Trouver votre ebook...

Liste des livres et Ebooks trouvés
Nous avons trouvé un total de 40 livres disponibles en téléchargement
Le monde retrouvé de Louis-François Pinagot

Le monde retrouvé de Louis-François Pinagot

Auteure: Alain Corbin ,

Nombre de pages: 365

Dans ce livre devenu un classique, Alain Corbin s’est penché sur le grouillement des disparus du XIXe siècle, en quête d’une existence ordinaire. Il a laissé au hasard absolu le soin de lui désigner un être au souvenir aboli, englouti dans la masse confuse des morts, sans chance aucune de laisser une trace dans les mémoires.Né en 1798, mort en 1876, Louis-François Pinagot, le sabotier de la Basse-Frêne, n’a jamais pris la parole et ne savait du reste ni lire ni écrire ; il représente ici le commun des mortels. Un jeu de patience infini se dessine, afin d’en reconstituer le destin – mais eut-il jamais conscience d’en avoir un ?Par cette méditation sur la disparition autant que par les méthodes d’investigation nouvelles qu’il met en œuvre, ce livre a fait date dans l’écriture de l’histoire contemporaine.

Les Conférences de Morterolles

Les Conférences de Morterolles

Auteure: Alain Corbin ,

Nombre de pages: 203

« M. Beaumord était un instituteur zélé. Devançant un désir à peine formulé par ses supérieurs, il a, durant l’hiver 1895-1896, donné dans son école de Morterolles, petit village de la Haute-Vienne de 643 âmes, une série de dix conférences destinées aux adultes. M. Beaumord était un instituteur talentueux. À l’évidence, il passionnait son auditoire. M. Beaumord était un instituteur vaniteux ; sinon, il n’aurait pas éprouvé le besoin de publier, dans Le Nouvelliste de Bellac, les thèmes de ses dix conférences et l’effectif masculin et féminin de chacun de ses auditoires. M. Beaumord n’est pas l’objet de ce livre. Grâce à lui, nous pouvons tenter d’imaginer l’appétit de savoir qui poussait des cohortes obscures à venir l’entendre, dans les nuits froides de l’hiver. » Avec ce livre savoureux, fruit comme Le Monde retrouvé de Louis-François Pinagot d’un minutieux travail d’archives, Alain Corbin redonne vie à un cycle de conférences oubliées depuis plus d’un siècle. En prêtant sa voix à un instituteur de la IIIe République, l’historien reconstitue, pour nous, l’écho d’un monde disparu.

Le territoire du vide. L'occident et le désir de rivage

Le territoire du vide. L'occident et le désir de rivage

Auteure: Alain Corbin ,

Nombre de pages: 409

À l’aube du XVIIIe siècle, les colères de l’océan accentuent la répulsion inspirée par les grèves désertes et lugubres. Nulle part, excepté dans l’œuvre de rares individus, ne se dit l’admiration pour l’espace infini des flots ; nulle part ne s’exprime le désir d’affronter la puissance des vagues, de ressentir la fraîcheur du sable. C’est entre 1750 et 1840 que s’éveille puis se déploie le désir collectif du rivage. La plage alors s’intègre à la riche fantasmagorie des lisières ; elle s’oppose à la pathologie urbaine. Au bord de la mer, mieux qu’ailleurs, l’individu se confronte aux éléments, jouit de la sublimité du paysage. Le long des grèves septentrionales, l’alternance du flux et du reflux, le spectacle d’un peuple de « petits pêcheurs », simple, héroïque et redoutable, conduisent l’errance et la rêverie. Dans le saisissement de l’immersion, qui mêle le plaisir et la douleur de la suffocation, s’élabore une façon neuve d’appréhender son corps.

Le Ciel et la mer

Le Ciel et la mer

Auteure: Alain Corbin ,

Nombre de pages: 105

Cet ouvrage réunit trois conférences d’Alain Corbin, dans lesquelles l’auteur se penche sur notre rapport à la météorologie, à l’eau et à la mer. Selon les époques, on enregistre les variations du temps, on les décrit, les mémorise à notre manière, et on réagit différemment aux états du ciel – chaleur et froid polaire, pluie, vent, n’ont ni la même signification ni la même réception. La sensibilité au temps qu’il fait a une histoire, qu’Alain Corbin nous conte ici. De même se sont nouées, au fil des siècles, toutes sortes de relations avec l’eau douce et l’eau salée qui provient de la mer. Bienfaisantes ou malfaisantes pour le corps humain, toutes les eaux ne se valent pas, et leurs qualités, illusoires ou non, changent au cours de l’histoire. L’auteur s’intéresse enfin à la fréquentation des bords de mer. Ils sont déjà convoités à l’époque romaine, mais ce n’est qu’à partir du xviiie siècle que les rivages exercent une véritable attraction – sensuelle, esthétique ou à visées thérapeutiques, les émotions et les pratiques ne cessant de se modifier. Les angoisses face au ciel, l’eau comme « riche support de...

Le miasme et la jonquille

Le miasme et la jonquille

Auteure: Alain Corbin ,

Nombre de pages: 431

À partir de 1750, on a peu à peu cessé, en Occident, de tolérer la proximité de l’excrément ou de l’ordure, et d’apprécier les lourdes senteurs du musc.Une sensibilité nouvelle est apparue, qui a poussé les élites, affolées par les miasmes urbains, à chercher une atmosphère plus pure dans les parcs et sur les flancs des montagnes. C’est le début d’une fascinante entreprise de désodorisation : le bourgeois du XIXe siècle fuit le contact du pauvre, puant comme la mort, comme le péché, et entreprend de purifier l’haleine de sa demeure ; imposant leur délicatesse, les odeurs végétales donnent naissance à un nouvel érotisme. Le terme de cette entreprise, c’est le silence olfactif de notre environnement actuel.Chef-d’œuvre de l’histoire des sensibilités, Le Miasme et la Jonquille a été traduit dans une dizaine de langues.

Sois sage, c'est la guerre. Souvenirs d'enfance, 1939-1945

Sois sage, c'est la guerre. Souvenirs d'enfance, 1939-1945

Auteure: Alain Corbin ,

Nombre de pages: 160

"J’avais quatre ans en 1940. Mes impressions et mes émotions de ce temps-là sont restées intactes dans ma mémoire : celles d’un petit garçon qui traversa la guerre plus qu’il ne la subit. Durant cinq années, je ne l’éprouvai que par petites touches : la mélodie du brouillage de Radio Londres, l’expression de mon père à l’annonce du bombardement de Pearl Harbor, quelques uniformes allemands, une tache de sang sur le trottoir... Une autre chose hante mes souvenirs de ces années noires : le parfum de la vie dans le giron de deux mondes, celui, clérical, du plus profond des bocages français, dans les collines de Normandie, et, à l’occasion des grandes vacances, celui de l’orée du Perche, moins fervent. Deux mondes différents mais arrimés de la même façon au XIXe siècle par des mœurs ancestrales. Deux mondes aujourd’hui disparus. Me plonger dans ces souvenirs, c’est faire revivre cette France d’autrefois qui, au lendemain du débarquement, ouvrit ses ruines à l’Amérique et à la modernité." Alain Corbin.

Histoire buissonière de la pluie

Histoire buissonière de la pluie

Auteure: Alain Corbin ,

Nombre de pages: 112

Stendhal la déteste, Baudelaire en fait l’un des éléments du spleen, certains la mêlent aux larmes, les souverains et chefs d’État en font un usage politique – d’aucuns vont jusqu’à renoncer au parapluie lors des cérémonies officielles pour partager avec le peuple les adversités météorologiques... Parce qu’on ne l’a pas toujours observée et vécue de la même manière, la pluie a une histoire. Dans la veine de sa récente Histoire du silence, Alain Corbin la retrace dans ces pages savoureuses. De la fin du XVIIIe siècle à nos jours, on y croisera nombre d’écrivains et d’artistes, des hommes d’État, des pratiques oubliées ; on découvrira que de l’invocation des « saints pleurards » à l’obsession contemporaine de la prévision météo, le chemin n’est pas si long qu’on pourrait le croire...

Le village des cannibales

Le village des cannibales

Auteure: Alain Corbin ,

Nombre de pages: 215

Août 1870. À Hautefaye, petit village du Périgord, un jeune noble accusé d’avoir crié « Vive la République ! » est supplicié puis brûlé par des villageois.Février 1871. Le journaliste républicain Charles Ponsac met en évidence ce qui constitue le drame en objet historique : « Jamais, écrit-il, dans les annales du crime, on ne rencontra un meurtre aussi épouvantable. Le crime d’Hautefaye est un crime en quelque sorte tout politique. »Dans ce livre qui a fait date pour l’originalité de son parti pris méthodologique, Alain Corbin enquête sur ce meurtre épouvantable né de la fureur paysanne. Il reconstitue le climat politique de 1870 et montre comment la simplicité des représentations politiques, le flot des rumeurs, la hantise du retour de l’ordre ancien et des calamités passées amènent une population rurale à recourir à une telle cruauté.Un récit magistral.

Historien du sensible

Historien du sensible

Auteure: Alain CORBIN ,

Nombre de pages: 182

Dans ce livre d'entretiens, l'historien Alain Corbin revient sur sa jeunesse normande sous les bombardements, sa guerre d'Algérie, son professorat à Limoges, son parcours universitaire atypique, la genèse de ses découvertes. Un regard sans œillères sur le XIX e et le XX e siècle. (Cette édition numérique reprend, à l'identique, l'édition originale de 2000.) Alain Corbin est l'un des historiens les plus originaux et talentueux de sa génération. Ses recherches l'ont conduit à étudier des thèmes qui, jusque-là, étaient restés méconnus ou ignorés : la misère sexuelle et la prostitution au XIXe siècle, l'odorat et l'imaginaire social aux XVIIIe et XIXe siècles, le désir du rivage, le paysage sonore et la culture sensible dans les campagne du XIXe siècle, le déchaînement de violence survenu à Hautefaye en 1870, l'avènement des loisirs entre 1850 et 1960, ou encore le " monde retrouvé " de Louis-Fernand Pinagot, biographie d'un sabotier normand du XIXe siècle choisi au hasard dans les archives. Tous ces livres, qui ont connu un grand succès, placent Alain Corbin comme le chef de file d'une histoire qui revient sur ses préjugés et qui restitue à...

Le plancher de Joachim. L'histoire retrouvée d'un village français

Le plancher de Joachim. L'histoire retrouvée d'un village français

Auteure: Jacques-Olivier Boudon ,

Nombre de pages: 255

À quelques kilomètres d’Embrun dans les Hautes-Alpes, sur les bords du lac de Serre-Ponçon, jaillit soudain un château aux allures médiévales, le château de Picomtal. Au début des années 2000, les nouveaux propriétaires effectuant des travaux découvrent, au revers des planchers qu’ils sont en train de démonter, des inscriptions. Cent vingt ans plus tôt, au début des années 1880, le menuisier qui a monté le parquet dans les différentes pièces s’est confié. L’homme sait qu’il ne sera lu qu’après sa mort. Il adresse un message outre-tombe et parle de lui, de ses angoisses, de sa famille, de ses voisins, faisant revivre une société villageoise confrontée au progrès économique matérialisé par l’arrivée du chemin de fer, mais aussi à l’avènement de la République. Mais c’est surtout quand il évoque les secrets des uns et des autres, quand il parle de sexualité, que Joachim Martin s’avère un témoin passionnant des moeurs souvent cachées de son temps. On dispose de peu de témoignages directs des gens du peuple, mais cette façon de s’exprimer est totalement inédite. Qui plus est ces confessions revêtent un caractère...

Éclats des vies muettes

Éclats des vies muettes

Auteure: Aurélie Adler ,

Nombre de pages: 332

Les récits de vie d'Annie Ernaux, Pierre Michon, Pierre Bergounioux et François Bon témoignent des figures oubliées de l'arbre généalogique et des laissés pour compte de la société contemporaine. En écho aux mutations épistémologiques des sciences humaines dans les années 1960-1970, ces auteurs entendent écrire l'Histoire non plus du point de vue des hommes illustres, mais du point de vue des anonymes. La mise en récit des sans-voix participe d'un renouvellement des paradigmes de la narration dans les dernières décennies du XXe siècle. Les figures sans histoire induisent en effet des processus de réduction et de marginalisation du genre romanesque. La trame des vies muettes se déroule sur le mode de l'éclat, bribes de la mémoire ou jaillissement incisif d'un réel à vif. La ténuité des archives, le soupçon éthique et poétique qui porte sur la reconfiguration narrative de ces vies réelles conduisent l'écrivain à délaisser les formes périmées du roman réaliste. Ils le poussent à questionner l'écart social et culturel avec ces demi-autres, mués en autant de miroirs de soi en éclats. Ces narrations au genre hybride font apparaître une figure...

Le roman français contemporain face à l’Histoire

Le roman français contemporain face à l’Histoire

Auteure: Dominique Viart , Veronic Algeri ,

Nombre de pages: 528

L’Histoire ne laisse pas la littérature en paix. Ou bien est-ce l’inverse? Depuis une trentaine d’années, une floraison de romans français revisitent le passé. Cette rétrospection concerne surtout le XXe siècle, ses phases cruciales et ses événements tragiques, mais elle embrasse aussi les époques antérieures. Les romanciers ne se satisfont plus de raconter : ils suspectent, ils enquêtent, multiplient leurs approches. Et leurs œuvres diffèrent par bien des aspects, formels et thématiques, du roman historique en vogue au XIXe siècle. Dans le même temps, nombre d’historiens s’interrogent sur l’instance narrative, la forme du récit et sur les usages scientifiques de la fiction littéraire. À la confluence de ces mouvements se déploie la fortune de ce qu’on pourrait appeler des romans historiens, pour lesquels l’Histoire, les événements aussi bien que la manière de les écrire, devient elle-même une question partagée. Autour de ce grand courant historicisant qui accroît encore son élan dans la première décennie du XXIe siècle, le présent ouvrage réunit des réflexions d’écrivains, d’historiens, de littéraires. Attentif aux textes...

Diego Lanza, lecteur des œuvres de l'Antiquité

Diego Lanza, lecteur des œuvres de l'Antiquité

Auteure: Collectif ,

Nombre de pages: 334

Figure critique majeure des études de philologie classique en Italie, Diego Lanza a renouvelé en profondeur l'approche des œuvres de la littérature grecque ancienne. Ses travaux conjuguent un intérêt, partiellement hérité de la philologie historique, pour l'histoire de la tradition, avec une analyse, inspirée notamment de Marx et de Gramsci, de la fonction des textes anciens comme instruments de médiation idéologique, interrogeant ainsi conjointement le passé et le présent des appropriations culturelles. Les problématiques de l'anthropologie occupent une place privilégiée dans sa lecture de l’Antiquité, mais leur espace de référence n’est pas celui de l’anthropologie structurale, de la psychologie historique ou de la critique symbolique de l’école française. C’est plutôt l’étude du folklore, où l’analyse de la culture populaire est orientée par un intérêt spécifique pour les antagonismes qui la structurent. Les essais réunis dans ce volume reviennent sur les objets auxquels Diego Lanza s’est intéressé – poésie archaïque (Homère), théâtre classique (Euripide, Aristophane), philosophie « présocratique » et classique...

Gilles Caillotin, pèlerin

Gilles Caillotin, pèlerin

Auteure: Dominique Julia ,

Nombre de pages: 395

Les archives ont permis de prendre une mesure globale des pèlerins dont les foules confluaient à Rome. Mais il est exceptionnel de pouvoir saisir l’expérience intime qu’a été, pour celui qui l’entreprenait, l’épreuve au jour le jour du long voyage vers la Ville éternelle. Les Mémoires de Gilles Caillotin, artisan sergier à Reims dans la première moitié du XVIIIe siècle, nous livrent la chronique quotidienne de son retour de Rome : parti le 1er septembre 1724, il rentre dans sa ville natale le 17 octobre après une marche de plus de 1600 kilomètres. Le narrateur décrit les « curiosités » des villes traversées, compare la qualité de l’accueil reçu dans les hospices, évoque ses rencontres avec d’autres marcheurs, tantôt bons compagnons, tantôt francs filous. Les émotions ressenties, les souffrances endurées remontent à sa mémoire. Par la précision de son récit, tout un univers surgit, placé sous le signe de l‘éphémère : le pèlerin ne fait que passer.

Sur les traces de Jean-Pierre Françon

Sur les traces de Jean-Pierre Françon

Auteure: Olivier Faure ,

Nombre de pages: 188

C’est à une passionnante enquête au cœur des archives que nous convie Olivier Faure, entre impasses et découvertes, suspense et rebondissements. Il suit le parcours d’un obscur épicier ambulant de la région de Tarare (près de Lyon) qui, au xixe siècle, réussit en leurrant les autorités à obtenir le titre d’officier de santé. Au fil du récit, la personnalité complexe de Jean-Pierre Françon se dessine, imprégnée par la société de l’Ancien Régime (en matière de commerce, d’économie, de rapports sociaux...) et poussée par un caractère fort et une intelligence sociale qui vont lui permettre d’échapper au déterminisme et de s’élever au-dessus de sa condition. C’est également le portrait d’une profession qui se révèle : celle des officiers de santé, qui n’ont pas suivi les études nécessaires pour devenir médecins et parcouraient les campagnes pour apporter les soins qui faisaient défaut à la population, parfois de façon peu orthodoxe ou aux dépens des malades eux-mêmes. Tout comme celui du Pinagot d’Alain Corbin en son temps, le cheminement du Françon d’Olivier Faure vient éclairer l’histoire de France et de son peuple...

Joseph Kabris ou les possibilités d'une vie 1780-1822

Joseph Kabris ou les possibilités d'une vie 1780-1822

Auteure: Christophe Granger ,

Nombre de pages: 445

À la fin du XVIII e siècle, le Français Joseph Kabris a vécu sept ans sur une île du Pacifique. Il s'est intégré à la société locale. Arraché à son île, il est devenu russe, avant de regagner la France. Là, il a donné à sa vie les traits d'une épopée, devenant le monde en personne. Comprendre comment on devient Joseph Kabris : voici l'enjeu de ce texte foisonnant et ambitieux. Joseph Kabris est tatoué de la tête aux pieds. C'est ainsi qu'il gagne sa vie dans les lieux de spectacle et d'exhibition de la Restauration, montrant son corps et mettant en mots l'" étrange destinée " qu'il a eue. Né à Bordeaux vers 1780, embarqué sur un baleinier anglais, il a vécu sept ans sur une des îles Marquises, Nuku Hiva. Parmi les " sauvages ", il est devenu l'un d'eux. Il a appris leur monde, leurs gestes, leur langue et oublié la sienne. C'est là qu'il a été tatoué. En 1804, une expédition russe est venue et l'a arraché à son île, à sa femme et à ses enfants. Sans cesser tout à fait d'être un " sauvage ", il est devenu russe, a rencontré le Tsar, avant de regagner la France. Il a repris sa langue, il a appris à dire sa vie, à lui donner les traits d'une ...

Histoire des élèves en France

Histoire des élèves en France

Auteure: Collectif ,

Nombre de pages: 376

Si l’histoire de l’éducation évoque souvent les élèves, elle en fait trop rarement des acteurs à part entière du système éducatif. La place des élèves renvoie pourtant à l’enjeu de la vie en démocratie. L’école est tout autant un moyen pour une société de former, informer et conformer la jeunesse, qu’une institution plurielle façonnée par celles et ceux qui la fréquentent. Ce livre, second tome de la publication d’un vaste travail collectif sur l’histoire de l’enfance et de la jeunesse scolarisées, vise à retrouver les élèves à travers leur adhésion ou leurs contestations de l’ordre imposé par l’école, lui-même changeant, et leur participation à la vie des écoles. Quatorze textes explorent la diversité des sources donnant accès aux actes et aux paroles des élèves de divers établissements. En accordant une place importante aux dernières décennies du xxe siècle, qui connaissent des développements décisifs, il s’agit aussi de donner toute sa profondeur chronologique à cette histoire.

Vers une histoire sociale des idées politiques

Vers une histoire sociale des idées politiques

Auteure: Collectif ,

Nombre de pages: 322

L’histoire sociale des idées politiques correspond à un authentique projet de rénovation disciplinaire : ancrer l’histoire des idées politiques dans les sciences sociales. Cependant, ce projet doit encore devenir un programme articulé, entre la sociologie des intellectuels, la généalogie foucaldienne, la sémantique historique, l’analyse du discours et des langages politiques... Sans prétendre livrer la formule magique de son unité méthodologique, cette série de contributions et d’entretiens donne à voir la pluralité et le dynamisme de l’histoire sociale des idées politiques. Elle offre non seulement un panorama international, mais aussi de nombreuses pistes méthodologiques et empiriques, que ce soit sur la notion cardinale de « contexte », le rapport de Quentin Skinner à la sociologie, le laboratoire démocratique, ou l’histoire des idées en milieu populaire. Fruit d’un important effort collectif, cet ouvrage transdisciplinaire est le premier du genre sur un domaine en pleine expansion.

Les Révolutions françaises

Les Révolutions françaises

Auteure: Jean-François Sirinelli ,

Nombre de pages: 384

La France a changé, et rien désormais ne sera plus comme avant. En deux générations à peine, les Français ont radicalement modifié leurs façons de vivre, de penser et de voter, au point qu’on a pu parler de « Seconde Révolution » pour désigner les bouleversements intervenus au cours des années 1960. Ce sont ces Révolutions françaises que retrace pour nous Jean-François Sirinelli. Elles ne sont pas toutes politiques ; nombre d’entre elles concernent la vie intime des Français, ce qui les enthousiasme, les fédère ou les heurte, des Parapluies de Cherbourg au Cabu de Charlie Hebdo, de la fin de la guerre d’Algérie à la révolution introuvable de Mai 68, du règne de De Gaulle à l’ascension de Macron. Une interrogation parcourt ce livre : née sous le signe de la paix et de la prospérité, la Ve République est-elle parvenue au terme d’un cycle ? Faut-il redéfinir le modèle républicain français ? Jean-François Sirinelli est professeur émérite d’histoire contemporaine à Sciences Po. Spécialiste de la Ve République et des mutations socioculturelles de la France contemporaine, il a publié de nombreux ouvrages qui ont fait date.

Comment se fait l'histoire

Comment se fait l'histoire

Auteure: Anne LEMONDE , Yves SANTAMARIA , François CADIOU , Clarisse COULOMB ,

Nombre de pages: 462

Qu'est que l'histoire aujourd'hui ? Un tour d'horizon complet de la discipline et de ses méthodes dans une édition revue et mise à jour Cet ouvrage présente une synthèse actualisée des différents aspects de l'épistémologie de l'histoire (historiographie, méthodes, débats, etc.). La mise à distance critique de cette " science humaine " est désormais partie intégrante de la formation supérieure. Cette prise de recul est par ailleurs nécessaire face aux pressions tendant à instrumentaliser l'histoire en fonction des enjeux de mémoire, et à rechercher dans le passé des précédents de nature à justifier des décisions politiques. Conçu par des spécialistes des quatre grandes périodes historiques (Antiquité, Moyen Âge, périodes moderne et contemporaine), ce guide entend marier prise en compte des passions citoyennes et connaissance des pratiques scientifiques. Il vise plus particulièrement à répondre aux besoins des étudiants (classes préparatoires, universités, Sciences Po), des candidats aux concours de recrutement (masters enseignement) et des enseignants.

Eugène Spuller 1835-1896

Eugène Spuller 1835-1896

Auteure: Nathalie Bayon ,

Nombre de pages: 320

Ce républicain, avocat, journaliste, parlementaire et écrivain, issu des couches nouvelles, est l’un des fondateurs de la démocratie française. Ami et conseiller de Gambetta, compagnon du voyage en ballon pour échapper aux prussiens et organiser la Défense nationale en 1870, membre du « grand ministère » en 1881, sa biographie permet de renouveler l’histoire des gambettistes de l’Union républicaine. Hostile au cléricalisme, promoteur dans la presse et à la tribune des grandes lois laïques, ce déiste, adversaire des intolérances et des sectarismes, évolue vers l’apaisement religieux et préconise à la fin de sa vie « l’esprit nouveau » qui s’imposera trente ans plus tard.

Une vie brève

Une vie brève

Auteure: Michèle Audin ,

Nombre de pages: 192

"Dans ce livre, il est question d'une vie brève. Pas de celle d'un inconnu choisi au hasard, parce que j'aurais vu sa photo, son sourire, dans un vieux journal, mais celle de mon père, Maurice Audin. Peut-être avez-vous déjà croisé son nom. Peut-être avez-vous entendu parler de ce que l'on a appelé "l'affaire Audin". Ou peut-être pas. Je le dis d'emblée, ni le martyr, ni sa mort, ni sa disparition ne sont le sujet de ce livre. C'est au contraire de la vie, de sa vie, dont toutes les traces n'ont pas disparu, que j'entends vous parler ici." Prix Ève-Delacroix de l'Académie française 2013

Les historiens français à l'œuvre, 1995-2010

Les historiens français à l'œuvre, 1995-2010

Auteure: Pascal Cauchy , Jean-François Sirinelli , Claude Gauvard ,

Nombre de pages: 332

Quinze ans après le grand panorama historiographique dressé par François Bédarida, le Comité français des sciences historiques a proposé de remettre à l’ordre du jour de son congrès un bilan d’étape. Cela ne semble pas inutile, compte tenu de la vitalité de la recherche historique française. Le renouvellement des thèmes, les pistes novatrices suggérées en particulier grâce à l’importante coopération internationale entre universitaires et chercheurs, tout cela concourt à dresser un paysage inédit de la discipline historique. Les textes réunis ici proposent une synthèse des principaux axes de recherche depuis 1995 en rappelant les moments historiographiques importants : une publication, un colloque ou un débat. L’objectif de ce point d’étape n’est pas d’être exhaustif, ce qui n’aurait guère de sens, mais de manifester la vigueur de la recherche française en gardant comme perspective la promotion de la science historique à l’étranger. Il ne s’agit donc pas d’une publication à usage « interne », mais bien de poser les jalons d’une réflexion d’ensemble dans le long terme sur le travail d’historien en France à l’aune de la...

Le peuple des villes dans l’Europe du Nord-Ouest (fin du Moyen Âge-1945). Volume II

Le peuple des villes dans l’Europe du Nord-Ouest (fin du Moyen Âge-1945). Volume II

Auteure: Collectif ,

Nombre de pages: 464

La compréhension d’une société ne peut ne réduire au suivi d’itinéraires individuels. Cela étant, nul ne conteste que les sociétés, même celles dominées par la stabilité ou la viscosité des processus de promotion sociale, peuvent céler des dynamiques familiales et des destins individuels que la quête prosopographique et des analyses de caractère anthropologique ont vocation à mettre en évidence. L’approche structurelle des groupes sociaux peut faire bon ménage avec la perception des trajectoires individuelles, familiales ou lignagères. Cette motion de synthèse que certains trouveront rapide ou commode ne nous exonère pas de nous interroger sur la validité scientifique du projet retenu.Prétendre travailler sur une période de cinq siècles relève d’une certaine mesure de la gageure. Pour ne pas diluer l’objet de notre recherche, nous avons certes souhaité ne pas aborder les profondes mutations ayant affecté le monde populaire des villes au cours du dernier demi-siècle. Il demeure qu’entre le peuple du temps des ducs de Bourgogne et les milieux populaires qui à l’issue des épreuves de la seconde guerre mondiale, s’apprêtaient à vivre...

Kaspar l'obscur ou l'enfant de la nuit

Kaspar l'obscur ou l'enfant de la nuit

Auteure: Hervé MAZUREL ,

Nombre de pages: 295

Le 26 mai 1828, Kaspar Hauser fit son apparition sur une place de Nuremberg. Ce jeune homme, qui semblait avoir 16 ou 17 ans, savait à peine marcher. Il n'avait pas cinquante mots en bouche et ne pouvait dire d'où il venait, ni où il allait. On l'aurait dit échappé de la Caverne de Platon. Il demeure à ce jour l'un des plus célèbres " enfants sauvages ". Ayant grandi séquestré, coupé de tout contact humain, il fut arraché à une nuit insondable pour naître au monde une seconde fois. Rien ne le rattachait à son époque, pas même à un groupe social ou une génération. Kaspar ignorait jusqu'à la différence homme-femme. Il habitait un corps étrange et dissonant, vierge de toute socialisation. On découvrit bientôt sa sensorialité inouïe, sa vie émotionnelle intense. Du moins jusqu'à ce qu'il apprenne, douloureusement, les mœurs et usages de son temps, non sans être devenu, la rumeur enflant, l'orphelin de l'Europe. Le plus probable est que Kaspar Hauser ait été un prince héritier, écarté d'une succession par une sombre intrigue de cour. Son assassinat, cinq ans plus tard, semble le corroborer. Le plus intéressant, toutefois, ne réside pas tant dans le ...

La littérature de A à Z (nouvelle édition)

La littérature de A à Z (nouvelle édition)

Auteure: François Aguettaz , Ariane Schréder , Catherine Weil , Stéphane Audeguy , Michelle Béguin , Laurence Campa , Marie-Hélène Dumeste , Claude Eterstein , Adeline Lesot , Laurence Martin , Christophe Reffait ,

Nombre de pages: 544

La nouvelle édition du dictionnaire de référence sur la littérature française : un outil indispensable pour les lycéens et les étudiants du 1er cycle universitaire. • Classés dans l’ordre alphabétique, 600 articles permettant de couvrir : – les principaux mouvements et courants littéraires ; – les auteurs majeurs et les œuvres phares ; – les personnages célèbres ; – toutes les notions littéraires (genres, registres, figures de style, etc.). • Cette nouvelle édition prend en compte le nouveau programme de français en 2de et 1re. Elle intègre notamment des cartes mentales sur les thèmes clés de ce programme. • Un outil indispensable aux lycéens, pour préparer l’épreuve anticipée du bac de français, et aux étudiants du 1er cycle, pour approfondir leur culture littéraire. Un ouvrage qui s'adresse également à tous ceux qui s'intéressent à la littérature française.

Voyages dans les mondes connus et inconnus. L'Afrique

Voyages dans les mondes connus et inconnus. L'Afrique

Auteure: Jules VERNE ,

Nombre de pages: 1375

Dire la Terre, toute la Terre : les romans de Jules Verne se lisent, de son propre aveu, comme une " géographie universelle pittoresque ". Partons donc pour un tour du monde inédit, au fil d'une des œuvres les plus mythiques de notre littérature. De Cinq Semaines en ballon (1863), premier chef-d'œuvre menant le lecteur, à la seule force des vents, de Zanzibar au Sénégal, au Village aérien (1901), qui annonce Tarzan, en passant par les Aventures de trois Russes et de trois Anglais (1871) et L'Étoile du Sud (1884), deux épopées sud-africaines, ou encore Un capitaine de quinze ans (1878), saga familiale et impitoyable plaidoyer contre l'esclavage, l'Afrique tropicale et australe est un haut lieu vernien où le romancier ne cessa d'entraîner ses héros, qu'ils soient scientifique, chasseur ou baroudeur adolescent. Ces cinq romans, dont trois rarement réédités, sont réunis pour la première fois. Ils délivrent, au fil d'aventures où se mêlent approche scientifique et épopée exploratoire, une vision flamboyante de la faune et des paysages africains. Ce volume contient : Cinq Semaines en ballon • Aventures de trois Russes et de trois Anglais dans l'Afrique...

L’objet pauvre

L’objet pauvre

Auteure: Jean-Luc Mattéoli ,

Nombre de pages: 256

Dans les « sombres temps » du XXe siècle, le poids de l’Histoire s’est accru des horreurs de masse, jusqu’à affecter l’image même de l’homme : aussi certains appellent-ils le théâtre à éveiller de nouveau, selon la formule d’Aristote, « le sens de l’humain ». L’objet réel peut-il prétendre à ce rôle ? Introduit dans le champ de l’art en 1912, puis, sous son aspect de reste ou de ruine, immédiatement après la Première Guerre mondiale (Schwitters) ou la Seconde (Kantor), il est certain que l’objet pauvre entretient un rapport avec la disparition – des idées, des êtres, des choses. L’observation du théâtre qui, à la marge, se développe depuis une trentaine d’années sous l’égide de l’objet récupéré, permet de cerner comment, malgré son insignifiance, il se présente sur les scènes marionnettiques, des arts de la rue ou d’un certain théâtre « régulier », comme un objecteur : au jeu théâtral, à la représentation, mais aussi à l’obsolescence et l’oubli consécutif que prétendent compenser musées et commémorations. Ce témoin inerte, dont la présence modifie pourtant substantiellement les usages scéniques,...

Biographies et récits de vie

Biographies et récits de vie

Auteure: Kmar Bendana , Katia Boissevain , Delphine Cavallo ,

Nombre de pages: 242

Les études réunies dans Biographies et récits de vie se situent au carrefour de questionnements multiples. Questionnements sur les rapports entre sciences sociales qui voudraient que la biographie, portant de façon plutôt totalisante sur des individus ou des élites, relèverait davantage de l'histoire, tandis que les récits de vie, menant en scène plutôt des fragments de personnalités individuelles ou collectives, relèveraient davantage de la sociologie ou de l'anthropologie. Questionnements sur les rapports entre individu et société, entre individualisme et déterminations sociétales. Questionnements sur les rapports de récrit - plutôt impersonnel et achevé - qui serait caractéristique de la biographie, et de l'oral - sollicité et inachevé - qui serait le propre des récits de vie. Questionnements sur les rapports de l'unité personnelle que privilégierait, voire majorerait, le genre biographique et de la fabrication de soi avec ses lignes de force mais aussi ses incertitudes que les récits de vie permettraient de mieux saisir. Questionnements sur la multiplicité des dimensions temporelles et spatiales de l'existence humaine. A l'égard de ces...

L'inconscient ou l'oubli de l'histoire

L'inconscient ou l'oubli de l'histoire

Auteure: Hervé MAZUREL ,

Nombre de pages: 684

Et si l'inconscient lui-même n'échappait pas à l'histoire ? En le situant au-delà du social, au-delà de l'histoire, Freud a laissé la psychanalyse prisonnière d'un postulat encombrant. Il a fait comme si la structure de la personnalité qu'il observait chez ses patients viennois à la fin du XIXe siècle touchait à l'homme éternel et non aux représentants d'une époque, d'une culture, d'un univers social particuliers. Nourri d'histoire des sensibilités, de sociologie psychologique et d'anthropologie critique, ce livre voudrait montrer en quoi notre vie psychique profonde est tout imprimée d'histoire. Pour s'en convaincre, il n'est qu'à scruter, sur la longue durée, les lentes transformations du refoulement pulsionnel et du contrôle des émotions. Elles sont étroitement corrélées aux révolutions silencieuses de nos moeurs, aux altérations souterraines de notre vie affective, aux déplacements discrets des désirs et des interdits, des seuils de pudeur et des frontières de l'intime. De là il faut conclure à l'existence de troubles d'époque et de névroses de classe. Et puis songer aussi au perpétuel renouvellement des fantasmes à partir desquels se meuvent...

Autonomie, autonomies

Autonomie, autonomies

Auteure: Charles Mercier ,

Nombre de pages: 284

À partir de sources très diversifiées et rigoureusement exploitées, ce livre analyse la politique universitaire mise en œuvre aux lendemains de 1968 sous Charles de Gaulle, Georges Pompidou et Valéry Giscard d’Estaing. Pour comprendre cette période, où l’autonomie devient le maître-mot des discours sur l’enseignement supérieur, l’auteur a pris pour fil directeur l’action de l’historien René Rémond. Proche des élites gouvernementales et président de l’université Paris X-Nanterre entre 1971 et 1976, il se situe alors au cœur du processus de réforme. Avec empathie mais sans parti-pris, l’auteur explore les modalités selon lesquelles son « héros », en interaction - et parfois en compétition - avec les entourages ministériels, cherche à agir dans le jeu complexe de la politique de l’enseignement supérieur. Ce faisant, il éclaire d’une manière concrète et saisissante la combinatoire d’influences, de relations individuelles et de contingences qui détermine l’action publique. Il permet aussi de saisir un aspect déterminant, bien qu’occulté, du rayonnement d’un grand universitaire français, souvent réduit à La droite en France,...

Le métier de gendarme au XIXe siècle

Le métier de gendarme au XIXe siècle

Auteure: Arnaud-Dominique Houte ,

Nombre de pages: 326

Comment les gendarmes, longtemps redoutés des populations, se sont-ils intégrés à la vie quotidienne des Français ? Pour répondre à cette question, l’auteur étudie tous les aspects du métier de gendarme départemental dans la France provinciale du XIXe siècle : les enjeux politiques, l’organisation du service, la sociologie des hommes, leur vie professionnelle et privée, l’esprit de corps, les représentations culturelles. L’enjeu est de taille, quand on sait que la gendarmerie (avec ses 20 000 hommes) reste la principale force de sécurité du pays. À l’interface des populations – parmi lesquelles ils vivent – et des pouvoirs centraux – aux ordres desquels ils sont soumis – les gendarmes offrent un bel observatoire des transformations du XIXe siècle : la modernisation des campagnes, le renforcement de l’État, le développement d’une conscience nationale, la démocratisation, sont autant de phénomènes que l’on peut suivre à hauteur de bicorne. L’enquête s’appuie sur une base de données de plus de 3 000 gendarmes et sur le dépouillement de toute la presse professionnelle. Elle s’enrichit également à la lumière des...

Être Parisien

Être Parisien

Auteure: Claude Gauvard ,

Nombre de pages: 618

L'histoire de Paris, de la Lutèce antique aux transformations du xxe siècle, est assez bien connue, mais qu'en est-il des Parisiens ? De larges pans de cette histoire restent à explorer et c'est ce que se propose le présent ouvrage. Il ne revient pas sur l'évaluation de la population à travers les âges, sur les études de métiers ou des déviances du corps social. Les auteurs s'efforcent plutôt de montrer d'où viennent les Parisiens, mélange de natifs et de « forains », provinciaux ou étrangers, dont le flux et le reflux rythment l'histoire de la grande ville. Les arrondissements, les rues et les quartiers créent sociabilité et identité, grâce à la force intégrationniste du bâti parisien et à une certaine porosité sociale, à travers les siècles passés. La bourgeoisie s'efforce de faire « un corps de ville » face à l'État qui cherche à contrôler la population, d'où émergent quelques figures symboliques, la « Parisienne », les Iorettes ou les bandits au grand cœur. Vivre parisiennement, c'est se poser en modèle face aux capitales provinciales ou étrangères et afficher le complexe de supériorité de ceux qui ont conscience de faire l'histoire, ...

Terrains d'écrivains

Terrains d'écrivains

Auteure: Alban Bensa , François Pouillon ,

Nombre de pages: 417

Conrad et Stevenson nous en apprennent-ils moins sur les tropiques que Malinowski, et Chateaubriand ou Proust que Lévi-Strauss sur l'homme en société ? Pourquoi les écrivains (les grands) disent-ils mieux le monde que les anthropologues patentés ? Dans ce livre impertinent, douze spécialistes de l'enquête en science sociale se plongent dans les expériences vécues où s'enracinent quelques grands textes littéraires : Montaigne, Lamartine, Pouchkine, George Sand, Nerval, Flaubert, Rimbaud, Kipling, Virginia Woolf, Céline, Montherlant, Camus sont ici successivement sollicités. Si l'ethnographe n'existe que par l'enquête de terrain, les écrivains s'y astreignent tout autant. Leur matériau collecté et son élaboration jusqu'à la fiction est ici épluché de près. Avertissement cuisant : cette archéologie met au jour une relation tangible aux mondes arpentés. Une dimension sociale et humaine que la prose anthropologique escamote trop souvent sous les conventions narratives et conceptuelles. Salubre retour au terrain en ces temps de tout textuel.

Entre violence et conciliation

Entre violence et conciliation

Auteure: Jean-Noël Luc ,

Nombre de pages: 364

Comment résoudre le conflit sociopolitique ? Dans l’Europe du xixe siècle confrontée à de multiples révolutions et insurrections, régulièrement embrasée, donc, par des mouvements protestataires particulièrement violents, la question appelle des réponses variées. La violence d’état en est une, mais pas la seule, comme en témoignent les procédures de conciliation et de réconciliation qui sont mises en œuvre avant, pendant et après l’affrontement. La palette est donc large des modes de gestion de ces conflits, depuis le massacre jusqu’à la négociation, depuis l’instrumentalisation jusqu’à l’amnistie. Ce volume explore et compare ces expériences diverses dans un espace européen marqué par le modèle révolutionnaire français, mais qui produit aussi des particularismes nationaux. La persistance de ces conflits violents interroge dans sa globalité un continent qui se convertit peu à peu à la démocratie. Comment expliquer que le fusil et la barricade co-existent avec l’urne ? La parole des vainqueurs impose à la fois une lecture de l’événement et une conception de la citoyenneté. C’est bien, en définitive, la question centrale de...

 Capitan Venganza

" Capitan Venganza "

Auteure: Santiago Giraldo Arango ,

Nombre de pages: 244

En Colombie, la période dite de La Violencia (1945-1965) est considérée comme un moment clé dans l'évolution qui conduisit au conflit armé des dernières décennies du XXe siècle. À la fin des années 1960, La Violencia se caractérise par la multiplication de bandes armées concurrentes qui affrontent l'armée dans une guerre de basse intensité. S'appuyant sur de nombreuses sources primaires et un travail de terrain minutieux, Santiago Giraldo Arango adopte la perspective de la micro-histoire et analyse l'une de ces guérillas rurales, celle de Quinchía qui a marqué l'histoire de l'ouest colombien. Il s'attache aux pas de son meneur, « Capitán Venganza ». L'auteur, qui démonte ainsi très finement la complexité des processus, permet au lecteur de mieux comprendre comment la violence s'est inscrite au coeur de la politique colombienne. Micro-histoire, violence, Colombie : dans une forme d'écriture originale et toujours convaincante, une enquête passionnante...

Génération sans pareille

Génération sans pareille

Auteure: Jean-François Sirinelli ,

Nombre de pages: 288

Surgie d’une explosion démographique sans précédent dans l’Histoire, la génération née entre 1945 et 1955, celle du baby-boom, grandit dans un contexte non moins exceptionnel à l’ombre de « 4 P » – progrès, prospérité, plein emploi, paix –, un cocktail qui ne se dissout que vers 1975. Ces quelque 9 ou 10 millions de Français sont tous acteurs et témoins d’une mutation anthropologique, sociale et culturelle tout à fait inédite. L’industrialisation et l’urbanisation massive scellent la fin des paysans et d’une société reposant sur l’autorité et la tradition. L’achèvement de la guerre d’Algérie assure aux jeunes adultes une paix que leurs pères et leurs aïeux n’ont jamais connue. C’est une fraction de cette jeunesse qui « fait » Mai 68 et instille, en dépit d’un brutal et profond retournement économique, le parfum libertaire qui nourrit l’effervescence des années 1970. Cette même décennie est aussi celle des avancées décisives de la condition féminine. Avec l’alternance politique de 1981, les valeurs des baby-boomers irriguent, sur fond de crise, l’action des nouvelles élites aux commandes, jusqu’à ce que la...

Par les armes

Par les armes

Auteure: Anne Lehoërff ,

Nombre de pages: 357

Un jour, vers 1700 avant notre ère, une épée sortit de l’atelier d’un bronzier, marquant un jalon clef dans une course à l’armement qui ne cessa alors plus. Révolution technologique, cette invention eut des conséquences majeures. La figure du guerrier émergea, les sociétés de l’âge du bronze se transformèrent. Elles rendirent la guerre légitime et l’organisèrent aussi bien économiquement que politiquement. L’Europe occidentale du IIe millénaire inventa un modèle spécifique, une troisième voie de civilisation qui ne fut ni celle des villes, ni celle de l’écrit. En abordant le sujet « par les armes », Anne Lehoërff s’interroge sur le développement de la guerre, sur la longue durée, dans ces sociétés orales qui ont été très longtemps mal comprises, ignorées au sein d’une histoire intellectuelle dominée par l’Antiquité classique opposée aux « primitifs ». Nos ancêtres européens ont eu une autre histoire. Cet ouvrage la raconte.

Un enfant à l'asile. Vie de Paul Taesch (1874-1914)

Un enfant à l'asile. Vie de Paul Taesch (1874-1914)

Auteure: Anatole Le bras ,

Nombre de pages: 236

Mars 1896. Entre les murs de l'asile d'aliénés Saint-Athanase de Quimper, l'interné Paul Taesch, 22 ans, rédige son autobiographie. La découverte de ce document exceptionnel et émouvant, conservé dans son dossier de patient, a été le point de départ d'une incroyable enquête dans les archives. Mars 1896. Entre les murs de l'asile d'aliénés Saint-Athanase de Quimper, l'interné Paul Taesch, 22 ans, rédige son autobiographie. La découverte de ce document exceptionnel et émouvant, conservé dans son dossier de patient, a été le point de départ d'une incroyable enquête dans les archives. C'est le résultat de ce travail que présente ici Anatole Le Bras, composant un récit à plusieurs voix du destin de Paul Taesch. Né en 1874 d'un père inconnu et d'une mère morte en couches, Paul est interné dès l'âge de 12 ans à la section pour enfants aliénés de Bicêtre. Diagnostiqué épileptique, débile, hystérique ou encore dégénéré, le voilà ballotté d'une institution à l'autre, entre Paris, Ville-Évrard et Quimper. Cet itinéraire de souffrance, de liberté volée, d'espoirs déçus, offre un éclairage saisissant sur la réalité asilaire à la fin du...

Mobilités et déplacement des femmes

Mobilités et déplacement des femmes

Auteure: Collectif ,

Nombre de pages: 172

La position particulière de Calais, interface naturelle entre le continent et la Grande-Bretagne depuis les temps les plus reculés, en fait un lieu d’observation privilégié des circulations dans le Nord de la France, et plus précisément des déplacements des hommes. Longtemps pris dans un sens restrictif, ce dernier terme a occulté la présence féminine. Pourtant, les femmes sont bien présentes, pas uniquement épouses fidèles de maris voyageurs : pèlerines, filles à marier ou femmes de mauvaise vie, colporteuses ou messagères, activistes ou réfugiées, elles traversent la région de part en part depuis le Moyen Âge. Artistes, femmes du monde (ou du demi-monde), commerçantes, aventurières n’hésitent pas à franchir le détroit, sans parler des sportives qui relèvent ce défi à la nage ! Ce territoire géographiquement limité s’avère ainsi d’une grande richesse et participe, par petites touches ou par des études plus étendues, à bâtir une meilleure vision des déplacements des femmes. Il apporte ainsi sa pierre à l’édifice de l’histoire des femmes comme à celui de l’histoire des circulations et contribue à sa mesure à établir le pont...



X
FERMER