Trouver votre ebook...

Liste des livres et Ebooks trouvés
Nous avons trouvé un total de 40 livres disponibles en téléchargement
La Honte

La Honte

Auteure: Annie Ernaux ,

Nombre de pages: 144

«J'ai toujours eu envie d'écrire des livres dont il me soit ensuite impossible de parler, qui rendent le regard d'autrui insoutenable. Mais quelle honte pourrait m'apporter l'écriture d'un livre qui soit à la hauteur de ce que j'ai éprouvé dans ma douzième année.» Annie Ernaux.

La relève - Portraits d'une jeunesse de banlieue

La relève - Portraits d'une jeunesse de banlieue

Auteure: Claire Marin ,

Nombre de pages: 139

Qui sont " les jeunes de banlieue " ? Qui sont ces grands enfants à peine sortis de l'adolescence, mais déjà marqués par les épreuves, les drames de l'exil et de la misère ? Quelles sont les tensions et les forces qui traversent leurs vies, qui les porten

Une femme d'Annie Ernaux (Fiche de lecture)

Une femme d'Annie Ernaux (Fiche de lecture)

Auteure: Natacha Cerf , lePetitLittéraire.fr, ,

Nombre de pages: 10

Décryptez Une femme d'Annie Ernaux avec l'analyse du PetitLittéraire.fr ! Que faut-il retenir de Une femme, roman incontournable de la littérature française ? Retrouvez tout ce que vous devez savoir sur cette œuvre dans une fiche de lecture complète et détaillée. Vous trouverez notamment dans cette fiche : • Un résumé complet • Une présentation des personnages principaux tels que la mère et la narratrice • Une analyse des spécificités de l'œuvre : l'autosociobiographie, l'écriture plate, le thème de la déchirure sociale Une analyse de référence pour comprendre rapidement le sens de l'œuvre. Le mot de l'éditeur : « Dans cette nouvelle édition de notre analyse de Une femme, avec Natacha Cerf, nous fournissons des pistes pour décoder ce chef d'œuvre littéraire. Notre analyse permet de faire rapidement le tour de l'œuvre et d'aller au-delà des clichés. » Stéphanie Felten À PROPOS DE LA COLLECTION LePetitLittéraire.fr : Plébiscité tant par les passionnés de littérature que par les lycéens, LePetitLittéraire.fr est considéré comme une référence en matière d'analyse d'œuvres classiques et contemporaines. Nos analyses, disponibles aux...

Le vrai lieu. Entretiens avec Michelle Porte

Le vrai lieu. Entretiens avec Michelle Porte

Auteure: Annie Ernaux , Michelle Porte ,

Nombre de pages: 128

"En 2008, Michelle Porte, que je connaissais comme la réalisatrice de très beaux documentaires sur Virginia Woolf et Marguerite Duras, m’a exprimé son désir de me filmer dans les lieux de ma jeunesse, Yvetot, Rouen, et dans celui d’aujourd’hui, Cergy. J'évoquerais ma vie, l’écriture, le lien entre les deux. J’ai aimé et accepté immédiatement son projet, convaincue que le lieu – géographique, social – où l’on naît, et celui où l’on vit, offrent sur les textes écrits, non pas une explication, mais l’arrière-fond de la réalité où, plus ou moins, ils sont ancrés."

Annie Ernaux

Annie Ernaux

Auteure: Bruno Blanckeman , Francine Dugast-Portes , Francine Best ,

Nombre de pages: 488

Cet ouvrage est issu du colloque de Cerisy qui s’est déroulé autour d’Annie Ernaux en 2012 et a rassemblé des chercheurs internationaux issus de divers champs disciplinaires. Chaque article est suivi d’un texte de l’auteure et d’une discussion critique, ce qui donne à l’ensemble l’allure d’une libre conversation. Le temps et la mémoire constituent les deux fils conducteurs de l’ouvrage. Ils sont abordés selon plusieurs problématiques : les évolutions des groupes sociaux, la question de l’humiliation et les problèmes de hiérarchies culturelles, ou encore la constitution d’une mémoire des femmes. Écrire, pour Annie Ernaux, c’est tenter de saisir les multiples dimensions du réel en conjuguant la pression de l’Histoire et la puissance de la mémoire dans la restitution de la vie collective, comme dans celle de la vie intime. Renouvelant l’approche de l’oeuvre par une attention apportée au travail de l’écriture, parfois occulté au profit de la seule dimension sociologique, ce livre permet d’en mesurer toute la richesse et la puissance.

L'Autre Fille

L'Autre Fille

Auteure: Annie ERNAUX ,

Nombre de pages: 38

La révélation de L'Autre fille va bousculer toute l'œuvre qu'Annie Ernaux a consacrée à son enfance depuis La Place. " Car il a bien fallu que je me débrouille avec cette mystérieuse incohérence : toi la bonne fille, la petite sainte, tu n'as pas été sauvée, moi le démon j'étais vivante. Plus que vivante, miraculée. Il fallait donc que tu meures à six ans pour que je vienne au monde et que je sois sauvée. "

La Place

La Place

Auteure: Annie Ernaux ,

Nombre de pages: 128

'Enfant, quand je m'efforçais de m'exprimer dans un langage châtié, j'avais l'impression de me jeter dans le vide. Une de mes frayeurs imaginaires, avoir un père instituteur qui m'aurait obligée à bien parler sans arrêt en détachant les mots. On parlait avec toute la bouche. Puisque la maîtresse me reprenait, plus tard j'ai voulu reprendre mon père, lui annoncer que se parterrer ou quart moins d'onze heures n'existaient pas. Il est entré dans une violente colère. Une autre fois : Comment voulez-vous que je ne me fasse pas reprendre, si vous parlez mal tout le temps ! Je pleurais. Il était malheureux. Tout ce qui touche au langage est dans mon souvenir motif de rancœur et de chicanes douloureuses, bien plus que l'argent.'

Annie Ernaux

Annie Ernaux

Auteure: Michèle Bacholle-Bošković ,

Nombre de pages: 180

Annie Ernaux a déclaré écrire à partir de son vide, que la perte est le « noyau dur » de tous ses livres, le fil qui les relie entre eux. Cet ouvrage propose une lecture attentive de l’œuvre ernalienne (romans, récits de vie, journaux concertés, extraits de journal intime, essai, lettre, etc.) et s’articule autour de trois aspects principaux : la perte, les traces et la religion. Quatre pertes sont identifiées, émergeant à diverses époques et de différentes manières dans l’œuvre : les amants perdus qui renvoient dans une sorte de mise en abyme à l’amour malheureux de 1958, l’avortement clandestin subi en 1964, la mort du père et de la mère (celle-ci levant nombre d’interdits) et l’existence (cachée) d’une sœur aînée décédée en 1938, deux ans avant la naissance d’Ernaux. La perte qui sous-tend l’œuvre ernalienne explique la fascination de l’écrivaine pour les photographies (soumises ici à un examen aussi approfondi que systématique), les taches (dont l’étude permet une nouvelle lecture de l’avortement), les traces en général. Soucieuse dès un jeune âge de « laisser sa trace », dans un élan d’affirmation vitale du...

Ecole et adolescence

Ecole et adolescence

Auteure: Anne Barrère ,

Nombre de pages: 120

Ce livre constitue un outil de réflexion pour tous les adultes confrontés à des adolescents scolarisés, que ce soit dans la sphère professionnelle ou privée. Il est tout particulièrement destiné aux enseignants, en formation ou en activité, qui cherchent à nourrir leurs pratiques des acquis de la recherche. Tous les adolescents fréquentent aujourd’hui l’école de longues années et savent qu’une partie de leur avenir en dépend. En même temps, leur vie s’est transformée également à l’extérieur de l’école, notamment depuis le tournant numérique. Comment, au cœur de ces différentes évolutions, les adolescents vivent-ils l’école ? Cet ouvrage propose de faire le point sur leur expérience scolaire, à partir d’enquêtes sociologiques récentes. Il éclaire les principaux aspects : pression scolaire, circulation entre univers normatifs pluriels, confrontations entre savoirs scolaires et industries culturelles de masse. À PROPOS DE LA COLLECTION LE POINT SUR... PÉDAGOGIE Destinée aux étudiants en sciences de l'éducation, aux futurs enseignants et aux enseignants du terrain, de la maternelle au supérieur, cette nouvelle collection fait le...

L'occupation

L'occupation

Auteure: Annie Ernaux ,

Nombre de pages: 89

'J'avais quitté W. Quelques mois après, il m'a annoncé qu'il allait vivre avec une femme, dont il a refusé de me dire le nom. À partir de ce moment, je suis tombée dans la jalousie. L'image et l'existence de l'autre femme n'ont cessé de m'obséder, comme si elle était entrée en moi. C'est cette occupation que je décris.' Annie Ernaux.

Regarde les lumières mon amour

Regarde les lumières mon amour

Auteure: Annie Ernaux ,

Nombre de pages: 80

Pendant un an, Annie Ernaux a tenu le journal de ses visites à l’hypermarché Auchan du centre commercial des Trois-Fontaines situé en région parisienne. « Voir pour écrire, c’est voir autrement », écrit-elle. On redécouvre en effet à ses côtés le monde de la grande surface. Loin de se résumer à la corvée des courses, celle-ci prend dans ce livre un autre visage : elle devient un grand rendez-vous humain, un véritable spectacle. Avec ce relevé libre de sensations et d’observations, l’hypermarché, espace familier où tout le monde ou presque se côtoie, atteint la dignité de sujet littéraire. Annie Ernaux est écrivain. Elle est notamment l’auteur de La Place (1984), La Honte (1997), Les Années (2008) aux Éditions Gallimard.

Une Femme

Une Femme

Auteure: Annie Ernaux ,

Nombre de pages: 112

Annie Ernaux s'efforce ici de retrouver les différents visages et la vie de sa mère, morte le 7 avril 1986, au terme d'une maladie qui avait détruit sa mémoire et son intégrité intellectuelle et physique. Elle, si active, si ouverte au monde. Quête de l'existence d'une femme, ouvrière, puis commerçante anxieuse de «tenir son rang» et d'apprendre. Mise au jour, aussi, de l'évolution et de l'ambivalence des sentiments d'une fille pour sa mère : amour, haine, tendresse, culpabilité, et, pour finir, attachement viscéral à la vieille femme diminuée. «Je n'entendrai plus sa voix... J'ai perdu le dernier lien avec le monde dont je suis issue.»

Mémoire de fille

Mémoire de fille

Auteure: Annie Ernaux ,

Nombre de pages: 153

"J’ai voulu l’oublier cette fille. L’oublier vraiment, c’est-à-dire ne plus avoir envie d’écrire sur elle. Ne plus penser que je dois écrire sur elle, son désir, sa folie, son idiotie et son orgueil, sa faim et son sang tari. Je n’y suis jamais parvenue." Dans Mémoire de fille, Annie Ernaux replonge dans l’été 1958, celui de sa première nuit avec un homme, à la colonie de S. dans l’Orne. Nuit dont l’onde de choc s’est propagée violemment dans son corps et sur son existence durant deux années.S’appuyant sur des images indélébiles de sa mémoire, des photos et des lettres écrites à ses amies, elle interroge cette fille qu’elle a été dans un va-et-vient implacable entre hier et aujourd'hui.

La femme gelée

La femme gelée

Auteure: Annie Ernaux ,

Nombre de pages: 192

Elle a trente ans, elle est professeur, mariée à un "cadre", mère de deux enfants. Elle habite un appartement agréable. Pourtant, c'est une femme gelée. C'est-à-dire que, comme des milliers d'autres femmes, elle a senti l'élan, la curiosité, toute une force heureuse présente en elle se figer au fil des jours entre les courses, le dîner à préparer, le bain des enfants, son travail d'enseignante. Tout ce que l'on dit être la condition "normale" d'une femme.

Les Armoires vides

Les Armoires vides

Auteure: Annie Ernaux ,

Nombre de pages: 192

'Ça suffit d'être une vicieuse, une cachottière, une fille poisseuse et lourde vis-à-vis des copines de classe, légères, libres, pures de leur existence... Fallait encore que je me mette à mépriser mes parents. Tous les péchés, tous les vices. Personne ne pense mal de son père ou de sa mère. Il n'y a que moi.' Un roman âpre, pulpeux, celui d'une déchirure sociale, par l'auteur de La place.

L'écriture comme un couteau

L'écriture comme un couteau

Auteure: Annie Ernaux , Fréderic-Yves Jeannet ,

Nombre de pages: 162

« Tout au long de cet entretien avec Frédéric-Yves Jeannet, je n'ai eu comme souci que la sincérité et la précision, celle-ci se découvrant plus difficile à obtenir que celle-là. Il n'est pas aisé de rendre compte, sans l'unifier ni la réduire à quelques principes, d'une pratique d'écriture commencée il y a trente ans. D'en laisser percevoir les inévitables contradictions. D'apporter des détails concrets sur ce qui se dérobe le plus clair du temps à la conscience. Ce qui assemble les phrases de mes livres, en choisit les mots, c'est mon désir, et je ne peux l'apprendre aux autres puisqu'il m'échappe à moi-même. Mais il me semble pouvoir indiquer la visée de mes textes, donner mes « raisons » d'écrire. Qu'elles relèvent de l'imaginaire n'enlève rien au fait qu'elles jouent réellement sur la forme même de l'écriture. J'espère simplement avoir réussi à exprimer quelques vérités individuelles et provisoires - révisables assurément par d'autres - sur ce qui occupe beaucoup ma vie. » Annie Ernaux

Le déclassement

Le déclassement

Auteure: Camille Peugny ,

Nombre de pages: 180

Dans la France des années 2000, connaître une moins bonne réussite sociale que ses parents n’est plus exceptionnel : c’est une réalité statistique indiscutable et une réalité sociale méconnue. Les générations nées au tournant des années 1960, confrontées aux effets prolongés de la crise économique, font face à une dégradation de leurs perspectives de mobilité sociale. Dans le même temps, leur niveau d’éducation continue d’augmenter. De ce décalage entre la formation et la mobilité sociale naît un intense sentiment de frustration qui a des conséquences sur l’expérience vécue par les « déclassés », qui oscillent alors entre deux tentations : la rébellion et le retrait. Et qui n’est probablement pas étranger au succès de l’extrême droite, ou du moins de ses idées. Descendre les échelons de la hiérarchie sociale affecte clairement la manière dont on se représente le fonctionnement de la société et le comportement politique.

La Place d'Annie Ernaux (Analyse de l'oeuvre)

La Place d'Annie Ernaux (Analyse de l'oeuvre)

Auteure: Lise Ageorges , Florence Balthasar , lePetitLitteraire.fr, ,

Nombre de pages: 34

Décryptez La Place d'Annie Ernaux avec l’analyse du PetitLitteraire.fr ! Que faut-il retenir de La Place, le roman aux tendances autobiographique et sociologique d'Annie Ernaux ? Retrouvez tout ce que vous devez savoir sur cette œuvre dans une fiche de lecture complète et détaillée. Vous trouverez notamment dans cette fiche : • Un résumé complet • Une présentation des personnages principaux tels que le père, la mère et la fille • Une analyse des spécificités de l’œuvre : une écriture dépouillée, le monde des petits commerçants, la culture et la biographie/autobiographie Une analyse de référence pour comprendre rapidement le sens de l’œuvre. LE MOT DE L’ÉDITEUR : « Dans cette nouvelle édition de notre analyse de La Place (2017), avec Lise Ageorges, nous fournissons des pistes pour décoder ce roman quasi sociologique. Notre analyse permet de faire rapidement le tour de l’œuvre et d’aller au-delà des clichés. » Stéphanie FELTEN À propos de la collection LePetitLitteraire.fr : Plébiscité tant par les passionnés de littérature que par les lycéens, LePetitLittéraire.fr est considéré comme une référence en matière d’analyse...

Se perdre

Se perdre

Auteure: Annie Ernaux ,

Nombre de pages: 384

[...] Je n'ai jamais rien su de ses activités qui, officiellement, étaient d'ordre culturel. Je m'étonne aujourd'hui de ne pas lui avoir posé plus de questions. Je ne saurai jamais non plus ce que j'ai été pour lui. Son désir de moi est la seule chose dont je sois assurée. C'était, dans tous les sens du terme, l'amant de l'ombre. [...] J'ai conscience de publier ce journal en raison d'une sorte de prescription intérieure, sans souci de ce que lui, S., éprouvera. À bon droit, il pourra estimer qu'il s'agit d'un abus de pouvoir littéraire, voire d'une trahison. Je conçois qu'il se défende par le rire ou le mépris, je ne la voyais que pour tirer mon coup. Je préférerais qu'il accepte, même s'il ne le comprend pas, d'avoir été durant des mois, à son insu, ce principe, merveilleux et terrifiant, de désir, de mort et d'écriture. Annie Ernaux.

Les années

Les années

Auteure: Annie Ernaux ,

Nombre de pages: 255

«La photo en noir et blanc d'une petite fille en maillot de bain foncé, sur une plage de galets. En fond, des falaises. Elle est assise sur un rocher plat, ses jambes robustes étendues bien droites devant elle, les bras en appui sur le rocher, les yeux fermés, la tête légèrement penchée, souriant. Une épaisse natte brune ramenée par-devant, l'autre laissée dans le dos. Tout révèle le désir de poser comme les stars dans Cinémonde ou la publicité d'Ambre Solaire, d'échapper à son corps humiliant et sans importance de petite fille. Les cuisses, plus claires, ainsi que le haut des bras, dessinent la forme d'une robe et indiquent le caractère exceptionnel, pour cette enfant, d'un séjour ou d'une sortie à la mer. La plage est déserte. Au dos : août 1949, Sotteville-sur-Mer.» Au travers de photos et de souvenirs laissés par les événements, les mots et les choses, Annie Ernaux donne à ressentir le passage des années, de l'après-guerre à aujourd'hui. En même temps, elle inscrit l'existence dans une forme nouvelle d'autobiographie, impersonnelle et collective.

Passion simple

Passion simple

Auteure: Annie Ernaux ,

Nombre de pages: 96

«À partir du mois de septembre l'année dernière, je n'ai plus rien fait d'autre qu'attendre un homme : qu'il me téléphone et qu'il vienne chez moi.» Annie Ernaux.

L’atelier noir

L’atelier noir

Auteure: Annie ERNAUX ,

Nombre de pages: 210

Tous les livres que j’ai écrits ont été précédés d’une phase, souvent très longue, de réflexion et d’interrogations, d’incertitudes et de directions abandonnées. A partir de 1982, j’ai pris l’habitude de noter ce travail d’exploration sur des feuilles, avec des dates, et j’ai continué de le faire jusqu’à présent. C’est un journal de peine, de perpétuelle irrésolution entre des projets, entre des désirs. Une sorte d’atelier sans lumière et sans issue, dans lequel je tourne en rond, à la recherche des outils, et des seuls, qui conviennent au livre que j’entrevois, au loin, dans la clarté.Il y a quelque chose de dangereux, voire d’impudique, à dévoiler ainsi les traces d’un corps à corps avec l’écriture. Mais, en publiant ces pages, j’ai voulu porter témoignage de celle-ci, telle qu’elle se vit au jour le jour, dans la solitude.

Ce qu'ils disent ou rien

Ce qu'ils disent ou rien

Auteure: Annie Ernaux ,

Nombre de pages: 160

'Ça ne vaut plus le coup d'avoir mes règles. Ma tante a dit : t'as perdu ta langue, Anne ? t'étais plus causante avant. C'est plutôt la leur de langue que j'ai perdue. Tout est désordre en moi, ça ne colle pas avec ce qu'ils disent.' Histoire d'une adolescente comme les autres, qui cherche à communiquer, à comprendre. Mais rien, dans le langage de ses parents, de l'étudiant qu'elle a recontré, dans les mots des livres même, ne coïncide avec la réalité de ce qu'elle vit et elle se trouve renvoyée à la solitude.

Thésée, Ariane et le Minotaure

Thésée, Ariane et le Minotaure

Auteure: Évelyne Brisou-Pellen ,

Nombre de pages: 128

Notes de l'auteur et de Marie-Thérèse Adam. Carnet de lecture par Marie-Thérèse Adam

Retour à Reims

Retour à Reims

Auteure: Didier Eribon ,

Nombre de pages: 252

Cet essai débute comme un récit : à la mort de son père, Didier Eribon retourne à Reims, sa ville natale, et retrouve sa famille avec laquelle il avait plus ou moins rompu trente ans auparavant. Observant avec sa mère des photos du passé, il revoit avec stupeur le monde ouvrier dans lequel il a grandi. Mais plutôt que de fuir à nouveau son milieu d’origine, il décide de se plonger dans son passé pour tenter de se le réapproprier. En reconstituant l’histoire de sa famille, l’auteur analyse la condition ouvrière des années 1950-60 et les expériences constitutives de cette appartenance de classe. Quel est le rapport des classes populaires à la culture, à la sexualité, au système scolaire ? Comment le vote communiste a-t-il fini par devenir un vote pour le Front national ? Evoquant son enfance et son adolescence, il analyse sa trajectoire de transfuge de classe, et le rôle qu’y a joué son homosexualité. Mais cet ouvrage est bien plus qu’une esquisse d’autobiographie. A la faveur de ce retour à Reims, Didier Eribon se redécouvre fils d’ouvrier, lui qui s’était toujours envisagé comme un enfant gay. Et de s’interroger : comment les catégories ...

Éclats des vies muettes

Éclats des vies muettes

Auteure: Aurélie Adler ,

Nombre de pages: 332

Les récits de vie d'Annie Ernaux, Pierre Michon, Pierre Bergounioux et François Bon témoignent des figures oubliées de l'arbre généalogique et des laissés pour compte de la société contemporaine. En écho aux mutations épistémologiques des sciences humaines dans les années 1960-1970, ces auteurs entendent écrire l'Histoire non plus du point de vue des hommes illustres, mais du point de vue des anonymes. La mise en récit des sans-voix participe d'un renouvellement des paradigmes de la narration dans les dernières décennies du XXe siècle. Les figures sans histoire induisent en effet des processus de réduction et de marginalisation du genre romanesque. La trame des vies muettes se déroule sur le mode de l'éclat, bribes de la mémoire ou jaillissement incisif d'un réel à vif. La ténuité des archives, le soupçon éthique et poétique qui porte sur la reconfiguration narrative de ces vies réelles conduisent l'écrivain à délaisser les formes périmées du roman réaliste. Ils le poussent à questionner l'écart social et culturel avec ces demi-autres, mués en autant de miroirs de soi en éclats. Ces narrations au genre hybride font apparaître une figure...

Je ne suis pas sortie de ma nuit

"Je ne suis pas sortie de ma nuit"

Auteure: Annie Ernaux ,

Nombre de pages: 120

"Ma mère a été atteinte de la maladie d'Alzheimer au début des années 80 et placée dans une maison de retraite. Quand je revenais de mes visites, il fallait que j'écrive sur elle, son corps, ses paroles, le lieu où elle se trouvait. Je ne savais pas que ce journal me conduirait vers sa mort, en 86." Annie Ernaux.

L'événement

L'événement

Auteure: Annie Ernaux ,

Nombre de pages: 132

Depuis des années, je tourne autour de cet événement de ma vie. Lire dans un roman le récit d'un avortement me plonge dans un saisissement sans images ni pensées, comme si les mots se changeaient instantanément en sensation violente. De la même façon entendre par hasard La javanaise, J'ai la mémoire qui flanche, n'importe quelle chanson qui m'a accompagnée durant cette période, me bouleverse. Annie Ernaux.

Quatre Soldats

Quatre Soldats

Auteure: Hubert Mingarelli ,

Nombre de pages: 202

Voici une longue nouvelle comme aurait pu en rêver Hemingway, où les circonstances comptent moins que le désarroi moral, les tâtonnements, les dialogues de ces quatre soldats en perdition, issus de l'Armée rouge, qui sortent d'une forêt où ils viennent de passer un hiver terrible, pendant l'année 1919. Il y a la beauté des scènes muettes: réquisitions dans les villages, baignades dans un étang, embuscade. Il y a ce gamin, enrôlé volontaire, dont la présence irradie les quatre hommes car il est, semble-t-il, le seul à savoir écrire. Mais "le ciel est sans fin" et rien ne sera sauvé.

Journal du dehors

Journal du dehors

Auteure: Annie Ernaux ,

Nombre de pages: 120

'De 1985 à 1992, j'ai transcrit des scènes, des paroles, saisies dans le R.E.R., les hypermarchés, le centre commercial de la Ville Nouvelle, où je vis. Il me semble que je voulais ainsi retenir quelque chose de l'époque et des gens qu'on croise juste une fois, dont l'existence nous traverse en déclenchant du trouble, de la colère ou de la douleur.' Annie Ernaux.

Le symbolique et le social

Le symbolique et le social

Auteure: Jacques Dubois ,

Nombre de pages: 372

La catégorie du symbolique joue un rôle central dans la pensée de Pierre Bourdieu. Elle a pourtant a été assez peu théorisée en tant que telle, alors que d’autres notions clés, comme celles d’habitus ou de champ, ont fait l’objet de reprises méthodiques et de commentaires minutieux. C’est à combler cette lacune que l’on s’emploie dans le présent ouvrage, en faisant valoir que le symbolique concentre la démarche du sociologue dans ce qu’elle a de plus singulier. Sociologues, philosophes, théoriciens du langage, spécialistes de la littérature ou des médias, les auteurs réunis ici procèdent à cette réévaluation sous trois aspects, qui correspondent à autant de champs de réflexion : anthropologie, culture et politique. Au-delà, c’est du rayonnement international de l’œuvre de Pierre Bourdieu qu’il s’agit de témoigner, et aussi de la diversité des objets qu’une même discipline de pensée continue de prendre en compte : de la gastronomie à la photographie, des littératures périphériques à l’art d’avant-garde, des politiques de contrôle social aux pratiques journalistiques. Le présent volume constitue une nouvelle édition...

Annie Ernaux

Annie Ernaux

Auteure: Pierre-Louis Fort ,

Nombre de pages: 215

En 2002, Annie Ernaux déclarait que « ce qui compte, dans les livres, c’est ce qu’ils font advenir en soi et hors de soi ». Dix ans plus tard, dans l’entretien qui clôt ce volume, elle revient sur ce « mouvement » qu’elle dit « emblématique de [s]on écriture ». Les études ici réunies explorent cet « engagement d’écriture » dont parle une de ses œuvres les plus récentes. Les auteurs tentent d’y définir les contours de cette nouvelle forme d’engagement (politique, humain, social, corporel et sensible) qu’elle invente, à la lumière notamment du concept d’ « implication ». Cinq dimensions fondamentales en sont ainsi analysées : la volonté d’Annie Ernaux de « descendre dans la réalité sociale » et de prendre comme sujet d’écriture ce qui est traditionnellement considéré comme « au-dessous » de la littérature ; sa position par rapport à un engagement féministe ; l’articulation entre identité et altérité dans sa dimension politique ; la présence au monde d’une écrivaine « traversée par les autres» et, enfin, la manière dont cette œuvre engage et transforme le lecteur.

Un passé contraignant

Un passé contraignant

Auteure: Michèle Bacholle ,

Nombre de pages: 183

Etude sur Annie Ernaux, Farida Belghoul et la Neuchâteloise Agota Kristof.

Sur les chemins noirs

Sur les chemins noirs

Auteure: Sylvain Tesson ,

Nombre de pages: 176

'Il m'aura fallu courir le monde et tomber d'un toit pour saisir que je disposais là, sous mes yeux, dans un pays si proche dont j'ignorais les replis, d'un réseau de chemins campagnards ouverts sur le mystère, baignés de pur silence, miraculeusement vides. La vie me laissait une chance, il était donc grand temps de traverser la France à pied sur mes chemins noirs. Là, personne ne vous indique ni comment vous tenir, ni quoi penser, ni même la direction à prendre.' Sylvain Tesson.

Narrations d’un nouveau siècle

Narrations d’un nouveau siècle

Auteure: Barbara Havercroft , Bruno Blanckeman ,

Nombre de pages: 324

En août 2011 s’est tenue à Cerisy-la-Salle une décade « Narrations d’un nouveau siècle : romans et récits français, 2001-2010 » dont ce livre constitue les actes. À quoi ressemble une littérature qui accorde la part belle au roman mais sans exclusive générique, dans la concurrence de récits empruntant à tous les genres et de multiples arts ? Une littérature française parce qu’écrite en langue française, mais travaillée de l’intérieur et renvoyée à sa propre étrangeté par les évolutions de cette langue et les porosités multiculturelles que suscitent aujourd’hui des échanges mondialisés ? L’ouvrage rassemble les points de vue d’universitaires européens, canadiens et américains. Il se veut un observatoire critique des évolutions en cours de la littérature et un laboratoire théorique ouvert à différentes approches permettant d’en mesurer les enjeux en temps réel.

Dans les forêts de Sibérie

Dans les forêts de Sibérie

Auteure: Sylvain Tesson ,

Nombre de pages: 294

"Assez tôt, j’ai compris que je n’allais pas pouvoir faire grand-chose pour changer le monde. Je me suis alors promis de m’installer quelque temps, seul, dans une cabane. Dans les forêts de Sibérie. J’ai acquis une isba de bois, loin de tout, sur les bords du lac Baïkal. Là, pendant six mois, à cinq jours de marche du premier village, perdu dans une nature démesurée, j’ai tâché de vivre dans la lenteur et la simplicité. Je crois y être parvenu. Deux chiens, un poêle à bois, une fenêtre ouverte sur un lac suffisent à l'existence. Et si la liberté consistait à posséder le temps ? Et si la richesse revenait à disposer de solitude, d'espace et de silence – toutes choses dont manqueront les générations futures ? Tant qu’il y aura des cabanes au fond des bois, rien ne sera tout à fait perdu."

Ma mère, cette inconnue

Ma mère, cette inconnue

Auteure: Philippe Labro ,

Nombre de pages: 192

'Netka, il y a du slave dans ce nom qui sonne clair. Elle a cinquante pour cent de sang polonais dans ses veines. Il me faudra beaucoup de temps pour identifier la Pologne, chercher la trace du père inconnu, éclaircir les mystères, imaginer l'enfant-valise, la petite fille abandonnée. Elle est, elle était ma mère.' Philippe Labro.

Je dirai malgré tout que cette vie fut belle

Je dirai malgré tout que cette vie fut belle

Auteure: Jean d'Ormesson ,

Nombre de pages: 498

Pour se défendre dans un procès qu’il s’intente à lui-même, l’auteur fait défiler au galop un passé évanoui. Il va de l’âge d’or d’un classicisme qui règne sur l’Europe à l’effondrement de ce "monde d’hier" si cher à Stefan Zweig. De Colbert, Fouquet, Bossuet ou Racine à François Mitterrand, Raymond Aron, Paul Morand et Aragon. Mais les charmes d’une vie et les tourbillons de l’histoire ne suffisent pas à l’accusé : "Vous n’imaginiez tout de même pas que j’allais me contenter de vous débiter des souvenirs d’enfance et de jeunesse ? Je ne me mets pas très haut, mais je ne suis pas tombé assez bas pour vous livrer ce qu’on appelle des Mémoires." Les aventures d’un écrivain qui a aimé le bonheur et le plaisir en dépit de tant de malheurs cèdent peu à peu la place à un regard plus grave sur le drame qui ne cesse jamais de se jouer entre le temps et l’éternité, et qui nous emportera. Prix des députés 2016

Le Pacte autobiographique

Le Pacte autobiographique

Auteure: Philippe Lejeune ,

Nombre de pages: 357

Le pacte autobiographique Point de croisement d'interrogations multiples, l'autobiographie se présente d'abord comme un texte littéraire. Philippe Lejeune met au premier plan le mécanisme textuel qui produit l'œuvre et examine le statut de la notion de genre en général. Une écoute analytique vient transformer et enrichir l'appareil de la poétique. Réflexion théorique, ce livre est aussi un travail de lecture, où Rousseau côtoie Leiris, et Gide, Sartre : " Le choix des textes s'explique par "le désir critique' de l'interprète. [...] L'interprétation délibérée, comme la lecture naïve, est un processus de transformation de texte. J'ai voulu que cette transformation se fasse en toute clarté, sans dissimuler le jeu ni le plaisir de l'interprète : c'est manière de le contrôler, d'éviter qu'il ne tourne au "bon' plaisir, c'est-à-dire à l'arbitraire. " Philippe Lejeune Universitaire, co-fondateur de l'Association pour l'autobiographie et le patrimoine autobiographique (APA), il est notamment l'auteur de Signes de vie. Le Pacte autobiographique 2 (Seuil, 2005).



X
FERMER