Trouver votre ebook...

Liste des livres et Ebooks trouvés
Nous avons trouvé un total de 40 livres disponibles en téléchargement
L'invention de soi

L'invention de soi

Auteure: Jean-Claude Kaufmann ,

Nombre de pages: 352

Comment arrivons-nous à dessiner le cours de notre vie ? Être sujet de son existence - une conquête historique - implique un travail complexe, éprouvant et risqué. Jean-Claude Kaufmann nous ouvre les portes de cette petite fabrique de s'inventer. Où l'on trouve beaucoup de passion créative, mais aussi beaucoup de désarroi, d'implosions individuelles et d'explosions collectives. Délivré des cadres traditionnels, l'individu moderne tombe en panne sitôt qu'il ne croit plus à sa propre histoire : l'analyse, parfaitement documentée, ouvre sur la question de l'identité. Une notion devenue omniprésente sans être jamais clairement définie. Après un bilan critique de l'histoire du concept, Jean-Claude Kaufmann nous propose une théorie, ancrée dans l'actualité la plus vive, qui rend subitement plus intelligible notre horizon brouillé. Une révolution est en passe de changer la face du monde. Comprendre où elle nous entraîne est une urgence vitale : pour le meilleur et pour le pire, nous sommes désormais entrés dans l'âge des identités. Jean-Claude Kaufmann, sociologue, directeur de recherche au CNRS (CERLIS, université Paris 5-Sorbonne) est l'auteur notamment...

Identités, la bombe à retardement

Identités, la bombe à retardement

Auteure: Jean-Claude Kaufmann ,

Nombre de pages: 80

Nous ne sommes toujours pas capables de faire le clair sur la notion d’identité, employée la plupart du temps à contre-sens, comme déterminant les individus selon leur nature ou leur origine. Or c’est cette erreur de définition qui la rend extrêmement dangereuse politiquement, et même explosive face à la crise de civilisation qui s’annonce.

Casseroles, Amour et Crises - 2e édition

Casseroles, Amour et Crises - 2e édition

Auteure: Jean-Claude Kaufmann ,

Nombre de pages: 384

« La table est le petit théâtre des familles. Avec ses jeux de rôles, ses répertoires imposés (raconter sa journée), ses délices et ses crises. Le repas est aussi le temps fort de la vie familiale. Tout n’est pas simple cependant. Car si la famille rêve aujourd’hui de moments fusionnels, elle est désormais composée d’individus soucieux de leur propre liberté. Quand le fameux cri de ralliement est lancé, « À table !!! » (amoureusement au début, puis plus nerveusement à mesure qu’il est répété), cela signifie aussi : chacun arrête ses activités personnelles pour venir prendre place dans le cercle familial. Or certains (notamment les ados, mais pas seulement) ne sont pas pressés de le faire. Entre désir de proximité et de distance personnelle, trouver le bon ajustement exige désormais des compétences subtiles. Ce qui se passe autour de la table révèle comment une famille fonctionne. »

Identité(s). L'individu, le groupe, la société (NE)

Identité(s). L'individu, le groupe, la société (NE)

Auteure: Catherine Halpern ,

Nombre de pages: 352

Sous la direction de Catherine Halpern. Avec les contributions de : N. Alter, J.-L. Amselle, M. Behrent, P. Bouffartigue, J. R. Bowen, V. Caradec, S. Chauvier, C. Chevandier, Y. Dürrenberger, B. Formoso, M. Gauchet, V. de Gaulejac, D. Hervieu-Léger, C. Jaffrelot, R. Kastoryano, J.-C. Kaufmann, B. Lahire, J.-L. Laville, D. Le Breton, E. Marc, D. Martinot, R. Meyran, C. Mouzon, G. Noiriel, D. Oberlé, C. Paradeise, E. Renault, D. Schnapper, M. Segalen, F. de Singly, J. Souty, P. Tap, P.-H. Tavoillot, C. Taylor, S. Teixido, A.-M. Thiesse, G. Vinsonneau, D. Welzer Lang, M. Wieviorka...

Ce que n'est pas l'identité

Ce que n'est pas l'identité

Auteure: Nathalie Heinich ,

Nombre de pages: 144

L'identité n’est ni une notion molle, signifiant tout et n’importe quoi, ni, à l’opposé, une réalité substantielle qu’il suffirait d’observer. S’appuyant sur la compilation de nombreux travaux produits dans différents domaines (anthropologie, sociologie, psychologie sociale, psychanalyse, histoire), cet ouvrage de synthèse montre qu’il s’agit d’une expérience à la fois importante et dûment structurée, ainsi que d’une notion parfaitement utilisable. Mais il faut pour cela s’abstenir de réduire la question de l’identité à un camp politique, ou à la seule dimension de l’identité nationale, ou encore à une conception essentialiste et unidimensionnelle : ce pour quoi la meilleure façon de comprendre l’identité est d’en passer par ce qu’elle n’est pas. Au terme d’une telle analyse, la notion d’identité apparaît comme non seulement compréhensible mais utile, en tant qu’elle permet de mettre en évidence les conditions d’une cohérence de soi dans les différents régimes d’existence, du plus individuel au plus collectif.

Quand Je est un autre

Quand Je est un autre

Auteure: Jean-Claude Kaufmann ,

Nombre de pages: 264

Observateur hors pair de l'individu et de l'individualisme dans tous leurs états, Jean-Claude Kaufmann en aborde ici la face cachée, qui n'est pas la moins intéressante. Cet homme et cette femme d'aujourd'hui tout à leurs désirs et à leurs peines, cet individu qui s'est placé au centre de tout, qu'il s'agisse de la cellule familiale ou de la société globale, apparaît étrangement insaisissable. Plus que contradictoire, évanescent. Ces petits "moi" si exigeants en attention et en reconnaissance se révèlent dépourvus de toute identité fixe, solide. Nous sommes devenus changeants, versatiles, nous aspirons à « être nous-mêmes » mais nous n’arrêtons pas de nous fuir ou de nous démentir. Selon les lieux, les moments, les fonctions, nous jouons tout un petit théâtre de rôles disparates dont l’assemblage ne forme pas une pièce cohérente. Pourquoi ? Utilisant le matériau de ses meilleures enquêtes, Kaufmann construit dans un langage très accessible un texte majeur sur l’ego contemporain. Chacun s'y reconnaîtra, car il nous montre comment nous n'arrêtons pas de nous faire et de nous défaire à partir de la trame du quotidien et des micro-événements...

Piégée dans son couple

Piégée dans son couple

Auteure: Jean-Claude Kaufmann ,

Nombre de pages: 208

Cela a commencé par un cri, qui exprimait une souffrance trop longtemps retenue. Et trop longtemps cachée. Un récit publié sur le blog de l’auteur il y a quelques mois a déclenché une soudaine avalanche de témoignages, tous féminins : des femmes se reconnaissaient dans ce qui était dit et voulaient à tout prix parler à leur tour, raconter et raconter encore, avec passion, pour essayer de comprendre le drame qu’elles étaient en train de vivre.

Les fabriques du corps

Les fabriques du corps

Auteure: Anastasia Meidani ,

Nombre de pages: 354

Chirurgie esthétique, body art, activisme anti-poids, consommation de stéroïdes, "relookages" et stratégies antivieillissement : la "fabrique" des corps est plus que jamais une réalité. Anastasia Meidani nous invite à en explorer toutes les facettes à travers un double parcours, dans les médias et dans l’univers de la forme. Des modèles d’esthétisme collectif, véhiculés par les magazines, aux Centres de Remise en Forme, l’auteur analyse le lien étroit entre pratiques sportives, alimentaires et esthétiques. Une recherche déterminante, à l’heure où la maigreur érigée en norme a conduit certains pays à légiférer sur les défilés de mode et où le culte de l’extrême minceur a mené plusieurs jeunes femmes à la mort.

Le sac

Le sac

Auteure: Jean-Claude Kaufmann ,

Nombre de pages: 250

Le sac n’est pas un objet ordinaire. En plongeant dans ses profondeurs, ce livre nous révèle un univers immense et fascinant où le cœur de l’intime et les vérités secrètes croisent les images de soi qu’on rêve d’afficher. On y met un peu tout et n’importe quoi à la va-vite, et ces gestes sont aussi naturels et spontanés que sont agaçants les efforts en sens inverse pour trouver les clés ou le téléphone qui s’y cachent. Accessoire de mode, le sac n’a pourtant rien d’accessoire. Jean-Claude Kaufmann nous explique pourquoi il est l’un des lieux privilégiés où se fabrique l’identité. Ce n’est pas un hasard si certaines parviennent à raconter leur vie au travers de leur sac et de son contenu. Quant aux petites choses qu’il recèle, même les plus dérisoires ont beaucoup à dire. Il n’est pas rare, par exemple, qu’on y trouve des cailloux ! Et on aurait bien tort de se moquer. Car là se nichent mille pépites de sentiments et d’émotions. Jean-Claude Kaufmann n’en doute pas un instant : entre tendresse et passions, le sac est un vrai petit monde d’amour qu’il nous propose de partager.

Oser le couple

Oser le couple

Auteure: Rose-Marie Charest , Jean-Claude Kaufmann ,

Nombre de pages: 192

La vie de couple fait toujours rêver. Dans une société hostile, le couple répond à un besoin de douceur et de réconfort. Pourtant vivre à deux n’a jamais été si compliqué. Pourquoi est-ce si difficile de se rencontrer et de s’investir ? De résister à l’usure ? D’aimer malgré la déception ? Dans un passionnant dialogue, Rose-Marie Charest et Jean-Claude Kaufmann, une psychologue, un sociologue, une femme, un homme, une Canadienne, un Français, nous livrent une réflexion originale et les clés essentielles pour comprendre le couple d’aujourd’hui, ce « troisième territoire » créé à deux. Rose-Marie Charest, psychologue clinicienne, présidente de l’Ordre des psychologues du Québec, est une communicatrice réputée, notamment sur la vie amoureuse. Jean-Claude Kaufmann, sociologue, directeur de recherches au CNRS, est l’auteur de nombreux livres sur le couple et la vie quotidienne, qui ont connu un large succès.

Identités numériques

Identités numériques

Auteure: Jean-Paul Fourmentraux ,

Nombre de pages: 240

À l'ère d'Internet, l'expression de nos identités numériques est prise en porte-à-faux. D'un côté, l'invention par les citoyens-internautes de nouvelles modalités d'expression et de revendications identitaires, individuelles et collectives sont susceptibles de renforcer le lien social et l'existence démocratique. D'un autre côté, la propension de contrôle de ces identités à des fins économiques et politiques s'accroît via la captation, la fidélisation et la traçabilité des profils. Répression et surveillance de nos comportements numériques semblent plus que jamais d'actualité. Comment maîtriser ses identités numériques ? Peut-on être personne sur le réseau ? Peut-on effacer ses traces ? Que faire de tous nos mots de passe et identifiants ? Ce volume des Essentiels d'Hermès propose de mettre en lumière les ressorts et dilemmes de la présence en ligne et de l'« être ensemble », ou autrement dit de la communication à l'ère numérique.

Le Mangeur hypermoderne

Le Mangeur hypermoderne

Auteure: François Ascher ,

Nombre de pages: 336

Le micro-ondes et les portions individuelles, le péché de gourmandise, l’anorexie et l’obésité épidémiques, les McDo’s, le slow-food, le fooding, le traiteur à domicile, la gastronomie moléculaire : autant d’objets, de faits et de pratiques sociales qui révèlent les traits propres à la société contemporaine. Après ses travaux sur les villes, François Ascher poursuit son étude de la société « hypermoderne » en s’appuyant cette fois sur l’évolution des pratiques alimentaires. Il en tire des hypothèses ambitieuses et stimulantes sur le développement du modèle du restaurant, y compris à la maison, sur les relations entre sociabilité et pratiques alimentaires, sur l’émergence d’un nouveau groupe social, la « classe créative », pour laquelle la nourriture devient une question d’esthétique quotidienne, etc. Une véritable radiographie de la vie quotidienne d’aujourd’hui ; une réflexion originale sur la liberté des individus telle qu’elle s’exerce chaque jour. François Ascher est professeur à l’université Paris-VIII et à l’Université de Genève. Il est l’auteur de Métapolis.

Reconnaissance, identité et intégration sociale

Reconnaissance, identité et intégration sociale

Auteure: Soraya Nour ,

Nombre de pages: 463

Les différentes contributions réunies ici traitent de la question de l’intégration sociale et des conflits de reconnaissance. Cette thématique est abordée à travers différentes modalités : éthique, juridico-politique, économique, sociale, et selon différentes approches disciplinaires. De quelle manière peut-on penser concrètement les différents processus d’intégration sociale fondée sur la reconnaissance ? Par le recours à la théorie psychanalytique de l’identification ? Par le recours à l’identification empathique étudiée par la psychologie sociale et par les sciences cognitives ? Par le recours aux analyses produites par la sociologie et l’économie de l’estime sur les conséquences de la multiplicité des standards de reconnaissance ? Par l’analyse juridique de l’effet de la distribution des droits ? Quels sont les obstacles que rencontre une telle intégration ? Nous pouvons avoir affaire à des catégorisations sociales négatives comme la dépréciation, la stigmatisation, la disqualification ou à des catégorisations et des pratiques beaucoup plus radicales comme la réification ou l’exclusion sociale. Quels types de réponses...

C'est arrivé comme ça

C'est arrivé comme ça

Auteure: Jean-Claude Kaufmann ,

Nombre de pages: 266

Une seule rencontre et deux histoires. Dans ce récit hors normes le lecteur est libre de naviguer de Charlène à Sami ou de suivre simplement la progression d'un roman qui se nourrit des contrastes de deux personnages qui vivent en parallèle une seule et même aventure. À elle la désinvolture et la gouaille branchée, à lui le romantisme torturé de l'artiste. Une inversion des rôles présupposés. À moins que... Sociologue, analyste pointu de la vie du couple trahie par les objets du quotidien, Jean-Claude Kaufmann est suivi par un très large public séduit par l'originalité de sa démarche. La fille qui rêve est son premier roman. On y retrouve l'œil du sociologue qui, à sa manière, sonde les reins et les cœurs mais on découvre ici un rare talent de conteur qui se glisse sans difficulté dans les jeux d'un univers dont le lien initial est Internet. Une remarquable performance qui devrait séduire et élargir encore le public de l'auteur.

Féminités adolescentes

Féminités adolescentes

Auteure: Caroline Moulin ,

Nombre de pages: 234

Si les différences entre les sexes sont largement questionnées depuis les années 70, l’analyse des « coulisses » de la fabrication des identités féminines à partir de l’adolescence n’a fait jusqu’ici l’objet que de très peu de recherches sociologiques. L’itinéraire adolescent constitue pourtant une période charnière de composition des identités de sexe. L’ouvrage de Caroline Moulin s’articule autour d’une analyse de la presse pour adolescentes, qui, en ce qu’elle se fait l’écho des grands modèles de féminité, permet de saisir le contexte culturel dans lequel les filles doivent se fabriquer une identité marquée par la sexualisation de leurs parcours de vie. Une cinquantaine d’entretiens menés auprès d’adolescentes permet ensuite de comprendre comment les filles appréhendent et exploitent ces modèles sexués, ainsi que la manière dont elles se construisent dans le cadre confiné de l’entre-soi féminin. Il s’agit en définitive de mettre en lumière les différents enjeux identitaires à l’œuvre dans le cadre du repli homolatique, c’est-à-dire du repli sur le groupe restreint de pairs ; les fonctions du pouvoir grandissant...

En quête d’appartenances

En quête d’appartenances

Auteure: Collectif ,

Nombre de pages: 224

Comment se définit-on aujourd’hui ? Les bouleversements sociaux du xxe siècle ont modifié en profondeur des références identitaires qui semblaient immuables. Le métier, la famille, le territoire constituaient le fondement des identifications sociales. Au cours des dernières décennies, l’affaiblissement des institutions traditionnelles s’est accompagné d’une diversification des formes d’appartenances et des parcours de vie. Réalisée en 2003 par l’Insee et ses partenaires, l’enquête Histoire de vie a pour objet central la quête des appartenances dans laquelle sont engagés les acteurs sociaux. L’ouvrage explore les parcours individuels à travers différents registres identitaires : le territoire, la famille, l’appartenance sociale, la conjugalité, l’activité professionnelle, l’engagement politique et religieux, les langues parlées, mais aussi le handicap ou la maladie. Sociologues, démographes, économistes, géographes, statisticiens offrent ici leurs points de vue en se démarquant des classifications traditionnelles, et intègrent une dimension très novatrice de l’enquête, confrontant les conditions objectives d’existence des...

Le couple à l'heure de la retraite

Le couple à l'heure de la retraite

Auteure: Vincent Caradec ,

Nombre de pages: 296

Quand sonne l'heure de la retraite, quand disparaissent les contraintes de l'activité professionnelle, le nouveau retraité se retrouve face à lui-même... et face à son conjoint. C'est une nouvelle étape de la vie conjugale qui commence alors. Comment les personnes qui franchissent aujourd'hui le seuil de la retraite vivent-elles cette transition personnelle et conjugale ? Comment construisent-elles un nouveau monde conjugal tout en reconstruisant leur identité sociale ?

La crise des identités

La crise des identités

Auteure: Claude Dubar ,

Nombre de pages: 256

L'ouvrage dresse un bilan des changements intervenus dans la société française, depuis les années 1960, en matière de vie privée, de vie au travail et de croyances symboliques (religion, politique, etc.). Il les rattache à trois processus ayant connu, dans la dernière période, des développements significatifs : l'émancipation des femmes, la rationalisation économique et la privatisation des croyances. Il en propose l'interprétation suivante : les formes antérieures d'identification des individus (culturelles, statutaires...) ont perdu leur légitimité et les formes nouvelles (réflexives, narratives...) ne sont pas encore pleinement constituées ni reconnues. Ce constat de crise est lié à une conjoncture économique, politique et symbolique particulière : globalisation des échanges et montée d'une nouvelle économie, remise en cause des États-nations et effondrement du communisme « réel », diversification des formes de vie privée et de rapports entre les sexes. Cette conjoncture tend à exacerber les questions identitaires et à multiplier les crises existentielles.

Sociologie du soi

Sociologie du soi

Auteure: Johann Michel ,

Nombre de pages: 214

L'ouvrage de Johann Michel, au carrefour de la philosophie et des sciences sociales, vise à élaborer une sociologie du soi à partir de l'herméneutique de Paul Ricœur. La première partie de l'ouvrage se présente comme un essai théorique qui s'intéresse aux catégories particulières de techniques d'interprétations de sujets d'emblée engagés dans une histoire de vie. Le reste de l'ouvrage doit se lire comme une mise à l'épreuve empirique de ce projet théorique. Chaque chapitre compose le « roman vrai » d'une trajectoire biographique au cours de laquelle sont analysés les mises en intrigue de soi et les imaginaires sociaux, culturels et politiques. Les récits de vie portent plus précisément sur l'héritage de la guerre d'Algérie et de la migration algérienne en France. La thèse de l'ouvrage consiste à montrer que cet héritage ne cesse d'être transformé et reconfiguré au cours de l'existence, à la faveur de dispositifs actifs de réappropriation par les nouvelles générations. Les technologies de soi relèvent de cette part active de recomposition qui témoigne de la créativité et de l'inventivité de subjectivations ordinaires confrontées à des...

Identités en souffrance

Identités en souffrance

Auteure: Margarita Xanthakou ,

Nombre de pages: 288

Qu’est-ce qui constitue l’identité d’un individu ? Sa personnalité ? Ses choix singuliers ? Ou son appartenance à un lignage ? À un peuple enraciné dans un terroir ?Dans ce livre, Margarita Xanthakou s’interroge sur ce qui fait une identité à partir de récits de vies, essentiellement féminines, en Grèce, dans la région de l’ancienne Sparte. L’idiot du village, ou prétendu tel, l’orpheline adoptée et réduite en quasi-esclavage, les deux sœurs inséparables, l’homosexuel fabriqué ou intentionnel, les femmes abusées et délaissées...Elle montre comment, si l’on inverse la perspective traditionnelle, en partant des individus concrets pour remonter à leurs relations de parenté et d’alliance, l’identité n’est jamais acquise mais toujours en souffrance, en attente d’accomplissement. Elle nous offre un tableau saisissant de la société grecque façonnée par la violence. Violence des paysages battus par la mer et brûlés par le soleil. Violence des traditions où l’honneur fait loi. Violence de l’histoire contemporaine, de la Seconde Guerre mondiale à la guerre civile et au régime des colonels. Une anthropologie poignante de la Grèce ...

Produire une identité

Produire une identité

Auteure: Szczur Przemyslaw ,

Nombre de pages: 240

S'inscrivant dans le sillon inauguré par les travaux de Michel Foucault et des représentant/e/s du courant constructiviste des études gaies et lesbiennes anglo-saxonnes, ce livre se propose de retracer le volet romanesque de la production discursive d'une "identité homosexuelle" spécifique dans la seconde moitié du XIX e siècle. Le corpus analysé se compose d'une quinzaine de romans publiés en France entre 1859 et 1899.

France blanche, Colère noire

France blanche, Colère noire

Auteure: François Durpaire ,

Nombre de pages: 288

La France est-elle en train de se scinder en deux sociétés, noire et blanche, séparées et inégales ? La question de la dérive communautaire est au centre de toutes les polémiques. Correspond-elle à une américanisation de la société française ? Les États-Unis ont connu de terribles émeutes urbaines entre 1965 et 1968. Comment ce pays est-il parvenu depuis à réconcilier citoyens blancs et noirs, loin de la caricature généralement offerte par les observateurs français ? Au total, comment dépasser la fracture de la couleur, pour faire de la France une nation cosmopolite, à même de répondre aux enjeux de la mondialité ?François Durpaire enseigne l’histoire nord-américaine à l’université Paris-I-Panthéon-Sorbonne. Il a notamment publié Nos ancêtres ne sont pas les Gaulois, La Civilisation américaine et Les États-Unis ont-ils décolonisé l’Afrique noire francophone ?.

Du diable en politique

Du diable en politique

Auteure: Pierre-André Taguieff ,

Nombre de pages: 392

« L’antilepénisme ordinaire a pris l’allure d’une machine fonctionnant dans un seul sens : empêcher de connaître et de comprendre l’ennemi désigné, interdire toute discussion libre et informée sur le mouvement lepéniste, substituer l’indignation morale et la condamnation diabolisante à la critique argumentée et à la lutte politique. La diabolisation de l’adversaire empoisonne le débat démocratique et profite en définitive au parti lepéniste, qui tire habilement parti de la dénonciation vertueuse et consensuelle dont il est l’objet pour se poser en victime du “Système”. Toute dénonciation extrémiste fait le jeu de l’extrémisme dénoncé. Le seul moyen de dire clairement en quoi les orientations du FN sont inacceptables consiste à analyser le programme de ce parti sans lunettes idéologiques, donc sans le lire à travers les stéréotypes accumulés au terme d’une longue tradition “antifasciste”. Face au FN, il faut d’abord vouloir le connaître, puis le juger sur ses résultats locaux, dans la gestion municipale, et non plus seulement sur ses intentions déclarées ou ses projets. » Ce livre, qui analyse la diabolisation dans tous...

L'identité malheureuse

L'identité malheureuse

Auteure: Alain Finkielkraut ,

Nombre de pages: 240

L’immigration qui contribue et contribuera toujours davantage au peuplement du Vieux Monde renvoie les nations européennes et l’Europe elle-même à la question de leur identité. Les individus cosmopolites que nous étions spontanément font, sous le choc de l’altérité, la découverte de leur être. Découverte précieuse, découverte périlleuse : il nous faut combattre la tentation ethnocentrique de persécuter les différences et de nous ériger en modèle idéal, sans pour autant succomber à la tentation pénitentielle de nous déprendre de nous-mêmes pour expier nos fautes. La bonne conscience nous est interdite mais il y a des limites à la mauvaise conscience. Notre héritage, qui ne fait certes pas de nous des êtres supérieurs, mérite d’être préservé, entretenu et transmis aussi bien aux autochtones qu’aux nouveaux arrivants. Reste à savoir, dans un monde qui remplace l’art de lire par l’interconnexion permanente et qui proscrit l’élitisme culturel au nom de l’égalité, s’il est encore possible d’hériter et de transmettre. A. F.

Ce que n'est pas l'identité

Ce que n'est pas l'identité

Auteure: Nathalie Heinich ,

Nombre de pages: 144

L'identité n’est ni une notion molle, signifiant tout et n’importe quoi, ni, à l’opposé, une réalité substantielle qu’il suffirait d’observer. S’appuyant sur la compilation de nombreux travaux produits dans différents domaines (anthropologie, sociologie, psychologie sociale, psychanalyse, histoire), cet ouvrage de synthèse montre qu’il s’agit d’une expérience à la fois importante et dûment structurée, ainsi que d’une notion parfaitement utilisable. Mais il faut pour cela s’abstenir de réduire la question de l’identité à un camp politique, ou à la seule dimension de l’identité nationale, ou encore à une conception essentialiste et unidimensionnelle : ce pour quoi la meilleure façon de comprendre l’identité est d’en passer par ce qu’elle n’est pas. Au terme d’une telle analyse, la notion d’identité apparaît comme non seulement compréhensible mais utile, en tant qu’elle permet de mettre en évidence les conditions d’une cohérence de soi dans les différents régimes d’existence, du plus individuel au plus collectif.

La république identitaire

La république identitaire

Auteure: Beligh Nabli ,

Nombre de pages: 83

Atteintes à la laïcité, agressivités des communautarismes, régressions de la condition féminine, attaques contre la langue : à en croire ce tableau, la République serait menacée. Or, les forces opposées qui la convoquent jettent le trouble sur sa nature e

Violences policières

Violences policières

Auteure: Michel Kokoreff ,

Nombre de pages: 81

Michel Kokoreff dresse une généalogie érudite et édifiante des violences policières inscrites de longue date dans le fonctionnement de l’État français. Alors que la question de ces violences n’a jamais autant pesé dans le débat public et que le déni persiste au cœur de l’État, il en démonte minutieusement les ressorts. Alors peut-on réformer la police ? Tel est le débat posé.

Politique du clitoris

Politique du clitoris

Auteure: Delphine Gardey ,

Nombre de pages: 160

Ce livre érudit et ironique présente une critique féministe et décoloniale des savoirs et des pratiques médicales concernant le siège du plaisir féminin : le clitoris. Construit à partir de situations concrètes, il se compose d’une quinzaine de récits souvent stupéfiants. Chacun d’entre eux débute par une citation allant d’un savant du Moyen-âge à Freud en passant par Louise Bourgeois. Une façon non académique de développer une histoire édifiante.

Les mots piégés de la politique

Les mots piégés de la politique

Auteure: Philippe Blanchet ,

Nombre de pages: 113

Laïcité, radicalisation, incivilités, communautarisme, Je suis Charlie. Philippe Blanchet livre ici une édifiante dénonciation des contenus implicites dissimulés dans ces mots et expressions piégés par nos politiques, sous couvert de la défense d’une certaine vision de la « République ». Une analyse cruciale pour s’armer face à la propagande et à l’endoctrinement véhiculés par ces mots détournés.

Discriminations : combattre la glottophobie

Discriminations : combattre la glottophobie

Auteure: Philippe Blanchet ,

Nombre de pages: 193

La domination s'exerce aussi par le langage. Les "élites" imposent leur manière de parler comme la seule légitime. Ceux qui s'en écartent par leur accent, leur vocabulaire ou leurs tournures de phrases sont renvoyés à un statut inférieur et méprisés. Le livre donne un nom à cette discrimination fondée sur le langage: la glottophobie. Linguiste, son auteur la démontre, démonte et dénonce, exemples à l'appui, pour mieux la combattre.

Travail gratuit : la nouvelle exploitation ?

Travail gratuit : la nouvelle exploitation ?

Auteure: Maud Simonet ,

Nombre de pages: 160

Maud Simonet met ici en question les différentes formes de travail gratuit, présentant un éclairage critique sur les frontières entre bénévolat, volontariat et salariat. Une illustration brillante du brouillage croissant entre contrainte et consentement au travail montrant comment les injonctions politiques contemporaines à l'engagement citoyen constituent la "face civique" du néolibéralisme.

Les années 30 reviennent et la gauche est dans le brouillard

Les années 30 reviennent et la gauche est dans le brouillard

Auteure: Philippe Corcuff ,

Nombre de pages: 144

« Un livre de combat qui assume son caractère pamphlétaire face au danger que ne se referment sur nous les promesses démocratiques. » Le Monde. Ce livre est à considérer comme un puissant coup de projecteur sur les tendances les plus régressives de l’air du temps. Hystérie islamophobe dans l’espace public et antisémitisme sanglant : Philippe Corcuff nous alerte quant au sombre écho des années 1930 qui résonne dans l’humeur idéologique actuelle.

Les nouveaux anarchistes

Les nouveaux anarchistes

Auteure: Francis Dupuis-déri ,

Nombre de pages: 160

Qui sont les nouveaux militants libertaires à l'heure de la déliquescence des partis politiques? Francis-Dupuis Déri, chercheur en science politique et militant, livre loin des clichés médiatques un exposé fascinant sur les nouveaux anarchismes. Son propos est nourri de dizaines d'entretiens réalisés auprès de militants anarchistes en France et aux États-Unis.

Trump, la revanche de l'homme blanc

Trump, la revanche de l'homme blanc

Auteure: Marie-Cécile Naves ,

Nombre de pages: 160

Depuis le 8 novembre 2016, les "angry white men" ont leur président. Désireux de satisfaire " les hommes blancs en colère" à qui il doit son élection, Trump a placé au coeur de son projet le rétablissement d'une masculinité blanche hégémonique. C'est donc sous le prisme du genre que Marie-Cécile Naves propose une lecture aussi originale que convaincante de la politique intérieure et extérieure de la communication du 45ème président des États-Unis.

Course aux diplômes : qui sont les perdants ?

Course aux diplômes : qui sont les perdants ?

Auteure: Séverine Chauvel ,

Nombre de pages: 144

Que valent nos diplômes ? En s’appuyant sur une connaissance sociologique fine du système éducatif français, Séverine Chauvel analyse les usages de la méritocratie scolaire et nous invite à une réflexion critique sur les missions de l’école et son rapport au monde du travail.

Gauche : l'avenir d'une désillusion

Gauche : l'avenir d'une désillusion

Auteure: Eric Fassin ,

Nombre de pages: 65

« La gauche peut mourir », ne cesse de répéter Manuel Valls. Certes. Le diagnostic de cet essai n’a pas changé depuis sa parution en 2014 ; mais le pronostic semble plus sombre encore à l’approche des élections présidentielles. Éric Fassin ne se contente pas de dénoncer la stratégie de droitisation de la gauche. Il développe des propositions pour en renouveler le langage politique. Il met les sciences sociales au service de l’analyse de l’actualité politique avec un objectif : comprendre ce qui arrive pour moins subir.

Résister aux grands projets inutiles et imposés

Résister aux grands projets inutiles et imposés

Auteure: Des plumes dans le goudron ,

Nombre de pages: 27

Le territoire, lieu de réinvention du politique. À l’heure du conflit sur l’occupation de Notre-dame-des-Landes, voici une vaste enquête de terrain qui vient combler un manque : expliquer les enjeux des luttes de résistances aux « grands projets inutiles et imposés » comme le projet de centre d’enfouissement de déchets nucléaires à Bure ou la construction d’une ligne de TGV Lyon-Turrin... En plus des gros plans consacrés à chacune des luttes, cet ouvrage souligne combien celles-ci convergent vers un mouvement commun de politisation du territoire. Ce texte à l’ambition pluridisciplinaire croise le point de vue d’un sociologue, d’un urbaniste, d’un économiste et d’un géographe.

Une famille française

Une famille française

Auteure: Audrey Celestine ,

Nombre de pages: 160

La trajectoire d’une famille, aux confins de la petite histoire et de la grande. Dans ce récit intime qui s’étend de 1930 à 2010, Audrey Célestine retrace la vie des membres de sa famille sur trois générations, des Antilles à l’Algérie en passant par le nord de la France. Les parcours de ces personnages dont les vies sont bousculées par la colonisation ou l’empire se font les témoins d’un contexte historique, politique et sociologique. En plus de nous embarquer dans ce dédale de routes passionnant, l’écriture personnelle d’Audrey Célestine, sociologue, vient incarner les problématiques de l’identité, de la racialisation et de l’expérience du racisme.

La gauche est-elle en état de mort cérébrale ?

La gauche est-elle en état de mort cérébrale ?

Auteure: Philippe Corcuff ,

Nombre de pages: 84

Question en 2013, évidence en 2016 ! Corcuff démontre ici comment la gauche a creusé sa propre tombe. Un texte bref, direct et efficace pour citoyens soucieux de quitter les chemins de la paresse intellectuelle. Nationalisme, caricature laïcarde, essentialisme... Un décryptage des impensés et automatismes des gauches intellectuellement molles.



X
FERMER