer sa méthode de développement en tenant compte de toutes les données qui sont les siennes.

Refonder l'État en Afrique, en République Démocratique du Congo

Refonder l'État en Afrique, en République Démocratique du Congo

Auteure: Willy Makiashi ,

Nombre de pages: 372

Depuis leur genèse, le droit constitutionnel et la doctrine juridique en vigueur portent intrinsèquement les germes de la faiblesse de l'État, dans la mesure où ils omettent d'intégrer la Constitution au rang des éléments constitutifs de l'État. En tant qu'élément sans lequel les autres éléments constitutifs n'auraient de sens, la Constitution devrait dorénavant être clairement désignée comme le premier élément fondateur de l'État.

Le racisme colonial

Le racisme colonial

Auteure: Joseph Wouako Tchaleu ,

Nombre de pages: 442

L'idéologie de la race, façonnée par les exégètes des civilisations arabo-musulmane et judéo-chrétienne, a servi de fondement à des conceptions politiques débouchant sur la pratique des discriminations raciales, des ségrégations ethniques et à la perpétration des injustices et des violences à l'encontre des peuples opprimés d'Afrique subsaharienne. Plus qu'un renouvellement du discours africain sur le colonialisme, cette analyse se veut un effort pour restaurer le pouvoir de la pensée critique dans l'Afrique actuelle.

Héritage de la musique africaine dans les Amériques et les Caraïbes

Héritage de la musique africaine dans les Amériques et les Caraïbes

Auteure: Alpha Noël Malonga , Mukala Kadima-Nzuji , Jean-Claude Gakosso ,

Nombre de pages: 402

En retenant le thème de l'Héritage de la musique africaine dans les Amériques et les Caraïbes, le Festival Panafricain de Musique a voulu, à l'occasion de sa cinquième édition, offrir aux communautés noires des Amériques et des Caraïbes l'opportunité de remonter aux sources de leur histoire. Ce recueil de textes met en évidence certaines vérités. L'Afrique, malgré son histoire difficile, n'a jamais renié sa culture et sa musique a été et se doit d'être aujourd'hui un facteur de ralliement pour les africains d'Amérique et des Caraïbes.

L'Afrique à l'ère du savoir

L'Afrique à l'ère du savoir

Auteure: Jean-Marc Ela ,

Nombre de pages: 410

Réinventer la science pour participer à la construction des sociétés où l'être humain peut s'épanouir, tel est le projet qui met à l'épreuve les nouvelles générations de chercheurs dans les pays africains. Cet ouvrage tente de fonder une autre manière de faire la science en examinant les enjeux auxquels l'Afrique est confrontée. Il décrypte les enjeux de savoir qui sont inséparables des enjeux de pouvoir. Volontairement provocant et stimulant, il permet de mieux cerner les enjeux de l'Afrique à l'ère du savoir.

LES BETI DU GABON ET D'AILLEURS

LES BETI DU GABON ET D'AILLEURS

Auteure: Jean-Marie Aubame ,

Nombre de pages: 292

Cet ouvrage est l’œuvre d’un Africain à la quête de ses origines et de son devenir. Il restitue la longue migration des Beti-Bulu-Fang. Les multiples faits de société, de culture, de religion, d’économie, sont minutieusement classés pour en dégager pertinences et incohérences, ressemblances et dissemblances, continuités et ruptures, persistances et disparitions, en rapport avec les exigences du temps présent. Il en est ainsi de tout ce qui a trait aux sites successifs de leur parcours, à la structure de la société, à leurs modes d’organisation sociale, politique, économique, spatiale et résidentielle, aux objets et techniques de leur vie matérielle, agricole, artisanale et artistique.



X
FERMER