Trouver votre ebook...

Liste des livres et Ebooks trouvés
Nous avons trouvé un total de 40 livres disponibles en téléchargement
Marguerite Duras à 20 ans

Marguerite Duras à 20 ans

Auteure: MARIE CHRISTINE JEANNIOT ,

Nombre de pages: 14

"« Ce n’est pas qu’il faut arriver à quelque chose, c’est qu’il faut sortir de là où on est ! » (L’Amant)A 20 ans, en 1934, Marguerite Donnadieu sait qu’elle ne veut pas retourner d’où elle vient : l’Indochine. Pour elle, l’avenir est en métropole. Douée pour les études, mal-aimée par une mère veuve dépassée par une vie difficile et deux fils rétifs, c’est Marguerite, la petite dernière qui, débarquée à Paris, commence à réussir ce que ses parents ont raté en Indochine : conquérir respectabilité, sécurité et fortune. C’est elle, l’émancipée, inscrite à l’université, qui va paradoxalement restaurer l’honneur familial en s’installant dans la bonne société parisienne. Elle fréquente des gens de droite, mène joyeuse vie. À son arrivée à Paris, la jolie jeune fille échange-t-elle ses faveurs contre un peu d’aisance matérielle ? Elle aime les hommes, intelligents de préférence. Très vite, elle fera les rencontres décisives de sa jeunesse : Jean Lagrolet, son premier compagnon, puis Robert Antelme, qui deviendra son mari. Écrire, veut-elle. Paradoxalement, la jeune fille, qui remplit ses carnets d’écriture...

Ecrire

Ecrire

Auteure: Marguerite Duras ,

Nombre de pages: 132

'Il faut toujours une séparation d'avec les autres gens autour de la personne qui écrit les livres. C'est une solitude essentielle. C'est la solitude de l'auteur, celle de l'écrit. Pour débuter la chose, on se demande ce que c'était ce silence autour de soi. Et pratiquemment à chaque pas que l'on fait dans une maison et à toutes les heures de la journée, dans toutes les lumières, qu'elles soient du dehors ou des lampes allumées dans le jour. Cette solitude réelle du corps devient celle, inviolable, de l'écrit.'

Profil - Duras (Marguerite) : Un Barrage contre le Pacifique

Profil - Duras (Marguerite) : Un Barrage contre le Pacifique

Auteure: Gisèle Guillo , Georges Decote , Marguerite Duras ,

Nombre de pages: 80

L’ouvrage fournit toutes les clés pour analyser le roman colonial de Marguerite Duras. Le résumé détaillé est suivi de l’étude des problématiques essentielles, parmi lesquelles : – Le clan familial et les personnages secondaires – Fiction ou autobiographie ? – Le monde du rêve – Le procès du colonialisme – Les techniques romanesques.

Fantasmes maternels dans l'oeuvre de Marguerite Duras

Fantasmes maternels dans l'oeuvre de Marguerite Duras

Auteure: Lia van de Biezenbos ,

Nombre de pages: 214

Omnipresente dans son oeuvre mais loin d'etre glorieuse, la maternite se trouve au centre de l'univers litteraire de Marguerite Duras. Le desir de retourner dans le sein maternel et l'impossibilite d'y parvenir se confondent dans le jeu de l'ecriture pour composer le refrain sans fin qu'est ce desir d'osmose. Dans cette etude, l'auteur se propose d'aller au-dela du lien entre l'omnipresence du personnage maternel et la realite biographique de Duras en soulignant le caractere fictionnel de l'oeuvre. Des analyses textuelles rhetoriques et narratologiques lui permettent de souligner les representations de la maternite et de la feminite dans les textes de Duras et dans la theorie psychanalytique freudienne. La confrontation de ces deux discours resulte en un dialogue entre Duras et Freud ou les deux locuteurs fictifs sont respectes, mais soumis a une analyse critique. La question qui s'impose est de savoir si l'oeuvre de Duras contribue a confirmer la difference sexuelle definie dans le contexte social et ancree dans la relation avec la mere, comme le pretend la psychanalyse freudienne, ou si elle contribue justement a la remise en question de cette difference sociale. L'ecriture de...

Duras, Femme du Siècle

Duras, Femme du Siècle

Auteure: Société Marguerite Duras. International Conference , Société Marguerite Duras ,

Nombre de pages: 311

This collection of papers from an international conference held at the Institut français, London, in 1999 focuses on Marguerite Duras's place within the major literary, political and cultural events that helped define the 20th century. Covering the broad areas of Duras's public persona and paraliterary writings, her engagement with the image and with theatre, the implications of her politico-cultural trajectory, and her representations of the body, sexuality and transgression, the diversity of critical approaches deployed in this volume reflects the scope and rich texture of the author's oeuvre and the enduring fascination of the Duras phenomenon.

Marguerite Duras

Marguerite Duras

Auteure: Romane Fostier ,

Nombre de pages: 292

"La Douleur est une des choses les plus importantes de ma vie." Marguerite Duras (1914 -1996) a fasciné autant qu’elle a irrité. Auteur d’une oeuvre abondante qui s’exprima dans le roman, le théâtre, le cinéma, elle marqua de son empreinte la littérature mondiale du XXe siècle. De Moderato cantabile à L’Amant, en passant par Détruire dit-elle ou India Song, voire ses articles dans la presse, elle reste un écrivain profondément engagé dans son temps. De l’enfance rebelle en Indochine à l’isolement des dernières années dans sa maison de Neauphle-le-Château, ce livre retrace la vie de cet écrivain hors du commun qui n’hésitait pas à énoncer : "Si je l’ai écrit, c’est que ça a existé."

C'était Marguerite Duras

C'était Marguerite Duras

Auteure: Jean Vallier ,

Nombre de pages: 850

Après-guerre, Marguerite Duras vit avec son ancien mari Robert Antelme et son compagnon Dionys Mascolo, le père de son fils Jean. Le trio accueille, rue St Benoît, des amis communistes: Edgar Morin, Maurice Blanchot, Elio Vittorini. Exclus du PCF, opposés à la prise du pouvoir par de Gaulle en 1958, Antelme, Morin et Mascolo écrivent le Manifeste des 121 que signe Marguerite. Tous soutiennent le FLN. Un Barrage contre le Pacifique, le "roman de la mère", est une manière pour Duras d’en finir avec la famille. La vente des droits cinématographiques lui permet d’acheter une maison. C’est le début de la notoriété et de son incursion dans le cinéma (carrière mondiale du film Hiroshima mon amour, co-écrit avec Alain Resnais, l’adaptation de Moderato Cantabile par Peter Brook) et dans le théâtre avec notamment Miracle en Alabama. Après une nouvelle rupture en 1964, Marguerite sombre dans l’alcoolisme et peine à écrire. Elle se consacre alors au cinéma, soutient les immigrés, les réfugiés politiques chiliens et les féministes. En 1980, un ultime compagnon entre dans sa vie: Yann Andréa. Duras s’impose avec L’Amant, Goncourt 1984, et une forte...

L'Amant de la Chine du Nord

L'Amant de la Chine du Nord

Auteure: Marguerite Duras ,

Nombre de pages: 256

'J'ai appris qu'il était mort depuis des années. C'était en mai 90 (...). Je n'avais jamais pensé à sa mort. On m'a dit aussi qu'il était enterré à Sadec, que la maison bleue était toujours là, habitée par sa famille et des enfants. Qu'il avait été aimé à Sadec pour sa bonté, sa simplicité et qu'aussi il était devenu très religieux à la fin de sa vie. J'ai abandonné le travail que j'étais en train de faire. J'ai écrit l'histoire de l'amant de la Chine du Nord et de l'enfant : elle n'était pas encore là dans L'Amant, le temps manquait autour d'eux. J'ai écrit ce livre dans le bonheur fou de l'écrire. Je suis restée un an dans ce roman, enfermée dans cette année-là de l'amour entre le Chinois et l'enfant. Je ne suis pas allée au-delà du départ du paquebot de ligne, c'est-à-dire le départ de l'enfant.' Marguerite Duras.

Agatha

Agatha

Auteure: Marguerite Duras ,

Nombre de pages: 73

« Il semblerait que le sentiment ne soit pas représentable, ni dans son apparence, ni dans sa conséquence du désir. L’inceste de même mais au plus haut degré est ce qui ne peut pas être représenté ni dans son apparence ni dans sa conséquence du désir, ni dans son principe, ni dans son savoir, ni dans sa connaissance. L’inceste est invisible. Il est d’ordre organique, universel. Il est hors de la folie, il repose au fond des temps. Il semble être partout, dans l’instance la plus paisible de l’enfance, dans la colère la plus foudroyante des Dieux. Mais il n’est nulle part véritablement exprimé, il est toujours enfermement sans issue, bonheur sans mesure, inaccompli, ineffable, indéfini, indéfiniment à venir. » Marguerite Duras Agatha est paru en 1981, la même année que le film Agatha et les lectures illimitées.

Un Barrage contre le Pacifique

Un Barrage contre le Pacifique

Auteure: Marguerite Duras ,

Nombre de pages: 384

'Les barrages de la mère dans la plaine, c'était le grand malheur et la grande rigolade à la fois, ça dépendait des jours. C'était la grande rigolade du grand malheur. C'était terrible et c'était marrant. Ça dépendait de quel côté on se plaçait, du côté de la mer qui les avait fichus en l'air, ces barrages, d'un seul coup d'un seul, du côté des crabes qui en avaient fait des passoires, ou au contraire, du côté de ceux qui avaient mis six mois à les construire dans l'oubli total des méfaits pourtant certains de la mer et des crabes. Ce qui était étonnant c'était qu'ils avaient été deux cents à oublier ça en se mettant au travail.'

La Pute de la côte normande

La Pute de la côte normande

Auteure: Marguerite Duras ,

Nombre de pages: 22

« Au début, c’était difficile. Je pensais que c’était injuste qu’il crie contre moi. Que ce n’était pas bien. Et quand j’écrivais et que je le voyais arriver et que je savais qu’il allait crier, je ne pouvais plus écrire, ou plutôt l’écriture cessait partout. Il n’y avait plus rien à écrire du tout, et j’écrivais – des phrases, des mots, des dessins – pour faire croire que je n’entendais pas qu’on criait. » M. D. Marguerite Duras (1914-1996) a publié ce court texte en 1986.

Marguerite Duras, une jouissance à en mourir

Marguerite Duras, une jouissance à en mourir

Auteure: Olympia Alberti ,

Nombre de pages: 115

Arrivée à la fin de sa vie, Marguerite Duras se remémore sa vie, ses amours, ses combats, au fil des souvenirs. Un hommage intimiste et lumineux d'Olympia Alberti à celle qui fut son amie. Vingt-deux ans après une lecture transie de Moderato cantabile, Olympia Alberti reçoit un coup de fil de Marguerite Duras. Leur rencontre débouchera sur une longue amitié. " C'est elle qui parle, mais c'est moi qui écris " : se mettre dans la peau de Marguerite Duras, c'était pour Olympia Alberti un défi, une joie et la chance de tenter de combler une dette de gratitude. L'histoire ? Lors d'une longue journée d'automne, dans son appartement de la rue Saint-Benoît, Marguerite Duras revoit toute sa vie, des instants fondateurs aux tragédies, s'acheminant, au fil des souvenirs et des introspections, vers une grâce emplie d'amour et d'espoir. Ce récit romancé nous fait découvrir à quel point Duras a pu être, au cours de sa vie, " exténuée de désir ", pour un homme, pour l'écriture ou pour la vie. Une multitude de questions englouties dans la jouissance se démêlent ainsi à travers l'écriture, celle de Duras et celle d'Alberti. Dans ce roman intimiste, Olympia Alberti...

La Douleur

La Douleur

Auteure: Marguerite Duras ,

Nombre de pages: 212

La dernière guerre, Marguerite Duras l'a vécue tout à la fois comme femme dont le mari avait été déporté, comme résistante, mais aussi, comme écrivain. Lucide, étonnée, désespérée parfois, elle a, pendant ces années, tenu un journal, écrit des textes que lui inspirait tout ce qu'elle voyait, ce qu'elle vivait, les gens qu'elle rencontrait ou affrontait. Ce sont ces récits et des extraits de son journal, que Marguerite Duras a réunis sous le titre La Douleur.

Le square

Le square

Auteure: Marguerite Duras ,

Nombre de pages: 160

"C'étaient des bonnes à tout faire, les milliers de Bretonnes qui débarquaient dans les gares de Paris. C'étaient aussi les colporteurs des petits marchés de campagne, les vendeurs de fils et d'aiguilles, et tous les autres. Ceux - des millions - qui n'avaient rien qu'une identité de mort. Le seul souci de ces gens c'était leur survie : ne pas mourir de faim, essayer chaque soir de dormir sous un toit. C'était aussi de temps en temps, au hasard d'une rencontre, PARLER. Parler du malheur qui leur était commun et de leurs difficultés personnelles. Cela se trouvait arriver dans les squares, l'été, dans les trains, dans ces cafés des places de marché pleins de monde où il y a toujours de la musique. Sans quoi, disaient ces gens, ils n'auraient pas pu survivre à leur solitude." Marguerite Duras.

Le Livre dit. Entretiens de Duras filme

Le Livre dit. Entretiens de Duras filme

Auteure: Marguerite Duras ,

Nombre de pages: 240

Au mois de mars 1981, à Trouville, Jean Mascolo et Jérôme Beaujour filment Marguerite Duras sur le tournage d’Agatha, pour ce qui deviendra le documentaire Duras filme. Ces quatre jours resteront comme un moment de grâce : l’écrivain, face à la mer à l’hôtel des Roches Noires, manifeste devant tous un bonheur intense de créer. La présence de Yann Andréa, qui s’est brusquement installé chez elle ce fameux été 80, n’est pas étrangère au phénomène. Avec une liberté grande et joueuse, écrivant par la parole, Marguerite Duras improvise sur les thèmes du désir, de l’homosexualité, de l’inceste, de l’interdit et sur l’écriture, le cinéma, la modernité ou encore l’absence de Dieu. Joëlle Pagès-Pindon, qui retranscrit ici l’intégralité inédite des entretiens de Duras filme, nous propose d’assister à une véritable séance d’envoûtement. Cette plongée dans la création en cours de Marguerite Duras révèle la toute-puissance de l’écrit à travers le texte, l’image et la voix, ainsi que l’entrelacement du réel et du mythe. Dans une deuxième partie, un document inédit intitulé par l’écrivain Brouillons du Livre dit...

Marguerite Duras, une écriture de la réparation

Marguerite Duras, une écriture de la réparation

Auteure: Sylvie Bourgeois ,

Nombre de pages: 286

Tout entière construite sur le retour en série des mêmes thèmes et motifs, l'oeuvre de Marguerite Duras est souvent associée à l'obsession, une obsession à l'origine de laquelle se trouverait l'angoisse du manque, de la perte et de la déchirure. Loin de considérer la répétition du simple point de vue du blocage, il s'agit alors de voir comment celle-ci devient un moyen, par le jeu de la reprise et des modifications, de transformer des scènes d'amour marquées par l'échec et la frustation en scènes d'amour et d'accomplissement.

L'Homme atlantique

L'Homme atlantique

Auteure: Marguerite Duras ,

Nombre de pages: 33

« Je l’ai pris et je l’ai mis dans le temps gris, près de la mer, je l’ai perdu, je l’ai abandonné dans l’étendue du film atlantique. Et puis je lui ai dit de regarder, et puis d’oublier, et puis d’avancer, et puis d’oublier encore davantage, et l’oiseau sous le vent, et la mer dans les vitres et les vitres dans les murs. Pendant tout un moment il ne savait pas, il ne savait plus, il ne savait plus marcher, il ne savait plus regarder. Alors je l’ai supplié d’oublier encore et encore davantage, je lui ai dit que c’était possible, qu’il pouvait y arriver. Il y est arrivé. Il a avancé. Il a regardé la mer, le chien perdu, l’oiseau sous le vent, les vitres, les murs. Et puis il est sorti du champ atlantique. La pellicule s’est vidée. Elle est devenue noire. Et puis il a été sept heures du soir le 14 juin 1981. Je me suis dit avoir aimé. » Marguerite Duras Marguerite Duras (1914-1996) a publié L'Homme atlantique en 1982.

Cahiers de la guerre et autres textes

Cahiers de la guerre et autres textes

Auteure: Marguerite Duras ,

Nombre de pages: 449

Les Cahiers de la guerre constituent la part la plus exceptionnelle des archives déposées par Marguerite Duras à l'Institut Mémoires de l'édition contemporaine (Imec) en 1995. Écrits entre 1943 et 1949, ils ont longtemps été conservés dans les mythiques 'armoires bleues' de sa maison de Neauphle-le-Château ; leur publication donne aujourd'hui accès à un document autobiographique unique, en même temps qu'à un témoignage précieux sur le travail littéraire de l'écrivain à ses débuts. Le contenu de ces quatre cahiers excède amplement le cadre de la guerre, malgré l'appellation inscrite par Marguerite Duras sur l'enveloppe qui les contenait. On y trouve en effet des récits autobiographiques où elle évoque les périodes les plus cruciales de sa vie, particulièrement sa jeunesse en Indochine ; des ébauches de romans en cours, comme Un barrage contre le Pacifique ou Le Marin de Gibraltar ; ou le récit à l'origine de La Douleur, publiée en 1985. Dix 'autres textes' inédits, contemporains de la rédaction de ces cahiers, complètent cette image d'une œuvre naissante où se dessine l'architecture primitive de l'imaginaire durassien. À mi-chemin de l'œuvre...

Marguerite Duras: écriture et politique

Marguerite Duras: écriture et politique

Auteure: Dominique Denes ,

Nombre de pages: 264

Lire Duras dans la vaste perspective que trace un demi-siècle de création fait apparaître qu'elle procède par retard sur l'événement et par ambiguïté, ce qui la conduit d'une part au désengagement politique et à la perte du réel, et d'autre part, à un engagement poétique et à la poétisation du réel. Fondamentalement hostile à toutes les formes du pouvoir, Marguerite Duras s'en prend aussi à la coercition du langage et du style: de cet affranchissement généralisé naît le progrès de la pensée et de la forme durassiennes vers l'indifférence et l'indifférencié.

Moderato cantabile

Moderato cantabile

Auteure: Marguerite Duras ,

Nombre de pages: 171

« Qu’est-ce que ça veut dire, moderato cantabile ? – Je sais pas. » Une leçon de piano, un enfant obstiné, une mère aimante, pas de plus simple expression de la vie tranquille d’une ville de province. Mais un cri soudain vient déchirer la trame, révélant sous la retenue de ce récit d’apparence classique une tension qui va croissant dans le silence jusqu’au paroxysme final. « Quand même, dit Anne Desbaresdes, tu pourrais t’en souvenir une fois pour toutes. Moderato, ça veut dire modéré, et cantabile, ça veut dire chantant, c’est facile. » « De quel poids le destin des autres pèse-t-il sur ceux qui en sont témoins ? Pourquoi le cri soudain d’une inconnue et la vue de son corps en sang ont-ils troublé si fort Anne Desbaresdes, qui est une femme jeune et riche, uniquement attachée à son petit garçon ? Pourquoi retourne-t-elle au café sur le port, où le cadavre de l’inconnue s’était écroulé dans le jour tombant ? Pourquoi interroge-t-elle cet autre inconnu, Chauvin, témoin comme elle ? Une étrange ivresse s’empare d’elle, où les verres de vin qu’elle se fait servir, et qu’elle boit lentement, ne sont au mieux que des...

La Pluie d'été

La Pluie d'été

Auteure: Marguerite Duras ,

Nombre de pages: 164

Vitry, banlieue tentaculaire, immense, vidée de tout ce qui fait une ville, réservoir plutôt avec, çà et là, des îlots secrets où l'on survit. C'est là que Marguerite Duras a tourné son film Les Enfants : 'Pendant quelques années, le film est resté pour moi la seule narration possible de l'histoire. Mais souvent je pensais à ces gens, ces personnes que j'avais abandonnées. Et un jour j'ai écrit sur eux à partir des lieux du tournage de Vitry.' C'est une famille d'immigrés, le père vient d'Italie, la mère, du Caucase peut-être, les enfants sont tous nés à Vitry. Les parents les regardent vivre, dans l'effroi et l'amour. Il y a Ernesto qui ne veut plus aller à l'école 'parce qu'on y apprend des choses que je ne sais pas', Jeanne, sa sœur follement aimée, les brothers et les sisters. Autour d'eux, la société et tout ce qui la fait tenir : Dieu, l'éducation, la famille, la culture... autant de principes et de certitudes que cet enfant et sa famille mettent en pièces avec gaieté, dans la violence.

Marguerite Duras

Marguerite Duras

Auteure: Alain VIRCONDELET ,

Nombre de pages: 432

À l'occasion du 100e anniversaire de sa naissance, LA biographie de référence de Duras, par un de ses amis les plus intimes. C'est dans ses foyers de douleur qu'il serait encore possible de la rejoindre, de comprendre le sens de toute sa vie, ce qui s'y cache et ce qui couve. Les repères brûlent dans le siècle en feu, mais plus encore que les dates, ce sont les braises qui parlent, comme chez Rimbaud, auquel sa marche ressemble : ivre, libre, utopique.

L'Homme assis dans le couloir

L'Homme assis dans le couloir

Auteure: Marguerite Duras ,

Nombre de pages: 38

Un homme, une femme. Un homme assis dans l’ombre d’un couloir, une femme allongée dans un jardin à quelques mètres de lui. Marguerite Duras (1914-1996) a publié L'Homme assis dans le couloir en 1980.

L'Amour

L'Amour

Auteure: Marguerite Duras ,

Nombre de pages: 144

'Elle ouvre les yeux. Elle le voit, elle le regarde. Il se rapproche d'elle. Il s'arrête. Il demande : - Qu'est-ce que vous faites là... il va faire nuit. Elle dit qu'elle regarde : - Je regarde. Elle montre devant elle la mer, la plage, la ville blanche derrière la plage, et l'homme, qui marche le long de la mer. Elle dit : Ici c'est S. Thala jusqu'à la rivière. Et après la rivière c'est encore S. Thala.'

Marguerite Duras, Alain Resnais : Hiroshima mon amour

Marguerite Duras, Alain Resnais : Hiroshima mon amour

Auteure: Christophe Carlier , Marguerite Duras , Alain Resnais ,

Nombre de pages: 150

Pour la première fois, la collection « Études littéraires » accueille un ouvrage consacré à un film, l’un des plus denses et des plus purs qui soient. L’être se réduit ici à son essence : le combat de l’amour et de la mort, de la mémoire et de l’oubli, de l’universel et du singulier. Le scénario lancinant de Marguerite Duras a la force d’un grand texte, que les images d’Alain Resnais scandent et explorent de manière envoûtante. C’est cette harmonie étrange que l’on entend ici autant restituer qu’analyser.

La Maladie de la mort

La Maladie de la mort

Auteure: Marguerite Duras ,

Nombre de pages: 63

Vous devriez ne pas la connaître, l’avoir trouvée partout à la fois, dans un hôtel, dans une rue, dans un train, dans un bar, dans un livre, dans un film, en vous-même, en vous, en toi, au hasard de ton sexe dressé dans la nuit qui appelle où se mettre, où se débarrasser des pleurs qui le remplissent. Vous pourriez l’avoir payée. Vous auriez dit : Il faudrait venir chaque nuit pendant plusieurs jours. Elle vous aurait regardé longtemps, et puis elle vous aurait dit que dans ce cas c’était cher. Et puis elle demande : Vous voulez quoi ? Vous dites que vous voulez essayer, tenter la chose, tenter connaître ça, vous habituer à ça, à ce corps, à ces seins, à ce parfum, à la beauté, à ce danger de mise au monde d’enfants que représente ce corps, à cette forme imberbe sans accidents musculaires ni de force, à ce visage, à cette peau nue, à cette coïncidence entre cette peau et la vie qu’elle recouvre. Vous lui dites que vous voulez essayer, essayer plusieurs jours peut-être. Peut-être plusieurs semaines. Peut-être même pendant toute votre vie. Elle demande : Essayer quoi ? Vous dites : D’aimer. Marguerite Duras (1914-1996) a publié ce texte...

Outside

Outside

Auteure: Marguerite Duras ,

Nombre de pages: 308

'Vous voyez, quelquefois je faisais des articles pour les journaux. De temps en temps j'écrivais pour le dehors, quand le dehors me submergeait, quand il y avait des choses qui me rendaient folle, outside, dans la rue – ou que je n'avais rien de mieux à faire. Ça arrivait.' Outside rassemble une soixantaine de textes, suscités par des événements quotidiens, par l'actualité, écrits avec rapidité à la manière du journaliste, articles 'provoqués du dehors' faits avec plaisir, alimentaires parfois.

Les Yeux bleus cheveux noirs

Les Yeux bleus cheveux noirs

Auteure: Marguerite Duras ,

Nombre de pages: 161

C’est l’histoire d’un amour, le plus grand et le plus terrifiant qu’il m’a été donné d’écrire. Je le sais. On le sait pour soi. Il s’agit d’un amour qui n’est pas nommé dans les romans et qui n’est pas nommé non plus par ceux qui le vivent. D’un sentiment qui en quelque sorte n’aurait pas encore son vocabulaire, ses mœurs, ses rites. Il s’agit d’un amour perdu. Perdu comme perdition. Lisez le livre. Dans tous les cas même dans celui d’une détestation de principe, lisez-le. Nous n’avons plus rien à perdre ni moi de vous, ni vous de moi. Lisez tout. Lisez toutes les distances que je vous indique, celles des couloirs scéniques qui entourent l’histoire et la calment et vous en libèrent le temps de les parcourir. Continuez à lire et tout à coup l’histoire elle-même vous l’aurez traversée, ses rires, son agonie, ses déserts. Sincèrement vôtre. Duras Les Yeux bleus cheveux noirs est paru en 1986.

La vie tranquille

La vie tranquille

Auteure: Marguerite Duras ,

Nombre de pages: 224

Francine Veyrenattes nous raconte - ou se remémore - comment son frère Nicolas se bat à mort avec son oncle Jérôme ; quelle garde discrète et sûre la famille monte autour de l'agonisant ; comment la liberté que Nicolas s'est ainsi conquise le conduit à l'amour, puis à la mort. Dans le même temps, Francine est aussi conduite à l'amour, et les parents à la folie. L'impassibilité de la narratrice rend un son vite étrange. Que l'indifférence soit à ce point nécessaire, qu'elle suive si évidemment le fond des choses la rend furieuse, inconsolable. Indifférente, elle est en fait le seul moteur du drame. Elle seule l'a voulu, suscité. Elle l'ignore elle-même. Elle en prend une conscience de plus en plus nette à mesure qu'elle raconte. Cette découverte devient même le sujet véritable du livre - qui est l'épuration progressive d'une âme - et son principal attrait. On se promet : "On l'aura la vie tranquille." Du sein d'une grande fatigue, on veut bien enfin se laisser aimer, et aimer. Et faire des enfants. Cette vie est sincère. Ces enfants seront posthumes. On veut bien du bonheur. C'est qu'on est simple enfin. C'est qu'on est morte enfin. C'est qu'on peut...

L'Été 80

L'Été 80

Auteure: Marguerite Duras ,

Nombre de pages: 112

« Au début de l’été, Serge July m’a demandé si j’envisageais dans les choses possibles d’écrire pour Libération une chronique régulière. J’ai hésité, la perspective d’une chronique régulière m’effrayait un peu et puis je me suis dit que je pouvais toujours essayer. Nous nous sommes rencontrés. Il m’a dit que ce qu’il souhaitait, c’était une chronique qui ne traiterait pas de l’actualité politique ou autre, mais d’une sorte d’actualité parallèle à celle-ci, d’événements qui m’auraient intéressée et qui n’auraient pas forcément été retenus par l’information d’usage. Ce qu’il voulait, c’était : pendant un an chaque jour, peu importait la longueur, mais chaque jour. J’ai dit : un an c’est impossible, mais trois mois, oui. Il m’a dit : pourquoi trois mois ? J’ai dit : trois mois, la durée de l’été. Il m’a dit : d’accord, trois mois, mais alors tous les jours. Je n’avais rien à faire cet été-ci et j’ai failli flancher, et puis non, j’ai eu peur, toujours cette même panique de ne pas disposer de mes journées tout entières ouvertes sur rien. J’ai dit : non, une fois par semaine, et...

Savannah Bay

Savannah Bay

Auteure: Marguerite Duras ,

Nombre de pages: 141

« Tu ne sais plus qui tu es, qui tu as été, tu sais que tu as joué, tu ne sais plus ce que tu as joué, ce que tu joues, tu joues, tu sais que tu dois jouer, tu ne sais plus quoi, tu joues. Ni quels sont tes rôles, ni quels sont tes enfants vivants ou morts. Ni quels sont les lieux, les scènes, les capitales, les continents où tu as crié la passion des amants. Sauf que la salle a payé et qu’on lui doit le spectacle. Tu es la comédienne de théâtre, la splendeur de l’âge du monde, son accomplissement, l’immensité de sa dernière délivrance. Tu as tout oublié sauf Savannah, Savannah Bay. Savannah Bay c’est toi. » Marguerite Duras « Pièce sublime, pour ne pas changer, méditation d’une comédienne aux portes de la mort. [...] Savannah Bay : deux femmes, Marguerite Duras et Madeleine Renaud, nous tendent en partage ce que la vérité et la poésie peuvent oser de plus beau. » (Michel Cournot, Le Monde) Cette édition se compose de deux versions. La première a été publiée en 1982 ; la seconde, en 1983, comporte les variantes établies par Marguerite Duras lorsqu’elle a monté la pièce au Théâtre du Rond-Point avec Madeleine Renaud et Bulle Ogier....

Rencontrer Marguerite Duras

Rencontrer Marguerite Duras

Auteure: Alain Vircondelet ,

Nombre de pages: 128

« Rencontrer Marguerite Duras. J’eus cette chance alors que j’étais tout jeune homme, et cette rencontre fut fondatrice. Elle m’engagea dans ma vie, me fit voir le monde et me fit avancer dans ce que j’ai appelé mon chemin de vérité. Que de lecteurs y ai-je croisés, bouleversés comme moi par ses livres, dotés soudain d’un autre regard, éclairés par d’autres lueurs ! » Alain Vircondelet raconte cette aventure intime qu’a été pour lui la lecture de l’œuvre de Marguerite Duras, mais aussi son cheminement auprès d’elle, de ses premières rencontres en 1969 jusqu’aux dernières, juste avant sa mort en 1996. Écrivain et universitaire, Alain Vircondelet est l’auteur de la première monographie (1972) et de la première biographie (1991) parues sur l’écrivain. Président d’honneur de l’Association Marguerite-Duras, Président du prix Marguerite-Duras, il lui a consacré six ouvrages.

Le Camion

Le Camion

Auteure: Marguerite Duras ,

Nombre de pages: 143

« Le Camion ne repose pas uniquement sur la parole, il y a quelqu’un qui lit, quelqu’un qui écoute. Le camion sur une route, c’est une image, c’est de l’image. Ça n’aurait pas pu être du théâtre, Le Camion n’est pas joué, il est lu, et il n’a pas été répété. S’il l’avait été, ç’aurait été un autre film. Je ne sais pas si on peut parler de mise en scène ni même de montage dans Le Camion, mais peut-être seulement d’une mise en place. Dans la chaîne de la représentation, il y a un créneau blanc : en général, un texte, on l’apprend, on le joue, on le représente. Là, on le lit. Et c’est l’incertitude quant à l’équation Camion. Je ne sais pas ce qui s’est passé, j’ai fait ça d’instinct, je m’aperçois que la représentation a été éliminée. Le Camion, c’est seulement la représentation de la lecture elle-même. Et puis il y a le camion, élément uniforme, constamment identique à lui-même, qui traverse l’écran comme le ferait une portée musicale. » (Marguerite Duras, entretien paru dans Le Monde, 1977) Le texte du Camion est suivi d'un entretien de Marguerite Duras avec Michelle Porte.

L'Amante anglaise

L'Amante anglaise

Auteure: Marguerite Duras ,

Nombre de pages: 272

Claire Lannes a tué sauvagement sa cousine sourde et muette, puis a dépecé son cadavre et en a éparpillé les morceaux dans des trains qui passaient sous un viaduc. Un personnage, à l’identité indécise, interroge tour à tour la meurtrière et son mari. Cherche-t-il seulement à savoir où la criminelle s’est débarrassée de la tête de sa victime, pièce manquante du puzzle macabre ? Ou tente-t-il surtout, comme il l’affirme, de savoir "qui est cette femme" et de pénétrer la vraie personnalité de celle que personne ne comprend vraiment ?

Dix heures et demie du soir en été

Dix heures et demie du soir en été

Auteure: Marguerite Duras ,

Nombre de pages: 160

'C'est encore une fois les vacances. Encore une fois les routes d'été. Encore une fois des églises à visiter. Encore une fois dix heures et demie du soir en été. Des Goya à voir. Des orages. Des nuits sans sommeil. Et la chaleur. Un crime a lieu cependant qui aurait pu, peut-être, changer le cours de ces vacances-là. Mais au fond qu'est-ce qui peut faire changer le cours des vacances ?'

Détruire dit-elle

Détruire dit-elle

Auteure: Marguerite Duras ,

Nombre de pages: 145

Dans cet hôtel à l’orée de la forêt, trois clients qui ne se connaissent pas, silencieux, solitaires : Élisabeth Alione, Max Thor qui la regarde, et Stein qui regarde Max Thor. Plus tard viendront Alissa Thor, puis Bernard Alione... Fulgurant comme l’amour, silencieux comme la mort, grave comme la folie, âpre comme la révolution, magique comme un jeu sacré, mystérieux comme l’humour, Détruire dit-elle ne ressemble à rien. Marguerite Duras (1914-1996) a publié Détruire dit-elle en avril 1969. Ce sera, la même année, le premier film qu’elle réalisera entièrement. Anne Villelaur dans Les Lettres françaises écrivait que « Détruire dit-elle est le plus étrange des livres de Marguerite Duras. Il ressemble à une cérémonie dont nous ignorerions le rituel et suivrions néanmoins, fascinés, le déroulement ». Et Maurice Blanchot dans L’Amitié : « Détruire. Comme cela retentit : doucement, tendrement, absolument. Un mot – infinitif marqué par l’infini – sans sujet ; une œuvre – la destruction – qui s’accomplit par le mot même : rien que notre connaissance puisse ressaisir, surtout si elle en attend les possibilités d’action. C’est...

Des Journées entières dans les arbres

Des Journées entières dans les arbres

Auteure: Marguerite Duras ,

Nombre de pages: 230

Les vrais enfants sont ceux qui ont passé leur enfance dans les arbres à dénicher des nids, et perdu leur vie. Les mères, en effet, préfèrent aux autres ces éternels enfants-là. Et l'amour qu'elles leur portent, non seulement survit, mais s'enfle de leur vieillesse, de la déchéance de leur raison, de la magnificence toujours plus grande de leur immoralité. Tel est le sujet des Journées entières dans les arbres.



X
FERMER