Trouver votre ebook...

Liste des livres et Ebooks trouvés
Nous avons trouvé un total de 15 livres disponibles en téléchargement
La Marquise d'Enfer

La Marquise d'Enfer

Auteure: Lise Deharme ,

Nombre de pages: 242

Qui se doutait que Lise Deharme était membre du M.L.F. depuis toujours ? Mais pour elle cela signifie Mouvement de Libération des Fées, et ses romans en sont pleins, sous les aspects les plus inattendus. Ainsi en va-t-il de cette Lise, ravissante enfant qui porte bien son prénom, sans savoir qui le lui a donné, car elle ne se connaît ni père ni mère. Et ce n'est pas Alouette, sa fidèle suivante-complice, qui pourrait le lui dire, ni le richissime Richard Coeurdelion, amant fougueux aux inépuisables cadeaux. Mais qui donc, au juste, est la belle Marie-Ange, marquise d'Enfer ? Dans un tourbillon de fêtes, d'amours, de soupers et d'extravagances, où valsent le valet charmant, M. de Rubempré, né Balzac, un archiviste et un jardinier sans âge, l'étrange marquise laissera deviner, bribe après bribe, les capricieuses fantaisies de la vérité. Dessinée avec une plume aussi légère, aussi inventive que celle de Léonor Fini, cette oeuvre de poète - qui s'amuse à parodier les situations classiques du mélodrame - est une farandole d'images et de songes, avec des arrêts soudains, des aveux, des angoisses ; aussitôt effacés par l'élégance d'une écriture au...

Endetté comme une mule ou la Passion d'éditer

Endetté comme une mule ou la Passion d'éditer

Auteure: Éric Losfeld ,

Trente ans d'édition parisienne, enlevés comme un opéra-comique d'Offenbach, où la cuisse d'Emmanuelle Arsan plonge les magistrats de la 17e chambre correctionnelle dans un fantasme de bande dessinée... André Breton, Benjamin Péret, Queneau, Vian, Ionesco, Henry Miller et bien d'autres familiers du Terrain Vague, ou compagnons de route d'Éric Losfeld, opparaissent sous un éclairage plus vivifiant que dans les exégèses.

Lise et Lulu

Lise et Lulu

Auteure: Lise LEVITZKY , Bertrand DICALE ,

Nombre de pages: 286

Gainsbourg inédit Pendant longtemps, personne ne savait qui était Lise Lévitzky. On croyait pourtant tout connaître de la vie de son premier mari, Serge Gainsbourg, qu'elle avait épousé quand il s'appelait encore Lucien Ginsburg ? Lulu. Du jour de leur rencontre, le 5 mars 1947, jusqu'à ce 5 mars 1991 où elle l'accompagne à sa dernière demeure au cimetière du Montparnasse au milieu d'une foule qui ignore jusqu'à son nom, Lise a vécu plus de 40 ans d'amour, de complicité, de disputes et de retrouvailles avec Serge Gainsbourg. Pour la première fois, elle raconte leurs années de bohème et de vache maigre. Elle révèle pourquoi Lucien a choisi de devenir Serge, pourquoi il a abandonné la peinture, pourquoi il a, plus tard, réécrit son passé. Elle révèle les secrets de chansons célèbres comme " Le Poinçonneur des Lilas ", " Elaeudanla Téitéia " ou " Ce mortel ennui ". Elle revient sur des dizaines d'épisodes inconnus de la vie de la star. Elle explique beaucoup d'aspects de la personnalité de Gainsbourg, de son mépris pour l'avant-garde à son besoin viscéral de faire fortune en passant par son donjuanisme forcené, ses angoisses de créateur, son...

Le téléphone est mort

Le téléphone est mort

Auteure: Lise Deharme ,

Nombre de pages: 208

Cet ouvrage est une réédition numérique d’un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d’origine.

Carole

Carole

Auteure: Lise Deharme ,

Nombre de pages: 160

Cet ouvrage est une réédition numérique d’un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d’origine.

Aveux non avenus

Aveux non avenus

Auteure: Claude Cahun ,

Nombre de pages: 256

« Dans la nuit noire. En attendant de voir clair, je veux me traquer, me débattre [...]. Je ne voudrais coudre, piquer, tuer qu’avec l’extrême pointe. Le reste du corps, la suite, quelle perte de temps ! Ne voyager qu’à la proue de moi-même. » Élaboré en une dizaine d’années, Aveux non avenus est le livre majeur de Claude Cahun, poète, photographe et plasticienne surréaliste. Il s'agit de sa grande entreprise autobiographique qui met en jeu l’aventure inquiétante de vivre et la quête d’images diffractées de l’insaisissable identité. Organisé en courtes séquences cinématographiques, photographiques, le texte est un savant enregistrement et montage de fragments de moments vécus, de récits de rêves, de lettres, de fragments de journal intime, de morceaux de prose polémique, de considérations introspectives, spéculatives, de contes et de poèmes. Cahun est l'artiste fascinante qui explora toutes les limites des genres – sexuel, grammatical, littéraire, idéologique – avec une audace exemplaire et largement anticipatrice. Elle est l'alter ego féminin de Duchamp. Publié en 1930 aux Éditions du Carrefour, avec une préface de Pierre Mac...

La Fonction érotique (3)

La Fonction érotique (3)

Auteure: Gérard Zwang ,

Nombre de pages: 296

Parus en 1972, les deux premiers tomes de La fonction érotique ont fait date. On salua en eux une vision originale de la sexualité humaine, forte de nombreuses références littéraires, musicales, historiques, politiques, etc. En fait, il ne s'agissait pas tant d'originalité que d'authenticité. Pour cerner la réalité, sans les œillères que l'obscurantisme religieux, l'hypertrophie du pathologique, les partis pris psychanalytiques, avaient imposées au regard scientifique. C'était aussi une ambitieuse tentative de synthèse, s'efforçant de ne rien omettre ni des faits sexuels humains, ni du contexte global dans lequel ils s'inscrivent. Il est évident qu'un tel dessein ne peut rester qu'un projet, dès lors qu'il doit s'appuyer sur la discipline scientifique. Bien que le sexe paraisse un domaine immuable de la biologie, le savoir sexologique s'amplifie, s'affine, qu'il s'agisse des notions anatomiques et physiologiques les plus apparemment évidentes, qu'il s'agisse de la très complexe biologie des comportements. Devenant scientifique, la sexologie se trouve impliquée dans l'obligatoire mouvement du progrès. Précisant, commentant, corrigeant les deux premiers...

Fictions modernistes du masculin-féminin

Fictions modernistes du masculin-féminin

Auteure: Andrea Oberhuber ,

Nombre de pages: 310

Sous quel signe placer le roman, comment inventer de nouvelles fictions face à ce que Virginia Woolf appelle « l'imprudence d'écrire, de tenter d'écrire ou d'échouer à écrire un roman » ? Comment renouveler la création artistique – la photographie, la peinture, le cinéma, la mode –, quelle place accorder au sujet créateur dans un monde en perte de valeurs traditionnelles et de repères identitaires ? Telles sont les questions que posent dans leurs œuvres Marcel Duchamp, Elsa von Freytag-Loringhoven, Hannah Höch, Pierre Loti, Colette, Maya Deren, Marcelle Tinayre, Natalie Barney, Georges Bernanos, Claude Cahun et Mireille Havet, entre autres. Dans nombre d'œuvres modernistes – littéraires et visuelles –, c'est autour du personnage féminin que se cristallisent les enjeux complexes du monde moderne ; c'est lui qui sème le trouble dans le genre permettant aux auteurs et aux artistes de déconstruire la vision antagonique des identités sexuées et sexuelles, siège de nombreuses frictions dans les premières décennies du xxe siècle. Cet ouvrage réunit les réflexions de chercheurs européens et nord-américains sur les enjeux sociaux, culturels et...

Rogomelec

Rogomelec

Auteure: Leonor Fini ,

Nombre de pages: 124

Leonor Fini bat les cartes de l'imaginaire et les couleurs de son jeu – tragique – dérision, beauté, monstruosité, ont les mêmes valeurs. Ce monastère est-il un sanatorium ? À quel dieu ces moines sont-ils voués ? À quoi sert le régime des curistes qui semblent échappés d'un vieux film muet ? Le récit suit les règles précises du rêve qui brasse le résidu hétéroclite de la mémoire. Et si, du désordre somptueux de la Fête surgissent les figures du Roi et du Pendu, si elles prennent place dans une scène que nous croyons reconnaître, il n'y a là d'autre symbole que la reconnaissance du rôle privilégié du rituel.

Parallèlement

Parallèlement

Auteure: Paul Verlaine ,

Nombre de pages: 58

Date de première parution : 1889 « Et toutes deux, avec des langueurs d'asphodèles, Tandis qu'au ciel montait la lune molle et ronde, Savouraient à longs traits l'émotion profonde Du soir et le bonheur triste des cœurs fidèles. » Paul Verlaine

Dictionnaire littéraire des femmes de langue française

Dictionnaire littéraire des femmes de langue française

Auteure: Christiane P. Makward , Madeleine Cottenet-Hage ,

Nombre de pages: 641

Notices de: G. Ansorge, M.A. Barbey, D. Berthoud, M. Boulanger, M. Burnat-Provins, C. Colomb, A. Curchod, G. Faure, C.V. Boissier de Gasparin, M. Küttel, J. Massard, V. Martin, I. de Montolieu.

Derniers contes

Derniers contes

Auteure: Edgar Allan Poe ,

Edgar Allan Poe (1809-1849) "Keats est mort d’une critique. Qui donc mourut de l’Andromaque ? Ames pusillanimes ! De l’Omelette mourut d’un ortolan. L’histoire en est brève. Assiste-moi, Esprit d’Apicius ! Une cage d’or apporta le petit vagabond ailé, indolent, languissant, énamouré, du lointain Pérou, sa demeure, à la Chaussée d’Antin. De la part de sa royale maîtresse la Bellissima, six Pairs de l’Empire apportèrent au duc de l’Omelette l’heureux oiseau. Ce soir-là, le duc va souper seul. Dans le secret de son cabinet, il repose languissamment sur cette ottomane pour laquelle il a sacrifié sa loyauté en enchérissant sur son roi, – la fameuse ottomane de Cadet. Il ensevelit sa tête dans le coussin. L’horloge sonne ! Incapable de réprimer ses sentiments, Sa Grâce avale une olive. Au même moment, la porte s’ouvre doucement au son d’une suave musique, et !... le plus délicat des oiseaux se trouve en face du plus énamouré des hommes ! Mais quel malaise inexprimable jette soudain son ombre sur le visage du Duc ? – « Horreur ! – Chien ! Baptiste ! – l’oiseau ! ah, bon Dieu ! cet oiseau modeste que tu as déshabillé de ses...

Dans les années sordides

Dans les années sordides

Auteure: André Pieyre de Mandiargues ,

Nombre de pages: 184

Ce recueil de poèmes surréalistes en prose se compose de trois parties : Dans les années sordides (qui donne son titre au livre), les Heptamérides et Soies et charbons. Toutes les années sont sordides, pense l'auteur, c'est-à-dire que la vie quotidienne est sordide, mais il est parfois des instants illuminés, de même que dans les rues sordides de la ville moderne il y a des lieux incongrûment fantastiques et qu'au désert surgissent parfois les mirages. Le propos du poète est de saisir ces instants illuminés, de décrire ce qu'alors il a vu et qui n'est autre chose que la réalité transformée par l'imagination, par le rêve, par la poésie.

Monsieur Venus

Monsieur Venus

Auteure: Rachilde ,

When the rich and well-connected Raoule de Vénérande becomes enamored of Jacques Silvert, a poor young man who makes artificial flowers for a living, she turns him into her mistress and eventually into her wife. Raoule's suitor, a cigar-smoking former hussar officer, becomes an accomplice in the complications that ensue.

Antibes

Antibes

Auteure: Corinne d' Almeida ,

Nombre de pages: 284

ŤIl sentait sa propre vie sortir de lui, il sentait la vie de son frčre sortir du corps de son frčre comme si en męme temps quil était lui-męme, il était aussi son frčre, tous deux merveilleusement vides, non vivants mais non morts, tenant leurs vies en laisse. Fumerolles légčres de męme nature et pleines de courbes, leurs vies emplissaient la voiture, elles en débordaient débordement qui le ravissait car il signifiait que lui oui lui recelait tant de vie quelle pouvait excéder les limites de son corps, excéder les limites dune voiture, excéder les limites de son monde limité, les bornes du monde quil pouvait voir et ressentir pour fluer paisiblement et comme normalement vers partout, vers ce quil ne connaissait pas, vers ce quil ne soupçonnait pas et qui nexistait pas , elles se répandaient sur la route, elles envahissaient la campagne, entraient dans les granges et les maisons oů on les prenait pour de la vulgaire brume, elles sinfiltraient dans la terre, elles y disparaissaient et il ralentissait, il se garait devant linstitution, ils étaient arrivés. Ils traversaient le jardin lun derričre lautre. Le jour, ce jardin était une splendeur de buis taillés. ...



X
FERMER