Trouver votre ebook...

Liste des livres et Ebooks trouvés
Nous avons trouvé un total de 40 livres disponibles en téléchargement
Éléments pour un éthique

Éléments pour un éthique

Auteure: Marcel Jouhandeau ,

Nombre de pages: 186

« Ce qu’il y a de plus beau, de plus désirable sans doute au monde, c’est l’impossible, l’invraisemblable dans la mesure où on les réalise, où on les vit. » Marcel Jouhandeau

Réflexions sur la vieillesse et la mort

Réflexions sur la vieillesse et la mort

Auteure: Marcel Jouhandeau ,

Nombre de pages: 150

« Un jour vient où vous manque une seule chose et ce n'est pas l'objet de votre désir, c'est le désir. » M.J.

Chronique d'une passion

Chronique d'une passion

Auteure: Marcel Jouhandeau ,

Nombre de pages: 238

"L'amour n'est qu'une occasion pour un orage d'éclater : ivre et inassouvi, on n'étreint jamais que l'ombre de ce qu'on croit tenir : aussi, peu importe le simulacre, pourvu qu'on lui donne les noms les plus doux tour à tour ou les plus cruels. Il suffit de ne pas oublier que chacun est seul avec son Désir, dont l'Objet est inaccessible. Caresse au moins ta Chimère, sans le secours de personne : elle n'est qu'en toi." Marcel Jouhandeau.

Un mois chez Marcel Jouhandeau

Un mois chez Marcel Jouhandeau

Auteure: Henri Rode ,

Nombre de pages: 250

Cet ouvrage est une réédition numérique d’un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d’origine.

Écrits secrets (3) : Tirésias

Écrits secrets (3) : Tirésias

Auteure: Marcel Jouhandeau ,

Nombre de pages: 91

« La nuit, quand je me réveille, j’ai peur de mon corps. Je ne me suis pas encore habitué à ce qui lui arrive. J’éprouve de l’étonnement d’abord qui fait place tantôt à une sorte de stupeur admirative, tantôt à l’effroi. Tirésias ! Tirésias ! Comment revenir en arrière ? Conjurer les suites de cette magie cérémonielle ? Trente ans plus tard, me voici, après avoir toute ma vie refusé de l’être et sans l’avoir prévu, métamorphosé en femme ! » Marcel Jouhandeau

Scènes de la vie conjugale (Tome 1) - Ménagerie domestique

Scènes de la vie conjugale (Tome 1) - Ménagerie domestique

Auteure: Marcel Jouhandeau ,

Nombre de pages: 224

"Élise part de la maison la nuit pour se rendre à B., près de Dreux, sans savoir où elle va. On l'attendait, à cinq heures et demie, devant la gare Montparnasse. Léonine, son amie, ne la voyant pas, dit à l'employé chargé du contrôle : " Quand le train va partir, une espèce de folle va "s'amener". Laissez-la passer. Voilà son billet." En effet, au moment où la locomotive siffle, mon Élise fait son entrée et on la pousse dans un wagon à bestiaux où elle se trouve seule. A chaque arrêt, elle descend et gagne un compartiment plus rapproché d'une voix qui l'appelle à tue-tête : "Caria, Caria." A B., elles se sont rejointes et la promenade commence : plus de cinq kilomètres à pied. Enfin, le jour se lève, surprend les danseuses au milieu de la forêt, où Élise compose dans son cœur son hymne au soleil."

De la grandeur

De la grandeur

Auteure: Marcel Jouhandeau ,

Nombre de pages: 156

« Dès mon enfance, en présence de certaines bassesses, d'un empressement vulgaire, d'un manque de tact, le rouge au visage me montait et cependant je n'en étais ni coupable ni capable. L'espèce en moi devait avoir aussi son amour-propre. Depuis, tant d'attentats graves, de crimes inexpiables envers la Personne humaine ont été commis sous nos yeux que dans mes semblables et jusqu'en moi-même la nature que je partage avec eux me semble à jamais déshonorée. L'Homme ne m'inspire plus que répugnance, qui fut si longtemps l'objet de mon plaisir et de mon admiration. Ce que Dieuressent à l'égard des réprouvés doit être analogue, mais Dieu se retire en Lui-même où il n'a rien de commun avec ce qui l'a déçu, quand je ne puis me séparer de ce qui me fait horreur, que rien cependant ne me dispense de réhabiliter en moi-même. »

Les Pincengrain

Les Pincengrain

Auteure: Marcel Jouhandeau ,

Nombre de pages: 256

Il y a soixante ans, Marcel Jouhandeau publiait un de ses chefs-d'œuvre, Les Pincengrain. Il y raconte la jeunesse des trois sœurs Pincengrain : Prisca, Véronique, d'une maigreur extrême, qui rencontre M. Godeau et l'aime. Ainsi, pour Jouhandeau, ce détrousseur d'âmes, commençait l'étonnante galerie de créatures étranges dont il a peuplé la petite ville qu'il appelle Chaminadour.

Chroniques maritales / Elise

Chroniques maritales / Elise

Auteure: Marcel Jouhandeau ,

Nombre de pages: 256

C'est en 1938 que Marcel Jouhandeau, laissant la peinture de Chaminadour, ou les états d'âmes de Monsieur Godeau, se fait chroniqueur de sa vie avec sa femme Élise. Dans cet ouvrage, un de ses plus célèbres, l'auteur montre comment, depuis son mariage, il est privé de la solitude qu'il chérit. Mais, en même temps, il est plus seul que jamais. Il est nuit et jour en compagnie d'Élise et celle-ci le tient pour néant. Elle est toute à sa maison, à la comédie qu'elle se joue, à ses prêtres, à elle-même. On découvre, lâchée en liberté, une femme qui ne pactise avec rien, ne se laisse arrêter par rien , et ne fait que ce qui lui plaît, sans souci des convenances, des habitudes, des sentiments d'autrui, son mari tout le premier. Sincérité si absolue qu'elle arrive à se présenter sous deux aspects en même temps. Il y a un comique et un tragique d'Élise.

Nunc dimittis (1971-1972)

Nunc dimittis (1971-1972)

Auteure: Marcel Jouhandeau ,

Nombre de pages: 152

Plus le moraliste se rapproche de sa fin – dont il parle avec un détachement superbe –, plus son souffle d'écriture se fait à la fois précis et léger, comme animé d'un mysticisme vivant. Toutes ses forces s'y trouvent ramassées puis confondues afin de leur donner le raffinement de l'évidence. Élise est morte en 1970. En 1971 et 1972, Jouhandeau, alors âgé de quatre-vingt-quatre ans, vit seul avec le petit Marc dans sa maison de Rueil, assisté par son couple de domestiques portugais. Il voit peu d'amis, sort à peine, reçoit de rares intimes. Il se souvient. Il observe son visage et son corps face à la beauté des jeunes hommes qui continuent à l'adorer. Il écoute le merveilleux petit garçon qui est son double enfantin et le centre de sa vie. Il parle d'Élise avec respect, et même une admiration teintée de cruauté. Il évoque la mort de certains proches : Dita Parlo, Maurice Chevalier, Henry de Montherlant dont le suicide le bouleverse. Le grand âge, au lieu de dégrader l'écrivain, apporte à son style une transparence ainsi qu'une linéarité de plus en plus incisives.

De l'abjection

De l'abjection

Auteure: Marcel Jouhandeau ,

Nombre de pages: 210

"Ce n'est ni l'illusion de la connaître, ni le droit de l'exiger qui créent l'intimité, ni la durée, ni la familiarité des rapports, pas même le partage ni aucun échange de voluptés ; ni l'amitié ni l'amour ne la supposent nécessairement et rien n'est plus désirable. C'est sur la communauté d'un secret qu'elle se fonde et une complicité l'achève. L'intimité, c'est l'abandon absolu, l'absence de repli." Marcel Jouhandeau

Les argonautes

Les argonautes

Auteure: Marcel Jouhandeau ,

Nombre de pages: 194

Une femme, si belle et si amoureuse soit-elle, peut-elle sauver un homme qui aspire à la passion dans tous ses états, ne se grandit qu'en affrontant la tentation et avoue "tant de respect et d'ambition" pour son péché? Dans les Argonautes, sous le ciel d'Italie, Jouhandeau tend des lignes étincelantes entre le Ciel et l'Enfer...

Un second soleil (Février - Septembre 1965)

Un second soleil (Février - Septembre 1965)

Auteure: Marcel Jouhandeau ,

Nombre de pages: 312

Les deux consolations de l'existence de Jouhandeau assombrie par le difficile caractère d'Élise, l'éloignement de Céline, lui viennent de son ami Jean-Claude et du petit Marc. Le petit garçon estropié, soigné à l'hôpital, reste son principal souci. Si Jean-Claude qu'il aime avec intensité comme s'il était un pur esprit est son second soleil, la lumière lui est donnée par le sourire de Marc souffrant sur son lit. La science et l'élégance de l'amour permettent à Jouhandeau d'accéder à la vraie possession qui est celle de la permanence du désir.

Galande ou convalescence au village

Galande ou convalescence au village

Auteure: Marcel Jouhandeau ,

Nombre de pages: 254

Publié pour la première fois en 1953, Galadane ou la convalescence au village est un magnifique roman.

Elise architecte suivi de l'incroyable journée

Elise architecte suivi de l'incroyable journée

Auteure: Marcel Jouhandeau ,

Nombre de pages: 210

{Elise architecte }(1951) est une chronique maritale où, souveraine, la femme se fait tour à tour jardinière, décoratrice, "romancière de l'ameublement". Devant ce déferlement d'activités, l'homme n'a plus qu'à bien se tenir... C'est probablement autobiographique, comme {l'Incroyable Journée, }récit d'un samedi soir où l'auteur fit coup sur coup trois rencontres bien extraordinaires...

Le livre de mon père et de ma mère

Le livre de mon père et de ma mère

Auteure: Marcel Jouhandeau ,

Nombre de pages: 196

Il demeure dans les replis de notre chair des vestiges de toute notre histoire et de toute l'histoire du monde. Rien ne se perd dans la nature et encore moins dans la nature de l'homme. Sous l'effet de certains traitements appropriés, qui sait si la mémoire d'Adam ou de quelqu'une de nos mères dont il reste en nous nécessairement trace ne s'éveillerait pas ? Au moins, de tout ce que nous avons vécu personnellement depuis notre naissance et même avant, qui représente un passé plus récent, plus immédiat, rien n'est mort tout à fait et si nous nous en donnions la peine, grâce à une lente éducation et à l'aide de pièges, encore à inventer, pourquoi ne serait-il pas permis de ressusciter, une à une, la suite de nos sensations, de nos expériences ?

Prudence Hautechaume

Prudence Hautechaume

Auteure: Marcel Jouhandeau ,

Nombre de pages: 224

Les courts tableaux de Prudence Haute-chaume, où se joue chaque fois un destin, empruntent leurs moyens au mystère comme à l'enluminure. Ce sont autant d'approches amoureuses et patientes d'un être. Pour chacun de ces portraits, l'écrivain trouve, en peintre cruel et raffiné de l'humanité qu'il est, la différence irréductible qui va lui donner nom et visage.

Théâtre sans spectacle

Théâtre sans spectacle

Auteure: Marcel Jouhandeau ,

Nombre de pages: 224

Le théâtre sans spectacle de Marcel Jouhandeau rassemble trois pièces, dont deux ont été écrites pour la radio : Le Meurtre de la Duchesse de Choiseul-Praslin faisait partie de l'émission "Annales de la violence". Ce qui a séduit l'auteur, au moment de mettre en scène ce drame auquel il s'intéressait depuis longtemps, c'est la difficulté. en effet, le motif assez particulier du crime ne pouvant pas être étalé, de la première à la dernière des répliques, il doit recourir à l'allusion. Antoine et Octavie inaugura le cylcle des "Profils de médailles" qui se proposait d'illustrer les douze César de Suétone. C'est l'empereur Auguste que Jouhandeau a choisi comme exemplaire, parce qu'il a mal commencé et bien fini. Mais autour de quel visage de femme situer la tragédie ? Voué qu'il est aux Chroniques matrimoniales, il a semblé intéressant à Jouhandeau de faire connaître celles de la sœur d'Octave, épouse d'Antoine, plus belle encore, beaucoup plus jeune et d'un aussi merveilleux génie que sa rivale Cléopâtre, à laquelle tout le monde a touché. Pourquoi ne pas tenter, s'est-il dit, d'exalter cette admirable victime de l'amour, jusqu'ici oubliée ?...

L'imposteur

L'imposteur

Auteure: Marcel Jouhandeau ,

Nombre de pages: 210

Pour supporter sa propre histoire, chacun y ajoute un peu de légende. Pas d'autre recours parfois contre la vérité que de se crever les yeux. Il faudrait s'interdire de parler de certaines gens, fût-ce à soi-même. D'Elle par exemple, puisqu'elle s'obstine à demeurer la même.

Le Parricide imaginaire

Le Parricide imaginaire

Auteure: Marcel Jouhandeau ,

Nombre de pages: 210

Longtemps après le meurtre, Juste commença de se parler à lui-même : "Ai-je voulu tuer ? Qui ai-je tué ? Qui ai-je voulu tuer ?" se demandait-il et il se répondait : "Peut-être n'ai-je voulu que disperser un cauchemar, en faisant du bruit ? [...] C'est le visage le plus aimé de moi, le seul visage de ma mère que j'ai cru atteindre. Je ne pouvais plus voir ma mère Agnès, contrefaite ainsi par le mal et par le malheur, sans la tuer ou mourir, et comme je savais que je lui aurais fait plus de mal en me tuant qu'en la tuant, en ne me tuant pas et en la tuant [...], n'était-ce qu'à elle que je songeais ?".

Monsieur Godeau intime

Monsieur Godeau intime

Auteure: Marcel Jouhandeau ,

Nombre de pages: 336

"Aucune des femmes qui l'avaient tenu dans leurs bras ne lui avait donné plus douce et plus violente, plus entière jouissance de soi-même que celle-ci agenouillée toujours à la même distance, ou assise à deux pas de lui sur sa chaise légère de roseau. M. Godeau qui avait toujours eu peur de perdre son temps auprès de Véronique, parce qu'il ne soupçonnait pas le plaisir qu'elle lui donnerait avant le soir, finissait toujours par reconnaître qu'elle lui avait donné à la fin un plaisir aigu, vif, rare et qu'il n'y avait qu'avec elle que le temps ne fût pas perdu, puisqu'elle en faisait une sorte d'éternité."

Écrits secrets (1) : Le Voyage secret

Écrits secrets (1) : Le Voyage secret

Auteure: Marcel Jouhandeau ,

Nombre de pages: 104

« Il y a deux voyages dans ce voyage, celui que je fais avec tous les autres et à des fins connues, et celui que je fais seul secrètement avec un autre seul : un voyage secret. Crainte de l’obséder ou qu’on remarque ma hantise. Sans cesse je m’éloigne de lui, pris d’une sorte de terreur. Je le respecte trop pour l’approcher. Ma passion le sacre à part, le couronne d’éclairs, l’enveloppe de nuages menaçants ; cependant, l’épouvante même qu’il me cause m’attire, et l’attrait le cède à la fin à la peur. » Marcel Jouhandeau

Écrits secrets (2) : Carnets de Don Juan

Écrits secrets (2) : Carnets de Don Juan

Auteure: Marcel Jouhandeau ,

Nombre de pages: 319

« Il n’importe que de savoir ce qu’on désire et de passer sa vie à le chercher. Ce qu’on désire ? Quand on le sait, prévoir l’occasion de sa rencontre, préparer le piège qui nous le livrera Ce n’est pas le gibier qu’il poursuit qui intéresse le chasseur au premier chef, mais la chasse et ses fatigues et ses surprises. La capture n’est qu’un épisode et le festin le dénouement d’une aventure dont la proie pouvait être n’importe quelle autre. » Marcel Jouhandeau

Du Singulier à l'Éternel (Août 1972 - Décembre 1973)

Du Singulier à l'Éternel (Août 1972 - Décembre 1973)

Auteure: Marcel Jouhandeau ,

Nombre de pages: 184

Dans ce vingt-septième Journaliers, Marcel Jouhandeau a quatre-vingt-cinq ans. Il veille toujours avec tendresse et admiration sur le petit Marc. Il vit un roman d'amour, le dernier, avec un jeune homme de vingt-six ans. Il pense à Dieu, lit Saint-Simon et les historiens romains, note des traits, des anecdotes, avec son art d'écrire qui est souvent l'art de surprendre.

Roger Martin du Gard

Roger Martin du Gard

Auteure: Jacques Brenner , Jean Cocteau , Marcel Jouhandeau ,

Nombre de pages: 278

Cet ouvrage est une réédition numérique d’un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d’origine.

Nouveau bestiaire

Nouveau bestiaire

Auteure: Marcel Jouhandeau ,

Nombre de pages: 198

« Les Animaux n'ont pas été corrompus par la notion du bien et du mal. Ils n'ont rien à faire ni avec l'un ni avec l'autre. C'est pourquoi je me plais en leur compagnie. »

La jeunesse de Théophile. Histoire ironique et mystique

La jeunesse de Théophile. Histoire ironique et mystique

Auteure: Marcel Jouhandeau ,

Nombre de pages: 238

"Le héros, Théophile, naît obscurément "entre la rue des Pommes et une cour pourrie de boucherie". Autour de son berceau, peints avec une fidélité primitive, aux couleurs garanties, on voit les êtres de l'étable et du bourg. La mère de Théophile est une religieuse manquée. Lui-même, dès l'âge d'être sevré, est touché par les pompes catholiques. Théophile, qui ne connaît pas Dieu, et nous, après lui, qui l'avons oublié, sommes gagnés par l'ostensoir, le missel, le buis, le cimetière... Suite de petites proses poétiques, narquoises et tendres, d'une évidente fraîcheur." Paul Morand

Mémorial (Tome 4) - Apprentis et garçons

Mémorial (Tome 4) - Apprentis et garçons

Auteure: Marcel Jouhandeau ,

Nombre de pages: 176

Dans ce quatrième volume de son Mémorial, Marcel Jouhandeau évoque particulièrement les garçons bouchers et les apprentis qui travaillaient dans la boutique et sous les ordres de son père. C'est un défilé plein de cocasserie et de tendresse que celui que composent les portraits de ces garçons pleins de sang, de dévouement et, parfois, de passion. Charles, le Grand Pompée, Athanase, Gaston, Titi, Antoine, autant de noms – autant d'êtres humains – qui sont entrés dans la littérature.

Dictionnaire de la Littérature française du XXe siècle

Dictionnaire de la Littérature française du XXe siècle

Auteure: Encyclopaedia Universalis ,

Nombre de pages: 2167

Le Dictionnaire de la Littérature française du XXe siècle réunit près de cinq cents articles empruntés au fonds de l’Encyclopaedia Universalis, dressant un panorama de la littérature de langue française du XXe siècle, en France et dans les différents pays francophones. De Raymond Abellio à Paul Zumthor, on trouvera donc la présentation de la vie et de l'œuvre d'écrivains tels que Louis Aragon, Roland Barthes, Hervé Bazin, Simone de Beauvoir, Samuel Beckett, Albert Camus, Aimé Césaire, Hélène Cixous, Colette, Marguerite Duras, Jean Echenoz, Annie Ernaux, Jean Giraudoux, Édouard Glissant, Julien Gracq, Hervé Guibert, Michel Houellebecq, Eugène Ionesco, André Malraux, Patrick Modiano, Francis Ponge, Marcel Proust, Raymond Queneau, Jacques Réda, Nathalie Sarraute, Jean-Paul Sartre, Léopold Sédar Senghor, Georges Simenon, Claude Simon, Élie Wiesel, Marguerite Yourcenar, et bien d'autres. Des articles sont également consacrés à des revues littéraires telles qu'Acéphale, les Cahiers du Sud, Critique, la N.R.F. ou Tel Quel, au surréalisme ou à l'évolution du roman français. Un index facilite la consultation du Dictionnaire de la Littérature...

Le temps immobile

Le temps immobile

Auteure: Claude Mauriac ,

Nombre de pages: 544

Avec ce neuvième tome du Temps immobile, Claude Mauriac atteint l'avant-dernière étape d'une entreprise folle, mais qui appartient déjà à l'histoire de la littérature. Le titre de ce nouveau volume est à lui seul un symbole. En effet, l'arrière-grand-père, le grand-père et le père de François Mauriac étaient négociants en bois merrains à Bordeaux, sous le nom de Mauriac et fils - appellation qui, dans les familles où les fils succèdent aux pères, a des implications plus intimes que commerciales. C'est le mystère de la transmission, donc du temps, que ce livre s'applique à célébrer avec une sensibilité parfaite : chronique des plaisirs et des jours offerte en contrepoint à la symphonie de l'histoire, drames privés et événements publics, grande politique et petites histoires se trament alors en une sorte de Journal des Goncourt revisité par le nouveau roman.

Paulhan le juste

Paulhan le juste

Auteure: Frédéric Badré ,

Nombre de pages: 336

Rédacteur en chef puis directeur de La Nouvelle Revue Française, à partir de 1920 jusqu'en 1940, Jean Paulhan est un résistant de la première heure, fondateur des Lettres françaises, des Editions de Minuit, du Comité National des Ecrivains. A partir de 1953, il dirige la Nouvelle N.R.F. jusqu'à sa mort. C'est dire qu'il fut au centre de la vie littéraire et intellectuelle pendant plus d'un demi-siècle. "Eminence grise" des lettres, il défendit les premiers textes de Camus, Malraux, Sartre, etc. Il est aussi l'auteur d'une oeuvre critique, de récits et de pamphlets. Ce livre, le premier consacré à Paulhan depuis plus de trente ans, s'est attaché à retrouver l'unité d'un personnage "unique de son espèce, inimitable autant qu'irremplaçable", écrivait Jouhandeau.

Dictionnaire de la méchanceté

Dictionnaire de la méchanceté

Auteure: Christophe Regina ,

Nombre de pages: 384

« Plus réussi est le méchant, plus réussi sera le film. » Alfred Hitchcock « Le crime assiège sans cesse l’homme le plus vertueux ; chaque instant qu’il vit, il est prêt à devenir la proie du méchant ou méchant lui-même. » Jean-Jacques Rousseau, La nouvelle Héloïse Qu’est-ce que la méchanceté ? La philosophie, la sociologie, l’ont conceptualisée et l’ont déclinée sous ses multiples formes. La littérature, l’histoire, le cinéma, l’art dans toutes ses disciplines regorgent de personnages cruels et cyniques, à la fois fascinants et terrorisants. Mais personne jusque-là n’en a offert un panorama. Le Dictionnaire de la méchanceté propose au lecteur, à travers 169 notices rédigées par 80 spécialistes des sciences humaines et sociales, une variété de portraits historiques (Catherine de Médicis, César Borgia, Marie Tudor...), fictifs (la Marquise de Merteuil, Tatie Danielle, Voldemort...) ou mythologiques (Médée, Circé, Mélusine...), ainsi qu’une redéfinition des concepts liés à la méchanceté (tyrannie, perversité, cruauté...). Travail passionnant et accessible à tous, où l’iconographie classique rencontre le cinémascope...

La Littérature française Pour les Nuls

La Littérature française Pour les Nuls

Auteure: Jean-Joseph JULAUD ,

Nombre de pages: 806

La nouvelle édition du best-seller qui a déjà conquis 100 000 lecteurs ! La nouvelle édition du best-seller qui a déjà conquis 100 000 lecteurs ! " Mignonne, allons voir si la rose ", les amours de Rodrigue et Chimène, la madeleine de Proust... Cela évoque-t-il pour vous de bons souvenirs ? Peut-être vos premiers cours de français au collège ? Ou encore des aventures à couper le souffle, des histoires d'amour inoubliables, les destins des héros de romans que vous dévoriez lorsque vous étiez enfant ? Avec La Littérature française pour les Nuls, retrouvez ce plaisir de la lecture et revivez les plus grands moments de son histoire. Laissez-vous guider à travers dix siècles de littérature, des fabliaux à l'autofiction, en passant par les Lumières, le romantisme et le surréalisme ! Avec Rabelais, Mme de Sévigné, Baudelaire, Hugo... jusqu'à Beigbeder ou encore Amélie Nothomb, vous partagerez l'intimité de plus de 200 écrivains qui composent notre panthéon littéraire. Vous tomberez sous le charme des poètes, ces mal-aimés, et rirez de la bêtise de Monsieur Jourdain ! Qui a dit : " Je veux être Chateaubriand ou rien ! " ? Qui pratiquait le gueuloir ?...

Lire et écrire

Lire et écrire

Auteure: Maurice Chapelan ,

Nombre de pages: 240

Depuis Main courante, paru en 1957, qui obtint le prix du " Journal intime " et fut accueilli très favorablement par la critique, on sait que Maurice Chapelan a choisi de s'exprimer sous la forme de notes " au gré de sa fantaisie ". Il les griffonne sur des carnets à trente-cinq francs, qui entrent largement dans sa poche à côté de son portefeuille : " Ils ont quarante-huit feuillets quadrillés, avoue-t-il, retenus par un ressort à boudin, entre deux rectangles de carton souple et vaguement glacé, bleu, vert, jaune, orangé ou rouge. Ma femme les achète au petit bazar de Coye. " Cette forme littéraire, qui lui est la plus naturelle, a aussi l'avantage de se concilier fort bien avec le métier de journaliste et celui d'éditeur que Maurice Chapelan mène de front. S'il a intitulé Lire et écrire les nouveaux extraits de ses carnets que voici, c'est qu'il s'agit de réflexions qui lui ont été inspirées à la fois par sa double activité professionnelle et, bien entendu, par un retour sur lui-même en tant qu'homme qui lit et qui écrit avant tout pour son plaisir. Le présent ouvrage comprend, en outre, sept courts chapitres, groupés sous le titre Règlements de...

Amants d'Apollon

Amants d'Apollon

Auteure: Dominique Fernandez de l'Académie Française ,

Nombre de pages: 672

Tant par l’ampleur de son érudition que par la diversité des champs intellectuels (philosophie, psychanalyse, psychiatrie), artistiques (littérature, théâtre, opéra, peinture...), historiques (de la mythologie grecque à nos jours) et géographiques (Europe, Amérique, Asie...) parcourus, défrichés, analysés, ce livre explore un thème qui traverse plus ou moins explicitement la culture mondiale. L’inclination personnelle de l’artiste n’est pas ici le sujet : c’est l’homosexualité dans l’œuvre qui passionne Dominique Fernandez. Car selon qu’elle peut se dire ou doit se travestir, que l’artiste se condamne au cryptage ou s’autorise l’affichage, l’homosexualité devient le marqueur d’une manière d’histoire culturelle des mœurs. Après une introduction qui dénonce la responsabilité de Freud et des psychiatres dans le renforcement de l'homophobie, une première partie revisite les mythes antiques (Apollon, Ganymède, Hyacinthe, Narcisse, Médée...) ; une deuxième examine la face cachée d’œuvres (Armance, Billy Budd, Tonio Kröger), d’artistes (Rembrandt, Verdi, Stevenson, Conrad) ou de personnages (Don Quichotte, Don Juan, Vautrin...) ...

Les écrivains français sous l'Occupation 1940-1944

Les écrivains français sous l'Occupation 1940-1944

Auteure: René Lévy ,

Nombre de pages: 242

Après les quatre études publiées sur les écrivains confrontés aux dictatures nazie, franquiste, stalinienne, fasciste italienne, ce 5e volet est consacré aux écrivains français sous le régime de Vichy, à découvrir la face lumineuse des uns, la face sombre des autres: ceux qui résistent, combattent et meurent pour avoir rédigé des brûlots, ces petits écrits chargés d'explosifs, ceux qui adhèrent, collaborent, mettent leur talent au service des oppresseurs...

Le journal de mes nuits

Le journal de mes nuits

Auteure: Jean-Michel CRABBÉ ,

Nombre de pages: 266

Inspiré par les théories du psychiatre suisse C. G. Jung, le docteur Jean-Michel Crabbé nous convie dans ce livre à une expérience pratique et autobiographique du rêve. Inspiré par les théories du psychiatre suisse C. G. Jung, le docteur Jean-Michel Crabbé nous convie dans ce livre à une expérience pratique et autobiographique du rêve : il raconte ses rêves de 1984 à 2005 et les analyse en livrant ses propres interprétations. Loin de le replonger dans les complications de sa vie quotidienne avec ses désirs, ses craintes et ses pulsions infantiles, ce jeu de piste intérieur lui permet de se recentrer sur son évolution personnelle. En partageant avec beaucoup de pudeur cette expérience prolongée qui lui a enfin permis d'accéder à sa nature profonde, il invite le lecteur à se livrer à son propre jeu de piste intérieur. Exercice nécessaire et indispensable, selon lui, pour retrouver son libre arbitre et décider de ce que l'on veut être ou ne pas être. Un glossaire et un index thématique accompagnent le lecteur et l'aident à se repérer dans les idées fondamentales.

Minuit

Minuit

Auteure: Dan Franck ,

Nombre de pages: 512

Après Bohèmes, qui ressuscitait les années Montmartre et Montparnasse, et Libertad !, l’Espagne en feu des années 1930, Dan Franck poursuit son histoire des artistes et des intellectuels. Minuit court de la débâcle de 1940 à la Libération. Dans cette nuit qu’on pense bien connaître, ses personnages sont inoubliables : traîtres et héros, petites mains, grandes plumes. André Malraux et la belle Josette Clotis, qui mourra les jambes tranchées sous un train. Sartre qui écrit au Flore, cigarette à la main, sur l’engagement et sur l’être. Louis Aragon, Picasso, Marguerite Duras rue Saint-Benoît, mais aussi Jean Prévost, mort au maquis, ou Saint-Exupéry, pataud et courageux. Jeanson et Desnos, rebaptisant « Je suis partout » en « Je chie partout ». Une grande partie de la France qui peint, écrit, dessine, semble « faire avec ». Parfois elle trahit. Souvent elle collabore. L’horrible Jouhandeau crache sa haine. Drieu la Rochelle ne peut plus « baiser sa femme, parce qu’elle est juive. » Editeurs en quête de papier, cinéastes qui se cherchent de la bobine, écrivains apeurés, aventuriers ou coureurs, héros anonymes ou presque, comme Jean...

Isabelle Rivière

Isabelle Rivière

Auteure: Alain Rivière ,

Nombre de pages: 384

Toute la vérité de Jacques Rivière, d'Alain-Fournier et d'Isabelle, c'est ce que nous avons les moyens de révéler aujourd'hui grâce à une longue quête qui nous a rendus possesseurs d'un dossier de dix mille lettres, à quoi s'ajoutent mes souvenirs personnels. A la lumière d'Isabelle Rivière, toutes choses prendront désormais leur dimension d'éternité. Pour la première fois, tout est dit et replacé dans son contexte, vérifié, affirmé par les témoins de sa vie: son mari Jacques Rivière, son frère Alain-Fournier d'abord, dont nous ne connaissions pas l'ensemble des correspondances avec elle, mais aussi ceux qui sont venus chercher près d'elle une part de cette vérité dont elle se sentait dépositaire et qui fut, avec la passion d'aimer, sa véritable raison de vivre. Ce récit composé de voix diverses et sincères, célèbres ou inconnues, doit apporter un point final aux querelles absurdes qui ont entaché la mémoire d'Isabelle Rivière. Car c'est à elle que Jacques Rivière et Alain-Fournier ont dû d'avoir été ce qu'ils sont et de s'être survécus parmi nous grâce à sa fidélité, à son intelligence et à son coeur. A. R.



X
FERMER