Ebooks Gratuits

Le plus grand univers d'ebooks au format PDF et EPUB

Trouver votre ebook...

Nous avons trouvé un total de 39 livres disponibles en téléchargement
Les Ecologistes contre la modernité

Les Ecologistes contre la modernité

Auteure: Ferghane Azihari

Nombre de pages: 129

Voici le seul ouvrage argumenté à défendre le point de vue de la philosophie "libérale' dans un climat intellectuel et social contemporain globalement défavorable, voire franchement hostile au progrès des sociétés industrielles avancées. Ce livre, plaidoyer en faveur d'une civilisation industrielle, aujourd'hui accusée de tous les maux, part en croisade contre les prophètes verts qui, au moment du premier confinement, annonçaient la mort du " monde d'avant ". Apôtres d'un évangile, souvent radical, de la régression préindustrielle, de l'écologie profonde, de la décroissance, du refus de la mondialisation, de l'imposition de modèles tribaux – les groupes de prophètes verts (de Pierre Rabhi à Greta Thunberg, en passant par Nicolas Hulot) sont nombreux et fragmentés en une multitude de chapelles qui adhèrent toutes au credo d'un retour à la nature. Mais comment refuser aux pays émergents qui y aspirent légitimement, les bénéfices du progrès technique et industriel ? Comment par ailleurs comprendre que les mêmes défenseurs du climat, applaudissant à l'interdiction des terrasses chauffées et à la réduction de la vitesse automobile à 80 km/heure,...

La France vert clair

La France vert clair

Auteure: Michael BESS

Nombre de pages: 416

La France vert clair est le récit captivant de la constitution en France dès les années 60 d’une société vert clair, alliant à la fois modernité technologique et considérations environnementales. La teinte vert clair évoque non seulement la modération, les compromis et les demi-mesures, mais aussi l’ambiguïté profonde qui a caractérisé la réception des idées écologiques par les citoyens français. En parallèle au développement effréné des Trente Glorieuses, destiné à rattraper un retard rendu responsable de la défaite en 1940, on assiste en France à la montée en puissance des idées et des mouvements écologistes, très critiques à l’égard de la société technologique. De la rencontre de ces deux forces opposées est née la société hybride « vert clair », symbole de l’impossibilité de l’une ou l’autre des deux forces de dominer totalement l’autre, et résultat d’une longue suite de compromis. L’ouvrage offre ainsi le premier panorama de l’histoire de l’écologie politique dans la France de l’après-guerre et des forces qui l’ont structurée. Cet ouvrage a reçu le Prix G.P. Marsh de l’American Society for...

Nos Mythologies écologiques

Nos Mythologies écologiques

Auteure: Renaud Duterme

Nombre de pages: 146

« Nous sommes trop nombreux sur terre ! », « La Chine est le grand responsable du réchauffement climatique ! », « Le nucléaire est une énergie propre ! », « Le numérique est écologique ! », « La technologie va nous sauver ! », « La décroissance, c’est le chômage pour tous ! », « L’écologie doit se situer au-delà des clivages politiques ! », etc. Autant d’affirmations qui découlent parfois d’interrogations légitimes mais qui sont également propagées par des acteurs ayant intérêt à ce que rien ne change. Par conséquent, questionner ces mythologies écologiques et les déconstruire est un préalable si l’on veut que des mesures adéquates soient prises pour faire face à l’urgence de la situation. C’est l’ambition de cet ouvrage.

Le Capitalisme woke

Le Capitalisme woke

Auteure: Anne de Guigné

Nombre de pages: 112

Une enquête coup de poing qui met en lumière le nouvel environnement " politico-moral " du monde économique occidental, soumis aux injonctions de la moralisation du capitalisme. La compagnie Lufthansa qui demande en juillet 2021 à ses personnels de bannir l'expression " mesdames et messieurs " afin " de choisir un discours qui s'adresse à tous ses passagers ". La société Disney qui assume une ségrégation dans ses personnels en créant trois groupes affinitaires (Latinos, Asiatiques et Noirs) et en invitant les Blancs à dresser la liste de leurs privilèges. La campagne de Louboutin à l'été 2021, portée par la militante antiraciste Assa Traoré, avec l'escarpin Free walkie (995 euros) qui " exprime cette saison l'empathie et la solidarité ". Avec ces quelques exemples d'actions – ubuesques voire tout simplement ridicules –, l'entreprise privée témoigne qu'elle ne se soucie plus seulement de ce qui est utile ou pas, rentable ou pas, mais de ce qui est bien ou mal. Porteuse de valeurs, elle est sommée de participer à la grande marche vers le Bien. Paralysée par la crainte de mal faire, intimidée par les injonctions de la culture woke, soumise aux...

Adieu la liberté

Adieu la liberté

Auteure: Mathieu Slama

Nombre de pages: 144

Contre le totalitarisme "soft" du "safe"... La crise de la Covid 19 a révélé un nouveau totalitarisme " soft " soucieux du " safe " démontre cet essai particulièrement incisif. Mathieu Slama y analyse les faits, les mots, qui ont fait croître l'acceptation de la servitude chez un peuple pourtant réputé rebelle depuis la Révolution. " Comment un peuple, réputé rebelle, a-t-il pu consentir à ce qu'on lui retire, une à une, ses libertés ? Avec cet essai incisif, Mathieu Slama analyse l'intégralité de la séquence du confinement depuis le 16 mars 2020, les faits et les mots, qui ont contribué à faire croître, dans les esprits, l'acceptation de la servitude. Réactualisant la pensée de La Boetie, Slama voit dans la crise de la Covid, le révélateur de l'apparition d'un nouveau totalitarisme " soft " soucieux du " safe ", c'est-à-dire de notre sécurité. En cause, Macron, responsable du dévoiement de l'art de gouverner en une technique de management, cherchant non pas le bien commun, mais le bien-être de chaque citoyen - au prix de toutes ses libertés. Ainsi le politique s'est-il effacé devant le médecin, ouvrant la voie au gouvernement de ce que Walter...

Sauvons le débat

Sauvons le débat

Auteure: Didier Pourquery

Nombre de pages: 127

Face au jeu du tout polémique dominant l'espace du débat, Didier Pourquery oppose avec éloquence l'arme qu'est la nuance : elle casse les évidences, revendique l'ironie face à l'arrogance, remet en cause la violence, bouscule les dogmes et permet de rester indigné tout en étant lucide. Apprendre à débattre en écoutant soigneusement l'autre et en affinant ses propres arguments semble plus utile que de gagner au fight spectaculaire de "celui qui a toujours raison". Sortant d'un débat sur La Chaîne parlementaire, en janvier 2020, où il questionnait la compétence universelle de Greta Thunberg en matière de catastrophe planétaire, Didier Pourquery reçoit une volée de bois vert sur les réseaux sociaux. C'est une révélation. Face à des polémistes de plateau, dont il ne tient plus à utiliser les codes, il réalise que lui, cherche toujours à nuancer. C'est le point de départ d'une enquête sur ce que recouvrent cette passionnante notion et ses applications. Car d'Héraclite puis Montaigne jusqu'à Camus et Aron s'étend un espace où cohabitent réflexion et engagement, approfondissement et pensée ferme. Au moment où sur tous les écrans le débat tourne au...

Passage de la modernité: intellectuels québécois

Passage de la modernité: intellectuels québécois

Auteure: Andrée Fortin

Nombre de pages: 456

Comment les intellectuels québécois s'inscrivent-ils dans le monde social et politique de leur époque ? En fondant des revues ! A l'aide des textes de présentation (éditoriaux, prospectus) des premiers numéros de quelque six cents revues parues au Québec entre 1778 et 2004, Andrée Fortin propose une lecture synchronique et diachronique du discours des intellectuels. Son analyse met en lumière trois périodes correspondant à trois modes d'intervention. La première « prémodernité » (de la fin du 18e siècle à 1918, environ) est marquée par l'inclusion des intellectuels dans le champ politique, d'où ils émergent graduellement comme groupe distinct. Dans la deuxième (entre 1918 et 1978), celle de la modernité proprement dite, le politique est subordonné à l'intellectuel : « les idées mènent le monde ». Enfin, la période actuelle, celle de la postmodernité, voit se dessiner une nouvelle configuration où les sphères politique et intellectuelle se dissocient. Cette histoire des intellectuels québécois et de leur rapport au monde permet de mieux comprendre la situation actuelle. Il n'y a pas, comme plusieurs l'ont affirmé, « silence des intellectuels », ...

Critique de la modernité

Critique de la modernité

Auteure: Alain Touraine

Nombre de pages: 462

L'Occident a longtemps cru que la modernité était le triomphe de la raison, la destruction des traditions, des appartenances, des croyances, la colonisation du vécu par le calcul. Mais, aujourd'hui, toutes les catégories qui avaient été soumises à l'élite éclairée, travailleurs et colonisés, femmes et enfants, se sont révoltées et refusent d'appeler moderne un monde qui ne reconnaît pas à la fois leur expérience particulière et leur accès à l'universel. De sorte que ceux qui s'identifient à la raison apparaissent désormais comme les défenseurs d'un pouvoir arbitraire. Faut-il renverser leur domination et reconnaître une diversité sans limite des expériences vécues et des traditions? Mais ce différencialisme extrême porte en lui l'intolérance, le racisme, les guerres de religion. Et la fuite dans le postmodernisme ne découvre que l'épuisement de l'idéologie qui identifiait la modernité à la rationalisation. Il faut reconstruire la modernité, d'abord en revenant à ses origines. Dès le début, dès la rupture entre la Renaissance et la Réforme, elle a rompu l'unité du monde ancien, à la fois rationnel et sacré. Elle a chargé la raison de...

Histoire de l'écologie politique

Histoire de l'écologie politique

Auteure: Jean Jacob

Nombre de pages: 368

Par quelle alchimie le thème de la nature, autrefois si cher à la droite, est-il devenu, dans sa version écologiste, l'apanage de la gauche ? Docteur en science politique et enseignant l'histoire des idées, Jean Jacob défriche les origines intellectuelles de ce courant qui fait désormais partie du paysage politique français. Au-delà de la virulence des débats théoriques entre les partisans de Serge Moscovici et ceux de Robert Hainard, il montre comment les thèses du Club de Rome autour de la "croissance zéro" ont légitimé la démarche des écologistes avant que la dénonciation, à travers l'industrie nucléaire, de la technocratie autoritaire, ne fédère ses militants. Longtemps tiraillée entre, d'une part, idéologues s'interrogeant sur le rapport entre la modernité et la nature, et naturalistes de terrain d'autre part, l'écologie politique se confond de plus en plus avec une logique sociale et une certaine défense des libertés individuelles qui expliquent son ralliement actuel à une forme de socialisme. Une histoire qu'il est indispensable de connaître pour comprendre le développement et les aléas d'une nouvelle et importante famille politique.

Les États-Unis à l'épreuve de la modernité

Les États-Unis à l'épreuve de la modernité

Auteure: Daniel Royot

Nombre de pages: 248

Ce volume d'articles consacrés aux années vingt en Amérique, propose une approche multiforme des grandes crises et mutations du pays. Des analyses politiques, sociologiques et culturelles actualisent les questions majeures que pose une période charnière entre grande guerre et crise de 29. Une équipe franco-américaine de spécialistes s'est attachée à fournir une synthèse d'informations, de témoignages et de jugements, fondée sur la recherche contemporaine. Des aspects parfois méconnus des « années folles », de « l'âge du jazz » et de la « génération perdue » sont abordés tels que la dimension ethnique, l'évolution des mentalités et le poids de la culture de masse.

De la modernité

De la modernité

Auteure: Jean Chesneaux

Nombre de pages: 276

La modernité, telle que l'analyse l'essai de Jean Chesneaux, c'est un modèle universel de croissance sociale, une organisation autoritaire de la vie quotidienne, une logique de l'inéluctable et de l'irréversible. Elle n'a donc plus grand-chose à voir avec la modernité culturelle qui fascinait tant Baudelaire et Rimbaud, Valéry et Cocteau. Avec la Ve République, la France a été mise en modernité à une cadence accélérée. Télévision et autoroutes, grands ensembles et ordinateurs ont bouleversé notre insertion dans l'espace et le temps. Nos esprits se sont alignés sur de nouvelles valeurs et de nouveaux modes. Depuis 1981, le P.S. au pouvoir a dû, à son tour, s'incliner devant la double modernité de la technique et du marché. Alors que, dans le même temps, elle imposait aux peuples du tiers monde ses effets dévastateurs... Étape nouvelle du capitalisme ? ou mutation qualitative de la société ? L'originalité de la modernité réside, peut-être, dans la combinaison de deux globalités, celle que dénonçait Sartre, et celle dont rêvait Saint-Simon : d'un côté la sérialisation des êtres, des conditions et des mécanismes, de l'autre la planète...

Modernité-monde

Modernité-monde

Auteure: Jean Chesneaux

Nombre de pages: 232

La modernité déferle sur notre monde, elle nous envahit pour notre salut ou pour notre infortune. Elle est devenue une référence presque obsessionnelle pour les hommes d'État du tiers monde, comme pour les dirigeants soviétiques ou chinois, pour les eurocrates, comme pour les chefs d'entreprise, pour les stratèges nucléaires, comme pour les théologiens, pour les gens de médias, comme pour les experts en ingénierie sociale, pour les vendeurs de lessive, comme pour les urbanistes. C'est ce moment planétaire que le présent essai tente d'analyser, en prolongeant la réflexion proposée il y a six ans dans De la modernité. La modernité-monde s'inscrit, et se met en scène, dans des lieux de modernité, des lieux dont l'image fortement symbolique ouvre ici chaque chapitre et introduit ses analyses : Hongkong et Beaubourg, les stades géants et la forêt amazonienne en feu. Notre modernité-monde est là et bien là. Il y a ceux qui aiment, ceux qui sont plutôt révulsés, ceux qui réfléchissent, ceux qui ne se résignent pas au grand lâchez-tout, ceux qui sont prêts à s'adapter avec réalisme, ceux qui s'acharnent à chercher une issue, une alternative... De la...

La modernité religieuse en perspective comparée

La modernité religieuse en perspective comparée

Auteure: Jean Pierre Bastian

Nombre de pages: 322

Dans un contexte de globalisation des échanges où le religieux est en pleine recomposition d'un côté et de l'autre de l'Atlantique, des analyses comparées s'imposent afin d'approfondir la compréhension du type de modernité religieuse qui caractérise nos sociétés. Apprendre à décentrer le regard devrait en effet nous permettre d'interroger à nouveaux frais nos réalités et les problématiques qui en surgissent. Ainsi peut-on se demander si l'Europe séculière constitue une grande exception en matière de sécularisation du religieux ou bien si, au contraire, elle est le paradigme des évolutions internationales ? Par le biais de comparaisons très larges entre les sphères culturelles de l'Europe du Sud et de l'Amérique du Centre et du Sud, il s'agit d'appréhender la spécificité des évolutions en partant d'un espace religieux délimité par le concept de latinité qui, certes problématique, renvoie néanmoins sur le plan religieux à des sociétés travaillées par un rapport constitutif au catholicisme et au développement d'une modernité de rupture avec la tradition religieuse dominante. Cet ouvrage aborde le problème des rapports entre religion et...

Résister à la modernité

Résister à la modernité

Auteure: Collectif , Youness Bousenna , Matthieu Giroux

Nombre de pages: 596

Résister au règne de l'individualisme, à la domination de l'argent et à la disparition du spirituel, tels sont les grands thèmes d'une pensée antimoderne que les crises de notre temps rendent plus nécessaire que jamais. En puisant chez Charles Péguy, Georges Bernanos, Léon Bloy, Fedor Dostoïevski et bien d'autres, la revue PHILITT cherche à rendre compte de cette crise existentielle qui frappe l'homme depuis l'avènement de la modernité. Dans notre monde technicien et consumériste, ces antimodernes apparaissent comme des guides hétérodoxes capables de raviver chez nos contemporains un souffle que l'on croyait perdu.Analyses exigeantes de grands textes classiques, entretiens avec des spécialistes reconnus (Antoine Compagnon, Pierre Glaudes, Rémi Brague...), études d'écrivains majeurs tombés en disgrâce et ouverture sur des écoles de pensée marginales ont fait de PHILITT le porteur d'un horizon singulier, en rupture avec le modèle philosophique dominant. Pour la première fois, près d'une décennie de ce travail précurseur est rassemblée dans un vaste volume, augmenté d'une préface inédite, qui fait le point sur notre monde et permet d'appréhender...

Georges Pompidou et la modernité

Georges Pompidou et la modernité

Auteure: Pascal Griset

Nombre de pages: 315

La société française des « années Pompidou » se caractérise par la profondeur et la diversité des mutations qui ont affecté les modes de vie des Français. Induites par la croissance économique, les progrès technologiques et l'avènement de la consommation de masse, ces mutations n'allèrent pas sans tensions et difficultés d'adaptation, soumettant l'État et le président de la République au défi d'en gérer les enjeux. Loin de tout conservatisme et des tentations dirigistes, Georges Pompidou eut la volonté d'assumer la modernité dans laquelle s'engageait la société française, mais sans pour autant renoncer à l'aiguiller. Qu'il s'agisse d'impulser une adaptation de l'espace national et des services de l'État, d'accompagner l'émergence d'un nouveau quotidien des Français dans leur mobilité, leur logement, leur consommation ou leur rapport à la santé, Georges Pompidou inscrit sa politique dans une volonté de faciliter et d'encourager ces mutations. Tout en étant soucieux de préserver un équilibre entre les responsabilités de l'État et l'autonomie des dynamiques de la société, Georges Pompidou, fidèle à la tradition gaulliste, ne renonça pas à...

Écologisme

Écologisme

Auteure: Samuel Furfari

Nous sommes plus qu’encouragés à vivre écolo et bio. On a aussi entendu un écologiste français très médiatique déclarer que le Covid 19 était « la vengeance de Gaïa »... Suivre l’écologisme n’est désormais plus un choix, mais une obligation. L’homme, notre prochain, passe à l’arrière-plan face à la nature, qui est devenue un absolu. On nous répète que pour sauver l’humanité, il faudrait la réduire par dix. Et pourtant... La vraie protection de l’environnement ne passe-t-elle pas d’abord par celle de l’humain ? Pourquoi les écolos veulent-ils une transformation si radicale, voire la disparition de notre civilisation ? Ce livre démontre à quel point l’écologisme a, de manière plus subtile que le marxisme-léninisme, gagné du terrain ces dernières décennies et lance un signal d’alarme contre le risque qu’il devienne, à terme, aussi répressif et violent envers l’homme. Il révèle que la protection de l’environnement ne passe pas que par la réduction des gaz à effet de serre, l’objectif utopique du XXIe siècle, combien nous perdons peu à peu ce beau principe de « jouir de la vie », qui participe pourtant à une...

Le Commencement d'un monde. Vers une modernité métisse

Le Commencement d'un monde. Vers une modernité métisse

Auteure: Jean-Claude Guillebaud

Nombre de pages: 400

Nous sommes au commencement d'un monde. Vécu dans la crainte, ce prodigieux surgissement signe la disparition de l'ancien monde, celui dans lequel nous sommes nés. Pourtant, la sourde inquiétude qui habite nos sociétés doit être dépassée. Le monde " nouveau " qui naît sous nos yeux est sans doute porteur de menaces mais plus encore de promesses. Il correspond à l'émergence d'une modernité radicalement " autre ". Elle ne se confond plus avec l'Occident comme ce fut le cas pendant quatre siècles. Une longue séquence historique s'achève et la stricte hégémonie occidentale prend fin. Nous sommes en marche vers une modernité métisse. Deux malentendus nous empêchent de prendre la vraie mesure de l'événement. On annonce un " choc " des civilisations, alors même que c'est d'une rencontre progressive qu'il s'agit. On s'inquiète d'une aggravation des différences entre les peuples, quand les influences réciproques n'ont jamais été aussi fortes. Le discours dominant est trompeur. En réalité, au-delà des apparences, les " civilisations " se rapprochent les unes des autres. De l'Afrique à la Chine et de l'Inde à l'Amérique latine, Jean-Claude Guillebaud examine ...

Du pouvoir, des homards... mais surtout de l'écologie !

Du pouvoir, des homards... mais surtout de l'écologie !

Auteure: François de Rugy

Nombre de pages: 210

Deux ans après avoir dû quitter le gouvernement suite à une des plus fortes tempêtes politico-médiatiques du quinquennat, François de Rugy revient sur son expérience, livre ses doutes et les leçons qu'il a tirées de l'épisode. " Une vague qu'on voit se former, dont on sous-estime l'amplitude et la force, qui vous frappe de plein fouet, vous déstabilise au point de perdre pied, vous fait boire la tasse, longuement, vous laisse tout juste le temps d'émerger la tête des flots, de retrouver un semblant d'équilibre, de reprendre une bouffée d'air frais, avant qu'une autre vague, que vous n'avez pas anticipée celle-là, vous submerge de nouveau, et que ne déferlent une série de rouleaux qui vous font perdre jusqu'au sens de la gravité. " Deux ans après avoir dû quitter le gouvernement suite à une des plus fortes tempêtes politico-médiatiques du quinquennat, François de Rugy revient sur son expérience, livre ses doutes et les leçons qu'il a tirées de l'épisode. Mais l'éloignement de l'exercice du pouvoir a surtout été pour lui l'occasion de réfléchir sur le sens de l'engagement politique, et l'opportunité de réexaminer, à la lumière de l'apparition...

Dictionnaire des politiques territoriales

Dictionnaire des politiques territoriales

Auteure: Romain Pasquier , Sébastien Guigner , Alistair Cole

Nombre de pages: 628

2e édition mise à jour et augmentée Transition écologique, clivages sociaux, inégalités entre les territoires, métropolisation, mobilisations citoyennes, territorialisation, transformations de l'État... Ces phénomènes qui affectent les villes et régions du monde intéressent et désorientent de nombreux acteurs et observateurs de l'action publique. Conçu dans une logique pluridisciplinaire, exhaustif et didactique, ce dictionnaire offre un point de vue original sur les dynamiques territoriales contemporaines et sur les notions clés qui servent à les appréhender. Son index thématique et les références bibliographiques permettent de saisir les sujets dans leur globalité, de comprendre leurs interactions et de prolonger leur étude. Véritable outil d'analyse et d'aide à la décision, il met un savoir clair à la disposition de tous : chercheurs, élus et collaborateurs politiques, acteurs de l'action publique dans les territoires, étudiants et candidats aux concours de la fonction publique. Conçue et dirigée par Romain Pasquier (CNRS/Sciences Po Rennes), Sébastien Guigner (Centre Émile Durkheim/Sciences Po Bordeaux) et Alistair Cole (Hong Kong Baptist...

Lecture inédite de la modernité aux origines de la ...

Lecture inédite de la modernité aux origines de la ...

Auteure: Collectif

Nombre de pages: 477

Un vieil adage dit que pour mieux comprendre où on va, il est important de comprendre d'où on vient. Profitant de l'occasion du 400e anniversaire de la fondation de Québec (1608-2008), des femmes et des hommes passionnés à la fois d'histoire et de spiritualité ont réuni leurs efforts pour risquer un retour au « souffle des fondateurs religieux » comme Marie de l'Incarnation et les premiers missionnaires. Ils ont proposé des lectures inédites de cette « modernité » à laquelle appartenaient ces personnes aux grandes aspirations. Au fil de cet ouvrage, le lecteur sera à même de pénétrer dans cet univers complexe d'un monde intérieur bien vivant qui, en plus d'affirmer l'identité des sujets impliqués, inspire de grandes actions relatives à la vie politique, à l'éducation, au monde de la santé et à la rencontre des étrangers. Un ouvrage qui éclaire sous un nouveau jour des tranches importantes de « l'épopée mystique » dont parlait naguère Georges Goyau (1924) et qui montre comment la vitalité spirituelle a contribué (et peut encore contribuer) aux fondements de la société d'aujourd'hui.

L’autre moitié de la modernité. Conversations avec Joseph Yvon Thériault

L’autre moitié de la modernité. Conversations avec Joseph Yvon Thériault

Auteure: Jean-François Laniel

Nombre de pages: 350

L’œuvre sociologique de Joseph Yvon Thériault fournit une aide aussi rare que précieuse pour penser les défis des sociétés modernes. Elle porte plus de quarante ans de réflexions sur le Québec, l’Acadie, la francophonie canadienne et les « petites nations ». À l’instar de celles d’autres grands penseurs, elle fournit un « monde commun » suffisamment riche et partagé pour penser avec acuité et diversité les enjeux sociopolitiques d’hier et d’aujourd’hui. C’est à l’explicitation de cette œuvre originale au service de l’intelligence du contemporain que portent ces conversations tenues entre deux jeunes universitaires, l’un historien, l’autre sociologue, et Joseph Yvon Thériault. Elles retracent le chemin parcouru par le prolifique sociologue, en suggérant ce que son œuvre doit à son terreau acadien comme à ses études parisiennes, en autant de thèmes qui relèvent l’importance, pour la quête intellectuelle comme pour la constitution des sociétés, de cette « autre moitié de la modernit頻, ce monde social, historique et culturel qui donne chair aux grands principes et processus modernes.

Modernité de Michel Tournier

Modernité de Michel Tournier

Auteure: Collectif

Nombre de pages: 214

Le titre de ce volume Modernité de Michel Tournier peut surprendre, Michel Tournier s'étant imposé d'abord contre les avant-gardes, en particulier le Nouveau Roman. Loin de la modernité radicale rompant avec les traditions, Michel Tournier illustre la « modernité secrète » des « écrivains-passeurs ». Il renouvelle la tradition en actualisant les grands mythes dans le monde contemporain qu'ils permettent de déchirer. Ce livre se propose de montrer la diversité des domaines où se sont armées l'originalité et la modernité de Michel Tournier, qu'il s'agisse de son goût pour la photographie où il se révèle le créateur d'un nouveau genre poétique associant le texte et l'image, de son talent de chroniqueur au Figaro ou au Monde où il s'est souvent exprimé sur les problèmes d'actualité, ou de son évolution surprenante, après les grands romans, vers les formes brèves, autobiographique comme le Journal extime ou l'écriture des contes. Est également étudiée, l'influence de son œuvre sur les romanciers ou les courants de pensée contemporains, l'écologie par exemple, ainsi que l'appellation de « romancier géographique » qu'il revendique. Un dossier...

Vers une anthropologie générale : Modernité et altérité

Vers une anthropologie générale : Modernité et altérité

Auteure: Gérald Berthoud

Nombre de pages: 296

Prisonnière de pesanteurs intellectuelles et institutionnelles, l'anthropologie n'en a pas moins proclamé à maintes reprises son ambition d'être universelle. Générale, l'anthropologie se pose de façon ultime comme une philosophie riche d'un savoir empirique, pour aborder les questions les plus insaisissables mais les plus vitales, celles des valeurs fondamentales constitutives de notre humanité. Pages de début Introduction Première partie. Modernité technique et marchande Médiation technique et relations sociales Le corps humain comme marchandise La vie, un capital à gérer ? L'idée du marché Deuxième partie. L'altérité transformée La modernité : vérité universelle ? Traditions culturelles et violences étatiques Le développement contre la vie Troisième partie. Universalité et relativité Sciences sociales et biologie : un dialogue difficile La comparaison : une idée ambiguë La relativité pervertie Droits de l'homme et savoirs anthropologiques Quatrième partie. Séparer et unir Vive l'égoïsme ! Le principe d'utilité et les « restes » L'homme et la société Castoriadis et la critique des sciences sociales Cinquième partie. Savoir et croire Le...

Libéralisme

Libéralisme

Auteure: Pascal Salin

Nombre de pages: 500

Que vous soyez pour ou contre, de droite ou de gauche, vous croyez tout savoir sur le libéralisme, "sauvage" pour les uns, "salutaire" pour les autres. Mais pourquoi faut-il supprimer la législation sur la concurrence, instaurer la liberté d’immigration, supprimer le monopole de la Sécurité sociale ou encore recourir aux privatisations pour résoudre les problèmes écologiques ? Pourquoi l’euro n’est-il pas une invention libérale ? Pourquoi la mondialisation est-elle préférable à l’intégration régionale ? Pourquoi la politique de stabilisation est-elle une source d’instabilité économique ? Une réévaluation en profondeur de la pensée libérale ; une contribution iconoclaste aux débats sur les principes et la philosophie qui doivent nous guider. Et si le libéralisme, fort des trois principes que sont la liberté, la propriété, la responsabilité, était le véritable humanisme, la seule vraie utopie réaliste qui autorise la plus belle des espérances pour notre temps : la confiance optimiste dans l’individu ? Pascal Salin est professeur d’économie à l’université Paris-Dauphine. Il est notamment l’auteur de Macro-économie, de L’Arbitraire ...

Malaise dans la pensée

Malaise dans la pensée

Auteure: Guy Laval

Nombre de pages: 303

Il faut de la théorie pour faire un camp de concentration. Un pouvoir totalitaire ne peut advenir qu'à la faveur d'une crise, et seulement après une conquête préalable des esprits. Cet essai se propose d'analyser, à la lumière de la psychanalyse, la structure formelle et affective de la pensée malaise pré-totalitaire. La crise est destructurante, aussi bien sur le plan économique (inégalité, exclusions, violences) que sur celui de la pensée. La dérégulation néo-libérale ouvre la voie aux mafias financières qui, par contre-réaction, suscitent divers messianismes (noirs, rouges, religieux). La démocratie semble absente du débat. Elle gère. Est-elle capable de reprendre sa dynamique politique (éducation civique, espaces de liberté, instances de contrôle des circuits financiers par des citoyens plus actifs) et intellectuelle (retour aux pensées critiques rationalistes et humanistes) pour désamorcer cette spirale de la mort ?

L’Invention du confort

L’Invention du confort

Auteure: Olivier le Goff

Nombre de pages: 222

Le confort est à la mode. Hier encore secteur spécifique possédant son propre univers de référence, le confort est aujourd’hui à l’œuvre dans tout le social, en fonction d’enjeux et d’intérêts divers et complexes le constituant comme un phénomène social à part entière. Le confort n’est ainsi plus uniquement à comprendre comme une valeur emblématique de la modernité, autrement dit comme l’un de ses modes privilégiés de représentation et de légitimation, mais comme l’une de ses instances productrices de son sens. En définissant le confort comme une forme sociale, il est possible de rendre compte de la complexité du phénomène et de ses formes tout en affirmant la place et le rôle fondamentaux tenus par cette notion à l’heure actuelle au sein d’une société en pleine redéfinition, en quête de valeurs et de sens.

Alerte - Le mirage du bio

Alerte - Le mirage du bio

Auteure: Laurent Pahpi

Nombre de pages: 91

ALERTE ! est une collection ouverte aux lanceurs d'alerte désireux de poser les bonnes questions à travers un véritable travail de journaliste ou de chercheur. Dirigée par Jean-Pierre Guéno, elle se veut un lieu refuge contre la pensée formatée à travers des titres forts, des ouvrages fluides et percutants. Le " bio " envahit les rayons et sa consommation traduit des préoccupations sanitaires et l'émergence d'une conscience écologique dans la population. Au même moment, l'agriculture française subit une crise de compétitivité et une crise sociale sans précédent. Le bio est régulièrement présenté comme une alternative sans pesticides, durable et profitable à la fois pour le consommateur, le producteur et la planète. L'approche qui sous-tend le bio repose pourtant sur les biais de l'appel à la nature et à la santé enrichis d'un discours anticapitaliste de la part de ses promoteurs. Le rejet des produits synthétiques au profit des solutions qualifiées de " naturelles " ne repose pas sur un fondement scientifique valable. Lorsqu'on se penche honnêtement sur divers indicateurs comparant l'agriculture bio et l'agriculture conventionnelle (toxicité,...

Grandeur et misère de la modernité

Grandeur et misère de la modernité

Auteure: Charles Taylor

Nombre de pages: 150

L'auteur, professeur à l'Université McGill, connu pour des ouvrages sur Hegel, traite de trois malaises de la modernité : 1. Une perte de sens et la disparition des horizons moraux - 2. "L'éclipse des fins face à une raison instrumentale effrénée"--3. La perte de la liberté. L'accent est mis sur les dangers de l'individualisme (dans le contexte du point 1) et des formes les plus égocentriques de réalisation de soi. Prix Léon-Gérin 1992.

la religion écologiste

la religion écologiste

Auteure: Christian Gerondeau

Nombre de pages: 272

La température moyenne de la planète a augmenté d’environ 1°cdepuis un siècle et demi. Selon le GIEC, la cause principale decette hausse serait le CO d’origine humaine et, pour sauver notreterre d’une catastrophe imminente, il faudrait donc faire baisser nosémissions de CO .C’est avec cette conviction que la Convention Citoyenne sur le Climats’est fixée comme objectif de réduire de 40 % nos émissions nationales.Un effort énorme pour la France (et un coût faramineux) mais qui necorrespond pourtant qu’à 0,25 % des émissions mondiales.Car ce ne sont plus les pays développés qui comptent, mais l’Inde, laChine, et demain l’Afrique qui ont tous un besoin vital de pétrole, degaz naturel et de charbon pour sortir leurs populations de la pauvretécomme nous l’avons fait nous-mêmes. Les projections officielles deces pays montrent ainsi que les émissions mondiales de CO vontinexorablement continuer à croître.Faut-il alors craindre la catastrophe ? Non. Il y avait 4 fois plus deCO dans l’atmosphère au temps des dinosaures et tout allait bien. Sinous avons peur, c’est parce qu’on nous fait peur car la peur faussele jugement. Et les tenants d’une...

L'animal et la mort

L'animal et la mort

Auteure: Charles STÉPANOFF

Nombre de pages: 432

La modernité a divisé les animaux entre ceux qui sont dignes d'être protégés et aimés et ceux qui servent de matière première à l'industrie. Comment comprendre cette étrange partition entre amour protecteur et exploitation intensive ? Parce qu'elle précède cette alternative et continue de la troubler, la chasse offre un point d'observation exceptionnel pour interroger nos rapports contradictoires au vivant en pleine crise écologique. À partir d'une enquête immersive menée deux années durant, non loin de Paris, aux confins du Perche, de la Beauce et des Yvelines, Charles Stépanoff documente l'érosion accélérée de la biodiversité rurale, l'éthique de ceux qui tuent pour se nourrir, les îlots de résistance aux politiques de modernisation, ainsi que les combats récents opposant militants animalistes et adeptes de la chasse à courre. Explorant les cosmologies populaires anciennes et les rituels néosauvages honorant le gibier, l'anthropologue fait apparaître la figure du " prédateur empathique " et les rapports paradoxaux entre chasse, protection et compassion. Dans une approche comparative de grande ampleur, il convoque préhistoire, histoire, philosophie ...

Le Péril vert

Le Péril vert

Auteure: Pascal PERRI

Nombre de pages: 157

À contre-courant des mots d'ordre de la révolution verte, Pascal Perri apporte une contribution polémique et argumentée à un débat tant politique que philosophique et dont dépend notre avenir : comment préserver la nature sans porter atteinte aux droits humains ? Le mouvement vert est devenu le refuge de nouvelles causes : antispécisme, féminisme intersectionnel, combats anti-OGM, antichasse, antinucléaire, anti-transport aérien... Le progrès, pour certains de ces militants, est une idéologie pernicieuse. Tous ont en commun de dénoncer l'économie de marché. Tous considèrent que l'homme est coupable de piller les ressources de la Terre. Tous défendent le sur-place, voire la décroissance et le repli. Le " péril vert " n'est pas un fantasme. Les dirigeants écologistes français entendent imposer, y compris par la contrainte, des comportements conformes aux intérêts supérieurs de la nature. Mais sur quelles preuves scientifiques se fondent-ils ? Et s'ils arrivaient au pouvoir ? À quoi ressemblerait la société du rationnement qu'ils mettraient en place au nom d'objectifs utopiques et contestables ? Nos libertés sont-elles déjà menacées par les radicaux...

Histoire de la modernité

Histoire de la modernité

Auteure: Jacques ATTALI

Nombre de pages: 129

" Penser la modernité, son histoire et son avenir, est d'une redoutable urgence. Penser son histoire permet de comprendre l'idée qu'une société, siècle après siècle, se fait de son futur, à travers son gouvernement, ses moeurs, son art, ses modes, ses utopies. Et penser son avenir, c'est imaginer l'idée qu'on se fera, à l'avenir, de l'avenir. Tâche particulièrement fascinante. Aujourd'hui, pour l'essentiel de la planète, la modernité, c'est l'Occident. Faut-il s'en réjouir ? Faut-il revenir aux conceptions antérieures de la modernité, qui ne voyaient l'avenir que dans l'espérance religieuse ? Ou faut-il faire fleurir les germes artistiques, scientifiques, culturels, politiques d'une nouvelle modernité, altruiste, une utopie modeste qui fera du bonheur de l'autre, en particulier de celui des générations à venir, la condition du nôtre ? " J.A.

De la modernité, Rousseau ou Sartre : de la philosophie de la Révolution française au consensus de la contre-révolution libérale

De la modernité, Rousseau ou Sartre : de la philosophie de la Révolution française au consensus de la contre-révolution libérale

Auteure: Michel Clouscard

Nombre de pages: 281

Couronnant la vaste entreprise de dévoilement de la nouvelle société française qu’inaugurait, en 1972, l’« Être et le Code », achevant le triptyque dont le Capitalisme de la séduction et la Bête sauvage sont les deux premiers volets, Michel Clouscard, avec « De la modernité : Rousseau ou Sartre », s’en prend à ce qui selon lui cimente le consensus idéologique aujourd’hui dominant : le néo-kantisme, récupération et même perversion de la philosophie de la Révolution française. Critique impitoyable de ceux qu’il considère comme les maîtres à penser de ce système : Sartre, leur chef de file, mais aussi Lévi-Strauss, Foucault, Barthes, Lacan, « nouveaux philosophes » et autres vedettes du discours à la manière de Bourdieu ou Baudrillard — Michel Clouscard entend mettre à nu, sur leur propre terrain et avec leurs propres catégories, les fondements d’une pensée devenue commune aux libéraux, sociaux-démocrates, contestataires libertaires. À cette idéologie « contre-révolutionnaire » des nouvelles couches moyennes, il oppose le sens révélé par Rousseau de la modernité pour redécouvrir une subjectivité que le marxisme aurait à son...

Liberté, égalité, modernité

Liberté, égalité, modernité

Auteure: Philippe Messine

Nombre de pages: 274

“Vive la crise !”, vive “la solution libérale” et “l’entreprise de troisième type” : la mode, à gauche comme à droite, est aujourd’hui à la modernité et au libéralisme. Fidèles à une tradition bien française, nos “nouveaux idéologues” ont remplacé des idées simples par d’autres idées simples, mais le mythe et l’illusion restent toujours aussi florissants... Car, au-delà du constat, indiscutable, de la nécessité du changement, les modèles et les solutions miracles que nous proposent les apôtres de la fin du “tout-État” n’ont, souvent, qu’un rapport fort lointain avec la réalité... C’est ce que montre, exemples et humour à l’appui, ce livre décapant, qui se propose d’en finir avec les contes de fées et les discours idéologiques. Après un voyage aux sources de la mythologie moderne, au Japon et en Californie, Philippe Messine nous invite à regarder enfin la réalité en face : la tentative d’imposer, dans une Europe en déclin, une stratégie sociale qu’il baptise “la stratégie du grain de sable”. Il s’agit de concéder, aux travailleurs et aux citoyens, un pouvoir individuel d’autant plus grand pour peser ...

Défense de la modernité

Défense de la modernité

Auteure: Alain Touraine

Nombre de pages: 384

Contre un économisme brutal qui menace d'en finir avec les sciences sociales, c'est de l'idée de modernité qu'Alain Touraine nous invite à repartir pour penser notre époque. Il s'agit d'abord de reconstruire une conception de l'action sociale fondée sur l'être historique de l'homme issu de la modernité, l'homme capable, par l'expérience et l'exercice de la volonté, de transformer son environnement social et la condition humaine elle-même. Il s'agit ensuite de concentrer l'attention sur la société nouvelle qui prend, sous nos yeux, la place de la vieille société industrielle. Or, là où certains n'aperçoivent qu'une chute de notre vieux monde dans la postmodernité, Alain Touraine met au contraire en évidence son entrée dans l'hypermodernité, avancée qui recèle, certes, de terribles périls attachés aux nouvelles formes de domination, mais qui est porteuse aussi de nouveaux mouvements sociaux affirmant plus directement que par le passé les droits des Sujets humains. Il donne, ce faisant, la mesure de l'importance des mouvements de libération des femmes et désigne la question de l'accueil ou du rejet des populations issues de cultures différentes comme...

Écologie contre nature

Écologie contre nature

Auteure: Fabrizio Sabelli

Nombre de pages: 195

“Il faut à tout prix protéger l’environnement.” Voilà une expression consensuelle, qui, loin de remettre en question la vision technocratique de notre monde, souligne implicitement la nécessité de l’instauration d’un ordre écologique, au double sens de contrainte et d’idéal, de la gestion de la planète. Et si cette perspective à la fois autoritaire et gestionnaire négligeait en grande partie les héritages culturels, entraînant le mépris pour les nombreuses institutions sociales et politiques que les humains ont créées au cours des siècles ?

Derniers livres et auteurs recherchés