Ebooks Gratuits

Le plus grand univers d'ebooks au format PDF et EPUB

Trouver votre ebook...

Nous avons trouvé un total de 40 livres disponibles en téléchargement
Le christianisme occidental au Moyen Âge

Le christianisme occidental au Moyen Âge

Auteure: Jacques Paul

Nombre de pages: 400

Religion de salut, le christianisme enseigne un monothéisme exclusif de toute autre croyance et engage ses fidèles à vivre selon la morale la plus rigoureuse. L'attente d'un bonheur céleste et de la fin des temps les détourne largement du monde. Par tous ces traits, les chrétiens sont étrangers à la civilisation gréco-romaine. En dépit d'un rejet par les élites et de dures persécutions, le christianisme s'impose jusqu'à devenir la religion officielle de l'Empire romain, puis de tous les royaumes qui se succèdent au moyen Âge en Europe occidentale. L'Église devient un acteur essentiel de la vie sociale. Elle contribue à aménager les sociétés en s'impliquant fortement dans l'exercice de l'autorité. Elle adopte le savoir antique et l'utilise pour élaborer ses propres conceptions. Elle bâtit et développe un art en empruntant à celui de tous les peuples. Cette naturalisation sociale et culturelle s'accomplit au prix d'une difficile adaptation, trop bien réussie peut-être. Or les Écritures, qui renvoient en permanence à l'idéal religieux primitif, inspirent une remise en cause fréquente de cet ordre. L'exercice du pouvoir, la hiérarchie sociale, les...

Le Don des larmes au Moyen Âge

Le Don des larmes au Moyen Âge

Auteure: Piroska Nagy

Nombre de pages: 448

Au commencement était le verbe du Christ : "Bienheureux ceux qui pleurent, car ils seront consolés." De cette parole fondatrice nait le don des larmes, figure historique et vivante de la valorisation chrétienne des pleurs. Dès ses débuts, le christianisme recommande de pleurer pour purifier son âme ; au Moyen Âge, nombreux sont les hommes et les femmes qui versent des larmes abondantes et douces ou aspirent à la grâce divine des pleurs. Comment les mots de Jésus ont-ils pu engendrer ces pratiques ? Comment les pleurs, traditionnellement attachés à l'expression de la tristesse et de la douleur, ont-ils pu devenir un signe de béatitude, un véritable charisme ? C'est cette force créatrice et interprétative du christianisme qu'interroge Piroska Nagy, à partir des sources de l'Antiquité tardive et du Moyen Âge. Comme le sujet comporte bien des paradoxes, nous en découvrons les multiples formes et interprétations : depuis les pleurs de la souffrance ascétique jusqu'à ceux du désir-amour du ciel ou même jusqu'à la béatitude momentanément atteinte. Loin d'être une histoire des sensibilités, la pratique à la fois spirituelle et corporelle des pleurs religieux ...

Sin imagen

Extracts from the Sakaa Thevan Saasteran, Or Book of Fate. Translated from the Tamul Language, By... Joseph Roberts

Introduction à l'histoire de l'Occident médiéval

Introduction à l'histoire de l'Occident médiéval

Auteure: Catherine Vincent

Nombre de pages: 223

Le moyen Age, longue période qui s'étend du Xème au XVème siècle, souffre d'une réputation persistante d'obscurantisme. Pourtant, ce millénaire donna son visage moderne à l'Europe. Une grande partie de l'héritage médiéval s'offre toujours à nos yeux dans le décor quotidien des villes et des campagnes occidentales, paysages, noms de lieux. Mais, surtout, c'est au Moyen Age que l'Occident conquiert pour longtemps son avance économique sur le reste du monde. C'est au Moyen Age que se forge la géographie politique et culturelle qui prélude à l'affirmation des nations européennes. Et c'est au Moyen Age que s'élabore une civilisation profondément marquée par le christianisme, composante majeure, et demeurée actuelle, de l'identité occidentale. Le présent volume se veut une courte introduction destinée à ceux qui souhaitent se familiariser, par nécessité ou par plaisir, avec la réalité foisonnante de cette époque. Fondé sur les résultats de recherches qui, depuis plusieurs générations maintenant, s'attachent à tout ce qui tisse en profondeur la société médiévale, il s'efforce d'en présenter aussi bien les composantes matérielles que les valeurs...

Dissidences en Occident des débuts du christianisme au XXe siècle

Dissidences en Occident des débuts du christianisme au XXe siècle

Auteure: Jean-pierre Albert

Nombre de pages: 174

Cet ouvrage reprend les communications au colloque « La dissidence dans tous ses états. Hérétiques, révoltés, insoumis, indignés... », qui s’est tenu à Mazamet les 15 et 16 septembre 2012 à l’initiative du CIRCAED (Collectif international de recherche sur le catharisme et les dissidences). Dans l’esprit des organisateurs, il s’agissait de mettre à l’épreuve la pertinence même du programme intellectuel de l’association : promouvoir des recherches sur le catharisme et les dissidences. Tout le défi est dans ce « et » : articuler le registre historiographique bien balisé des études sur les « hérésies » dans l’espace chrétien, de l’Antiquité à la Réforme, avec une réflexion plus large et plus contemporaine sur les formes particulières d’opposition politique ou d’objection de conscience qui, dans les pays totalitaires, ont été désignées comme le fait de dissidents. Le plus gros dossier de l’ouvrage porte sur les dissidences religieuses dans le monde chrétien. En harmonie avec les tendances actuelles de la recherche, les études ont en commun de questionner les catégorisations conduisant ou pas au constat de dissensus (et à la...

Sin imagen

Expériences religieuses et chemins de perfection dans l'Occident médiéval

Auteure: Dominique Rigaux , Daniel Russo , Catherine Vincent

Nombre de pages: 508

"En hommage à leur maître dont l'oeuvre scientifique a profondément renouvelé l'histoire du christianisme occidental au Moyen Âge, les élèves d'André Vauchez ont souhaité lui offrir les vingt-quatre études rassemblées dans ce volume. Ancrées aux grands axes de la réflexion qu'il leur a transmise et qu'ils ont à leur tour développée, celles-ci se regroupent en cinq thèmes, au fil desquels se déploient des expériences spirituelles qui furent autant de quêtes de perfection. L'ouverture de Jean Delumeau, dédiée au retable de l'Agneau mystique des frères Van Eyck introduit un premier ensemble de textes consacrés à l'hagiographie et à la sainteté, prolongés par une exploration des lieux où s'est implanté le culte des saints. Puis, viennent les voies de la dissidence, suivies par l'expression nouvelle de la norme, portée par les ordres mendiants, avant que ne soient examinées diverses modalités de la pratique religieuse et de son engagement dans le siècle. Un épilogue place la pensée d'André Vauchez en perspective avec celle d'Alphonse Dupront, avant la conclusion de Nicole Bériou. Doté d'un index, l'ouvrage comporte également la bibliographie des...

La Spiritualité du Moyen Age occidental (VIIIe-XIIIe siècle)

La Spiritualité du Moyen Age occidental (VIIIe-XIIIe siècle)

Auteure: André Vauchez

Nombre de pages: 212

On a longtemps considéré le Moyen Age comme l'âge d'or du christianisme. Aujourd'hui, en revanche, on assiste à une remise en question du legs religieux de cette époque et en particulier de sa spiritualité, à laquelle on reproche d'avoir trop prôné la fuite et le mépris du monde.Pour éclairer ce débat, l'auteur s'est attaché à définir le contenu de l'expérience religieuse des hommes et des femmes de ce temps. Soucieux de mettre en lumière l'impact des transformations sociales et culturelles sur les représentations du divin et les formes de vie religieuse, il a cherché à dégager les principales étapes du processus qui a fait passer la Chrétienté occidentale de la piété ritualiste et conformiste de l'époque carolingienne à une spiritualité évangélique, axée sur l'humanité de Dieu.Le présent ouvrage, paru une première fois en 1975, a été pour la présente édition entièrement revu, mis à jour et augmenté d'un chapitre sur le XIIIe siècle.André Vauchez est professeur émérite, ancien directeur de l'Ecole française de Rome, membre de l'Institut.

Chevalerie et christianisme aux XIIe et XIIIe siècles

Chevalerie et christianisme aux XIIe et XIIIe siècles

Auteure: Martin Aurell

Nombre de pages: 326

La chevalerie présente deux acceptions, l’une sociale et l’autre idéologique. D’une part, le groupe aristocratique des combattants à cheval, et d’autre part les valeurs qui lui imposent des comportements spécifiques. Devons-nous la mêler inextricablement au christianisme ? Les penseurs des XIIe et XIIIe siècles justifient la prépondérance sociale des chevaliers par le péché d’Adam et la rupture de l’harmonie originelle qu’il entraîne. Ils considèrent que les miles — « élu parmi mille », selon l’étymologie d’Isidore de Séville — ont pour vocation divine de défendre le faible et de faire régner la justice, instaurant par les armes la paix. Cette théologie politique marque l’évolution de l’adoubement, qui emprunte alors à l’onction royale et aux sacrements chrétiens bien des éléments de son rituel. En recevant l’épée, dûment bénie, et la colée, le nouveau chevalier intègre un ordre, tout comme le clerc est ordonné. La prédication lui rappelle les devoirs spécifiques de l’état qu’il vient d’adopter, en particulier de mitiger sa violence et d’exercer sa puissance avec droiture et modération. Elle l’encourage à ...

Culture, enseignement et société en Occident aux XIIe et XIIIe siècles

Culture, enseignement et société en Occident aux XIIe et XIIIe siècles

Auteure: Jacques Verger

Nombre de pages: 159

C'est de la culture savante, c'est-à-dire, latine, scolaire et universitaire qu'il s'agit ici. Telle qu'elle se définit aux XIIe et XIIIe siècles, sur la base d'un stock canonique d'« autorisés », cette culture a des contours précis et des limites assez étroites. Mais à l'intérieur de celles-ci, elle a élaboré des méthodes de travail intellectuel d'une grande rigueur. C'est aussi de l'école urbaine et de l'université qui prend sa suite au XIIIe siècle, qu'il sera question. Sans remettre ouvertement en cause le contrôle traditionnel de l'Église, les institutions d'enseignement s'affinent aux XIIe et XIIIe siècles et acquièrent leur autonomie, non sans attirer bientôt, d'ailleurs, l'attention du prince. Transmission des savoirs et formation des hommes, recherche de la vérité et défense de l'orthodoxie, ces vocations souvent contradictoires sont également le fruit de l'essor scolaire. Des foyers majeurs - Paris, Bologne, Oxford - émergent, mais c'est tout autant la multiplication des studio secondaires et des petites écoles qui, en permettant partout l'élévation du niveau d'éducation des populations, balise les progrès de la culture écrite au Moyen...

Église et société au Moyen-âge

Église et société au Moyen-âge

Auteure: Jean-michel Matz , Anne-marie Helvétius

Nombre de pages: 428

On ne peut comprendre le Moyen Âge sans comprendre le rôle de l’Église. De la chute de l’empire romain d’occident et la conversion des royaumes barbares aux débuts de la Renaissance, l’Europe et la chrétienté se confondent. Cet ouvrage permet de comprendre le rôle de l’Église dans l’évolution de la société médiévale. Un rôle culturel et politique mais aussi économique et juridique. C’est l’Église qui en grande partie forge cette société qui n’est pas sans réagir, parfois violement. La fin du Moyen âge marque un retour des crises internes qui annoncent la réforme. POINTS FORTS - L’ouvrage est parfaitement à jour des recherches les plus récentes. - Les relations entre l’Église et la société sont analysées de façon exhaustives et synthétiques SOMMAIRE Partie 1 : Essor et diversité du christianisme en occident (vers 400-vers 750) 1. Héritage de l'antiquité tardive 2. Les églises des royaumes occidentaux 3. Le monde des moines : unité ou diversité ? 4. L'encadrement des fidèles Partie 2 : Une église universelle et homogène : le rêve impossible ? (vers 750-vers 1050) 1. L'ordre carolingien et son rayonnement 2. Les conflits...

La guerre au Moyen Age

La guerre au Moyen Age

Auteure: Philippe Contamine

Nombre de pages: 592

Aux yeux du public, la dimension guerrière du Moyen Âge occidental est d'une évidence massive. Dans cette perspective largement partagée, l'espace médiéval, la société médiévale apparaissent dominés l'un par le château-fort, l'autre par le chevalier. La présente synthèse, visant à évoquer la guerre en tant que phénomène social et fait de mentalité à travers tout un millénaire, ne prétend pas remettre en cause cette vision mais la nuancer, la compléter. Elle s'interroge sur la profondeur de la rupture que les différentes vagues de "grandes invasions" ont entraînée dans le domaine militaire, soupèse les forces et les faiblesses des armées carolingiennes, rappelle le contexte guerrier qui a entouré et en grande partie conditionné la féodalité, examine les changements dans la conduite de la guerre qui ont accompagné et suscité la croissance de l'État. De ce survol ressort l'image d'un Moyen Âge inventif, complexe et mobile, où s'exerça un art militaire moins fruste qu'on ne l'a parfois pensé. Les rapports entre guerre et christianisme font l'objet d'une attention particulière. Même si la conception chrétienne cautionna non seulement l'idée de ...

Genèse des marchés

Genèse des marchés

Auteure: Albert Rigaudière

Nombre de pages: 294

Du Moyen Age à aujourd’hui ce livre présente non pas un marché unique et omnipotent, mais des marchés : ceux de l’information, des capitaux, des produits et des services, de l’immobilier, de la terre et du travail. Ils sont vus comme des institutions concrètes et des espaces socio-économiques où s’affirment des pratiques de l’échange inégal, où s’expriment des hommes et des femmes pleins de projets comme d’inquiétudes et où se confrontent des manières de penser l’économie, la société, la culture. Le livre ne se borne donc pas à les prendre comme des mécanismes qui contribuent à coordonner les actions et les décisions d’agents en principe indépendants et qui donnent matière à conceptions intellectuelles et politiques. Il fait leur part respective aux marchés et aux biens publics. Pour comprendre l’émergence et les transformations des marchés dans le temps et l’espace, ce livre offre trois perspectives complémentaires. Les différentes échelles d’abord. Les places de marché, de la ville médiévale aux marchés financiers d’aujourd’hui. Les échanges entre marchés, depuis le colportage, les marchés et les foires locaux, le...

Les chrétiens dans la ville

Les chrétiens dans la ville

Auteure: Jacques-olivier Boudon , Françoise Thelamon

Nombre de pages: 360

Un ensemble d'études et de réflexions sur la longue durée des rapports des chrétiens à la ville. Quatre parties : Investissement et réinvestissement du territoire urbain (Alexandrie, Cordoue, Rome) ; Identité chrétienne et pratiques culturelles (Antioche, Paris) ; La paroisse dans l'espace urbain (Laon, Rouen, Lyon, Le Havre) ; Réflexions historiographiques et nouvelles perspectives.

A la croisée des temps - Les avatars littéraires du moyen âge

A la croisée des temps - Les avatars littéraires du moyen âge

Auteure: Michele Gally

Nombre de pages: 146

De La chambre des dames à Game of Thrones, d'Umberto Eco à Carole Martinez ou Marc Graciano, mêlant réalisme et fantastique, histoire et légende, aventure et ésotérisme, le Moyen Âge nourrit des œuvres en tous genres comme autant d'avatars que l'on regroupe désormais sous le terme de " médiévalisme ". C'est à ses diverses actualisations que l'on s'intéresse ici, sans distinguer " grande " et " petite " littérature. Elaborant une représentation à partir de motifs récurrents, de lieux communs et de figures-types, l'inspiration médiévale nivelle en effet, partiellement, les niveaux d'écriture, et en un sens les unifie. C'est pourquoi, quoiqu'issue du roman historique, la littérature médiévaliste tend à sortir de l'Histoire, et à se fonder sur une a-chronie, recréant un passé qui n'exista jamais. Un passé ouvert à tous les fantasmes, disponible à toutes les projections, offert à tous les rêves.

Une histoire symbolique du Moyen Age occidental

Une histoire symbolique du Moyen Age occidental

Auteure: Michel Pastoureau

Nombre de pages: 450

Une histoire symbolique du Moyen Âge occidental Les procès intentés aux animaux, la mythologie du bois et des arbres, le bestiaire des fables, l'arrivée du jeu d'échecs en Europe, l'histoire et l'archéologie des couleurs, l'origine des armoiries et des drapeaux, l'iconographie de Judas, la légende du roi Arthur et celle d'Ivanhoé : tels sont quelques-uns des sujets traités par Michel Pastoureau dans cette " Histoire symbolique du Moyen Âge occidental ". L'auteur, qui construit cette histoire depuis trois décennies, nous conduit ainsi sur des terrains documentaires variés : le lexique et les faits de langue, les textes littéraires et didactiques, les armoiries et les noms propres, les images et les œuvres d'art. Partout, Michel Pastoureau souligne avec force combien cette histoire symbolique des animaux et des végétaux, des couleurs et des images, des signes et des songees, loin de s'opposer à la réalité sociale, économique ou politique, en est une des composantes essentielles. Pour l'historien, l'imaginaire fait toujours partie de la réalité.

L’étranger au Moyen Âge

L’étranger au Moyen Âge

Nombre de pages: 308

Où commence l’étranger dans la société médiévale ? comment y vit-on en étranger ? peut-on au Moyen Âge supporter « l’autre », celui qui n’est pas au village, de la ville où on naît et travaille, celui qui ne parle pas la même langue ? Ce sont les questions, si fort d’actualité, qui ont servi de trame aux travaux du XXXe congrès de la Société des historiens médiévistes de l’Enseignement supérieur public, accueilli en juin 1999 à Göttingen, lieu hautement symbolique, par la Mission historique française en Allemagne et l’Institut Max Planck d’histoire. Les communications, prolongées par les conclusions d’Otto Gerhard Oexle, font le point sur la manière dont les hommes du Moyen Âge concevaient l’altérité. Les pratiques, les institutions, et aussi l’imaginaire ont contribué à faire de l’étranger une figure marquante de l’ordre social. Mobiles par vocation ou par nécessité, marchands, hommes d’armes, hommes d’Église, intellectuels et artistes ont suscité et façonné des manières d’être, des lieux de rencontre, des statuts codifiés, mais aussi des comportements de méfiance et de rejet, dans un constant va-et-vient...

Sin imagen

La maison Dieu

Auteure: Dominique Iogna-prat

Nombre de pages: 690

« Dieu, cela n’est pas, tant que ce n’est pas en pierre. / Il faut une maison pour mettre la prière » : Victor Hugo a noté l’évolution paradoxale qui amène le christianisme occidental à exalter les monuments de la présence divine, alors que le Christ et ses premiers disciples entendaient rompre avec le monde matériel et avec toute sacralité ancienne incarnée dans la pierre pour mieux faire sa place à la Cité spirituelle de Dieu dans l’au-delà. Comment, pourquoi et quand Dieu est-il devenu de « pierre » ? Comment, pourquoi et quand l’église s’est-elle imposée dans le paysage social ? Telles sont les questions au centre de cette « histoire monumentale de l’Église au Moyen Âge ». À l’étude du discours que les clercs latins ont tenu sur l’église-bâtiment, il s’agit de montrer comment l’Église, en tant que force d’encadrement et de structuration de la société, a gagné en visibilité terrestre à travers la constitution de « lieux » considérés comme spécifiques. L’itinéraire proposé permet de parcourir, tout au long du Moyen Âge (avec un intérêt particulier pour les IXe-XIIIe siècles), les différentes étapes d’une...

Les cinq sens au Moyen Âge

Les cinq sens au Moyen Âge

Auteure: Eric Palazzo

Nombre de pages: 855

La place des cinq sens dans la culture du Moyen Âge occidental est centrale pour certains aspects essentiels de la définition de la liturgie et de la théologie chrétiennes. Dans l'Antiquité et durant tout le Moyen Âge, l'Église et sa théologie ont accordé

La Provence au Moyen Âge

La Provence au Moyen Âge

Auteure: Martin Aurell

Nombre de pages: 360

Entre les années 970, où elle se constitue marquisat, et 1482, date de l'annexion à la France, la Provence s'affirme comme une principauté territoriale à part entière, à l'identité fortement marquée. Des hommes et des femmes, traversent cette histoire : l'abbé Isarn de Saint-Victor, porte-parole de la Paix de Dieu, le brigand Raimond de Turenne, chef des grandes compagnies, le roi René, généreux mécène, mais aussi Teucinda, fondatrice de Montmajour, la comtesse Béatrice, héritière convoitée par de nombreux prétendants, ou la reine Jeanne soumise à une double légende dorée et noire... Ces personnages apparaissent comme les types de groupes sociaux en pleine transformation : comtes chaque jour plus puissants, guerriers à leur service féodal ou en révolte ouverte contre eux, seigneurs affirmant l'indépendance de leurs châtellenies, marchands citadins traitant avec l'Orient, paysans asservis luttant pour leurs libertés ou ordres monastiques nombreux et divers. Connaître en profondeur et expliquer cette société est le but du présent ouvrage, qui intègre les progrès remarquables accomplis récemment par la recherche historique sur la Provence...

La guerre au Moyen Age

La guerre au Moyen Age

Auteure: Philippe Contamine

Nombre de pages: 564

Aux yeux du public, la dimension guerrière du Moyen Âge occidental est d'une évidence massive. Dans cette perspective largement partagée, l'espace médiéval, la société médiévale apparaissent dominés l'un par le château-fort, l'autre par le chevalier. La présente synthèse, visant à évoquer la guerre en tant que phénomène social et fait de mentalité à travers tout un millénaire, ne prétend pas remettre en cause cette vision mais la nuancer, la compléter. Elle s'interroge sur la profondeur de la rupture que les différentes vagues de " grandes invasions " ont entraînée dans le domaine militaire, soupèse les forces et les faiblesses des armées carolingiennes, rappelle le contexte guerrier qui a entouré et en grande partie conditionné la féodalité, examine les changements dans la conduite de la guerre qui ont accompagné et suscité la croissance de l'État. De ce survol ressort l'image d'un Moyen Âge inventif, complexe et mobile, où s'exerça un art militaire moins fruste qu'on ne l'a parfois pensé. Les rapports entre guerre et christianisme font l'objet d'une attention particulière. Même si la conception chrétienne cautionna non seulement l'idée...

La Religion

La Religion

Auteure: Jean-françois Dortier

Nombre de pages: 366

Causes et fondements du fait religieux ; évolution du phénomène religieux à travers l'histoire et les civilisations ; religion et modernité ; frontières du religieux.

Religion et mentalités au Moyen Âge

Religion et mentalités au Moyen Âge

Auteure: Sophie Cassagnes-brouquet , Amaury Chauou , Daniel Pichot , Lionel Rousselot

Nombre de pages: 613

Lors du départ à la retraite d'Hervé Martin, ses collègues médiévistes de l'université Rennes 2 Haute Bretagne ont décidé de réunir en son honneur un volume de Mélanges. Beaucoup plus qu'un recueil plus ou moins hétéroclite de textes disparates nous avons voulu élaborer un volume cohérent, organisé autour de ses grands thèmes de recherche. Ouvrir par l'historiographie s'imposait, tant la réflexion sur la démarche de l'historien et le discours historique sont inséparables de la recherche. La diversité des contributions à cette première partie a permis de montrer la résonance des travaux d'Hervé Martin bien au-delà du cercle des médiévistes. Ensuite, il n'y avait plus qu'à dérouler la progression des ouvrages. La thèse de troisième cycle consacrée aux Ordres mendiants en Bretagne s'inscrivait dans un courant dont la richesse des contributions montre qu'il reste dynamique et s'ouvre à de nouvelles problématiques, tant en ce qui concerne les structures des ordres que leur influence dans la société ou leur spiritualité. La prédication et la parole, vivement analysées dans Le Métier de prédicateur prenaient pour cadre une analyse sociologique,...

Apprendre, produire, se conduire : Le modèle au Moyen Âge

Apprendre, produire, se conduire : Le modèle au Moyen Âge

Auteure: Société des historiens médiévistes de L’enseignement supérieur public

Nombre de pages: 409

Le thème proposé par l’université de Lorraine pour le congrès de la SHMESP en 2014 a eu pour objet la place du modèle dans la transmission médiévale des savoirs, qu’il s’agisse des connaissances intellectuelles, des savoir-faire dans la production des objets, des normes de comportement ou encore des modèles de vie religieuse. Dans ces différents champs, la question du modèle apparaît comme un prisme de l’enquête historique, dans le sens où la transmission des savoirs s’appuie très largement et concurremment sur l’exemplarité et sur la reproduction. Le modèle peut être une personne éminente ou exceptionnelle, la synthèse d’un ensemble d’observations et d’expériences, qui permettent à un individu ou un groupe de construire son savoir, son savoir-faire ou son savoir-être. Le geste, l’image, la parole, l’écrit apparaissent donc comme autant de supports de la transmission. Dans le domaine de l’histoire de la culture matérielle, cette perspective peut mener à s’interroger sur les modalités et les supports de la transmission des savoir-faire. Elle peut aussi conduire à mettre en évidence la place du modèle et celle du patron dans la...

La légitimité implicite

La légitimité implicite

Auteure: Jean-philippe Genet

Nombre de pages: 918

Ce premier volume (en deux tomes) de la collection Le Pouvoir symbolique en Occident (1300-1640), publiée conjointement par les Publications de la Sorbonne et l’École française de Rome, contient les actes des deux premiers colloques internationaux du cycle Les vecteurs de l’idéelqui ont été organisés à Rome en 2010 et 2011 avec la collaboration de l’École française de Rome dans le cadre du programme SAS (Signs and States), un advanced programdu European Research Council. La collection regroupe l’ensemble des rencontres organisées dans le cadre de ce programme.

Sin imagen

Histoire de la musique

Auteure: Marie-claire Beltrando-patier

Nombre de pages: 1207

Référence majeure dans sa discipline, l'Histoire de la musique couvre toutes les époques de la musique occidentale, du chant grégorien à la musique baroque, du romantisme à la musique contemporaine. Initiation à l'histoire des compositeurs et des œuvres, du langage musical et des idées, des courants et des écoles esthétiques, elle est aussi et avant tout une invitation à l'écoute. Un index des compositeurs, un glossaire des termes techniques et une abondante bibliographie complètent l'ouvrage.

Histoire de la tolérance au siècle de la Réforme

Histoire de la tolérance au siècle de la Réforme

Auteure: Joseph Lecler

Nombre de pages: 862

L'éclatement de la chrétienté médiévale et la Réforme mettent la plupart des nations européennes devant une situation inédite : le pluralisme religieux. Face à tout un monde d'Églises et de sectes qui cherche à obtenir droit de cité, la question de la tolérance se pose avec acuité aux gouvernants. Même si elle ne donne lieu alors qu'à des réalisations limitées, la tolérance est bel et bien au coeur des débats du XVIe siècle qui pose ses principes pour les siècles à venir. Erasme, Luther, Castellion, Michel de L'Hospital se rencontrent et se répondent dans ce livre, écrit voilà plus de trente ans par le père Joseph Lecler, S. J. (1895-1988), professeur d'ecclésiologie à l'Institut catholique de paris, et qui reste un dossier essentiel pour les historiens et tous ceux qui veulent poursuivre la réflexion des contemporaine de la Réforme.

Le bon usage des savoirs

Le bon usage des savoirs

Auteure: Catherine König-pralong

Nombre de pages: 360

La philosophie medievale est en general mieux connue que ses auteurs. Ce livre s'interesse aux acteurs intellectuels auteurs des textes qui ont servi de materiaux a l'histoire de la philosophie medievale. Qui sont-ils? Dans quels lieux institutionnels et dans quelles conditions culturelles ont-ils travaille? Quelles conceptions se faisaient-ils de leur mission, de ses interets et de ses fins? Dementant un prejuge repandu, les scolastiques se revelent interesses a la politique culturelle; ils avaient une conscience aigue des enjeux epistemiques, ethiques et sociaux de leurs pratiques professionnelles. Cette etude documente ces autorepresentations et les contraste au moyen d'un regard plus exterieur, qui decrit les pratiques savantes des auteurs scolastiques et reconstruit leurs differentes conceptions du savoir et de la societe chretienne. A l'etude des contextes intellectuels et sociaux, elle presente des mises en serie, de la division des sciences a la structuration du champ social en eveque, docteur, moine et laic. A la lecture de textes issus de divers milieux et temps, elle articule des distinctions, entre clerc et laic, eveque et docteur, arts liberaux et arts mecaniques,...

Corps et âmes. Une histoire de la personne au Moyen Âge

Corps et âmes. Une histoire de la personne au Moyen Âge

Auteure: Jérôme Baschet

Nombre de pages: 1118

Les lieux communs ont la vie dure. Ainsi cette idée d’un Moyen Âge dualiste, qui aurait instauré une guerre entre le corps et l’âme : d’un côté, un corps coupable, source du péché, de l’autre, une âme pure tournée vers Dieu. Réfutant cette construction, Jérôme Baschet montre plus subtilement que le Moyen Âge chrétien a développé une pensée positive du lien entre l’âme et le corps, soucieuse de valoriser l’unité psychosomatique de la personne. Ce modèle a permis de penser non seulement l’être humain mais aussi l’ordre social dont l’Église est alors l’institution dominante. Reconnu pour l’originalité de ses travaux historiques, Jérôme Baschet examine dans son entier les conceptions de la personne humaine. Chemin faisant, le genre est évoqué à travers la distinction du masculin et du féminin, tout comme les représentations de l’au-delà et celles de l’âme – qui prend forme corporelle au paradis ou en enfer. Mais l’ouvrage dépasse les limites habituelles du Moyen Âge en prolongeant l’analyse jusqu’au moment où, avec Descartes et Locke, s’impose une conception radicalement nouvelle de la personne, identifiée à la...

Etre chrétien au Moyen Âge

Etre chrétien au Moyen Âge

Auteure: Jean Verdon

Nombre de pages: 290

Comment le chrétien du Moyen Age vit-il sa foi ? De leur baptême, qui les lave du péché originel, à leur mort, terme naturel de la vie terrestre et chemin vers Dieu, les chrétiens du Moyen Âge – ceux du moins qui s'évertuent à vivre comme tels – mènent de bout en bout leur existence obnubilés par l'idée de gagner leur salut au Ciel. Ils s'attachent dès lors à respecter les enseignements de l'Église : prier Dieu chaque jour, assister à la messe, communier à Pâques, faire l'aumône aux pauvres, ne pas s'adonner à la violence... afin d'obtenir le pardon de leurs fautes. Leur vie est tout entière scandée par les célébrations religieuses, vécues dans l'église de leur village, auprès de leur curé dont les prônes tiennent lieu d'instructions. Jean Verdon nous fait partager le quotidien de ces hommes et femmes du Moyen Âge qui, tiraillés entre les tentations de ce monde et la crainte du châtiment divin, s'efforcent de vivre, ou tout au moins de mourir, en " bons chrétiens ".

La transmission des savoirs au Moyen Age et à la Renaissance: Du XIIe au XVe siècle

La transmission des savoirs au Moyen Age et à la Renaissance: Du XIIe au XVe siècle

Auteure: Université De Franche-comté. Equipe Poétique Des Genres Et Spiritualité , Centre D'études Supérieures De La Renaissance

Nombre de pages: 414
Le Moyen Âge en Occident

Le Moyen Âge en Occident

Auteure: Stéphane Coviaux , Romain Telliez

Nombre de pages: 288

Panorama synthétique du Moyen Âge (Ve-XVe siècles), cet ouvrage veut répondre aux besoins spécifiques des étudiants de premier cycle. Il propose l'essentiel des connaissances à travers plusieurs sections - les événements politiques, les faits culturels et religieux, le contexte social et économique, les grandes figures de la période...- et s’appuie sur un choix de documents significatifs. Plans de dissertation, chronologie, glossaire, cartes et sources livresques et informatiques offrent des ressources pédagogiques et des repères précieux.

Juifs et chrétiens dans le monde occidental, 430-1096

Juifs et chrétiens dans le monde occidental, 430-1096

Auteure: Bernhard Blumenkranz

Nombre de pages: 468

Synthese aujourd'hui classique sur les relations entre juifs et chretiens dans le Haut Moyen Age d'Occident. Se fondant essentiellement sur les sources latines mais aussi sur les sources rabbiniques, l'ouvrage etudie les rapports entre juifs et chretiens sur le plan de la vie quotidienne ou il met en lumiere les rapports de bon voisinage entre juifs et chretiens. Il s'attache egalement aux differences et aux differends des uns et des autres sur la comprehension de la Bible. Globalement envisage, le Haut Moyen Age apparait comme une periode relativement favorable aux juifs acceptes et reconnus dans la cite. La Premiere Croisade marquera le commencement de la decheance legale des juifs dans l'Europe chretienne. A cette reimpression du livre paru en 1963 est jointe une Introduction nouvelle de Gilbert Dahan, Directeur de Recherche au C.N.R.S. et Directeur d'Etudes a l'Ecole Pratique des Hautes Etudes ( Sorbonne, Paris ).

Guerre sainte, martyre et terreur. Les formes chrétiennes de la violence en Occident

Guerre sainte, martyre et terreur. Les formes chrétiennes de la violence en Occident

Auteure: Philippe Buc

Nombre de pages: 560

Philippe Buc examine dans ce livre comment la théologie chrétienne a façonné des siècles de conflits, depuis la première guerre judéo-romaine (66) jusqu’à l’invasion de l’Irak (2003), en passant par la première croisade (1096) ou la Révolution française. Même dans les sociétés sécularisées ou explicitement non chrétiennes, comme l’Union soviétique stalinienne, les formes qu’ont prises de nombreux séismes politiques (guerres civiles, purges, déportations, terrorisme, etc.) sont selon lui en grande partie explicables par le christianisme et les très anciens concepts religieux qui influencent la façon dont la violence est perçue et perpétrée. Ce que veut comprendre Philippe Buc c’est non seulement la logique par laquelle une personne saine d’esprit est amenée à tuer ou mourir pour un principe, mais aussi les raisonnements qui légitiment l’imposition de la liberté par la contrainte ou le pardon des atrocités de la guerre. Analysant l'idéologie américaine contemporaine de la guerre, qui place la violence sous l’empire d’idées abstraites, comme la liberté ou la paix mondiale, il met au jour son profond enracinement dans l’Écriture ...

Histoire et évolution du christianisme: Le 1er siècle

Histoire et évolution du christianisme: Le 1er siècle

Auteure: Martin Bakers

Nombre de pages: 133

Le christianisme au 1er siècle couvre l'histoire formatrice du christianisme depuis le début du ministère de Jésus (vers 27-29 après JC) jusqu'à la mort du dernier des douze apôtres (vers 100) et est donc également connu sous le nom d'Apostolique. Âge. Le christianisme primitif s'est développé à partir du ministère eschatologique de Jésus. Après la mort de Jésus, ses premiers disciples ont formé une secte juive messianique apocalyptique à la fin de la période du Second Temple du 1er siècle. Croyant initialement que la résurrection de Jésus était le début de la fin des temps, leurs croyances ont rapidement changé dans la seconde venue attendue de Jésus et le début du Royaume de Dieu à un moment ultérieur. Contenu: Histoire du christianisme, Contexte historique du Nouveau Testament, période du Second Temple, Ministère de Jésus, Christianisme au 1er siècle.

Histoire et expansion du christianisme de ses origines au 5e siècle

Histoire et expansion du christianisme de ses origines au 5e siècle

Auteure: Martin Bakers , Mikael Eskelner , Stephen Baskolan

Nombre de pages: 414

Le christianisme est né avec le ministère de Jésus, un enseignant et guérisseur juif qui a proclamé le royaume imminent de Dieu et a été crucifié c. 30–33 après JC dans la province romaine de Judée du Ier siècle. Ses disciples croient que, selon les Évangiles, il était le Fils de Dieu et qu'il est mort pour le pardon des péchés et qu'il a été ressuscité des morts et exalté par Dieu, et qu'il reviendra bientôt au début du royaume de Dieu. Au début du Moyen Âge, les activités missionnaires répandent le christianisme vers l'ouest parmi les peuples allemands. Pendant le haut Moyen Âge, le christianisme oriental et occidental s'est séparé, conduisant à la de 1054. La critique croissante de la structure ecclésiologique catholique romaine et de son comportement a conduit au mouvement protestant du 16ème siècle et à la scission du christianisme occidental. Depuis l'époque de la Renaissance,avec le colonialisme inspiré par l'Église, le christianisme s'est développé dans le monde entier. Aujourd'hui, il y a plus de deux milliards de chrétiens dans le monde et le christianisme est devenu la plus grande religion du monde. Au cours du siècle dernier,...

Des usages de la grâce

Des usages de la grâce

Auteure: Esther Dehoux , Caroline Galland , Catherine Vincent

Nombre de pages: 490

La commémoration de l'affichage des 95 thèses par Luther en 1517 a de nouveau mis en avant la question des indulgences, reprise ici de manière apaisée et novatrice, par la pratique et dans le long terme, des fonds documentaires médiévaux aux réseaux sociaux. La trentaine d’études réunies n’entre pas dans la polémique mais entend mettre en valeur..

Derniers livres et auteurs recherchés