Trouver votre ebook...

Liste des livres et Ebooks trouvés
Nous avons trouvé un total de 40 livres disponibles en téléchargement
De l'avarice, du gaspillage et de la pauvreté

De l'avarice, du gaspillage et de la pauvreté

Auteure: Georg Simmel ,

Nombre de pages: 127

Quel sens peuvent avoir l’avarice et le gaspillage, alors que l’argent se caractérise par son abstraction ? Et qu’est-ce que la pauvreté, qu’elle soit choisie comme dans le cas de certaines communautés religieuses (franciscains et bouddhistes) ou subie ? Pour y répondre, deux essais du grand sociologue allemand : un texte de 1899, inédit en français, suivi de la célèbre étude de 1907 où Simmel montre que le pauvre n’est pas caractérisé par le manque de ressources, mais bien plutôt celui que nous désignons comme pauvre et que nous plaçons dans une relation d’assistance. Dès lors, comment le pauvre peut-il sortir de la pauvreté ?

La frontière de la pauvreté

La frontière de la pauvreté

Auteure: Catherine Sélimanovski ,

Nombre de pages: 294

La pauvreté n’a pas disparu avec la richesse dans les pays développés. Réalité sociale prégnante, elle contrarie l’idéal égalitaire sur lequel est fondée la démocratie et suscite de très nombreuses études en sciences sociales. En se saisissant du concept de frontière, ce travail de géographie tente de déconstruire les propos courants sur la fracture sociale, les poches de pauvreté, l’exclusion, le mal des banlieues et de dépasser la vision substantialiste des lieux découlant habituellement de ces propos. L’objectif est de déchiffrer ce qui se joue entre la position dominée des populations en situation de pauvreté dans la société et leur position dans l’espace en examinant les multiples conjonctions qui s’établissent entre leur disqualification sociale, leur situation résidentielle et leurs pratiques de l’espace. La définition de la pauvreté donnée par Georg Simmel en 1907 constitue la clé de l’approche sociale de la pauvreté. En exposant que l’individu pauvre n’est pas exclu mais au contraire lié à la société par la relation d’assistance, Georg Simmel a montré que la pauvreté touche des personnes très différentes par...

La table des pauvres

La table des pauvres

Auteure: Michel Bonneau ,

Nombre de pages: 416

À l’époque où se créent les grands restaurants et où la cuisine française rayonne à travers l’Europe, on meurt encore de faim à Paris et l’angoisse causée par le manque de nourriture comme la peur du lendemain sont permanentes pour la majorité de la population. Dans cet ouvrage la cuisine des pauvres est analysée à travers toute la filière alimentaire, de l’approvisionnement de la ménagère aux pratiques culinaires, aux gestes dans la cuisine, à la manière de consommer les aliments, aux ustensiles de cuisine, aux odeurs, au poids des dépenses alimentaires dans les budgets populaires. Il s’agit, de saisir la manière de se nourrir d’une population qui ne se limite pas aux ouvriers mais englobe cet entre-deux social des couches inférieures de la petite bourgeoisie où l’on rencontre les milieux de la boutique, de l’artisanat, des petits employés, des femmes seules, des personnes âgées. Les frontières sont poreuses entre ces gens de peu et de rien, ces gens d’en bas, entre la misère et la pauvreté. À la grande diversité du monde des pauvres correspond une grande diversité des régimes alimentaires, des façons de manger et de boire, des...

Le Sud... Et le Nord dans la mondialisation

Le Sud... Et le Nord dans la mondialisation

Auteure: Abdou Salam Fall , Louis Favreau ,

Nombre de pages: 407

Quelle analyse peut-on faire de la conjoncture internationale? Comment se pose le développement aujourd'hui? Quelle est la portée réelle des pratiques économiques alternatives issues des communautés locales, mais aussi des gouvernements locaux et même de certains États? En réponse à ces questions, les auteurs scrutent ces expériences inédites dans plus d'une dizaine de pays du Sud (Brésil, Mali, Haïti...) et du Nord (Canada, France), mettant en lumière non seulement leurs potentiels, mais aussi leurs limites.

L'action humanitaire en Afrique

L'action humanitaire en Afrique

Auteure: Ernest-Marie Mbonda ,

Nombre de pages: 182

L'action humanitaire renvoie, à première vue, à l'exigence de charité défendue par toutes les religions et les philosophies humanistes. Mais l'humanitaire de notre temps ne concerne plus apparemment les simples gestes ordinaires de don d'une pièce de monnaie à un démuni qui nous tend la main, ou d'une assistance à une personne victime d'un accident... C'est que, en fait, il implique non plus seulement des individus isolés, mais des institutions, des Etats, des organisations internationales (gouvernementales ou non gouvernementales). Du coup, on se retrouve dans un univers où se mêlent élans de générosité, stratégies géopolitiques, calculs économiques, tapages ou silences médiatiques... Il n'est finalement pas aisé de démêler l'écheveau de l'action humanitaire, d'en comprendre clairement les ressorts, les mécanismes et les enjeux. La présente étude s'inscrit dans la lignée de celles qui existent déjà, et s'efforce d'y apporter sa contribution par une synthèse à visée pédagogique sur quelques-uns des différents points qui se dessinent maintenant comme les principaux sujets de réflexion sur l'action humanitaire: le concept, les fondements, les...

La sociologie sur le vif

La sociologie sur le vif

Auteure: Cyril Lemieux ,

Nombre de pages: 326

Émeutes de Villiers-le-Bel, affaire Kerviel, péripéties de l’Arche de Zoé, fiasco de la France à l’Euro de football, élection de Barack Obama, crise financière : des sujets qui se bousculent à la une des journaux télévisés, la sociologie a-t-elle quelque chose à dire ? Sa vocation première n’a jamais été de s’exprimer dans l’urgence et l’immédiateté. Le temps, souvent très long, de l’enquête lui est nécessaire pour réussir à éclairer d’une intelligibilité nouvelle le monde social qui se bâtit sous nos yeux. Restent pourtant les attitudes et les tournures de pensée qu’elle nous enseigne. Restent ces connaissances, si nombreuses, qu’elle accumule patiemment depuis ses débuts. Autant de ressources pour nous aider, face à un quotidien incertain et opaque, non pas à produire dans l’instant un discours de vérité mais, plutôt, à nous distancier des analyses propres à « l’air du temps » et ainsi, peut-être, à mieux saisir des enjeux demeurés inaperçus et à éviter certaines erreurs de jugement. C’est un tel pari émancipateur que poursuit ce livre, où le lecteur retrouvera les chroniques que l’auteur donna, selon un...

La société des victimes

La société des victimes

Auteure: Guillaume ERNER ,

Nombre de pages: 566

Dans nos sociétés compassionnelles, la charité aspire à remplacer la solidarité, l'exception se substitue à la règle et l'émotion prend le pas sur la raison. Comment la cause de la victime en est-elle donc venue à servir l'injustice ? (Cette édition numérique reprend, à l'identique, l'édition originale de 2006.) Que resterait-il de l'actualité s'il n'y avait plus de victimes ? Il suffit de jeter un coup d'œil à la télévision pour s'en rendre compte : du journal télévisé aux émissions de divertissement, la souffrance fascine et occupe le devant de la scène. Pourtant, on aurait tort de réduire cette omniprésence à une simple mode médiatique. Car c'est le signe d'une évolution profonde de nos sociétés démocratiques : autrefois, les victimes avaient honte de leur condition, aujourd'hui la reconnaissance de ce statut est devenue un enjeu, donnant naissance à une nouvelle catégorie sociale. Autour des victimes, un consensus compassionnel s'est mis en place, par lequel les médias, les politiques, les ONG et certains intellectuels apportent à une opinion publique consentante son lot quotidien de souffrances. C'est cette alliance objective qui façonne...

Habiter à côté des SDF

Habiter à côté des SDF

Auteure: Marie Loison-Leruste ,

Nombre de pages: 276

Les personnes sans domicile sont des figures emblématiques de l'exclusion moderne. Habiter à côté des SDF, c'est être confronté à l'altérité, à la marginalité et aux inégalités sociales et économiques qu'ils représentent. En interrogeant les catégories "ordinaires" forgées par les voisins des sans-domicile, il s'agit d'appréhender comment ces personnes sont perçues et le type de réactions qu'elles suscitent.

Où va l'argent des pauvres

Où va l'argent des pauvres

Auteure: Denis Colombi ,

Nombre de pages: 350

L’image choque : un SDF avec un portable dernier cri. Pourquoi ? Une dépense injustifiée ? L’argent des pauvres est un objet de fantasmes : on l’imagine mal géré, mal utilisé, mal alloué. Pourtant, on s’interroge peu sur comment les pauvres eux-mêmes le gèrent, où va cet argent, ce qu’il devient et qui il enrichit. À partir d’exemples concrets de notre quotidien, ce livre vise à déconstruire notre perception du pauvre. Poser la question de l’argent des pauvres, c’est aussi s’interroger sur notre rapport à la consommation. La place du luxe ou du superflu dans nos dépenses. La nécessité – ou non – des « petits plaisirs » que l’on s’octroie.

Ce que les riches pensent des pauvres

Ce que les riches pensent des pauvres

Auteure: Serge Paugam , Bruno Cousin , Camila Giorgetti , Jules Naudet ,

Nombre de pages: 352

Les pauvres suscitent-ils aujourd'hui, chez les riches, une répulsion similaire à celle que le peuple inspirait aux bourgeois au xixe siècle ? Autrement dit, les démunis sont-ils encore considérés comme une classe dangereuse, immorale et répugnante ? En interrogeant le refus de la mixité résidentielle manifesté par les catégories supérieures, telle est la question frontale que pose cet ouvrage, issu d'une grande enquête comparative sur les perceptions de la pauvreté et des inégalités dans les beaux quartiers de trois métropoles : Paris, São Paulo et Delhi. À partir d'entretiens approfondis, il montre que la quête d'entre-soi des habitants des ghettos dorés n'est pas seulement motivée par une recherche de prestige et de qualité de vie, mais également par des représentations des pauvres qui les incitent à s'en protéger. Comment parviennent-ils à justifier leurs stratégies d'évitement et de relégation des catégories défavorisées, ainsi qu'à légitimer l'ordre local qu'ils s'efforcent de perpétuer ? Au-delà de la peur de la criminalité et de l'insalubrité apparaît la crainte des élites d'être en quelque sorte contaminées par des modes de vie...

La cause des pauvres en France

La cause des pauvres en France

Auteure: Frédéric VIGUIER ,

Nombre de pages: 362

La lutte contre la pauvreté connaît une transformation majeure depuis la fin du XXe siècle. Longtemps au cœur d'une politique sociale inclusive, « les pauvres » sont désormais une catégorie d'individus qu'une administration tatillonne stigmatise, tout en leur dispensant d'insuffisantes prestations. Comment est-on passé d'un idéal d'insertion sociale à l'injonction de traverser la rue pour trouver un emploi ? Pour comprendre cette évolution, Frédéric Viguier retrace l'histoire de la cause des pauvres depuis 1945. Il décrit notamment le travail mené par des associations comme ATD Quart Monde ou la Fédération des acteurs de la solidarité dans les campements et les cités de transit de l'après-guerre et la façon dont elles ont, au fil des ans, porté cette cause sur les scènes administratives, politiques, médiatiques et scientifiques. Un combat qui s'est souvent soldé par des victoires à la Pyrrhus face aux représentants des hautes sphères de l'État social et à leur conception d'une bonne action publique. Normalien, agrégé de philosophie et docteur en sciences sociales, Frédéric Viguier enseigne les sciences sociales à l’Institut d’études...

La Signification sociale de l'argent

La Signification sociale de l'argent

Auteure: Viviana a. Zelizer ,

Nombre de pages: 348

La monnaie, un instrument uniforme, doté d'une valeur économique qui s'imposerait aux individus ? L'argent, un intermédiaire impersonnel qui vient standardiser et désincarner les rapports sociaux, voire les corrompre ? À l'encontre de ces idées communément répandues chez les économistes, Viviana Zelizer montre combien les individus ne cessent d'inventer leurs propres monnaies au gré de leurs besoins, et d'accorder de la valeur à des objets et à des instruments - cadeaux, argent de poche, dons caritatifs, chèques-cadeaux, tickets-repas... - irréductibles à de simples équivalents interchangeables d'une unique monnaie nationale. Se concentrant sur l'histoire économique et sociale des États-Unis des années 1870 aux années 1930, s'appuyant sur des documents d'archives aussi divers que les magazines féminins, les guides fournis aux nouveaux immigrants ou les manuels et enquêtes portant sur le budget des ménages, l'auteur décrit ainsi un processus de " marquage " en vertu duquel les usages à la fois publics et privés de la monnaie diversifient sa signification et sa valeur sociales et en font un outil multiforme. " Un modèle de rigueur et d'innovation, non...

Les inaudibles

Les inaudibles

Auteure: Cécile Braconner , Nonna Mayer ,

Nombre de pages: 296

"Ce livre va au-devant dune population oubliée et hétérogène, celle des «précaires » : travailleurs pauvres, chômeurs en fi n de droits, mères seules avec enfants, bénéfi ciaires des minima sociaux ou personnes en hébergement durgence. Il sappuie sur une enquête réalisée lors de lélection présidentielle de 2012, qui cherchait à comprendre et à mesurer limpact de la précarité sur les rapports des individus à la politique, et sur des entretiens effectués dans des centres daccueil de jour et lieux de distribution alimentaire à Paris, Grenoble et Bordeaux. La lutte quotidienne pour la survie incite aux comportements individualistes, à la « débrouille » plus quà laction collective. Elle suscite un profond sentiment dinjustice face aux riches, mais ne pousse pas à la révolte. Le lien avec la politique institutionnelle nest pourtant pas rompu : les hommes et les femmes en situation de précarité suivent la campagne présidentielle, expriment des préférences, font davantage confiance à François Hollande quà Nicolas Sarkozy et plus à Marine le Pen quau candidat du Front de gauche. Ces positions se traduisent néanmoins rarement en bulletins de vote....

L'invisibilité sociale

L'invisibilité sociale

Auteure: Guillaume le Blanc ,

La capacité de se maintenir dans l’espace public ne repose pas uniquement sur les seules performances des sujets. Elle dépend largement des règles sociales qui légitiment une vie ou, au contraire, la précarisent. La visibilité et l’invisibilité ne sont ement des qualités naturelles mais des modes sociaux de confirmation ou d’infirmation des existences. Le déclassement, la relégation, l’absence de travail marginalisent les individus au point de les effacer en les retirant de toutes les formes de participation : le subalterne, le précaire, l’exclu sont alors de moins en moins audibles, de moins en moins visibles. Il est urgent que la philosophie prenne le parti des sans-voix et des invisibles si elle veut contribuer à une critique de la normalité sociale. Pour cela, elle doit repartir de ce que peuvent les vies ordinaires afin de penser au plus près de leur activité : car une vie cherche moins à être reconnue qu’à faire œuvre, à pouvoir participer de manière irréductible à la cité. À la jonction de la philosophie sociale et de la philosophie politique, cet ouvrage propose, à partir de cette question, une discussion théorique des principales...

L’aventure de la recherche qualitative

L’aventure de la recherche qualitative

Auteure: Stéphanie Gaudet , Dominique Robert ,

Nombre de pages: 294

Dans ce manuel, la recherche qualitative est présentée comme un processus itératif plutôt que linéaire. Il s’agit du compagnon de voyage idéal pour tout chercheur en sciences sociales afin de le guider du début du processus de recherche qualitative jusqu’à sa toute fin, soit à l’étape de rédaction du mémoire, de la thèse ou du rapport de recherche. Les auteures proposent une réflexion sur les étapes conceptuelles, méthodologiques et éthiques du processus de création du savoir pour ensuite se pencher sur l’analyse du matériel empirique. L’ouvrage a d’ailleurs recours à des applications concrètes pour démontrer la manière dont les décisions méthodologiques se traduisent dans la pratique. Malgré l’ouverture et la flexibilité de leur approche, les auteures ne favorisent pas une posture relativiste, mais traitent de l’importance de répondre à des critères de validité explicites et à des écueils à éviter en analyse qualitative. Style engageant, conseils pratiques, illustrations claires, exemples variés et synthèses composent ce manuel qui vise à concrétiser le processus de recherche qualitative, souvent abstrait pour le chercheur...

Le socialisme à l'épreuve du capitalisme

Le socialisme à l'épreuve du capitalisme

Auteure: Alain Bergounioux , Daniel Cohen ,

Nombre de pages: 384

Quels rapports les socialistes entretiennent-ils avec le capitalisme ? Si les crises – d’ordre financier et économique, mais aussi écologique – se sont succédé, chacune avec sa propre logique, aujourd'hui les prises de position des socialistes tracent un chemin à explorer pour dessiner un nouveau paysage. Comprendre les rapports des socialistes au capitalisme, du point de vue doctrinal évidemment, mais aussi en prenant en compte les pratiques politiques et sociales, doit permettre de répondre au « droit d’inventaire » qu’exigent les interrogations actuelles sur le devenir du socialisme démocratique. Au service de cette ambition, cet ouvrage regroupe les contributions de Daniel Cohen et Alain Bergounioux, ainsi que celles d’éminents universitaires, parmi lesquels Marc Lazar, Fabrice d’Almeida, Christophe Prochasson, Michel Margairaz, Hélène Thomas, Gérard Grunberg, Serge Berstein, Jacques Mistral, Didier Fassin et Jenny Andersson.

Les 100 mots de la sociologie

Les 100 mots de la sociologie

Auteure: Serge Paugam ,

« Porter un regard neuf sur la réalité du monde social en l'interrogeant autrement », telle pourrait être la devise du sociologue. Car la sociologie, depuis sa naissance à la fin du XIXe siècle, se propose de chasser les mythes de la vie ordinaire, d'aller voir derrière les apparences pour mieux saisir l'homme en société. Pour cela, cette discipline a forgé des méthodes, des concepts pour penser les liens de l'individu à la société. Au-delà des oppositions d'écoles et de méthodes, vingt et un sociologues se sont réunis afin de choisir et de définir les 100 mots qui font le cœur de leur discipline et de leur métier. De « classes sociales » à « habitus », d'« intégration » à « paradigme », de « lien social » à « type idéal », cet ouvrage nous montre combien le regard sociologique est indispensable aujourd'hui au développement de la conscience que les sociétés ont d'elles-mêmes.

L'organisation en analyse

L'organisation en analyse

Auteure: Eugène Enriquez ,

Nombre de pages: 336

Cet ouvrage poursuit un double objectif : préciser les différents niveaux d'analyse des organisations, présenter trois recherches-interventions dans des milieux différents, une communauté religieuse, une entreprise de grande distribution, un centre d'hébergement de femmes en difficulté. L'auteur souhaite ainsi contribuer à l'édification d'une sociologie clinique en montrant la nécessaire évolution des méthodes de consultation et d'intervention favorisant le changement.

Durkheim aujourd'hui

Durkheim aujourd'hui

Auteure: Ronan Hervouet , Charles-Henry Cuin ,

Examiner l’œuvre d’Émile Durkheim (1858-1917) revient avant tout à faire un bilan de son influence sur la sociologie et ceux qui la font aujourd’hui. Cent ans après la mort de son auteur, elle peut incontestablement nous aider à mieux comprendre le monde d’aujourd’hui, du fait de la similitude entre la France du tournant du XXe siècle et celle du tournant du XXIe siècle, caractérisées par la crise du lien social, la question de l’intégration sociale, les incertitudes concernant la sécularisation des sociétés et la place des religions, ou encore les définitions de la démocratie et des fonctions de l’État. Que doit la discipline à celui qui passe pour en être l’un des fondateurs ? Quels questionnements et quelles réponses nouvelles a?t?il suscités ? Ses ambiguïtés, ses apories ou encore ses échecs ont?ils été dépassés, et comment ? En quoi, comment et pourquoi la sociologie contemporaine est?elle redevable, pour le meilleur comme pour le moins bon, tant à l’œuvre scientifique de Durkheim qu’à ses orientations idéologiques ?

L’espace, un objet central de la sociologie

L’espace, un objet central de la sociologie

Auteure: Jean REMY ,

Nombre de pages: 150

L’espace est un concept géographique qui n’est pas réservé aux seuls géographes. Comme le temps, il est pour Jean Remy un concept majeur présent dans toutes les sciences sociales et dans tous les domaines. L’auteur reprend la distinction d’Henri Lefebvre entre espace conçu, espace vécu et espace perçu. L’espace conçu n’est pas le monopole des architectes et urbanistes, il est issu d’un projet, toujours en décalage avec l’espace social « déjà l࠻. Il suscite des tensions entre conservation de la tradition et ouverture à la modernité. Jean Remy est économiste et sociologue. Il offre ici une synthèse magistrale fondée sur son enseignement et ses recherches en sociologie urbaine et rurale mais également sur sa longue implication dans la conception et l’aménagement de Louvain-la-Neuve, expérience réussie d’une université qui n’a pas voulu construire un campus, mais une véritable ville nouvelle universitaire. Il montre comment, malgré les tensions, un dialogue fécond s’est établi entre chercheurs et praticiens de l’aménagement de l’espace. Cet ouvrage est écrit pour les étudiants et les chercheurs des nombreuses disciplines...

Les grandes villes et la vie de l'esprit

Les grandes villes et la vie de l'esprit

Auteure: Georg Simmel ,

Nombre de pages: 112

Quelle est la psychologie de l'habitant des grandes villes ? Son rythme de vie est-il à l'origine de son individualisme ? Comment s'adapte-t-il aux normes de la société ?

La question SDF

La question SDF

Auteure: Julien Damon ,

Nombre de pages: 420

Ce livre est l’aboutissement d’une dizaine d’années d’enquêtes et d’analyses sur les SDF. La présence des SDF dans l’espace public suscite de nombreuses réactions de l’opinion et des pouvoirs publics qui oscillent entre le registre de la compassion en hiver et celui de l’exaspération indignée en été. Dans ce contexte ambigu, des questions essentielles en matière de liberté d’expression et de circulation, des conflits de représentation et des interrogations sur l’architecture de la protection sociale s’expriment. Dans cet ouvrage, l’action publique est analysée conjointement avec la catégorie à laquelle elle est destinée. Cette orientation permet une évaluation critique du « prioritarisme » (la priorité au plus défavorisé), du ciblage et du partenariat dans la mise en œuvre des politiques publiques.

Bouger pour s'en sortir

Bouger pour s'en sortir

Auteure: Éric Le Breton ,

Nombre de pages: 256

Le logement, la santé et la formation sont trois conditions de l'intégration sociale, explorées depuis longtemps et désormais bien connues. Mais il en est une quatrième, de plus en plus prégnante, même si elle n'a guère fait l'objet de travaux d'ensemble : la mobilité. C'est l'objet de cet ouvrage. La société contemporaine vit en effet sous le signe de la dispersion spatiale et temporelle. En moyenne constatée, les lieux où nous avons à faire (médecin, amis, travail) sont de plus en plus éloignés les uns des autres ; les temps de la vie quotidienne sont de plus en plus fragmentés, surtout dans le domaine du travail : les deux tiers des embauches s'effectuent aujourd'hui dans le cadre de contrats atypiques et de l'enchaînement des petits boulots, des journées discontinues, du travail de nuit et de week-end. Or, une part croissante de la population ne dispose pas des moyens et de la capacité de mobilité correspondante. L'absence de permis de conduire, le manque des moyens d'acheter et d'entretenir une voiture, l'inaptitude à se diriger dans le métro, une résidence à l'écart des transports collectifs, autant d'empêchements de mobilité qui font obstacle à ...

L'Etranger

L'Etranger

Auteure: Georg Simmel ,

Nombre de pages: 96

L'étranger : menace ou promesse ? Une étude magistrale d'un des pères de la sociologie moderne sur une question qui agite nos sociétés à l’heure des tensions communautaires et du scandale des migrants. Pour Simmel, dans ce texte culte, c’est quelqu’un qui appartient à un groupe sans en faire partie car, venu d’ailleurs, il n’en partage ni l’histoire ni la culture. Ce n’est pas un marginal, et pas non plus un exclu. Ce n’est pas un touriste. Il y a du positif en lui puisqu’il apporte au groupe des qualités étrangères à celui-ci. Ni là-bas, ni d’ici, il est l’intermédiaire idéal, le pont, entre deux groupes. Il importe des idées et des marchandises. Il est plus libre dans son jugement, moins empêtré dans les conventions et les habitudes. On se confie à lui, et il est bon juge. C’est d’ailleurs en Italie, pays de plus en plus violemment opposé aux étrangers, que certaines cités, autrefois, ont fait appel à des étrangers pour rendre la justice. Peut-être est-ce l’occasion de le rappeler.

Intuition de la vie

Intuition de la vie

Auteure: Georg Simmel ,

Nombre de pages: 316

Certains des plus beaux textes de la philosophie ont été écrits à l’approche de la mort. Ce livre ultime de Georg Simmel ne fait pas exception. Atteint d’un cancer, le célèbre philosophe et sociologue allemand, disparu en 1918, à soixante ans, se penche avec intensité, émotion et subtilité sur le mouvement de la vie, le temps et le dépassement de la mort. Inédit en français, animé par une vision sereine, non angoissante, de la mort, Intuition de la vie, où Simmel offre une alternative à l’impératif moral kantien et repense l’élan vital de Bergson, a suscité l’admiration de philosophes parmi les plus importants du XXe siècle, dont Martin Heidegger, Raymond Aron et Vladimir Jankélévitch.

Le prix de la démocratie

Le prix de la démocratie

Auteure: Julia Cagé ,

Nombre de pages: 464

Une personne, une voix : la démocratie repose sur une promesse d’égalité qui trop souvent vient se fracasser sur le mur de l’argent. Financement des campagnes, dons aux partis politiques, prise de contrôle des médias : depuis des décennies, le jeu démocratique est de plus en plus capturé par les intérêts privés. Se fondant sur une étude inédite des financements politiques privés et publics dans une dizaine de pays sur plus de cinquante ans, Julia Cagé passe au scalpel l’état de la démocratie, décortique les modèles nationaux, et fait le récit des tentatives – souvent infructueuses, mais toujours instructives – de régulation des relations entre argent et politique. Aux États-Unis, où toute la régulation de la démocratie a été balayée par idéologie, le personnel politique ne répond plus qu’aux préférences des plus favorisés. En France, l’État a mis en place un système de réductions fiscales permettant aux plus riches de se voir rembourser la plus grande partie de leurs dons aux partis politiques, alors que les plus pauvres, eux, paient plein pot. Ces dérives ne viennent pas d’un complot savamment orchestré mais de notre manque...

Mémoire sur le paupérisme

Mémoire sur le paupérisme

Auteure: Alexis De Tocqueville ,

Dans ce mémoire présenté en 1835 à la Société académique de Cherbourg, de Tocqueville analyse la gestion de la pauvreté dans la société modrene divisée en plusieurs 'classes sociales' .Pour ce faire, il remonte jusqu'au XIIème siècle où seules deux catégories existaient : ceux qui possédaient la terre et ceux qui la travaillaient... Alexis de Tocqueville est l'une des plus grandes références de la philosophie politique libérale.

Le TNP de Vilar

Le TNP de Vilar

Auteure: Laurent Fleury ,

Nombre de pages: 280

Jean Vilar cristallise un paradoxe : il représente une figure du passé et incarne tout à la fois l’expression d’une vérité présente, puisque l’on constate la résurgence des questions qu’il nous a léguées. L’expérience réussie de démocratisation de la culture qu’il a menée au TNP possède une valeur d’exemplarité en raison d’une triple innovation : l’affirmation d’un théâtre, service public, l’invention du public comme catégorie d’action et l’élaboration d’une série de dispositifs de mise en relation des spectateurs avec le théâtre. Trois révolutions dont les spectateurs d’aujourd’hui lui sont encore redevables. Avec le TNP de Vilar, l’incroyable est devenu pensable pour des milliers d’individus. Impensable en 1945, le théâtre devenait envisageable pour un ouvrier ou une secrétaire en 1951. Les succès populaires de Vilar ont aussi rendu légitime ce qui était jusqu’alors considéré comme illégitime : l’intervention publique en matière artistique. Enfin, ses innovations ont rendu possible ce qu’on croyait impossible : la rencontre réussie, effective, avec un large public. Ce livre retrace la genèse du TNP de...

Le réenchantement du monde

Le réenchantement du monde

Auteure: Michel Maffesoli ,

Nombre de pages: 201

Quand on observe tous les phénomènes de violence dont l'actualité n'est pas avare, quand on voit les valeurs sociales traditionnelles perdre de leur force, ou les diverses autorités politiques, intellectuelles, journalistiques être tournées en dérision, on peut se poser la question : existe-t-il encore une morale, universelle, applicable à tous, ou de multiples éthiques propres à des groupes donnés? Il est bien connu que c'est lorsque quelque chose n'a plus de réalité qu'on en parle beaucoup. C'est ainsi que la Morale représente peut-être un monde qui n'est plus. Et c'est pour cela que de divers côtés, journalistes, hommes politiques entonnent, jusqu'à plus soif, des incantations en son nom. Mais comme il faut bien vivre ensemble, on voit se développer des éthiques particulières. Celles-ci traduisant ce «sentiment d'appartenance» propre aux tribus postmodernes. À partir d'exemples concrets, ce livre s'emploie à analyser le glissement d'une Morale sclérosée vers des éthiques en gestation. Celles d'un «réenchantement du monde» que l'auteur a été le premier à annoncer, il y a quelques années, et qu'il systématise ici.

L'économie de la confiance

L'économie de la confiance

Auteure: Éloi LAURENT ,

Nombre de pages: 123

Plus que jamais, la confiance est partout dans le débat public : " personne de confiance ", " école de la confiance ", " société de confiance ", etc. Mais, trop souvent, la confiance est incomprise et instrumentalisée. Comment appréhender l'importance de cette notion complexe dans le système économique, social, politique, médiatique ? Quelles en sont les différentes définitions et les diverses formes ? Peut-on vraiment mesurer la confiance et, si oui, comment ? Quels en sont les causes supposées et les effets attendus ? Quel est l'état véritable de la confiance en France ? En répondant à toutes ces questions à la lumière des auteurs classiques et des travaux les plus contemporains, cet ouvrage veut autant informer et instruire les lecteurs que les mettre en garde : la confiance, clé de la coopération sociale, n'est ni bonne en soi ni bonne à tout. Elle ne permet ni de tout comprendre ni de tout régler dans les sociétés humaines et dans les économies. Comme il y a de bonnes et de mauvaises confiances, il y en a de bons et de mauvais usages.

Nihilisme et technique

Nihilisme et technique

Auteure: Édouard Jolly ,

Nouveau Prométhée, l’homme contemporain ressent de la honte face à la perfection des instruments nés de sa propre main. Symptôme du nihilisme, ce sentiment révèle un décalage plus profond entre l’homme et son monde, système des instruments. Afin d’éviter une désastreuse conséquence, de nouveaux outils esthétiques et moraux doivent être inventés. Cet ouvrage se propose d’offrir une introduction aux concepts et arguments forgés par Günther Anders dans le cadre de sa critique originale de la technique.

La démocratie des crédules

La démocratie des crédules

Auteure: Gérald Bronner ,

Nombre de pages: 360

Pourquoi les mythes du complot envahissent-ils l’esprit de nos contemporains ? Pourquoi le traitement de la politique tend-il à se « peopoliser » ? Pourquoi se méfie-t-on toujours des hommes de sciences ? Comment un jeune homme prétendant être le fils de Mickael Jackson et avoir été violé par Nicolas Sarkozy a-t-il pu ètre interviewé ã un grand journal de 20 heures ? Comment, d’une façon générale, des faits imaginaires ou inventés, voire franchement mensongers, arrivent-ils à se diffuser, à emporter l’adhésion des publics, à infléchir les décisions des politiques, en bref, à façonner une partie du monde dans lequel nous vivons ? N’était-il pourtant pas raisonnable d’espérer qu’avec la libre circulation de l’information et l’augmentation du niveau d’étude, les sociétés démocratiques tendraient vers une forme de sagesse collective ? Cet essai vivifiant propose, en convoquant de nombreux exemples, de répondre ã toutes ces questions en montrant comment les conditions de notre vie contemporaine se sont alliées au fonctionnement intime de notre cerveau pour faire de nous des dupes. Il est urgent de le comprendre.

Combattre la pauvreté. La lutte contre la précarité de 1880 à nos jours

Combattre la pauvreté. La lutte contre la précarité de 1880 à nos jours

Auteure: Axelle Brodiez ,

Nombre de pages: 328

Perçue dès la fin du XIXe siècle comme secondaire, vouée à s’éteindre au profit des assurances naissantes puis de la Sécurité sociale, l’assistance aux plus démunis revient aujourd’hui en force. Sa place dans les politiques publiques a beaucoup évolué au fil des décennies.D’abord monopole des œuvres caritatives au XIXe siècle, elle est prise en charge par les municipalités à la fin du siècle, sur fond de IIIe République sociale naissante ; ce n’est qu’ensuite, au tournant du XXe siècle, que l’État intervient par plusieurs lois sociales majeures.Cette histoire de l’assistance en France conduit à mettre en avant un fait occulté, et pourtant fondamental : l’aide aux pauvres s’est aussi faite sous double condition de vulnérabilité sociale et sanitaire. Indigents malades, vieillards, handicapés physiques et mentaux, femmes en couche, ont été des publics prioritaires, considérés comme non responsable de leur situation. Sous des formes certes atténuées, le traditionnel clivage entre « bons » et « mauvais » pauvres a longtemps perduré dans la France contemporaine.Cet ouvrage montre aussi que les pouvoirs publics, locaux et nationaux, ...

Philosophie de la religion

Philosophie de la religion

Auteure: Georg Simmel ,

Nombre de pages: 254

Que faire de la religion, que tout concourt à déqualifier, mais qui résiste, obstinément, à la menace de sa disparition ? Et qui résiste, non pas comme un vestige du passé, mais comme une ressource de mobilisation, une source de sens et de légitimité de l’action collective, un outil de construction de soi, en dépit de tout, parfois au risque du pire ? Cette question est au cœur des quatre principaux essais, dont deux sont inédits en français, que Simmel consacre, entre 1903 et 1912, à la religion et à la religiosité : « Du salut de l’âme », « La religion », « La personnalité de Dieu » et « La religion et le positionnement religieux aujourd’hui ». Avec une préface de Denis Pelletier, historien, spécialiste du catholicisme, directeur d'études à l'Ecole pratique des hautes études (Paris).

Philosophie de la mode

Philosophie de la mode

Auteure: Georg SIMMEL ,

Nombre de pages: 59

Stilettos, sweat en néoprène Marc Jacobs, mini-short fluide en mousseline, chignon bas. La mode a ceci d'original qu'elle ne confère nulle utilité pratique aux choses utiles, en l'occurrence se chausser et se protéger du froid. Elle est fondamentalement arbitraire. Et c'est ainsi qu'elle exerce pour Simmel son empire. Elle n'est pas un besoin vital mais un besoin social. Ou, plutôt, elle résulte de deux besoins sociaux contradictoires : l'instinct d'imitation et l'instinct de différenciation. L'homme manifeste dans le choix de ses vêtements son appartenance à un groupe. Il s'adapte à travers eux au rôle que lui assigne la communauté dans laquelle il vit. Mais dans le même temps, il ressent le besoin de se différencier, d'accuser au cœur de la société son individualité. Adopter un style d'une autre communauté, c'est d'emblée se détacher de son groupe d'origine. En raison de la variété de ses contenus, la mode d'aujourd’hui affirme sa singularité par rapport à celles d'hier et de demain. Mais elle le fait d'autant mieux qu'elle marque ainsi la différence de classes. D'après Simmel, la classe moyenne serait la plus sensible à ses caprices. Prompte au...

Qui gardera nos enfants ?

Qui gardera nos enfants ?

Auteure: Caroline Ibos ,

Nombre de pages: 282

Nounou noire et bébé blanc : une situation romanesque s’il en est, que l’on songe à Autant en emporte le vent ou à La Couleur des sentiments. C’est aussi devenu un tableau ordinaire des squares de nos villes et de nos foyers. Car, si l’engagement professionnel des femmes s’est accompagné du développement d’un véritable marché de la garde à domicile, à qui les couples de bobos hyperactifs confi ent-ils le plus souvent leurs enfants et leur appartement ? La réponse est la même à Paris qu’à Londres ou à New York : des femmes migrantes, originaires du monde pauvre, laissent leurs propres enfants au pays pour venir prendre soin de ceux de la bourgeoisie occidentale. S’appuyant sur une enquête de terrain menée auprès de nounous africaines et de couples d’employeurs, Caroline Ibos analyse la relation dissymétrique entre ces deux femmes que tout oppose hors le souci de l’enfant : la mère et la nounou. Comment confier son enfant à une personne dont on ne sait rien ? Qu’attendent les parents d’une « bonne nounou » et quels préjugés trahit leur façon de la recruter ? Quelle est réellement la condition de la nounou, indispensable à...

Les internationaux en Palestine

Les internationaux en Palestine

Auteure: Clio Chaveneau ,

Nombre de pages: 240

Plusieurs centaines de jeunes Européens et Nord-Américains travaillent et résident dans les Territoires Palestiniens Occupés (TPO). Humanitaires, enseignants, chefs de projets ou spécialistes du droit international. Pourquoi font-ils le choix de résider dans un pays sous occupation militaire et marqué par le conflit ? Après avoir contextualisé cette migration originale, l'auteure analyse les enjeux politiques et économiques de cette présence étrangère et en dresse le portait sociologique.

La construction de l'Autre

La construction de l'Autre

Nombre de pages: 170

Au sommaire de ce numéro : La construction de l'Autre / Inside Fortress Europe / Les pratiques contemporaines de l'identification nationale (en France, en Allemagne, au Royaume-Uni) / L'accueil des "migrants juifs" en Allemagne / L'Autre dans les mécanismes étatiques de contrôle de la mobilité (France, seconde moitié du XIXe siècle) / L'"art du contre-pied" / Lectures.



X
FERMER