Ebooks Gratuits

Le plus grand univers d'ebooks au format PDF et EPUB

Trouver votre ebook...

Nous avons trouvé un total de 36 livres disponibles en téléchargement
Les citoyens qui viennent

Les citoyens qui viennent

Auteure: Vincent Tiberj

La moitié des électeurs français qui ont voté en 2012 n’étaient pas en âge de le faire quand François Mitterrand est arrivé au pouvoir, et un sur cinq n’étaient même pas encore nés. En 1981, 46 % des électeurs étaient nés avant la Seconde Guerre mondiale ; ils sont moins de 15 % aujourd’hui. Le renouvellement générationnel est un phénomène massif, mais il n’est pas un « remplacement poste pour poste » des citoyens. Il pèse sur les équilibres électoraux et politiques entre gauche, droite et extrême-droite, ainsi que sur les conflits de valeurs, notamment en matière de tolérance ou de racisme. Pour saisir le présent et l’avenir de la politique française, les dynamiques des cohortes démographiques sont alors essentielles. Elles permettent de comprendre comment le rapport à la politique évolue, notamment vers plus de défiance et de contestation des élus, ou pourquoi les citoyens boudent très souvent les urnes mais protestent toujours plus.

Sociologie des classes populaires

Sociologie des classes populaires

Auteure: Philippe Alonzo , Cédric Hugrée

Nombre de pages: 128

« Démunis » , « exclus » , « nouveaux pauvres »... À l’heure où les conséquences économiques et sociales de la crise financière fragilisent ceux qu’un ministre avait un temps désignés comme « La France d’en bas », Philippe Alonzo et Cédric Hugrée reviennent sur les travaux et enquêtes sociologiques qui ont forgé la catégorie de « classes populaires » et en ont fait un outil pour décrire et comprendre le monde social. Cet ouvrage retrace tout d’abord les débats sociologiques liés à la définition du « populaire ». Il revient ensuite sur les approches et les enquêtes qui ont analysé les transformations et permanences de ces milieux sociaux : depuis leurs rapports au politique, en passant par le travail et l’emploi, sans oublier leurs styles de vie et l’école.

Introduction à la sociologie politique

Introduction à la sociologie politique

Auteure: Jean-Yves Dormagen , Daniel Mouchard

Nombre de pages: 272

Ce manuel présente les théories, concepts et principaux champs d'étude de la sociologie politique. Il aborde les cadres fondamentaux de l'activité politique, les acteurs de la vie politique démocratique et les pratiques politiques en démocratie. Cet ouvrage est un manuel d'introduction à la sociologie politique, qui entend être lisible aussi bien par un public déjà sensibilisé aux sciences sociales, que par de complets débutants. Le parti pris est d'adopter une forme souple, concise et simple, se rapprochant d'un véritable cours, qui expose et enchaîne de façon logique les notions fondamentales de la sociologie politique en les assortissant d'exemples variés et en les liant aux références essentielles de la discipline. L'ouvrage examine successivement les cadres de l'activité politique (qu'est-ce que le pouvoir politique ? qu'est-ce que l'État ? quels sont les grands types de régimes politiques ?), avant de se tourner vers les principaux acteurs de la vie politique démocratique (les citoyens, les partis politiques, les « professionnels » de la politique, l'opinion publique), puis examine les grands types de pratiques politiques en démocratie (le vote, les...

Sur le terrain

Sur le terrain

Auteure: Jean PENEFF

Nombre de pages: 492

Cet ouvrage est un recueil d’une vingtaine d’articles écrits par Jean Peneff entre 1967 et 2018, rassemblés par Alain Blanc, sur les sujets représentatifs du travail du sociologue, et significatifs de son approche particulière du terrain. L’intérêt de l’ouvrage, son caractère original tiennent justement dans ce regroupement de textes portant sur des thématiques et des techniques d’observation du terrain diverses. Il permet ainsi de mettre en lumière les idées-forces et les grands apports de Jean Peneff à la discipline, tout en donnant à voir un échantillon de sa couleur personnelle, unique, de son approche des sujets, grâce à des textes courts, vifs, faciles à appréhender.

Histoire des ouvriers en France au XXe siècle

Histoire des ouvriers en France au XXe siècle

Auteure: Xavier VIGNA

Nombre de pages: 393

Une histoire sociale et politique de la " classe ouvrière ". Loin des idées reçues, cet ouvrage sans équivalent raconte et explore " le siècle ouvrier ". Faisant la part belle aux témoignages, l'auteur trace les contours du quotidien ouvrier : travail, engagements, combats, mais aussi vie de famille, logements, loisirs. Il inscrit l'histoire de ces hommes et ces femmes dans un siècle scandé par les crises, du Front populaire à Mai 1968, en passant par les deux guerres mondiales et la crise des années 1930. Balayant bien des clichés – comme les liens indéfectibles entre partis de gauche et classe ouvrière – et investissant d'autres thèmes – les femmes, les immigrés, la " centralité " ouvrière –, cette synthèse novatrice nous livre les clés pour saisir la force et la complexité d'un monde qui incarne le XXe siècle français dans son aspiration à la solidarité comme dans sa récente déstabilisation.

L'Usine à vingt ans

L'Usine à vingt ans

Auteure: Nairi Nahapétian

Nombre de pages: 124

Morte et enterrée, la classe ouvrière ? Non ! Et même en renouvellement. De nombreux jeunes sont embauchés dans l'industrie chaque année. Mais ils ne ressemblent pas à leurs prédécesseurs. Ils ont un niveau de qualification plus élevé, mais sont aussi peu syndiqués, peu politisés, et n'ont plus ce sentiment de classe – voire cette fierté – qu'affichaient leurs aînés. Frappés par la précarité, ils ne constituent plus une force. On les rencontre aux chaînes de montage, mais aussi dans la restauration collective, soumis à de nouvelles cadences infernales. En même temps, leurs conditions de travail se rapprochent de celles des employés : vont-ils constituer avec les plus précaires d'entre eux une nouvelle " classe sociale " ? Naïri Nahapétian est allée à la rencontre de ces jeunes ouvriers – et quelques ouvrières – dans les usines et les lycées professionnels. Elle a écouté leurs témoignages et le récit de leur parcours familial et scolaire. Leurs paroles nourrissent son enquête et dessinent le portrait d'une nouvelle population laborieuse.

A voté

A voté

Auteure: Laurent Le gall

Nombre de pages: 270

En cette année d'élection présidentielle, les questions qui nourrissent les médias et tenaillent sans doute déjà nombre de citoyens sont sans aucun doute " Voter ou pas ? ", et " Pour qui voter ? " Il s'agit ici, dans une histoire vivante et enlevée, organisée en une dizaine d'" instantanés ", de s'interroger sur pourquoi et comment nous votons, pourquoi et comment les Français, à partir du XIX e siècle, ont appris à voter. Les pratiques électorales sont, à intervalle régulier, l'objet d'un commentaire si intense qu'il en fait oublier l'essentiel : d'où vient l'évidence des actes et des rites dont elles sont faites ? D'où vient l'habitude du bulletin, de l'isoloir et de l'urne ? En réalité, ces choses de la vie démocratique n'ont rien de secondaire. Laurent Le Gall montre, à partir de souvenirs personnels de suffrages (la première élection, celle des délégués de classe), d'affiches, de bulletins (le bulletin nul : qu'écrire ? Le sens de la transgression et l'économie graphique de l'espoir et du désespoir ; la modernité technique fait-elle la modernité démocratique ?) ou de campagnes électorales (1974 à travers le film de Depardon, 2002), les...

La politique en France et en Europe

La politique en France et en Europe

Auteure: Pascal Perrineau , Luc Rouban

Nombre de pages: 456

La politique est-elle différente en France ? La critique aiguë des élites politiques et la montée en force du vote protestataire depuis quelques années mettent en évidence une grave crise de la représentation. Signe d’un déclin ou inadaptation à la mondialisation, elle semble indiquer que rien ne se fait en France comme dans les autres pays européens.Mais l’Europe elle-même n’est-elle pas un assemblage de singularités nationales ? On peut s’interroger sur l’existence d’un socle commun de valeurs et de représentations, mais aussi sur la possibilité d’aller plus loin dans l’intégration européenne quand les cultures et les pratiques politiques nationales semblent divergentes.À partir des résultats de l’enquête European Social Survey (prix Descartes 2005), une équipe de politistes a cherché à évaluer quelle est la spécificité française, et à savoir dans quelle mesure il est possible de parler d’une Europe politique.Issu d’un cours du Centre de recherches politiques de Sciences Po (Cevipof), cet ouvrage propose aux étudiants, mais également à tous ceux que la politique intéresse, des analyses rigoureuses de la vie politique en France ...

Les inaudibles

Les inaudibles

Auteure: Cécile Braconner , Nonna Mayer

Nombre de pages: 296

"Ce livre va au-devant dune population oubliée et hétérogène, celle des «précaires » : travailleurs pauvres, chômeurs en fi n de droits, mères seules avec enfants, bénéfi ciaires des minima sociaux ou personnes en hébergement durgence. Il sappuie sur une enquête réalisée lors de lélection présidentielle de 2012, qui cherchait à comprendre et à mesurer limpact de la précarité sur les rapports des individus à la politique, et sur des entretiens effectués dans des centres daccueil de jour et lieux de distribution alimentaire à Paris, Grenoble et Bordeaux. La lutte quotidienne pour la survie incite aux comportements individualistes, à la « débrouille » plus quà laction collective. Elle suscite un profond sentiment dinjustice face aux riches, mais ne pousse pas à la révolte. Le lien avec la politique institutionnelle nest pourtant pas rompu : les hommes et les femmes en situation de précarité suivent la campagne présidentielle, expriment des préférences, font davantage confiance à François Hollande quà Nicolas Sarkozy et plus à Marine le Pen quau candidat du Front de gauche. Ces positions se traduisent néanmoins rarement en bulletins de vote....

En quête d’appartenances

En quête d’appartenances

Auteure: Collectif

Nombre de pages: 224

Comment se définit-on aujourd’hui ? Les bouleversements sociaux du xxe siècle ont modifié en profondeur des références identitaires qui semblaient immuables. Le métier, la famille, le territoire constituaient le fondement des identifications sociales. Au cours des dernières décennies, l’affaiblissement des institutions traditionnelles s’est accompagné d’une diversification des formes d’appartenances et des parcours de vie. Réalisée en 2003 par l’Insee et ses partenaires, l’enquête Histoire de vie a pour objet central la quête des appartenances dans laquelle sont engagés les acteurs sociaux. L’ouvrage explore les parcours individuels à travers différents registres identitaires : le territoire, la famille, l’appartenance sociale, la conjugalité, l’activité professionnelle, l’engagement politique et religieux, les langues parlées, mais aussi le handicap ou la maladie. Sociologues, démographes, économistes, géographes, statisticiens offrent ici leurs points de vue en se démarquant des classifications traditionnelles, et intègrent une dimension très novatrice de l’enquête, confrontant les conditions objectives d’existence des...

L'État de l'opinion 2016

L'État de l'opinion 2016

Auteure: TNS SOFRES

Nombre de pages: 320

LES GRANDS SONDAGES DE TNS Sofres, analysés et commentés, pour comprendre l'opinion publique POLITIQUE Édouard Lecerf et Olivier Duhamel 10 faits de 2015 qui feront 2017 Emmanuel Rivière Les élections régionales ou la consécration d'un tripartisme bancal Marion Mourgue Le phénomène Juppé est-il durable? Pascal Perrineau La résistible ascension du Front national Flora Chanvril, Guy Michelat et Henri Rey Systèmes d'attitudes, de représentations et de valeurs associés aux comportements politiques : l'inscription dans la durée INTERNATIONAL Julien Zalc Les Européens et la crise migratoire : entre inquiétudes et attentes Vicente Castellanos et Victor Sobrino L'année électorale qui a changé le visage de l'Espagne Solveig Gram Jensen Les populistes au pouvoir dans les pays scandinaves François Backman Retour sur quelques campagnes présidentielles en Afrique de l'Ouest SOCIÉTÉ Guénaëlle Gault Marketing et politique : parallélismes numériques Laure Salvaing, Guillaume Caline, sous la direction de François de Singly Les adolescents en France aujourd'hui Laurent Berger L'avenir du syndicalisme Maria-Giuseppina Bruna et Sophie Vernay Capital confiance : briques et ...

Sociologie plurielle des comportements politiques

Sociologie plurielle des comportements politiques

Auteure: Olivier Fillieule

Nombre de pages: 398

La montée de l’abstention, celle des partis d’extrême droite, l’émergence d’une consommation engagée ou de formes de mobilisation des minorités ethniques, la place de l’identité nationale, le rôle des associations dans la vie démocratique... la sociologie politique se trouve au défi d’expliquer le maintien ou les transformations des formes de politisation. Ce défi , Nonna Mayer l’a relevé tout au long de sa carrière, en alliant ouverture intellectuelle et rigueur méthodologique. Hommage à la sociologie politique plurielle que cette pionnière de la survey research expérimentale à la française a pratiquée et soutenue, l’ouvrage dresse un état des lieux des recherches et des controverses qui animent aujourd’hui ce champ de la science politique. Il compose ainsi une introduction à l’analyse des comportements politiques.

Le vote normal

Le vote normal

Auteure: Pascal Perrineau

Nombre de pages: 432

Les élections présidentielle et législatives davril-mai-juin 2012 ont abouti à lexpression dun « vote normal ». Normal, au sens indiqué dès les années 1960 par le politiste américain Philip Converse, quand aucune force politique de circonstance ne parvient à détourner le vote dune victoire annoncée depuis plusieurs années, en loccurrence celle de la gauche. Normal, parce que lun des candidats à la présidentielle, François Hollande, a opposé cette posture politique au comportement « anormal » ou « hors normes » de ses challengers successifs : Dominique Strauss-Kahn et Nicolas Sarkozy. Normal, enfin, parce que le vote sanction de 2012 a frappé de plein fouet le législatif et lexécutif sortants, comme dans tous les pays européens en crise. Une telle « normalité » politique sera-t-elle tenable sur la durée de lexercice présidentiel ? Une « présidence normale » est-elle une erreur de tempo dès lors que le pouvoir et sa majorité sont confrontés à des difficultés majeures et à une conjoncture hors du commun ?

Explication du vote

Explication du vote

Auteure: Daniel Gaxie

Nombre de pages: 450

Devenu un classique de la science politique, cet ouvrage, auquel ont contribué des politistes, des sociologues et des historiens, fournit un tableau complet des variables explicatives du vote. Sont ainsi analysées les conséquences de l’âge, du sexe, de la religion, de la classe sociale, de la profession, de la tradition locale. Sans oublier que le vote est aussi fonction des réactions de l’électeur à l’offre de discours.

La possibilité du fascisme

La possibilité du fascisme

Auteure: Ugo PALHETA

Nombre de pages: 251

Tentations autoritaires des États occidentaux, renouveau du nationalisme et du racisme, entrée dans la longue stagnation du capitalisme qui fait peu à peu voler en éclats les alliances de classes, etc. : autant de forces souterraines rendant plausible l'hypothèse d'un retour du fascisme en France. Pour Ugo Palheta, les gauches doivent urgemment inventer un nouvel antifascisme. Mouvement réactionnaire de masse contre l'égalité des droits ; migrants enlevés, tabassés et laissés pour mort par des milices à Calais ; large diffusion de thèses réactionnaires, xénophobes et islamophobes ; intensification du quadrillage répressif des quartiers populaires et violences policières impunies ; manifestations interdites et criminalisation croissante de toute contestation ; scores inégalés du Front national à toutes les élections depuis 2012. Sous des formes disparates et encore embryonnaires, mais dont la seule énumération dit le pourrissement actuel de la politique, c'est le fascisme qui fait retour. Et celui-ci s'annonce non comme une hypothèse abstraite mais comme une possibilité concrète. Pourtant, la possibilité du fascisme est généralement balayée d'un revers ...

Le réformisme assumé de la CFDT

Le réformisme assumé de la CFDT

Auteure: Martine Barthélemy , Guy Groux

Nombre de pages: 272

Cette investigation originale sur la CFDT associe pour la première fois une enquête qualitative et une enquête quantitative. Cette dernière a été effectuée auprès d'un échantillon représentatif de 1 503 syndicalistes dont l'adhésion s'étend des années 1960 aux années 2000. Ensemble, ces deux enquêtes permettent de saisir les traits de continuité et de discontinuité qui marquent l'histoire et lunivers de ce syndicat.Sensuit une analyse du rapport au politique des adhérents, entendu ici au sens large du terme : vote, sympathies partisanes et engagement politique. Mais aussi : action syndicale dans lentreprise (défense des droits sociaux, références à la grève, à la négociation, au compromis social, au capitalisme) ; réalisme économique face au volontarisme social ; Europe, mondialisation, immigration ; égalité, laïcité, appartenance de classe, famille ; école et grandes doctrines politiques (social-démocratie, libéralisme, humanisme chrétien, autogestion, marxisme).Par-delà ses résultats, lenquête révèle un réformisme de la CFDT, produit des évolutions parfois heurtées de la centrale et modèle daction privilégié par les adhérents dans...

Leçons d'introduction à la Science politique - 3e édition

Leçons d'introduction à la Science politique - 3e édition

Auteure: Lefebvre Rémi

Nombre de pages: 336

- Des leçons détaillées, des repères incontournables et des compléments pour gagner des points - Des sujets corrigés, classiques ou diffi ciles, pour s’entraîner avant l’examen ou le concours - Un questionnaire de 100 QCM pour faire le point sur ses connaissances - Une sélection de lectures pour aller plus loin - Un index

Voter par temps de crise

Voter par temps de crise

Auteure: Éric Agrikoliansky , Philippe Aldrin , Sandrine Lévêque

Nombre de pages: 272

Ce livre rassemble quatorze portraits d’électrices et d’électeurs. Construit à partir d’entretiens approfondis et répétés, menés par une équipe de politistes et de sociologues entre 2016 et 2021, chacun de ces portraits raconte une existence et une façon d’être électeur dans la France contemporaine. À rebours des analyses qui font de l’acte de vote une évidence, ces portraits retracent le cheminement, à la fois singulier et collectif, parfois tortueux et jamais simple, que suppose la décision de donner sa voix à tel candidat plutôt qu’à un autre. Les quatorze itinéraires de vie qu’explore ce livre sont diversement articulés à la politique. Ceux qui se sont prêtés au jeu de l’enquête ont fait part de leurs convictions, et de leurs hésitations, des petites raisons ou des grandes résolutions qui ont progressivement donné sens à leur vote. Un sens souvent machinal, traduisant la persistance de préférences politiques anciennes que la configuration des options proposées peut toutefois mettre à l’épreuve. D’autres fois, un sens moins prévisible, exprimant une inclination nouvelle voire inattendue, qui se cristallise dans la tension du ...

Les formes de l'activité politique

Les formes de l'activité politique

Auteure: Antonin Cohen , Philippe Riutort , Bernard Lacroix

Ce livre se propose de montrer les orientations communes mais aussi la grande diversité des modes de travail des chercheurs se réclamant collectivement de la sociologie politique. Les contributions réunies dans cet ouvrage sont des dossiers argumentés sur les conditions de la formalisation et de la formulation de la politique, présentés en quatre parties : le mode de fabrication des institutions politiques, le libéralisme, l'Europe, la communication en politique.

Sociabilité et politique en milieu rural

Sociabilité et politique en milieu rural

Auteure: Julian Mischi

Nombre de pages: 474

Du soulèvement des nudz-piedz bretons aux militants de la Confédération paysanne, en passant par les sans-culottes ruraux, cet ouvrage évoque toute une variété de mobilisations sociales et politiques en milieu rural, essentiellement en France, mais également dans des territoires étrangers (Espagne, Portugal, Allemagne, Italie), de la fin du Moyen Âge à la période contemporaine. Une quarantaine de chercheurs travaillant sur différentes périodes historiques ont été rassemblés pour réaliser ce projet ambitieux. Historiens, sociologues ou politistes, tous partagent un intérêt commun pour les mondes ruraux qu’ils interrogent ici à travers le concept de sociabilité. Cette approche leur permet de faire éclater l’unicité supposée d’une « communauté rurale », mais aussi de souligner la diversité des mondes ruraux en fonction des groupes envisagés et des territoires investis. Les diverses contributions oscillent entre une attention portée aux rapports sociaux et politiques qui se construisent dans la durée, et l’analyse d’événements déstabilisateurs comme les émeutes. Les sociabilités rurales ainsi décrites apparaissent à la fois perturbées...

Économie, Sociologie et Histoire du monde contemporain - ECG1 - Nouveaux programmes

Économie, Sociologie et Histoire du monde contemporain - ECG1 - Nouveaux programmes

Auteure: Quentin Rouget , Corentin Bultez , Vincent Clément , Philippe Desaint , Adrien Haussaire , Virginie Jailloux , Matthias Knol , Judith Leverbe , Delphine Pouchain , Catherine Vandewalle-Puch , Marylène Vial

Nombre de pages: 432

Un cours complet pour une réussite optimale Pour chaque chapitre : • Des focus avec les notions principales à connaître • L’essentiel du chapitre à retenir • Un ouvrage pour nourrir une copie • Un exemple de dissertation corrigée pour rendre concret le thème étudié • Une bibliographie liée au thème du chapitre

L'identité en jeux. Pouvoirs, identifications, mobilisations

L'identité en jeux. Pouvoirs, identifications, mobilisations

Auteure: Denis-Constant MARTIN

Nombre de pages: 466

Ce que l'on nomme "identité" est devenu un thème central du débat politique et des affrontements idéologiques dans un grand nombre de sociétés contemporaines. cet ouvrage s'efforce de comprendre ce dont il est en réalité question lorsque le thème de l'identité, nationale ou autre, est mis en avant. Les études de cas montrent la diversité des modes de configuration des "identités" en politique, la variété des usages qui en sont faits et la complexité des effets que ces usages en ont dans les sociétés étudiées (France, Italie, Hongrie, Roumanie, Russie, Liban, Inde, Etats-Unis).

Introduction à la science politique

Introduction à la science politique

Auteure: Céline Braconnier , Xavier Crettiez , Patrick Hassenteufel , Jacques de Maillard

Nombre de pages: 272

Ce manuel d’introduction à la science politique présente l’ensemble des grands sujets qui constituent les fondamentaux de la discipline. Quel est le rôle de l'État et du pouvoir politique ? Quels sont les différents régimes politiques ? Qui sont les principaux acteurs politiques d'une démocratie ? Comment analyser l'action publique ? Comment a évolué l'action collective ? Illustrés d'exemples, de portraits d'auteurs, ce nouveau manuel proposera en fin de chapitres des QCM, questions de cours ou sujets de dissertation.

Dictionnaire de la Sociologie

Dictionnaire de la Sociologie

Auteure: Encyclopaedia Universalis

Nombre de pages: 1996

Le Dictionnaire de la Sociologie d'Encyclopaedia Universalis dresse un large panorama de la sociologie contemporaine, de son histoire et des courants qui la traversent. Si on considère la sociologie comme « l’étude scientifique des faits sociaux humains », cette science moderne et en prise sur son temps apparaît comme très éclatée. La vitalité de ses analyses, la pluralité croissante de ses perspectives et l’émergence de nouveaux champs de recherche expliquent cette diversité. Le principal atout du Dictionnaire de la Sociologie est justement de rendre compte de ce foisonnement d’idées et de débats en entrecroisant les articles consacrés aux concepts clés de la sociologie et ceux qui présentent les sociologues et leurs travaux. Émile Durkheim, fondateur de la sociologie française, soulignait que « s’il existe une science des sociétés, il faut bien s’attendre à ce qu’elle ne consiste pas dans une simple paraphrase des préjugés traditionnels[...], car l’objet de toute science est de faire des découvertes et toute découverte déconcerte plus ou moins les opinions reçues ». En près de 250 articles, signés par les meilleurs spécialistes, le...

Les Enquêtes de mobilité sociale

Les Enquêtes de mobilité sociale

Auteure: Dominique Merllié

Nombre de pages: 278

Sous le nom de mobilité sociale, les sociologues cherchent à identifier et mesurer ces mouvements des individus dans la structure sociale. Comment s'est formée la tradition des enquêtes de mobilité sociale? Comment lire un tableau de mobilité sociale et en apprécier les résultats? A quoi vise la construction d'indices de mobilité? « Copyright Electre »

L'indifférence politique

L'indifférence politique

Auteure: Pierre Lenain

Nombre de pages: 129

Au centre du jeu politique, les indifférents : ils forment la majorité du corps électoral (50 %, 70 %, plus peut-être...), fournissent les gros bataillons des partis. Qu’est-ce qu’un indifférent ? Comment dénombrer les indifférents ? Un gouvernement doit-il gouverner avec les indifférents ? Comment séduire les indifférents, capter leur bienveillance ? Quels risques représente pour la machinerie sociale un fort taux d’indifférence ? Le nombre des indifférents va-t-il croître dans les prochaines années ? Il n’est pas facile de répondre à ces questions gênantes : l’indifférent échappe aux définitions rigides, les « politiciens » sont bien obligés de composer avec lui, de le ménager. Ces dix leçons sur l’indifférence permettent de mieux comprendre le débat politique actuel, et le déclin des idéologies, de la « politique partisane ». L’indifférence — si décriée traditionnellement — a une valeur positive, elle offre un avantage inappréciable : elle permet aux gouvernants de faire leur métier tranquillement...

À la conquête des villes

À la conquête des villes

Auteure: Collectif

Nombre de pages: 326

En mars 2014, les scrutins municipaux ont donné lieu à des changements électoraux significatifs, tout en révélant la résistance de certaines pratiques et règles du jeu politiques. L’impact médiatique de la défaite de la gauche (et en particulier du Parti socialiste) sur un terrain local qui faisait sa force et de la conquête symbolique de villes par le FN a occulté d’autres enjeux plus profonds. Le propos de cet ouvrage est, en s’appuyant sur des enquêtes fouillées, réalisées à l’occasion de ces élections sur une variété de terrains locaux, de contribuer à éclairer deux axes problématiques transversaux : la question des changements électoraux et du renouvellement de l’offre politique, articulée aux formes d’inertie révélées par la puissance des mécanismes d’ancrage territorial et de professionnalisation politique ; la question du travail politique en campagne, associée aux phénomènes de croyances qui structurent les pratiques politiques.

Représentations du champ social, attitudes politiques et changements socioéconomiques

Représentations du champ social, attitudes politiques et changements socioéconomiques

Auteure: Jean-Marie Donegani , Guy Michelat , Michel Simon

Nombre de pages: 479
Sociologie des opinions

Sociologie des opinions

Auteure: Claude Dargent

Nombre de pages: 288

Cet ouvrage fait le point sur deux objets dont la présence est récurrente dans l’espace public : les opinions et, derrière elles, les sondages qui permettent de les saisir. Après avoir rappelé l’histoire et la naissance des sondages d’opinion, il interroge la méthodologie (échantillon, entretien, questionnaires, réalisation de l’entretien) et la production des données d’opinion. Il questionne également les différents usages (marketing et surtout politiques) des sondages. Sont-ils un progrès ou une régression de la démocratie ?

La société des socialistes

La société des socialistes

Auteure: Rémi Lefebvre , Frédéric Sawicki

Nombre de pages: 255

Avec l'effondrement du PCF, le PS est devenu, à partir des années 1980, le parti pivot de la gauche française.Il peine pourtant à se hisser au rang des principaux partis sociaux-démocrates européens, tant en nombre d'électeurs que de militants. Son image publique est plutôt négative chez les journalistes politiques comme chez les militants de gauche et bon nombre d'intellectuels. Ces représentations sont partagées par de nombreux militants dont la loyauté à l'institution socialiste s'affaiblit. La persistance d'une culture communiste et contestataire, la transformation du PS en parti de gouvernement, n'expliquent pas à elles seules le faible attachement que suscite ce parti.Fortement professionnalisé à la base comme au sommet, entièrement organisé autour de la préparation des échéances électorales, le parti socialiste connaît une rétraction de ses réseaux d'influence et semble incapable de renouveler ses cadres et ses orientations politiques. La société des socialistes apparaît ainsi comme une société de plus en plus fermée sur elle-même, où les enjeux liés à la préservation des positions de pouvoir apparaissent déterminants.Un certain cynisme...

Le Parti rouge

Le Parti rouge

Auteure: Roger Martelli , Jean Vigreux , Serge Wolikow

Nombre de pages: 352

Il y a un siècle, naissait ce qui allait devenir le Parti communiste français. Ce parti fut longtemps l’un des plus populaires du champ politique français. Pendant plus de trois décennies, il fut aussi le premier parti de gauche, avant de connaître un recul continu qui l’a porté vers les rivages de la marginalité. Cet ouvrage, qui insère les approches thématiques dans une trame chronologique rigoureuse, cherche à comprendre ce qui fit la force du PCF et ce qui a nourri son déclin. Il s’emploie à décrire la manière dont le communisme du xxe siècle s’est enraciné, à la charnière d’un communisme mondial dominé par le PC soviétique, dans un mouvement social structuré autour du monde ouvrier et urbain et une gauche politique traversée par les souvenirs des révolutions du passé, comme par les événements traumatisants des guerres mondiales et coloniales. Avec la fin de la guerre froide, l’ouverture des archives et la multiplication des angles de recherche, il est aujourd’hui possible d’observer le PCF de façon plus sereine et plus sûrement documentée. On prend désormais la mesure de ce que le communisme politique ne fut pas seulement un...

Les ouvriers russes dans la tourmente du marché. 1989-1999 : destruction d'un groupe social et remobilisations collectives

Les ouvriers russes dans la tourmente du marché. 1989-1999 : destruction d'un groupe social et remobilisations collectives

Auteure: Karine Clément

Nombre de pages: 250

Karine Clément, sociologue et enseignante à l’université Paris 8, a longtemps séjourné en Russie où elle a effectué de nombreuses enquêtes dans une douzaine d’entreprises. Elle en a ramené des témoignages qui nuancent à la fois le tableau noir d’un monde en voie de disparition et l’image colorée d’une population qui se « débrouillerait » et regorgerait de ressources et d’inventivité. Elle explore la vie quotidienne des ouvriers russes et scrute leur subjectivité en leur cédant la parole. Elle nous montre comment ils parviennent, malgré les contraintes qui pèsent sur eux, malgré le poids des rapports de domination, à se forger des espaces d’autonomie individuelle ou collective. Artisans de la chute de l’Ancien Régime, les prolétaires russes ont été sommés d’être libres, en même temps qu’on les privait des moyens de leur liberté. Et tout en perdant les protections des ouvriers soviétiques, ils ont hérité de leurs chaînes. Une fois de plus, ils ont été floués par l’histoire. Le régime ne s’est libéralisé que pour mieux continuer à les exploiter. La tâche est d’autant plus facile que les nouveaux maîtres du Kremlin...

La politique en France de 1940 à nos jours

La politique en France de 1940 à nos jours

Auteure: Alain GARRIGOU

Nombre de pages: 640

Ce vaste ouvrage se propose de donner des instruments factuels et conceptuels pour comprendre notre présent. Il peut être considéré comme l'autobiographie des générations actuelles, depuis les plus anciennes, qui ont vécu toute la séquence envisagée, jusqu'aux plus jeunes, qui vivent le présent, qui hérite aussi des schèmes et des mémoires de leurs aînés. Un ouvrage de référence indispensable. Alain Garrigou retrace ici l'histoire politique récente de la France selon une vision globale de notre temps, saturé par les médias et pourtant souvent dominé par l'amnésie. Il se propose d'en donner des instruments factuels et conceptuels. Il a pour ambition de réaliser une autobiographie collective des générations d'aujourd'hui, des plus anciennes qui ont vécu toute la séquence envisagée (1940 à nos jours) jusqu'aux plus jeunes qui vivent dans le présent, avec les schèmes et souvenirs de leurs aînés. En ce sens, la réflexion s'attache à ce monde que nous habitons, mais qui tout aussi bien nous habite. L'ouvrage est organisé selon un ordre chronologique nécessaire à des étudiants et à tous les lecteurs soucieux de situer les noms et les faits qui ont...

Destins ouvriers : la fin d'une classe ?

Destins ouvriers : la fin d'une classe ?

Auteure: Jean-Pierre Terrail

Nombre de pages: 288

L'époque conduit-elle à une affirmation totale de l'individu, marquant ainsi une étape décisive dans l'histoire de l'individualisme moderne ? L'auteur a voulu observer ce qu'il en était pratiquement dans le monde du travail productif, là où les destins et les solidarités de classe sont traditionnellement les mieux perçus comme tels. À cet effet, et après avoir évalué les prémisses d'une sociologie de l'individuation, il entreprend l'exploration du champ des pratiques ouvrières, de la famille à l'usine. Il en retrace l'évolution depuis les années 1960, en considérant les processus de la réussite scolaire, la transformation des cultures d'entreprise, l'affaiblissement de la mobilisation salariale et de la syndicalisation. Le mouvement de l'individualité que révèle cette investigation des destins ouvriers signifie-t-il la fin d'une classe au rôle longtemps reconnu ?

Derniers livres et auteurs recherchés