Ebooks Gratuits

Le plus grand univers d'ebooks au format PDF et EPUB

Trouver votre ebook...

Nous avons trouvé un total de 25 livres disponibles en téléchargement
Kaveena

Kaveena

Auteure: Boubacar Boris Diop

Nombre de pages: 304

Lorsque le colonel Asante Kroma, chef de la police, entre dans une maison solitaire, il fait une découverte stupéfiante : devant lui vient de mourir le président N'Zo Nikiema, chef dÉtat en fuite. En prévision de sa chute, il avait fait construire un bunker sous l’atelier d’une jeune artiste-peintre, Mumbi Awele, qu’il rencontrait en secret. Était-elle sa maîtresse ? Une prostituée ? Leur liaison s’était bâtie autour d’un meurtre, celui de Kaveena, fillette de six ans. L’enfant de Mumbi. Le colonel décide de vivre quelques jours dans ce lieu étouffant. Peu à peu se dévoile à lui l’incroyable vérité sur le meurtre de Kaveena. Mais surtout sur les relations troubles entre Nikiema et le véritable homme fort du pays, le Français Pierre Castaneda. Porté par les tremblements de voix d’un narrateur d’autant plus émouvant qu’il ne sait guère où il va, Kaveena explore les grands maux dont souffre l’Afrique, livrée aux appétits insensés de politiciens violents, locaux et étrangers. Une Afrique représentée ici par le personnage de Mumbi, femme indomptable, contrainte d’offrir son corps tout en conservant une mystérieuse dignité.

Dans le nu de la vie. Récits des marais rwandais

Dans le nu de la vie. Récits des marais rwandais

Auteure: Jean Hatzfeld

Nombre de pages: 236

... Je me suis mis à crier, très fâché : "Tu n'avais pas pensé que tu pouvais ne pas nous tuer ?" Il répondit : "Non, à force de tuer, on avait oublié de vous considérer." Maintenant, je pense que ce Hutu ne couvait pas la férocité dans le cœur. On fuyait sans répit au moindre bruit, on fouinait la terre à plat ventre en quête de manioc, on était bouffé de poux, on mourait coupé à la machette comme des chèvres au marché. On ressemblait à des animaux, puisqu'on ne ressemblait plus aux humains qu'on était auparavant, et eux, ils avaient pris l'habitude de nous voir comme des animaux. En vérité, ce sont eux qui étaient devenus des animaux. Ils avaient enlevé l'humanité aux Tutsis pour les tuer plus à l'aise, mais ils étaient devenus pires que des animaux de la brousse, parce qu'ils ne savaient plus pourquoi ils tuaient. Un interahamwe, quand il attrapait une Tutsie enceinte, il commençait par lui percer le ventre à l'aide d'une lame. Même la hyène tachetée n'imagine pas ce genre de vice avec ses canines... Innocent Rwililiza

Le retour au village

Le retour au village

Auteure: Kollin Noaga

Nombre de pages: 160

Ils sont nombreux ces jeunes qui, un beau jour, quittent leur village pour aller chercher fortune et jeter leur gourme à la grande ville ou même à l’étranger. Mais, trop souvent, l’aventure n’est que mésaventure : dérisoire se révèle l’odyssée des nouveaux Ulysse, et désabusé le retour au pays natal : « Vois-tu, il est souvent plus difficile de rentrer au village que d’en partir... » Tel est bien le cas pour Tinga de Tèma, le héros ou plutôt anti-héros de ce roman : inutilité de patientes années de travail, brimades des fonctionnaires, mépris des grands, tours pendables des égaux en misère, indigence des relations d’amour ou d’amitié... La route — celle du départ, celle du retour — est semée d’obstacles. En suivant Tinga de gares en taxis, de pugilats oratoires en sanglantes batailles rangées, d’arrivées subreptices en départs discrets, nous croiserons M. Brou, le logeur madré, et Gorgui, le vendeur de montres-lunettes-ceintures ; Anne-Marie, la « panthère » qui regarde les hommes en face, et Kadidia qui les écoute trop ; le jovial commissaire Ajouo et le mystérieux « Sans-nom-parce-qu’agent-secret » ; le vénal chef...

Les violences extrêmes dans le roman négro-africain francophone

Les violences extrêmes dans le roman négro-africain francophone

Auteure: Emmanuel Ahimana

Nombre de pages: 664

L'imaginaire littéraire négro-africain s'est principalement préoccupé des violences successives qui ont secoué le continent africain l'apartheid, la révolte des Mau-Mau, les guerres de libération, les conflits politiques, etc. sont la source d'une considérable production romanesque. Cependant, tout porte à croire que la violence est le corollaire de la misère, elle-mème étant le dénominateur commun à un grand nombre de fictions littéraires. Les massacres génocidaires survenus au Rwanda en 1994 s'inscrivent-ils dans cette spirale de violence ? Certaines oeuvres écrites par devoir de mémoire sont particulièrement intéressantes au niveau de la langue et du style. Les marques socioculturelles et linguistiques puisées dans le contexte régional offrent un nouveau visage à la littérature africaine. Les xénismes, les néologismes, etc. auxquels s'ajoutent les images fortes, agrémentent les récits dont le sujet, pourtant, ne s'apprète guère aux manèges stylistiques. Toutefois, les allusions à l'Holocauste sont la preuve que ces fictions s'inspirent de la littérature de la Shoah et permettent ainsi aux auteurs d'opérer des rapprochements entre deux...

Jazz et vin de palme

Jazz et vin de palme

Auteure: Emmanuel B. Dongala

Nombre de pages: 160

Avec sa verve satirique, Emmanuel B. Dongala brosse ici un tableau tragiquement burlesque des nouveaux Etats africains en proie à l'indépendance. La nouvelle qui donne son titre au recueil, Jazz et vin de palme, nous fait pénétrer dans le royaume de la politique-fiction et prélude à l'évocation hallucinante de New York et à la rencontre du romancier avec le saxophoniste John Coltrane. Ce musicien, en quête désespérée d'absolu, offre l'occasion à E.B.Dongala d'écrire quelques-unes de ses plus belles pages.

Le passé devant soi

Le passé devant soi

Auteure: Gilbert Gatore

Nombre de pages: 215

Isaro, enfant d'Afrique adoptée en France, est une étudiante belle comme le jour qui voit son insouciance se fêler le jour où les nouvelles terrifiantes de son pays d'origine se mettent à tonner trop fort. Niko est un simple d'esprit au corps aussi harmonieux que sa dentition est monstrueuse. Depuis la fin de la guerre civile qui a ravagé son village, il vit caché dans la grotte peuplée de grands singes qui surplombe le lac. L'une voudrait comprendre ce que l'autre souhaiterait seulement oublier... Deux personnages fragiles, facettes d'une même médaille, font vibrer ce magnifique premier roman : la victime et le bourreau, confrontés chacun à la question de la rédemption et de la renaissance. L'écriture, éblouissante, épouse les contours de rêves aux couleurs aussi violentes que sensuelles et de contes ancestraux où des hirondelles trop fières d'elles paient du prix de leur vie les défis qu'elles lancent à de malheureux crapauds.

Écorces

Écorces

Auteure: Hajar BALI

Nombre de pages: 209

" – Je n'ai pas eu d'enfance au village, Baya. – Tu verras que si ! " Nour, 23 ans, étudiant en mathématiques, vit avec son arrière-grand-mère, Baya, sa grand-mère, Fatima, et sa mère, Meriem, dans un minuscule appartement d'Alger. Baya, 95 ans, née pendant la colonisation, est une femme courage qui a bravé les interdits et les mœurs de son temps. Jour après jour, elle transmet la mémoire de la famille à Nour. Élevé dans ce gynécée étouffant, celui-ci s'ouvre au monde et à l'amour, qu'il trouve en Mouna, jeune femme à l'" inquiétante étrangeté ". Pourquoi le trouble-t-elle autant ? Est-elle celle qu'elle prétend être ? À son insu, Nour va se retrouver au cœur d'une incroyable vengeance familiale reposant sur des secrets que Baya avait bien gardés. Dans ce premier roman qui déjoue les codes de la saga familiale avec ampleur et modernité, Hajar Bali entrecroise les destins de ses personnages et les moments clés de l'histoire de l'Algérie du xxe siècle, explorant avec force et délicatesse la question de l'indicible. Ou comment rendre compte de l'humain, de sa complexité, de ses paradoxes, au-delà du langage et de ses axiomes, dans ce qui ne peut ...

Les oiseaux s'ébattent

Les oiseaux s'ébattent

Auteure: Oger Kabore

Nombre de pages: 246

L'auteur de ce livre est fasciné par les enfants. Poussé tant par la curiosité scientifique que par le désir de se retrouver lui-même dans sa propre enfance, il a essayé de les observer dans leur terroir, cadre traditionnel qui le berça jadis. Oger KABORE nous met ainsi en contact avec les enfants dans une ambiance chaleureuse, tendre, naturelle, faite de poésie, de rires et de gaieté.

Le réalisme africain

Le réalisme africain

Auteure: Claire L. Dehon

Nombre de pages: 411

Le réalisme est, d'évidence, une caractéristique majeure de la littérature africaine de langue française. Les romanciers ont-ils voulu se démarquer de " l'exotisme " des auteurs de la métropole ou ont-ils voulu se rattacher à la tradition réaliste des Balzac, Zola, Maupassant ? Cette étude porte sur une large période, antérieure et postérieure aux indépendances, et s'attache à montrer comment les auteurs brossent aujourd'hui un tableau sans concession de l'injustice, de la violence dont les plus démunis sont victimes, de la morgue des puissants, tableau intensément réaliste dont l'imaginaire et le merveilleux ne sont toutefois pas absents.

Économie de la débrouille à Kinshasa

Économie de la débrouille à Kinshasa

Auteure: Sylvie Ayimpam

Nombre de pages: 332

"Comment, dans un contexte de crise économique et sociale durable, les citadins réinventent-ils les moyens de leur survie à Kinshasa ? C’est à cette question que cet ouvrage s’attache à répondre. On y trouve une description ethnographique minutieuse des dispositifs microsociaux qui permettent aux citadins-commerçants d’approvisionner la ville et aux citoyens ordinaires de continuer simplement à vivre. Le livre plonge ainsi le lecteur dans les multiples formes de la « débrouille » qui organisent l’univers du petit commerce dans les marchés de la ville de Kinshasa. La créativité de la débrouille kinoise ne cesse d’étonner. Elle révèle l’ingéniosité des solutions que les citadins inventent quotidiennement pour capter un revenu dans un contexte singulier de déliquescence institutionnelle et d’anomie. Mais, ses expressions et ses manifestations n’ont été le plus souvent décrites que dans leurs dimensions individuelles. L’originalité de ce travail est de les décrire en interaction et de les appréhender aussi dans leur dimension collective, comme des codes sociaux. Tout en suivant le fil conducteur du commerce de détail, l’analyse...

L'Etat honteux

L'Etat honteux

Auteure: Sony labou tansi

"Voici la vraie histoire de mon ex-colonel Martillimi Lopez, fils de Maman Nationale, commandant de sa hernie, la vraie histoire telle que se la racontent les gens de chez moi avec leur salive et leur goût du mythe, feu Lopez qui maintenant endort sa hernie historique au musée national pour l'éternité des éternités." Un jour, tous les ministres de ce président-dictateur africain, imités par les chefs de l'armée et les hauts fonctionnaires, l'un après l'autre, viennent lui donner leur démission "parce que, disent-ils, ce pays, nous devons le laisser aux enfants de nos enfants, mais pas dans cet état honteux". Il en faut plus pour émouvoir un Lopez de qui toute la philosophie s'inspire du bas-ventre "mon emblème la braguette" et dont la "hernie", symbole par excellence de majesté, est un mythe autrement polyvalent que la "chandelle verte" du père Ubu. L'auteur de La vie et demie dénonce de nouveau l'arbitraire et la bêtise qui régentent certains Etats africains. La satire ne s'embarasse d'aucune précaution. Sony Labou Tansi joue le jeu de massacre avec une totale et verveuse férocité. Sony Labou Tansi est né en 1947 au Congo où il a vécu jusqu'à sa mort en...

Sin imagen

20 éditions d'un festival d'exception

Auteure: Nathalie Diot , Anne-Françoise Cabanis , Philippe Choulet , Jean-Pierre Lescot , Philippe Vaillant

Nombre de pages: 240
Les traces de la meute

Les traces de la meute

Auteure: Boubacar Boris Diop

Nombre de pages: 269

A Dunya, petite ville lointaine, le Maître du pays se remémore le geste de l'ancêtre qui fonda sa lignée en terrassant le monstre Dum-Tiébi. Le passé dit avec splendeur les silences du présent et le récit lui-même devient une myriade de parole éclatées.

De la postcolonie

De la postcolonie

Auteure: MBEMBE Achille

Nombre de pages: 300

Ce que l'Afrique en tant que notion met en crise, c'est la façon dont la théorie sociale a, jusqu'à présent, pensé le problème du basculement des mondes, de leurs oscillations et de leurs tremblements, de leurs retournements et de leurs déguisements. C'est aussi la façon dont cette théorie a échoué à rendre compte du temps vécu dans sa multiplicité et ses simultanéités, sa volatilité, sa présence et ses latences, au-delà des catégories paresseuses du permanent et du changeant qu'affectionnent tant d'historiens. Nouvelle édition.

Un papa de sang

Un papa de sang

Auteure: Jean Hatzfeld

Nombre de pages: 299

"Je ne sais pas si je pourrais tomber amoureuse d’un garçon hutu. À Nyamata, zéro risque, on se connaît tous. Si je découvrais mon amoureux hutu, je me verrais bousculée. Mais je pense que je pourrais bien ne pas l’abandonner. Comment le savoir ?" Jean Hatzfeld revient sur les collines de Nyamata, au bord de ses marais, vingt ans après le génocide. Il donne la parole ici non plus aux tueurs et aux rescapés dont les récits peuplaient ses précédents livres, mais à leurs enfants. Ils n’ont pas connu les machettes, mais ont grandi dans leur souvenir. Ils s’appellent Idelphonse, Fabiola, Immaculée, Fabrice, sont lycéens, couturiers ou agriculteurs. Ils partagent le génocide en héritage, mais pas du tout la même histoire familiale. Ils dansent ensemble, fréquentent les mêmes cafés internet mais ne parviennent jamais à parler des fantômes qui ont hanté leur enfance. Prix Mémoire Albert-Cohen 2016

La Vie et demie

La Vie et demie

Auteure: Sony Labou Tansi

Nombre de pages: 192

Chaïdana et les siens sont le jouet d’une violence sans fin : le Guide Providentiel fait régner sur le peuple de Katamalanasie sa dictature absurde et sanglante. Dans ce pays maudit, les vivants ont à peine le droit de vivre et les morts refusent de mourir. Les guerres, les croyances et les amours se succèdent, déroulant la fable visionnaire d’un monde bien réel.

Où en est la nuit

Où en est la nuit

Auteure: Jean Hatzfeld

Nombre de pages: 256

Dans une oasis du désert d'Ogaden secouée par la guerre, à la frontière entre l'Éthiopie et la Somalie, Frédéric, journaliste, rencontre dans une tranchée un champion de marathon qu'il avait vu triompher dans le stade olympique de Pékin, à l'issue d'un dernier tour époustouflant. Double médaille d'or, coureur un peu mystique, Ayanleh Makeda est digne de la légende des hauts plateaux. Mais pourquoi a-t-il été déchu? Quittant le front, Frédéric tente de comprendre. Sa curiosité le mène sur les terres d'Abebe Bikila, où il rencontre un prêtre entraîneur, puis dans les bars d'Addis-Abeba à la recherche de Tirunesh, la brillante épouse du champion, puis à Paris, à Karlovy Vary et enfin, de retour dans le Sud, vers un autre désert, à Jijiga. La très contemporaine odyssée d'Ayanleh Makeda traverse deux mondes qui se mêlent sans se comprendre, menaçant, telle une malédiction, celui qui s'y laisse entraîner.

Eloge de la Créolité

Eloge de la Créolité

Auteure: Jean Bernabé , Jean Bernade , Patrick Chamoiseau , Raphaël Confiant

Nombre de pages: 127

Une étude de ce qui distingue la créolité dans son entité, dans son histoire, dans sa culture.

Murambi, le livre des ossements

Murambi, le livre des ossements

Auteure: Boubacar Boris Diop

Construit comme une enquête, avec une extraordinaire lucidité, le roman de Boubacar Boris Diop nous éclaire sur l’ultime génocide du xxe siècle. Avant, pendant et après, ses personnages se croisent et se racontent. Jessica, la miraculée qui sait et répond du fond de son engagement de résistante ; Faustin Gasana, membre des milices du Hutu Power ; le lumineux Siméon Habineza et son frère, le docteur Karekezi ; le colonel Perrin, officier de l’armée française ; Cornelius enfin qui, de retour au Rwanda après de longues années d’exil, plonge aux racines d’une histoire personnelle tragiquement liée à celle de son peuple. « Ce roman est un miracle. Murambi, le livre des ossements confirme ma certitude qu’après un génocide, seul l’art peut essayer de redonner du sens. Avec Murambi, Boubacar Boris Diop nous offre un roman puissant, terrible et beau. » Toni Morrison

Derniers livres et auteurs recherchés