Trouver votre ebook...

Liste des livres et Ebooks trouvés
Nous avons trouvé un total de 28 livres disponibles en téléchargement
Le Roman de socialisation en France (1889-1914)

Le Roman de socialisation en France (1889-1914)

Auteure: Denis Pernot ,

Nombre de pages: 248

Tandis que la société française de la fin du siècle prend peur de sa jeunesse, enseignants et gens de lettres accordent une éminente vocation pédagogique au roman. Considérant un corpus de textes datés et des oeuvres plus dignes de mémoire, celle de Barrès notamment, cette étude mesure la puissance d'un imaginaire qui permet à des écritures de se démarquer de l'emprise du discours social et banal. « Copyright Electre »

Mon village à l'heure socialiste

Mon village à l'heure socialiste

Auteure: François Brigneau ,

Nombre de pages: 224

Mon village à l’heure socialiste ? Pourquoi « mon village » ? « Mon village », c’est la France et c’est son journal. Ce marin est aussi un villageois, le bateau est au port, et Brigneau dans son village. Il colle des affiches, trouble les réunions électorales, bougonne, tire sur sa moustache, offre à boire et se régale de dire ce qu’il pense et comme il l’entend. Qu’il vous amuse ou vous fâche, écoutez-le. Avec lui à la barre, il n’y a jamais, même par gros temps, de mauvaise mer.

Penser la famille au XIXe siècle (1789-1870)

Penser la famille au XIXe siècle (1789-1870)

Auteure: Claudie BERNARD ,

Nombre de pages: 480

Dans la France du XIXe siècle, l'institution familiale se trouve dans une phase de transition historique, et dans une position à la fois triomphale et contestée. Avec l’avènement de la classe et des valeurs bourgeoises portées par la Révolution se répand le modèle domestique bourgeois ; les familles de type nobiliaire ou paysan, enracinées dans une terre et une tradition, prises dans un réseau de relations lignagères et communautaires, et placées sous l’autorité du père, reculent devant le ménage mobile, autonome, rassemblé par l’amour autour de la mère et des enfants, qui caractérise notre civilisation industrielle et urbaine. Ce livre interroge la façon dont les intellectuels du dix-neuvième siècle ont pensé la mutation de la famille, considérée dans son rôle de médiateur entre l’individuel et le social. La première partie fait le point sur l’état de l’institution dans l’avant-dernier siècle, telle que nous pouvons la penser aujourd’hui. La famille est appréhendée en tant que maisonnée dans l’espace, et lignée dans le temps ; dans le jeu de ses alliances et l’enchaînement de ses filiations ; dans ses fonctions sexuelle,...

Le Coût de la Terreur

Le Coût de la Terreur

Auteure: René Sédillot ,

Nombre de pages: 297

Lorsqu'il a écrit Le coût de la Révolution française — un succès persistant — René Sédillot a couvert une période de vingt années, de 1789 à 1815. Avec Le coût de la Terreur, il n'embrasse que les deux années qui vont de septembre 1792 (Valmy, la naissance de la Convention, l'an I de la République, les massacres), à juillet 1794 (Thermidor, la chute de Robespierre). Deux années qui marquent le sommet de la Révolution. Sommet de tension politique, avec le comité de Salut public, la Commune, le Tribunal révolutionnaire, les sections sans-culottes, les Jacobins. Sommet de tension économique et financière, avec l'inflation des assignats, la taxation des denrées, le rationnement. Sommet de tension guerrière, avec l'invasion, les batailles aux frontières, la révolte des Vendéens, sommet de la répression avec la loi des suspects, sommet du vandalisme. Le coût de la Terreur ne vise pas à refaire l'histoire linéaire de ces deux années. René Sédillot, dont on admire toujours la clarté de pensée et d'expression, analyse, avec autant de sérénité qu'il se peut, chacun de ces drames, alors portés au paroxysme. Il en remonte les rouages. Il n'ignore pas...

La Culture ? Quelle culture ?

La Culture ? Quelle culture ?

Auteure: Jeannine Orgogozo-Facq ,

Nombre de pages: 224

Le mot : culture comme celui de liberté ou celui de morale véhicule des contenus affectifs si forts et si contradictoires que l’on se dispute indéfiniment à leur sujet au lieu de s’expliquer. Qu’entend-on exactement par « la » culture ? S’agit-il des cultures au sens traditionnel ou ethnologique du mot ? Ou bien de la culture générale ? Ou encore de la culture postmoderne, telle que la définit Alain Finkelkraut ? Jeannine Orgogozo Facq s’attache à définir clairement en compréhension et en extension chacune de ces trois catégories de cultures. Puis à constater que les cultures traditionnelles ont été marginalisées par une culture générale étendue progressivement aux élites du monde entier. Et que celle-ci est à son tour mise en péril par la nouvelle culture mondiale propagée par la grande industrie de la mode et du spectacle, source de profits illimités, quoique de qualité douteuse. Une culture chasse l’autre, le processus semble inéluctable. D’où l’interrogation : que doit-on, que peut-on sauver d’un patrimoine culturel inestimable, à la fois divers et universel ? L’ouvrage de Jeannine Orgogozo Facq est destiné à tous les publics. ...

Le conflit. La femme et la mère

Le conflit. La femme et la mère

Auteure: Elisabeth Badinter ,

Nombre de pages: 272

Trente ans après L'Amour en plus, le naturalisme – qui remet à l'honneur le concept bien usé d'instinct maternel – revient en force. À force d'entendre répéter qu'une mère doit tout à son enfant, son lait, son temps et son énergie, il est inévitable que de plus en plus de femmes reculent devant l'obstacle. Si plus d'un quart des Allemandes restent sans enfant, c’est qu'elles trouvent à se réaliser ailleurs que dans la maternité telle qu'on la leur impose. Pour l'heure, les Françaises ont échappé à ce dilemme du tout ou rien. Tiendront-elles tête aux injonctions des « maternalistes » soutenus par les plus respectables institutions ? Jusqu'à quand sauront-elles imposer leurs désirs et leur volonté contre le discours rampant de la culpabilité ?

Idiss

Idiss

Auteure: Robert Badinter ,

Nombre de pages: 236

J'ai écrit ce livre en hommage à ma grand-mère maternelle, Idiss. Il ne prétend être ni une biographie, ni une étude de la condition des immigrés juifs de l'Empire russe venus à Paris avant 1914. Il est simplement le récit d'une destinée singulière à laquelle jai souvent rêvé. Puisse-t-il être aussi, au-delà du temps écoulé, un témoignage d'amour de son petit-fils.

Les 100 mots de l'éloquence

Les 100 mots de l'éloquence

Auteure: Éric Cobast ,

Grand oral, concours d’éloquence, exposé PowerPoint en entreprise... L’éloquence, cet art de bien parler, naguère enseigné au lycée et peu à peu délaissé, connaît un regain d’intérêt. Elle est même devenue un atout-clé de la réussite. En passant en revue les mots de l’éloquence – de la captatio benevolentiæ de la rhétorique ancienne au pitch et à la punch line – et en brossant le portrait d’orateurs célèbres (de Lysias à maître Dupont-Moretti), Éric Cobast se propose de vous familiariser avec l’art oratoire. Sa conviction ? À une époque où les spin doctors sont les avatars des sophistes de l’Antiquité, les règles d’hier valent plus que jamais pour aujourd’hui ! Agrémenté d’anecdotes, de clins d’œil historiques et de nombreux exemples, ce petit dictionnaire à l’usage de tous ceux qui doivent parler en public (ou de ceux qui veulent déjouer les pièges des discours) vous aidera à devenir vraiment éloquent, sans être grandiloquent...

Contre la peine de mort

Contre la peine de mort

Auteure: Robert Badinter ,

Nombre de pages: 330

" A ce moment de mon existence déjà longue, me retournant vers ce qui fut un combat passionné, je mesure le chemin parcouru vers l'abolition universelle. Mais, tant qu'on fusillera, qu'on empoisonnera, qu'on décapitera, qu'on lapidera, qu'on pendra, qu'on suppliciera dans ce monde il n'y aura pas de répit pour tous ceux qui croient que la vie est, pour l'humanité tout entière, la valeur suprême, et qu'il ne peut y avoir de justice qui tue. Le jour viendra où il n'y aura plus, sur la surface de cette terre, de condamné à mort au nom de la justice. Je ne verrai pas ce jour-là. Mais ma conviction est absolue : La peine de mort est vouée à disparaître de ce monde plus tôt que les sceptiques, les nostalgiques ou les amateurs de supplices le pensent." R. B.

Les Secrets du procès Papon

Les Secrets du procès Papon

Auteure: Gérard BOULANGER ,

Nombre de pages: 185

Les dessous du procès Papon enfin révélés. Le 2 avril 1998, Maurice Papon est condamné à dix ans de réclusion criminelle pour complicité de crimes contre l'humanité. Secrétaire général de la préfecture de Gironde entre 1942 et 1944, il a contribué à la déportation de milliers de Juifs entre Bordeaux et Drancy. Il restera le seul haut fonctionnaire français jugé pour sa participation à la collaboration de l'État de Vichy à la Shoah. Quels sont les dessous de ce verdict, fruit d'un combat acharné ? Avocat à l'initiative du procès, Gérard Boulanger revient sur les événements saillants ou méconnus qui ont jalonné cette procédure hors norme pendant vingt-trois ans, de 1981 à 2004. L'auteur passe en revue les multiples obstacles politiques et judiciaires qui ont dû être surmontés, les difficultés juridiques qu'il a fallu vaincre, mais surtout les nombreux secrets de ce procès qui n'ont encore jamais été révélés. Livrant ses souvenirs sur l'affaire, Gérard Boulanger en brosse aussi l'histoire avec minutie.

Le Pouvoir au féminin. Marie-Thérèse d'Autriche, 1717-1780, L'impératrice reine

Le Pouvoir au féminin. Marie-Thérèse d'Autriche, 1717-1780, L'impératrice reine

Auteure: Elisabeth Badinter ,

Nombre de pages: 384

"Les Français connaissent mal celle qui fut la mère de Marie-Antoinette. Pourtant, Marie-Thérèse d’Autriche (1717-1780) est l’une des grandes figures tutélaires de son pays. Je l’ai découverte par sa correspondance privée, dans laquelle elle se révèle guerrière, politique avisée, mère tendre et sévère.Mais cette mère-là n’est pas n’importe laquelle, c’est une femme au pouvoir absolu, hérité des Habsbourg, qui régna pendant quarante ans sur le plus grand empire d’Europe. Et, ce faisant, elle eut à gérer trois vies, parfois en opposition les unes avec les autres : épouse d’un mari adoré et volage, mère de seize enfants, souveraine d’un immense territoire. Cette gageure qu’aucun souverain masculin n’eut à connaître, j’ai voulu tenter de la comprendre : qui fut cette femme et comment elle put – ou non – concilier ses différents statuts. Prendre la mesure, en somme, de ses forces et faiblesses, de ses priorités et inévitables contradictions. Ce portrait, qui puise à des sources abondantes et souvent inédites, ne saurait être exhaustif : Marie-Thérèse garde bien des mystères. Cette femme incomparable en son temps, qui...

L'Exécution

L'Exécution

Auteure: Robert Badinter ,

Nombre de pages: 2334

J'avais écrit ce livre, où se mêlent récit d'un drame judiciaire et réflexions sur la justice et le métier d'avocat, après l'exécution de Claude Buffet et Roger Bontems, en novembre 1972, à Paris, dans la cour de la prison de la Santé. Tous deux avaient été condamnés à mort par la Cour d'assises de Troyes pour avoir pris en otage et égorgé, à la Centrale de Clairvaux, une infirmière et un gardien. Leur grâce avait été refusée par le Président Pompidou. Depuis lors, la guillotine a été reléguée dans les caves d'un musée, et la peine de mort a disparu de nos lois. Mais elle sévit encore dans d'autres pays, notamment aux Etats-Unis. Et la tentation d'y revenir n'a pas disparu de tous les esprits. Cette justice qui tuait, la voici à l'oeuvre dans ce livre. Il n'est pas inutile que de nouvelles générations, plus heureuses à cet égard que la nôtre, la connaissent. R.B.

« Le plus grand bien... »

« Le plus grand bien... »

Auteure: Robert Badinter ,

Nombre de pages: 96

Le 28 ventôse an XII, Portalis présente au Corps législatif le projet de loi réunissant les 36 lois civiles déjà votées, sous le titre « Code civil des Français ». Evoquant les travaux de codification, il s’écrie : « Dans le calme de toutes les passions et de tous les intérêts, on vit naître un projet de Code civil, c’est-à-dire LE PLUS GRAND BIEN que les hommes puissent donner et recevoir. » Pourquoi, là où la monarchie absolue et la Révolution avaient échoué, Bonaparte a-t-il réussi à doter la France d’un « Code civil des Français » ? Pourquoi la France, qui a changé dix fois de Constitution en deux siècles, a-t-elle conservé le Code civil ? Pourquoi la codification, de 1801 à 1804, demeure-t-elle comme la campagne d’Italie de l’art législatif ? C’est la naissance politique de ce « plus grand bien » qui est retracée dans cet ouvrage.

L'Affaire Jean Zay

L'Affaire Jean Zay

Auteure: Gérard Maître Boulanger ,

Nombre de pages: 528

Jean Zay ? Ce nom n’évoque souvent rien de précis, si ce n’est parfois un collège ou un lycée. C’est pourtant ce très jeune ministre radical de l’Éducation nationale et des Beaux-Arts du Front populaire qui créa, entre autres, le Festival de Cannes, le musée de l’Homme ou le musée d’Art moderne ; qui organisa l’Exposition universelle de 1937, lança la Cinémathèque française, rénova la Bibliothèque nationale, fi t restaurer le château de Versailles et la cathédrale de Reims ; qui fonda le CNRS, instaura l’obligation scolaire jusqu’à 14 ans, l’éducation physique et la médecine préventive à l’école ; et qui inventa l’ENA, n’en déplaise à Michel Debré... Ce grand républicain, dont Léon Blum disait que « tout en lui respirait la noblesse de la pensée, le désintéressement, la loyauté, le courage, l’amour du bien public », n’est pas seulement dans un angle mort de la mémoire nationale. À force de dénigrement mensonger, il a été poussé dans l’oubli par une extrême droite maurrassienne qui haïssait l’homme de gauche, le ministre réformateur et, bien sûr, le Juif. Accusé en 1940 de désertion avec Pierre Mendès...

Le travail et la loi

Le travail et la loi

Auteure: Robert Badinter , Antoine Lyon-Caen ,

Nombre de pages: 80

Depuis quarante ans, la société française souffre d’une grave maladie : le chômage de masse.Ce mal a suscité une déferlante législative à tel point que le droit du travail apparaît aujourd’hui comme une forêt obscure où seuls les spécialistes peuvent trouver leur voie. Loin de favoriser l’emploi, le Code du travail suscite ainsi un rejet souvent injuste. Il faut réagir. Il n’est pas de domaine de l’Etat de droit qui ne repose sur des principes fondamentaux. C’est à mettre en lumière ces principes, disparus sous l’avalanche des textes, que cet ouvrage est consacré. Sur leur base, il appartiendra aux pouvoirs publics et aux partenaires sociaux de décliner les règles applicables aux relations de travail, selon les branches et les entreprises. Mais rien ne sera fait de durable et d’efficace sinon dans le respect de ces principes. Puisse l’accord se faire sur eux, dans l’intérêt de tous. Robert Badinter est professeur émérite de l’université Paris I Panthéon Sorbonne et ancien président du Conseil constitutionnel. Antoine Lyon-Caen est professeur émérite de l’université Paris Ouest Nanterre et directeur d’études à l’Ecole des...

«Il faut parier»

«Il faut parier»

Auteure: Blaise Pascal ,

Nombre de pages: 120

Recueil inédit Parier sur l’existence de Dieu ? La proposition associée au nom de Blaise Pascal (1623-1662) demeure provocatrice par-delà les siècles. Car le « pari » résume une conception tragique de l’homme : misère, finitude et incertitude aux prises avec le hasard et l’infini. Pascal le philosophe dévoile une issue possible à l’existence humaine, que vient étayer la théorie des probabilités démontrée par Pascal le mathématicien : « Il faut parier. » L’homme « doit travailler pour l’incertain ». Il doit prendre parti pour cette seule option qui vaille, rationnelle et logique : tout miser sans hésiter dans l'espoir de gagner la vie éternelle. Yannis Constantinidès a rassemblé pour la première fois de la sorte les fragments des Pensées qui ont trait au pari, au jeu et au divertissement.

Histoire de l'abolition de la peine de mort

Histoire de l'abolition de la peine de mort

Auteure: Jean-Yves LE NAOUR ,

Nombre de pages: 390

En 2011 seront célébrés les trente ans de l'abolition de la peine de mort en France. Une idée qui cheminait depuis deux siècles et donna lieu à des combats et des débats d'une extrême violence. La loi Badinter en 1981 allait en marquer la fin... Jean-Yves Le Naour raconte ici la genèse dans une synthèse remarquable. " Si je prouve que la société en faisant mourir un de ses membres ne fait rien qui soit nécessaire ou utile à ses intérêts, j'aurai gagné la cause de l'humanité. " Par ces mots, Cesare Beccaria invente en 1764 l'abolitionnisme qui ouvre le débat sur la peine de mort au siècle des Lumières. De Voltaire à Camus, en passant par Lamartine, Victor Hugo ou Jean Jaurès, la peine capitale est denoncée comme l'expression d'une justice aussi sommaire que cruelle et contraire à la simple humanité. De fait, ce pouvoir - laisser vivre ou " donner la mort " - suscite un malaise grandissant dans la France catholique. Fonctionnant à l'aube depuis 1832, à même le sol et non plus sur une estrade depuis 1870, la guillotine finit par être reléguée en prison en 1939, tandis que les circonstances atténuantes et la grâce présidentielle réduisent sans cesse ...

Les épines et les roses

Les épines et les roses

Auteure: Robert Badinter ,

Nombre de pages: 396

Ce livre est le récit de mon voyage au pays du pouvoir. Il commence au lendemain de l’abolition de la peine de mort en octobre 1981 et s’achève à mon départ de la Chancellerie, en février 1986. Il y est beaucoup question de justice, parfois de politique. Le temps écoulé rend singulières les passions que soulevait alors mon action. Le cardinal Lustiger m’avait prévenu au lendemain de l’abolition : « On ne touche pas à la mort impunément. » . Ces années de luttes, je les raconte telles que je les ai vécues. Le lecteur ne sera pas surpris d’y trouver, mêlée au récit des événements, l’expression de mes convictions sur ce que devrait être la justice dans la République. De tout ce que j’ai pu réaliser à cette époque, l’essentiel demeure : irréversibilité de l’abolition, suppression des juridictions d’exception, dépénalisation de l’homosexualité, progrès des droits des victimes, ouverture aux citoyens de la Cour européenne des droits de l’homme, amélioration du régime des prisons, et bien d’autres mesures encore. Je n’ai pas non plus dissimulé mes échecs, qu’il s’agisse de la surpopulation carcérale, de la pauvreté...

La Prison républicaine

La Prison républicaine

Auteure: Robert Badinter ,

Nombre de pages: 432

De la naissance de la République à 1914, l'idéologie pénitentiaire demeure constante: la prison doit être un lieu de peine, mais aussi d'amendement; elle est faite pour transformer les délinquants autant que pour les punir. Pour les républicains, une discipline ferme mais humaine et les bienfaits de l'instruction peuvent toujours ramener le délinquant au droit chemin, c'est-à-dire à un comportement conforme aux valeurs de la République. Dès lors, son idéal lui commande, plus qu'à toute autre forme de gouvernement, de se pencher sur les prisons, de les transformer, de les humaniser enfin. Or la République ne le fait pas. C'est, dira-t-on, faute de moyens plus que de bonnes intentions. Mais, précisément, la question posée est bien celle-là: pourquoi la République s'est-elle refusée à prélever les ressources nécessaires pour changer la prison, en finir avec la misère, la promiscuité, la corruption de la vie carcérale, toujours dénoncées et toujours reconduites? Pourquoi accuser les tares d'un système pénitentiaire indigne des valeurs de la République _ et de son intérêt bien compris, puisqu'il nourrissait la récidive _ et cependant se garder d'y...

L'Abolition

L'Abolition

Auteure: Robert Badinter ,

Nombre de pages: 327

Ce livre est le récit d'une longue lutte contre la peine de mort. Il commence au jour de l'exécution de Claude Buffet et de Roger Bontems, le 24 novembre 1972, et s'achève avec le vote de l'abolition, le 30 septembre 1981. Depuis lors, l'abolition s'est étendue à la majorité des États dans le monde. Elle est désormais la loi de l'Europe entière. Elle marque un progrès irréversible de l'humanité sur ses peurs, ses angoisses, sa violence. À considérer cependant les exécutions pratiquées aux États-Unis, en Chine, en Iran et dans de nombreux autres pays, le combat contre la peine de mort est loin d'être achevé. Puisse l'évocation de ce qui advint en France servir la grande cause de l'abolition universelle. R.B.

Une Constitution européenne

Une Constitution européenne

Auteure: Robert Badinter ,

Nombre de pages: 182

Nous, représentants des peuples et des Etats souverains de l'Europe, héritiers d'une longue et douloureuse Histoire, dépositaires d'une grande civilisation, avons décidé de constituer ensemble une Union qui assure aux Européens les bienfaits de la paix, de la démocratie, des droits de l'homme, de l'éducation et de la culture, du progrès économique et social, d'un environnement protégé et de la solidarité. En conséquence, nous avons conclu le présent Traité qui donne à l'Union européenne une Constitution fondée sur nos valeurs communes.

Lettres à la marquise

Lettres à la marquise

Auteure: Alfred Dreyfus ,

Nombre de pages: 592

Affaire d’Etat, l’affaire Dreyfus est aussi l’affaire d’un homme qui n’a cessé de chercher à restaurer son honneur. Un homme qui demeure finalement bien peu connu, mais qui se dévoile dans son intimité au fil de cette correspondance inédite avec la marquise Arconati Visconti. De 1899 à 1923, ces 458 lettres – la plupart étant de lui – révèlent non seulement Dreyfus après l’Affaire, mais aussi des points essentiels de l’histoire de France. Marie-Louise Arconati-Visconti (1840-1923), fille du journaliste et homme politique Alphonse Peyrat, était une femme influente dans les salons parisiens en même temps qu’une républicaine laïque. Riche collectionneuse et mécène, elle fut une grande amie du capitaine Dreyfus, qui disait des déjeuners chez elle qu’ils étaient « une joie pour l’esprit et un plaisir pour le cœur » - un si grand plaisir qu’il l’a prolongé par des lettres à cette femme droite et passionnée. Lettre après lettre, nous voyons défiler les vingt premières années du siècle : la fin de l’Affaire, le vote de la loi de séparation des églises et de l’État, les premières années de la SFIO, le ministère Clemenceau...

Où va l’Algérie ?

Où va l’Algérie ?

Auteure: Abdelkader Sid Ahmed ,

Nombre de pages: 384

L'Algérie vient de traverser une décennie d'épreuves dont le degré de brutalité et parfois de barbarie, notamment au milieu des années 90, évoque les pires moments de la guerre de décolonisation. Bien que la violence persiste et soit toujours au coeur des débats, il importe de ne pas rester prisonnier d'une approche où la dramatisation présente la situation d'une façon caricaturale, comme une sorte de western où s'affronteraient deux factions armées prenant en otage le reste de la population. Alors que de nombreux facteurs apparaissent mieux aujourd'hui dans leur ampleur et leur complexité, le moment est venu de dresser le bilan des dernières années et de s'interroger sur les perspectives de « sortie de crise » qui s'ouvrent à la société algérienne. Cette démarche est entreprise ici sous trois points de vue. Le premier, politique et institutionnel, tente de cerner l'incertain processus de reconstruction de l'État, de démocratisation et de réconciliation. Le second analyse les forces et faiblesses, les ruptures et continuités des programmes d'action économique. Quant au troisième, il explore les nouveaux espaces, concrets ou symboliques, que...

La Méditerranée sans les Grands ?

La Méditerranée sans les Grands ?

Auteure: Charles Zorgbibe ,

Nombre de pages: 176

Hier les épices et la voie impériale britannique, aujourd'hui le pétrole... Les raisons économiques et stratégiques conservent au corridor méditerranéen son caractère de voie de communication à la fois vitale et vulnérable. À l'époque des fusées intercontinentales, le Bassin méditerranéen a-t-il encore une réelle importance stratégique ? Dans l'hypothèse d'une guerre générale, qui durerait au maximum quelques jours, nulle position géographique n'apparaît vitale — de même que deviennent sans intérêt les considérations relatives à une guerre d'usure entre marines de commerce et sous-marins. Restent, cependant, les hypothèses de conflit conventionnel limité, de lutte d'influence entre grandes puissances, de préparation et de prévention d'un conflit nucléaire général, qui rendent leur intérêt aux enjeux méditerranéens. Après avoir discuté la thèse du refus des blocs et de l'exclusion des Grands, Charles Zorgbibe avance diverses propositions pour la sécurité et la coopération en Méditerranée : une présence navale élargie de l'Occident, une réduction négociée des tensions, une stratégie régionale de développement.

L'infant de Parme

L'infant de Parme

Auteure: Elisabeth Badinter ,

Nombre de pages: 168

Au milieu du XVIIIe siècle, le petit infant de Parme, Ferdinand, est l’objet d’une expérience sans précédent. Désirant en faire un prince moderne, sa mère, Louise Elisabeth, fille de Louis XV, lui donne pour instituteurs l’élite des philosophes français. Convaincus que l’éducation fait l’homme, ils vont pouvoir expérimenter sur lui le bien- fondé de leurs théories. Alors que toute l’Europe des Lumières a les yeux tournés vers lui, l’enfant porte sur ses frêles épaules les espoirs de la nouvelle philosophie. Deviendra-t-il le prince éclairé que chacun espère ?

Les Grands Hommes et leur mère

Les Grands Hommes et leur mère

Auteure: Sabine Melchior-Bonnet ,

Nombre de pages: 368

Le destin historique d’un grand homme se dessine-t-il dès l’enfance ? Sabine Melchior-Bonnet montre dans ce livre que derrière tout héros, qu’il soit grandiose ou maudit, il y a... une mère. C’est dans les relations entre mère et fils que se joue aussi l’Histoire. Que seraient en effet Néron, François Ier, Louis XIII, Louis XIV, Napoléon, mais aussi Churchill, Staline, Hitler, sans leur mère ? C’est à la restitution de ces biographies historiques sous l’angle inédit des relations entre mère et fils que s’attache ici l’auteur. Et c’est à résoudre le mystère de ces destins uniques que nous sommes ici conviés, dans une série de portraits d’Histoire déroutants et inattendus. Sabine Melchior-Bonnet est historienne, spécialiste de l’histoire des sensibilités. Elle travaille au Collège de France auprès des professeurs Jean Delumeau et Daniel Roche. Elle a notamment publié une Histoire du miroir, Une histoire de la frivolité, et codirigé une Histoire du mariage.

Une France soumise

Une France soumise

Auteure: Collectif , Elisabeth Badinter , Georges Bensoussan ,

Nombre de pages: 672

« Les Territoires perdus de la République » dénonçait déjà en 2004 l'école des banlieues rongées par le communautarisme, l'antisémitisme et le sexisme. Ce sont maintenant de véritables territoires interdits de la République. Enseignants, infirmières, assistantes sociales, maires, formateurs, policiers témoignent. La nouvelle enquête de Georges Bensoussan révèle la réalité et les enjeux de ce sectarisme qui met chaque jour un peu plus en péril notre démocratie. « Aujourd'hui, en France, on a peur de parler à visage découvert, tant on craint à juste titre les insultes, les représailles professionnelles et même les violences physiques qui peuvent s'en suivre. C'est dire combien notre lâcheté collective a affaibli notre démocratie. Coincés entre l'extrême droite qui rêve d'imposer le saucisson à tous et l'extrême gauche devenue dévote du religieux le plus sectaire, il n'est que temps de réagir : tendre la main à nos concitoyens musulmans qui adhérent aux lois et aux valeurs de notre République, tout en combattant sans défaillance, ceux qui n'aspirent qu'à nous imposer les leurs. » Élisabeth Badinter

L'affaire Kravtchenko

L'affaire Kravtchenko

Auteure: Nina Berberova ,

Nombre de pages: 314

En 1949, le procès Kravtchenko tenu à Paris n'était pas un simple procès en diffamation : il posait en vérité la question de l'existence des camps de concentration en URSS, d'où des débats passionnés et des témoignages passionnants, auxquels assistait pour un journal de l'émigration russe la jeune Nina Berberova. Son texte brille par la rigueur du compte rendu, l'acuité du regard et l'efficacité du style.



X
FERMER