Ebooks Gratuits

Le plus grand univers d'ebooks au format PDF et EPUB

Trouver votre ebook...

Nous avons trouvé un total de 40 livres disponibles en téléchargement
Histoire des États-Unis

Histoire des États-Unis

Auteure: Bertrand Van Ruymbeke

Nombre de pages: 782

Du voyage fondateur de Christophe Colomb en 1492 jusqu’à l’élection de Donald Trump, cette magistrale Histoire des États-Unis retrace la naissance et le prodigieux essor d’une société multiculturelle sans cesse en mutation et du « rêve américain ». L’histoire des États-Unis puise son origine dans les bouleversements liés à l’apparition soudaine d’un Nouveau Monde dans la géographie mentale des Européens. Du XVIe au XVIIIe siècle, les Anglais fondent des colonies le long du littoral du continent nord-américain de Terre-Neuve à la Géorgie : ils importent des esclaves africains et repoussent les sociétés amérindiennes au-delà des Appalaches. En 1776, l’Amérique s’embrase. Les révolutionnaires défient la Grande-Bretagne et déclarent l’indépendance de treize colonies qui s’unissent pour donner naissance aux États-Unis. Un pays est né, une république fédérale. L’histoire de ce pays neuf est celle d’une inexorable avancée territoriale, d’un développement démographique et économique phénoménal et d’une construction politique et constitutionnelle reposant sur un équilibre complexe. À l’orée du XXe siècle, les...

L'Amérique avant les États-Unis. Une histoire de l'Amérique anglaise, 1497-1776

L'Amérique avant les États-Unis. Une histoire de l'Amérique anglaise, 1497-1776

Auteure: Bertrand Van Ruymbeke

Nombre de pages: 817

En 1497, l’Angleterre découvre l’Amérique : l’explorateur John Cabot, à la solde du roi Henry VII, aperçoit les rives de Terre-Neuve. C’est le début d’une aventure de près de trois siècles, au terme de laquelle naîtront les États-Unis d’Amérique. Comment s’est déroulée la conquête de ce territoire, arraché aux populations amérindiennes et aux concurrents espagnols, hollandais et français ? Comment aventuriers en quête de fortune, laissés pour compte de la vieille Europe, esclaves africains, marchands audacieux, se sont-ils mêlés pour bâtir de nouvelles sociétés ? Et par quelles voies ces colonies extrêmement diverses se sont-elles retrouvées ensemble sur le chemin de l’indépendance ? Dans cette grande fresque, qui fait pour la première fois la somme de toutes les connaissances sur l’Amérique anglaise, Bertrand Van Ruymbeke souligne les ruses de l’histoire : fondées sans politique prédéfinie, les colonies anglaises sont une construction du hasard. Rien ne laissait présager qu’elles deviendraient un ensemble impérial – encore moins une nation...

Le monde atlantique

Le monde atlantique

Auteure: Eric Schnakenbourg

Nombre de pages: 384

Avec les découvertes portugaises du XVe siècle, le monde atlantique devient un creuset où se rencontrent des capitaux, une demande et un imaginaire européens ; une main-d’œuvre en Afrique et des ressources à exploiter en Amérique. Cette convergence inédite génère différents phénomènes : le colonialisme, le développement économique et commercial, mais aussi d’importantes migrations, volontaires ou contraintes, et constitution de nouvelles identités. L’océan Atlantique devient ainsi un espace unique de circulations, d’échanges, d’interactions, pacifiques ou violentes, et donc d’ouvertures, pour le meilleur ou pour le pire, vers des horizons lointains. Loin des polémiques et tout à fait inédit, cet ouvrage permet de saisir de manière globale la nature, la diversité et l’ampleur des bouleversements qui affectent le monde atlantique sur quatre siècles, jusqu’aux élans révolutionnaires de la fin du XVIIIe siècle, et comment est née une véritable identité atlantique, faite de confrontations autant que d'échanges et de partage.

Vers un nouveau monde atlantique

Vers un nouveau monde atlantique

Auteure: Philippe Joutard

Nombre de pages: 270

À l’article 4 du traité signé à Paris le 10 février 1763 entre la Grande-Bretagne et la France, on peut lire que « Sa Majesté Très Chrétienne cède et garantit à sadite Majesté britannique, en toute propriété, le Canada avec toutes ses dépendances ». Vingt ans plus tard, de nouvelles négociations franco-britanniques, commencées en avril 1782, se terminent le 3 septembre 1783 par la signature du second traité de Paris, dans lequel la Grande-Bretagne reconnaît l’indépendance des États-Unis d’Amérique. Ainsi, en l’espace de deux décennies, ces deux traités délimitent un tournant majeur dans l’histoire de l’Amérique du Nord. Ils marquent l’aboutissement de plusieurs siècles de rivalités coloniales entre Français et Anglais en Amérique du Nord et annoncent le point de départ d’un « monde atlantique nouveau » dont les États-Unis deviendront le centre. Ce livre entreprend de dresser un inventaire de tous les aspects de cette période de conflits et de négociations : la guerre au xviiie siècle et la marine française, la diplomatie et l’art de la paix, les ambitions impériales françaises hors d’Amérique du Nord, le devenir des...

Revue des Deux Mondes

Revue des Deux Mondes

Auteure: Valérie Toranian , Marin De Viry , Jacques De Saint Victor , Michel Onfray , Sébastien Lapaque , Annick Steta , Bertrand Van Ruymbeke , Éric Roussel , Michel Winock , Jacques Mény , Jean-pierre Naugrette , Marc Cerisuelo , Stéphane Guégan , Sophie Kurkdjian , Faïza Guène , Fatiha Boudjahlat , Céline Laurens

Nombre de pages: 200

Dossier 1 : Défendre la République → Entretien – Régis Debray : « La République peut être orgueilleuse mais pas méprisante » Pour Régis Debray, les fondements de la République laïque ne reposent pas sur des idées libertaires. Sans renoncer à ce que nous sommes, il faut de la compréhension et de la pédagogie pour transmettre nos valeurs et ne pas heurter inutilement des sensibilités. → « République », le régime qui nous divise le plus ? par Jacques de Saint Victor Jacques de Saint Victor compare la situation de 2020 à celle de 1789 lorsque les élites ne soutenaient plus les grands principes du pouvoir en place. Le modèle républicain est aujourd’hui attaqué par les partisans d’une « laïcité ouverte » qui sert le prosélytisme religieux et les questions identitaires. → Entretien – Catherine Kintzler : « La laïcité est le contraire d’un intégrisme » Signataire de la tribune « Profs, ne capitulons pas ! » (Nouvel Obs, 1989), Catherine Kintzler dresse le bilan trente ans plus tard et déplore les multiples renonciations de l’Éducation nationale face aux pressions religieuses et communautaires. → Et aussi Michel Onfray, Sébastien...

Esprit novembre 2013 - Paul Ricoeur, la pensée san

Esprit novembre 2013 - Paul Ricoeur, la pensée san

Auteure: Collectif

Nombre de pages: 235

Il est tentant, lorsqu'on cherche à penser le présent, d'idéaliser le passé. C'est une tentation à laquelle Paul Ricœur, dont on fête le centenaire de la naissance, ne cède pas ; dans le texte inédit que nous publions, le philosophe réfléchit au rapport que nous entretenons avec la Grèce antique, vue tantôt comme le règne de la raison, tantôt comme celui du mythe. Michaël Fœssel, François Hartog, Marcel Henaff, Pierre Judet de la Combe, Myriam Revault d'Allonnes et Jacques Taminiaux ont accepté de revenir pour nous sur les liens qui unissent la philosophie, la Grèce antique et la tragédie. Dans un grand entretien, Thomas Piketty analyse le creusement des inégalités à l'époque contemporaine, qu'il replace, dans son dernier ouvrage, Le Capital au XXIè siècle, dans le temps long de l'histoire. A retrouver également, un article d'Yves Michaud sur la fin de l'Université de tous les savoirs, un éditorial sur la stigmatisation des Roms, et bien d'autres sujets.

Histoire de la Sicile

Histoire de la Sicile

Auteure: John Julius Norwich

Nombre de pages: 453

La Sicile est au carrefour de l’histoire du monde. Dans un récit vivant et érudit, John Julius Norwich narre le tumultueux destin de cette île fascinante, et des tyrans, des monarques et des reines remarquables qui ont combattu pour la dominer. La Sicile est la plus grande île de la Méditerranée, le relais entre l’Europe et l’Afrique, le lien entre l’Occident latin et l’Orient grec. Sa situation stratégique a tenté les empereurs romains, les princes français et les rois espagnols. Les luttes qui s’en sont suivies pour la conquérir et la garder ont joué un rôle crucial dans l’essor et le déclin des dynasties les plus puissantes du monde. Le récit palpitant de John Julius Norwich est le premier à nouer ensemble les fils de l’histoire sicilienne dans une seule étude globale. De ses débuts comme cité-État grecque à son émergence comme carrefour commercial multiculturel pendant les croisades, et de la rébellion contre l’unification italienne à l’essor de la mafia, l’histoire de la Sicile est riche de moments extraordinaires et de personnages spectaculaires.

Esprit juin 2013 - La mondialisation par la mer

Esprit juin 2013 - La mondialisation par la mer

Auteure: Collectif

Nombre de pages: 178

L'image d'un porte-conteneur massif voguant sur l'océan, avec ses milliers de boîtes empilées les unes sur les autres, nous est aujourd'hui devenue familière. Mais que dit-elle de la mondialisation ? Notre dossier de juin, " La mondialisation par la mer ", s'interroge sur le rôle des ports (Le Havre, Marseille, Tanger Med) dans le commerce international, sur l'importance de l'" économie bleue " pour notre avenir, mais aussi sur l'imaginaire maritime qui sous-tend la mondialisation, cette liquidité des flux qui parfois nous fait perdre le nord (articles d'Alice Béja, Zakya Daoud, Emmanuel Desclèves, Antoine Frémont, Olivier Mongin, Jean Viard). Nous parlons aussi ce mois-ci des francs-maçons, du centenaire de Paul Ricoeur, de l'an I de François Hollande, de la situation en Italie, de cinéma, d'art et de bien d'autres sujets.

Histoire de l'Amérique française

Histoire de l'Amérique française

Auteure: Gilles Havard , Cécile Vidal

Nombre de pages: 548

Au début du XVIIIe siècle, la Nouvelle-France s’étendait sur un tiers du continent nord-américain, des forêts glacées du Canada aux bayous de Louisiane, en passant par les prairies du Midwest. Un Empire dont la clef de voûte fut l’alliance avec les Indiens, qui permit aux Français de s’implanter et de se maintenir sur le territoire au nez et à la barbe des Anglais. Colons, Indiens, esclaves africains composaient une Amérique française au visage cosmopolite. Cette Amérique, que notre mémoire a occultée, n’a pas entièrement disparu. Les toponymes en témoignent – New Orleans, Baton Rouge, Montréal, etc. –, et de nombreuses villes nord-américaines ont eu pour fondateurs des Français. Des millions d’Américains, aux États-Unis comme au Canada, ont des noms d’origine française, et parmi les descendants des colons, certains parlent toujours la langue de Molière. Ce legs, on ne saurait le comprendre sans se glisser, au fil de la lecture, dans une pirogue ou dans un canoë à la recherche d’une histoire ignorée.

Citoyenneté et liberté

Citoyenneté et liberté

Auteure: Collectif

Nombre de pages: 305

En janvier 2021, la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne (acquise au moment du référendum de juin 2016) et les vives tensions politiques américaines qui ont accompagné la fin de la présidence de Donald Trump soulignent avec force l’actualité brûlante des questions de citoyenneté dans le monde anglophone actuel. Pour comprendre ce qu’est la citoyenneté dans l’Atlantique nord anglophone, et en particulier les liens étroits qui la relient à la notion de liberté dans l’histoire des idées et des pratiques concrètes de participation, il est nécessaire de revenir sur le processus historique de construction politique de cet espace culturel. Les idées de citoyenneté et de liberté sont au fondement même de cet historique depuis la Grande Charte de 1215 en Angleterre. C’est tout l’objet de ce livre qui parcourt cette histoire sur un temps long, du xviie siècle aux premières décennies du xixe. Il retrace les débats et les pratiques sur les notions de citoyenneté et de liberté en Angleterre, en Écosse, en Irlande, ainsi que dans les Treize Colonies britanniques d’Amérique du Nord, qui devinrent les États-Unis d’Amérique après leur...

Le siècle américain, une histoire

"Le siècle américain", une histoire

Auteure: Pierre Melandri

Nombre de pages: 671

Naissance, apogée et déclin des USA ! Le 17 février 1941, dans un éditorial de Life, Henry Luce, le magnat de la presse, appelle ses concitoyens à faire du XXe siècle le " siècle américain ". Pour lui, le devoir des États-Unis est de transformer le monde à leur image en y diffusant les valeurs qui ont étayé leur formidable productivité et en y instaurant un " ordre économique compatible avec la liberté et le progrès ". En réalité, Luce ne fait que formuler la croyance d'un peuple persuadé, depuis les origines, d'offrir un modèle universel au reste de l'humanité. Il fait bientôt figure de prophète quand, longtemps rhétorique, cette vocation prend une dimension géopolitique. Authentiques " géants de la Terre ", les États-Unis se convainquent que leur succès est indissociable de l'instauration d'un ordre économique mondial libéral et de leur métamorphose en " république impériale ". Conjuguant approche politique, sociale, économique, militaire et culturelle, Pierre Melandri raconte cette histoire riche en succès mais aussi en déboires. Aujourd'hui, toujours dominante et innovante mais en déclin, l'Amérique a du mal à réconcilier, chez elle, son ...

Résistance indienne aux États-Unis. Du XVIe au XXe siècle

Résistance indienne aux États-Unis. Du XVIe au XXe siècle

Auteure: Élise Marienstras

Nombre de pages: 352

Ce livre raconte une autre histoire: parcourant cinq siècles, il présente, à partir aussi bien de textes d’une actualité proche que de récits plongeant dans les temps immémoriaux du mythe, la résistance d’un peuple à la négation de son existence. Le récit de leur résistance tenace à la colonisation et à la tentative d’extermination permet d’entendre directement leur parole, de les observer dans l’action, de les retrouver comme les partenaires d’une histoire commune où Euro-Américains et Amérindiens ont chacun joué leur rôle. Vus sous cet angle, les Amérindiens paraissent exemplaires : ils se sont opposés avec constance au vol de leurs terres, à la violence exterminatrice, à l’anéantissement de leurs structures sociales et de leurs cultures, saisissant les armes les plus propices – guerre, guérilla, recours légal, usage inversé de l’acculturation, ressourcement aux racines de la spiritualité ancestrale. Exemplaires dans leur refus de séparer la lutte pour la survie du combat pour l’identité, les Amérindiens concrétisent, par l’affirmation de leurs propres valeurs, le doute qui saisit le monde actuel sur le bien-fondé des...

La mer et la France. Quand les Bourbons voulaient dominer les océans

La mer et la France. Quand les Bourbons voulaient dominer les océans

Auteure: Olivier Chaline

Nombre de pages: 727

Trop souvent, l’histoire de France fait fi de la mer. Elle est ici au cœur du nouveau livre d’Olivier Chaline. Les éléments, nous rappelle-t-il, ignorent les luttes entre nations et, dans leur sauvage impartialité, se prêtent aux calculs des hommes ou s’acharnent à les ruiner. C’est en fonction des vents et des courants, comme de la météo marine et des marées, qu’il faut considérer cette France des Bourbons : depuis le large, ses rives européennes et ses nombreux prolongements outre-mer. Que permet la mer ? Que refuse-t-elle ? Quelles routes la parcourent devant les rives françaises ou à partir d’elles ? Quels navires et quels équipages s’y aventurent ? Comment pénètre-t-elle le royaume terrien ? Dans ce livre inédit, constitué de toute la richesse de notre histoire maritime, revivent les obscurs et les sans-grade qui ont fait les équipages de la pêche, du commerce et de la guerre ; leurs conditions de vie, leurs voyages, leurs formations nous sont mieux connus en même temps que l’impressionnante complexité de leurs navires. C’est le quotidien passionnant des « petites mains » indispensables à la manœuvre des vaisseaux – ces premiers...

Sin imagen

Le Mayflower

Auteure: Nathaniel Philbrick

Nombre de pages: 404

Automne 1620. Les cent deux passagers du Mayflower débarquent sur les côtes américaines. Affamés, craintifs, mais forts de leur foi, ils entrent en contact avec les tribus indiennes, elles-mêmes fragilisées par les maladies et les conflits. Que s'est-il vraiment passé ? L'histoire américaine, qui narre cette aventure comme une conquête âpre et glorieuse, a été en partie transfigurée par la légende. Nathaniel Philbrick revisite magistralement cette épopée grâce à de nombreux documents, portraits, journaux, des épisodes et des points de vue mal connus voire totalement méconnus. Il insiste en particulier sur les raisons pour lesquelles, après cinquante ans de cohabitation pacifique, l'une des guerres les plus sanglantes jamais menées sur le sol américain va opposer les Pères pèlerins à toutes les tribus de la région. Le destin de la colonie de la Nouvelle-Angleterre prendra alors une autre tournure, plus complexe, troublante et foisonnante.

C'était la Fronde

C'était la Fronde

Auteure: Jean-marie Constant

Nombre de pages: 341

Plusieurs France l’une contre l’autre, un pays en pleine implosion, un pouvoir sans légitimité... Dans le registre des grandes passions françaises, la Fronde (1648-1652) occupe une place clé. Alors que Louis XIV n’est encore qu’un enfant, sa mère Anne d’Autriche règne avec le cardinal Mazarin, un Premier ministre trop puissant aux yeux de l’opinion outrée par la pression fiscale et les dépenses continuelles pour financer les guerres. Une situation explosive qui met le feu aux poudres dans la France entière. La colère soulève les Parisiens mais aussi les princes de sang et les parlements en région... Qui sont ces frondeurs qui voulaient changer la France ? Jean-Marie Constant reprend le fil des événements à la recherche des esprits pensants de ce moment de l’histoire française. La Rochefoucauld, le prince de Condé, les grandes princesses, les juges, tous entendent agir pour le bien public. Les idées fusent. Inspirés par une intense volonté d’action, les Frondeurs prennent les armes contre le pouvoir. Quel fut le sens de cet engagement ?, interroge l’historien. Son enquête le mène sur des chemins de traverse où la littérature vient guider le ...

L'Amérique fantôme. Les aventuriers francophones du Nouveau Monde

L'Amérique fantôme. Les aventuriers francophones du Nouveau Monde

Auteure: Gilles Havard

Nombre de pages: 540

Oublions les westerns. Durant trois siècles, l’Amérique du Nord a été sillonnée, à l’échelle continentale, par des aventuriers de langue française. Coureurs de bois, trappeurs, interprètes, ces hommes, en quête de fourrures, se sont constamment mêlés aux Amérindiens. En partant sur la piste de dix voyageurs, natifs de la France ou du Canada, Gilles Havard fait surgir des scènes saisissantes : adoption d’un jeune Français par des Iroquois du XVIIe siècle, pirogues chargées de peaux de castor ou de bison descendant la rivière Missouri, fêtes du nouvel an empruntant aux cérémonies indiennes, retrouvailles lors des grandes haltes de caravanes... À travers ces destins hors du commun se dessine une autre histoire de la colonisation européenne, occultée par le récit américain de la conquête de l’Ouest : une histoire d’échanges, de métissages, mais aussi de violences, dont les têtes d’affiche sont des Français et des Amérindiens. Cet ouvrage explore une Amérique oubliée, fantôme – effacée des mémoires, absente des livres d’histoire. S’appuyant sur des récits de voyage, les archives des deux continents et les témoignages de...

Les Anormaux

Les Anormaux

Auteure: Götz Aly

Nombre de pages: 334

La décision d’assassiner selon des critères spécifiques les enfants handicapés physiques et mentaux fut prise à l’été 1939, à la chancellerie de Hitler. Trois mois après, le Führer signait une autorisation pour protéger les médecins et le personnel médical associés au Programme d’euthanasie, plus connu sous le nom de code AktionT4, en référence à son adresse berlinoise. Plus tard, sur une idée de Heydrich, s’y ajouteront les délinquants placés en institution, les inaptes au travail, les personnes âgées... Dans la foulée, des installations de gazage seront mises en place, les premières du genre, en complément des injections létales. Des objectifs chiffrés étaient fixés, de l’ordre du millième de la population. À ce jour, on a dénombré 200 000 victimes. Mais tous les dossiers n’ont pas encore été ouverts... Götz Aly revient ici sur cette page dramatique de l’histoire allemande. L’historien raconte son enquête dans un récit bouleversant où il redonne vie aux victimes, sans jamais perdre son fil : montrer la lente mise en place au sein d’une société avancée d’un eugénisme ordinaire. Les esprits les plus éclairés l’y...

1814 Un Tsar à Paris

1814 Un Tsar à Paris

Auteure: Marie-pierre Rey

Nombre de pages: 307

Le 31 mars 1814, à l’issue d’une bataille féroce qui a fait quinze mille morts en moins de vingt-quatre heures, le tsar Alexandre Ier entre triomphalement dans les rues de Paris. C’est la fin de la campagne de France menée par les Russes et leurs alliés, et l’effondrement de l’Empire napoléonien. L’occupation russe durera le temps d’un printemps. Cette brève période, méconnue, est pourtant cruciale dans notre histoire. D’abord, politiquement, le pouvoir change de mains : Napoléon abdique à Fontainebleau et part pour l’île d’Elbe, cependant que Louis XVIII, revenu d’Angleterre, accède au trône. Sur le plan géographique, ensuite : le traité de Paris fixe les nouvelles frontières de la France, prélude au congrès de Vienne qui, quelques mois plus tard, redessinera la carte de l’Europe. Culturellement enfin, les Cosaques, qu’on croise en bonnets de fourrure dans les allées des Tuileries, laisseront des traces durables dans les mémoires, à commencer par le mot même de « bistrot ». En s’appuyant sur de très nombreuses sources, tant françaises que russes, Marie-Pierre Rey fait toute la lumière sur cet épisode, et notamment sur le...

Le Rêve brisé des Arméniens

Le Rêve brisé des Arméniens

Auteure: Gaïdz Minassian

Nombre de pages: 339

C’est dans la nuit du 23 au 24 avril 1915, à Constantinople, qu’eut lieu la première rafle d’Arméniens, annonçant la longue série de déportations, tueries et massacres qui vont durer plus de trois ans. 1 500 000 personnes y perdent la vie, soit deux tiers des Arméniens de l’Empire ottoman. Les autres fuient la fureur des soldats, constituant une diaspora importante en Europe, au Proche-Orient et en Amérique. Depuis un siècle, la Turquie nie toujours ce génocide. Mais que s’est-il passé exactement ? Comment en est-on arrivé là ? Pour saisir cette histoire dans toute son ampleur, Gaïdz Minassian a choisi de la raconter à travers les parcours des révolutionnaires arméniens, fascinés par le modèle français des Lumières et prêts à tout pour faire reconnaître leurs droits mais aussi défendre l’égalité entre les peuples. De leur mobilisation politique, encore pacifique, à la radicalisation armée, l’auteur retrace l’aventure de ces idéalistes grâce à leurs Mémoires ou journaux qui témoignent de leur vie clandestine, de leurs doutes et leurs espoirs perdus. Parmi eux, au premier rang, la figure charismatique de Christapor Mikaelian, le...

L'Impossible Réparation

L'Impossible Réparation

Auteure: Jean-marc Dreyfus

Nombre de pages: 439

Combien vaut un déporté ? Combien pour une victime des nazis ? Le 15 juillet 1960, un accord diplomatique est signé dans la plus grande discrétion par l’ambassadeur de France à Bonn. La RFA s’engage à payer la somme totale de 250 millions de deutschemarks, au bénéfice des « victimes françaises du national-socialisme ». Pourtant, il ne s’agit que d’une étape car bien d’autres dossiers restent à régler... Le Quai d’Orsay y travaillera jusqu’en 2001, soit plus de cinquante ans durant ! L’historien Jean-Marc Dreyfus raconte ici pour la première fois les négociations des suites de la déportation. Pour diverses raisons – la crainte de rééditer le traité de Versailles de 1919, les tensions de la guerre froide –, les accords furent délicats et souvent source d’incompréhension. Le rapatriement des corps, l’or volé aux juifs, les biens spoliés (avec Vichy en ligne de mire), les criminels de guerre, les comptes bloqués par les banques sont autant de sujets que les diplomates français eurent à traiter avec leurs homologues allemands, dont certains étaient d’anciens nazis. L’auteur montre à quel point l’antisémitisme était courant au ...

Les Montmorency

Les Montmorency

Auteure: Daniel Dessert

Nombre de pages: 191

Quelle famille ! Avec six connétables, treize maréchaux de France, cette illustre lignée s’honore de noms aussi prestigieux qu’Anne de Montmorency, le prince de Condé, Turenne ou encore le maréchal de Luxembourg. Ministres, grands capitaines, ducs et pairs de France, ces fidèles serviteurs de la Couronne ont joué un rôle de premier plan dans l’histoire de France. Daniel Dessert raconte ici l’étonnante destinée de ce lignage hors norme qui parvient à se maintenir au pouvoir près de mille ans, mu par un véritable instinct politique combiné à des mariages toujours plus habiles et consanguins. Chaque union apporte son lustre, assoit la puissance Montmorency. Témoins de leur splendeur à son apogée, les somptueuses demeures d’Écouen et de Chantilly... Mais comme toute famille, elle est traversée de profondes disputes et nourrit en son sein de mauvais éléments, à l’instar de Gilles de Rais. Parfois même, l’orgueil de l’un des membres les couvre d’opprobre. Ainsi Henri II est condamné à mort pour avoir défié Richelieu. Mais à chaque fois, après chaque défaite, le sursaut. C’est leur force qui les rend unique. Leur chute n’est plus loin...

Vivre les USA

Vivre les USA

Auteure: Samantha Vandersteen

Nombre de pages: 336

Laissez-vous guider au cœur des États-Unis Le fameux rêve américain : pour les étudiants, les ingénieurs, les artistes, les professeurs, etc, les opportunités ne manquent pas en Amérique. On pense à New-York, mais aussi à tout le reste des Etats-Unis, le pays qui attire le plus les prétendants à s’expatrier. Chaque année, des centaines de milliers d’Européens tentent leur chance de l’autre côté de l’Atlantique. Dans Vivre les USA, Samantha Vandersteen, journaliste qui vit à San Francisco depuis de nombreuses années, donne toutes les clés du quotidien, depuis le logement jusqu’au mariage, en passant par le travail et l’éducation. Mais l’exploration ne s’arrête pas là. En s’appuyant notamment les expériences de nombreux expatriés aux États-Unis, chaque page permet de découvrir le pays autrement, en décryptant une à une les règles de sa société. Comment on conduit, comment on loue un appartement, comment on s’aime, etc., chaque chapitre permet de comprendre le pays et sa culture. Le compagnon idéal pour vos aventures américaines ! A PROPOS DE LA COLLECTION « VIVRE LE MONDE » Vivre le Monde est une collection destinée à ceux qui ...

L'Angleterre à l'époque moderne - 2e éd

L'Angleterre à l'époque moderne - 2e éd

Auteure: Stéphane Jettot , François-joseph Ruggiu

Nombre de pages: 288

La période comprise entre le XVIe siècle et le XVIIIe siècle marque une phase essentielle dans l’émergence de l’Angleterre comme puissance majeure, soucieuse de se distinguer de ses voisins continentaux. La rupture avec la Papauté, la victoire sur l’Invincible Armada, l’exécution de Charles Ier en 1649 ou la Glorieuse Révolution de 1689 sont autant d’événements dont la mémoire conserve la trace jusqu’à nos jours. Attentif à restituer les luttes, les réformes politiques et religieuses qui marquent la période, ce livre dépeint en outre les évolutions sociales et culturelles d’une population transformée par les migrations et la croissance urbaine. Soucieux de présenter les derniers développements historiographiques, il précise le cadre européen des réformes britanniques, met en lumière le développement des actions civiques, souligne le rôle des colonies et donne aux voisins britanniques (Gallois, Irlandais, Écossais) toute leur place. Afin de restituer le renouvellement des connaissances et de l’analyse sur cette période, Un large choix de sources – archives, imprimés, iconographie – permet, à travers les annexes, d’approfondir les...

Histoire des États-Unis

Histoire des États-Unis

Auteure: Bernard Vincent

Nombre de pages: 426

L’histoire des États-Unis est d’abord celle d’un essor : celui d’une petite colonie lointaine devenue une immense « nation d’immigrants » et la première puissance de notre époque. C’est ensuite l’histoire d’une nation-phare, première colonie « auto-libérée » et première « république » du monde moderne. C’est enfin celle d’un rêve – hétéroclite – composé d’égalité et de prospérité, de vertu et de progrès, de liberté individuelle et de culte du droit, de puritanisme et d’aspiration au bonheur, de conformisme et de respect des différences, d’unité nationale et de droit des États. Mais la nation-phare a été dès l’origine fondée sur une exclusion (celle des Noirs) et sur un génocide (celui des Indiens). Le rêve, lui, notamment en matière d’égalité sociale ou d’intégration raciale (melting pot), est loin d’avoir été réalisé : les poches de pauvreté restent considérables, la ségrégation urbaine se perpétue, l’unité traditionnelle de la nation n’est plus un creuset adapté : d’où la montée du multiculturalisme et les tensions qui accompagnent ce phénomène. Cependant, les contradictions de ce...

Sin imagen

Une histoire populaire des États-Unis de 1492 à nos jours

Auteure: Howard Zinn

Nombre de pages: 811

L'historien américain s'attache à présenter un point de vue différent de celui adopté par l'histoire officielle : il donne la parole à ses acteurs les plus modestes (Amérindiens, esclaves en fuite, jeunes ouvriers, GI's du Vietnam). Fondée sur des témoignages oraux ou écrits (courriers, presse, documents administratifs et juridiques), cette étude offre une description vivante des événements.

Les Kurdes en 100 questions

Les Kurdes en 100 questions

Auteure: Boris James , Jordi Tejel Gorgas

Nombre de pages: 281

Quelles sont les origines mythiques du peuple kurde ? Y a-t-il eu par le passé un royaume kurde unifié ? Ont-ils participé au génocide des Arméniens ? Tous les Kurdes sont-ils musulmans ? Qui est le légendaire Mustafa Barzanî ? Qui sont les peshmergas ? À quoi la jeunesse kurde aspire-t-elle ? Que veut le PKK ? Israël est-il leur principal allié ? Quel rôle joue la diaspora kurde ? Contrairement aux peuples arabes ou des Balkans, les Kurdes n’ont jamais eu droit à leur État-nation. Depuis l’avènement de l’islam au viie siècle, le destin des Kurdes semble scellé dans un écartèlement perpétuel entre l’Irak, l’Iran, la Turquie et la Syrie. Pourtant, la revendication d’un État unifié, ou au moins d’une certaine forme d’autonomie là où ils habitent, n’a jamais cessé et s’est amplifiée depuis le démembrement de l’Empire ottoman. Minorisés, les Kurdes ont subi, entre autres, la répression dans le sang de leurs révoltes en Turquie dans les années 1920 ou le gazage par Saddam Hussein en Irak en 1988. Depuis l’invasion américaine de l’Irak en 2003, les révoltes des printemps arabes en 2011 et le développement du conflit syrien, la...

Esclaves

Esclaves

Auteure: Olivier Grenouilleau

Nombre de pages: 256

Comment percevait-on l'esclave dans les sociétés esclavagistes, lorsque l'esclavage était légal et que nombre d'hommes libres pouvaient risquer d'y être plongés ? C'est à cette question que les auteurs de ce livre ont tenté de répondre, en confrontant des situations issues des mondes gréco-romains antiques, d'Afrique noire et du monde musulman à celles des modèles esclavagistes de l'Amérique coloniale. De ces approches diverses à travers le temps et l'espace, entre histoire, droit et anthropologie, ressortent de grandes différences entre les sociétés, mais aussi des points de rapprochement. Ainsi, généralement considéré comme une chose et parfois rapproché de l'animal, par son maître comme par ceux désirant légitimer l'institution esclavagiste, l'esclave demeure cependant toujours perçu par eux comme un homme (en droit comme en fait), et donc comme un être humain qui, tout en ne cessant jamais totalement d'être ainsi reconnu, peut être à volonté réduit et/ou assimilé à la condition souhaitée par son maître. Apparaît ainsi l'une des caractéristiques premières de tout système esclavagiste : le pouvoir discrétionnaire du « maître » faisant...

Une histoire culturelle des Etats-Unis

Une histoire culturelle des Etats-Unis

Auteure: Jean Kempf

Nombre de pages: 224

Cet ouvrage propose une introduction aux questions culturelles qui traversent la société américaine. Il offre une perspective historique sur le développement d’une société à la fois proche et différente des sociétés européennes. La première partie propose une lecture des États-Unis à travers quelques termes clés de la sociologie : identité, valeurs, individualisme. Puis sont abordés trois notions centrales de la philosophie et de la politique américaines : la nature, l’exceptionnalisme et la liberté. Enfin on y découvre les enjeux de l’écriture de l’histoire, les problèmes des lieux de culture, pour terminer par les tensions et déchirures de la société américaine autour des conceptions divergentes de la culture. Sans nier la complexité du pays, ni les enjeux de race, de religion, de genre qui sont aujourd’hui mis en avant pour expliquer la société, ce livre tente de renouer avec une vision plus globale des États-Unis et de la singularité paradoxale de leur culture.

Revue des Deux Mondes mars 2022

Revue des Deux Mondes mars 2022

Auteure: Valérie Toranian , Laurent Wauquiez , Marin De Viry , Christian Authier , Renaud Girard , Jean-marie Guéhenno , Bertrand Van Ruymbeke , Tony Corn , Hameed Haami , Dmitri Trenin , Serge Sur , Édouard Guillaud , Thierry Moulonguet , Alain Karsenty , Laurence Debray , Sébastien Lapaque , Olivier Cariguel , Fatiha Boudjahlat , Philippe Trétiack , Kyrill Nikitine , Michel Delon , Stéphane Guégan , Patrick Kéchichian , Mikaël Gómez Guthart , Richard Millet , Olivier Bellamy , Bertrand Raison

Dossier : Michel Houellebecq, politique et littérature Laurent Wauquiez – Michel Houellebecq, notre dernier romantique Grand admirateur de Michel Houellebecq, Laurent Wauquiez explique en quoi ses romans apportent un éclairage lucide et féroce sur la société française. Son œuvre littéraire vaut toutes les analyses politiques, affirme-t-il : elle reflète l’image de notre époque pétrie d’absurdités et de contradictions. Dossier : La fin du droit d’ingérence ? → Entretien avec Renaud Girard : « Expéditions occidentales en terres d’islam : attention à l’hubris ! » Correspondant de guerre et géopoliticien, Renaud Girard a couvert pour Le Figaro les principaux conflits internationaux, de l’ex-Yougoslavie à l’Afghanistan. Il revient sur son expérience et dresse le bilan mitigé de différentes interventions occidentales. → Jean-Marie Guéhenno – Pour un universalisme modeste : l’avenir de la responsabilité de protéger Jean-Marie Guéhenno examine comment le concept de « responsabilité de protéger » a évolué en en détaillant les étapes. Après l’abandon de Kaboul en août 2021, il est nécessaire de fixer une politique étrangère...

Polices américaines

Polices américaines

Auteure: Didier Combeau

Nombre de pages: 256

Des shérifs mythiques de l'Ouest au NYPD, des Texas Rangers au FBI, les forces de police américaines sont célèbres dans le monde entier. Véritables produits d'exportation promus par la télévision et par le cinéma, elles sont souvent prises pour modèles à l'étranger. Pourtant, si elles ont parfois été créditées de résultats exceptionnels, comme à New York dans les années 1990, elles sont aujourd'hui plus que jamais accusées de brutalité et de racisme institutionnel. Les manifestations de Ferguson et les images d'abus filmés par les téléphones portables ont porté leur réforme au cœur du débat politique américain et en ont fait une des questions les plus clivantes dans l'opinion. Malgré cette centralité, elles sont mal connues du public, surtout hors des frontières des États-Unis. Le présent ouvrage vient de manière synthétique combler cette lacune. Faire la police, enjeu de pouvoir, est aussi faire société. En replaçant l'histoire du maintien de la loi et de l'ordre dans ses déterminants constitutionnels, en étudiant l'image des polices projetée par elles-mêmes, par la fiction et aujourd'hui par les réseaux sociaux, en examinant enfin les...

Andalousie - Vérités et légendes

Andalousie - Vérités et légendes

Auteure: Joseph Pérez

Nombre de pages: 210

Peu de régions auront autant que l’Andalousie sollicité l’imagination et le rêve. Peut-être même est-elle la région d’Europe où les vérités et les légendes ont fait le plus de ravages dans les esprits parfois les plus éminents. On a fini par attribuer à toute l’Espagne certains de ses traits : les patios, le fl amenco, Carmen, les gitans, les courses de taureaux, l’architecture hispano-mauresque, la fi ction d’un lieu où chrétiens, juifs et musulmans auraient vécu en harmonie au Moyen Âge... Paré des charmes exotiques d’un Orient lui aussi fabriqué, ce pays attachant, étranger à l’Europe et quasi africain, est une invention, l’envers de la « légende noire » de l’Espagne, des écrivains romantiques français et anglais, ce qui n’a pas empêché le national-catholicisme franquiste, avec son rejet des Lumières et du monde moderne, d’entretenir à sa façon ce même cliché d’un paradis perdu. Aujourd’hui encore, la nostalgie d’une Andalousie supposée « communautariste » ne manque pas de rencontrer quelques échos. L’histoire réelle, elle, nous raconte que les délimitations ne remontent pas au-delà du XIXe siècle et...

La guerre de Sécession

La guerre de Sécession

Auteure: John Keegan

Nombre de pages: 444

Le récit et l'analyse magistrale de la première guerre moderne, par le plus grand historien de la guerre de notre temps. La guerre de Sécession (1861-1865), la plus coûteuse en vies humaines et en pertes matérielles de toute l'histoire des États-Unis, marqua le passage de l'ère napoléonienne du combat à la " guerre totale ". Pour raconter ce conflit sans précédent, il fallait un historien d'envergure internationale. Dans la lignée de ses synthèses renommées sur les deux guerres mondiales, John Keegan retrace les grandes batailles (Bull Run, Gettysburg) et le duel des généraux (Lee contre Grant) tout en donnant une large part aux enjeux stratégiques, à l'analyse psychologique et à certains aspects trop souvent négligés comme l'approvisionnement, la géographie militaire ou le rôle des Noirs dans le conflit. Ce grand livre, déjà considéré comme un classique, permet ainsi de comprendre comment la déchirure de deux peuples fonda une nation.

La violence et la mer dans l'espace atlantique

La violence et la mer dans l'espace atlantique

Auteure: Mathias Tranchant

Nombre de pages: 531

Mer de violences, violences de la Mer : les rapports de l’Homme à l’Océan sont encore trop souvent marqués par la souffrance et la tragédie. Toujours craintes ou dénoncées, mais jamais totalement maîtrisées, ces violences maritimes n’en constituent pas moins une réalité omniprésente qui transcende les siècles. Comment les appréhender, les expliquer ou les caractériser ? Quel sens leur donner? Pour en définir les contours et les multiples expressions, pour en déterminer les enjeux et les motivations, pour en estimer la portée et les incidences, les auteurs de cet ouvrage se sont attachés à étudier tout autant les violences de l’environnement marin que celles produites par les hommes, à bord comme à quai. Ils se sont également penchés sur les moyens de contrôle, de canalisation ou d’exploitation de ces violences ; sur les remédiations qui leur ont été éventuellement apportées par les autorités civiles, politiques ou ecclésiastiques ; sur les représentations auxquelles elles ont donné lieu tant dans les arts que dans la littérature.

Sarko m'a tuer

Sarko m'a tuer

Auteure: Fabrice Lhomme , Gérard Davet

Nombre de pages: 364

David Sénat, Aurélie Filippetti, Jean-Hugues Matelly, Jean Charbonniaud, Christine Boutin, Pierre de Bousquet de Florian, Alain Genestar, Jacques Espérandieu, Marc Robert, Yannick Blanc, Isabelle Prévost-Desprez, Yves Bertrand, Claire Thibout, Éric Delzant, Julien Dray, Jean-Pierre Havrin, Gérard Dubois, Valérie Domain, Daniel Bouton, Abderrahmane Dahmane, Didier Porte, Dominique Rossi, Jacques Dupuydauby, Renaud Van Ruymbeke, Patrick Poivre d’Arvor, Patrick Devedjian, Dominique de Villepin. Pour la première fois, des victimes du sarkozysme parlent. Révélations sur la face cachée du pouvoir en place.

La douleur en mouvement

La douleur en mouvement

Auteure: Pierre Beaulieu

Nombre de pages: 164

Tour à tour symptôme, syndrome ou maladie, la douleur chronique reste un phénomène encore mal élucidé et trop souvent difficile à soulager. On ne parle donc pas d’une douleur mais plutôt de douleurs, non pas d’une stratégie mais bien de stratégies de prise en charge. Actuellement, on ne fait encore que peu de place à des disciplines comme la physiothérapie, l’ergothérapie ou la kinésiologie pour soigner ou contrer la douleur chronique. Ces trois disciplines font toutes appel au mouvement, et c’est dans cette optique que les auteurs ont choisi de traiter de la douleur. Ils présentent la prise en charge de la douleur chronique dans la pratique d’une activité physique régulière encadrée par des professionnels de la santé. En parallèle aux témoignages qui illustrent le rôle destructeur de la douleur, on aborde avec espoir les diverses avenues envisagées par les patients et les professionnels de la santé pour y remédier.

Derniers livres et auteurs recherchés