Trouver votre ebook...

Liste des livres et Ebooks trouvés
Nous avons trouvé un total de 40 livres disponibles en téléchargement
La Place d'Annie Ernaux (Analyse de l'oeuvre)

La Place d'Annie Ernaux (Analyse de l'oeuvre)

Auteure: Lise Ageorges , Florence Balthasar , lePetitLitteraire.fr, ,

Nombre de pages: 34

Décryptez La Place d'Annie Ernaux avec l’analyse du PetitLitteraire.fr ! Que faut-il retenir de La Place, le roman aux tendances autobiographique et sociologique d'Annie Ernaux ? Retrouvez tout ce que vous devez savoir sur cette œuvre dans une fiche de lecture complète et détaillée. Vous trouverez notamment dans cette fiche : • Un résumé complet • Une présentation des personnages principaux tels que le père, la mère et la fille • Une analyse des spécificités de l’œuvre : une écriture dépouillée, le monde des petits commerçants, la culture et la biographie/autobiographie Une analyse de référence pour comprendre rapidement le sens de l’œuvre. LE MOT DE L’ÉDITEUR : « Dans cette nouvelle édition de notre analyse de La Place (2017), avec Lise Ageorges, nous fournissons des pistes pour décoder ce roman quasi sociologique. Notre analyse permet de faire rapidement le tour de l’œuvre et d’aller au-delà des clichés. » Stéphanie FELTEN À propos de la collection LePetitLitteraire.fr : Plébiscité tant par les passionnés de littérature que par les lycéens, LePetitLittéraire.fr est considéré comme une référence en matière d’analyse...

La Place

La Place

Auteure: Annie Ernaux ,

Nombre de pages: 128

'Enfant, quand je m'efforçais de m'exprimer dans un langage châtié, j'avais l'impression de me jeter dans le vide. Une de mes frayeurs imaginaires, avoir un père instituteur qui m'aurait obligée à bien parler sans arrêt en détachant les mots. On parlait avec toute la bouche. Puisque la maîtresse me reprenait, plus tard j'ai voulu reprendre mon père, lui annoncer que se parterrer ou quart moins d'onze heures n'existaient pas. Il est entré dans une violente colère. Une autre fois : Comment voulez-vous que je ne me fasse pas reprendre, si vous parlez mal tout le temps ! Je pleurais. Il était malheureux. Tout ce qui touche au langage est dans mon souvenir motif de rancœur et de chicanes douloureuses, bien plus que l'argent.'

L'Autre Fille

L'Autre Fille

Auteure: Annie ERNAUX ,

Nombre de pages: 38

La révélation de L'Autre fille va bousculer toute l'œuvre qu'Annie Ernaux a consacrée à son enfance depuis La Place. " Car il a bien fallu que je me débrouille avec cette mystérieuse incohérence : toi la bonne fille, la petite sainte, tu n'as pas été sauvée, moi le démon j'étais vivante. Plus que vivante, miraculée. Il fallait donc que tu meures à six ans pour que je vienne au monde et que je sois sauvée. "

Les Années d'Annie Ernaux

Les Années d'Annie Ernaux

Auteure: Encyclopaedia Universalis ,

Nombre de pages: 14

Bienvenue dans la collection Les Fiches de lecture d’Universalis Célèbre pour ses ouvrages à caractère autobiographique, des Armoires vides (1974) à La Place (1983), de Passion simple (1992) au Journal du dehors (1993), Annie Ernaux, née au début de la Seconde Guerre mondiale, a pu apparaître comme le symbole d'une génération... Une fiche de lecture spécialement conçue pour le numérique, pour tout savoir sur Les Années de d'Annie Ernaux. Chaque fiche de lecture présente une œuvre clé de la littérature ou de la pensée. Cette présentation est couplée avec un article de synthèse sur l’auteur de l’œuvre. À PROPOS DE L'ENCYCLOPAEDIA UNIVERSALIS Reconnue mondialement pour la qualité et la fiabilité incomparable de ses publications, Encyclopaedia Universalis met la connaissance à la portée de tous. Écrite par plus de 7 200 auteurs spécialistes et riche de près de 30 000 médias (vidéos, photos, cartes, dessins...), l’Encyclopaedia Universalis est la plus fiable collection de référence disponible en français. Elle aborde tous les domaines du savoir.

Une femme d'Annie Ernaux (Fiche de lecture)

Une femme d'Annie Ernaux (Fiche de lecture)

Auteure: Natacha Cerf , lePetitLittéraire.fr, ,

Nombre de pages: 10

Décryptez Une femme d'Annie Ernaux avec l'analyse du PetitLittéraire.fr ! Que faut-il retenir de Une femme, roman incontournable de la littérature française ? Retrouvez tout ce que vous devez savoir sur cette œuvre dans une fiche de lecture complète et détaillée. Vous trouverez notamment dans cette fiche : • Un résumé complet • Une présentation des personnages principaux tels que la mère et la narratrice • Une analyse des spécificités de l'œuvre : l'autosociobiographie, l'écriture plate, le thème de la déchirure sociale Une analyse de référence pour comprendre rapidement le sens de l'œuvre. Le mot de l'éditeur : « Dans cette nouvelle édition de notre analyse de Une femme, avec Natacha Cerf, nous fournissons des pistes pour décoder ce chef d'œuvre littéraire. Notre analyse permet de faire rapidement le tour de l'œuvre et d'aller au-delà des clichés. » Stéphanie Felten À PROPOS DE LA COLLECTION LePetitLittéraire.fr : Plébiscité tant par les passionnés de littérature que par les lycéens, LePetitLittéraire.fr est considéré comme une référence en matière d'analyse d'œuvres classiques et contemporaines. Nos analyses, disponibles aux...

Profil - Ernaux (Annie) : La Place - La Honte

Profil - Ernaux (Annie) : La Place - La Honte

Auteure: Florence Bouchy , Georges Decote , Annie Ernaux ,

Nombre de pages: 128

L’ouvrage fournit toutes les clés pour analyser les deux récits biographiques d’Annie Ernaux. • Le résumé et les repères pour la lecture sont suivis de l’étude des problématiques essentielles. • Ce Profil d’une œuvre comprend également quatre lectures analytiques : – trois extraits de La Place ; – un extrait de La Honte.

Annie Ernaux

Annie Ernaux

Auteure: Michèle Bacholle-Bošković ,

Nombre de pages: 180

Annie Ernaux a déclaré écrire à partir de son vide, que la perte est le « noyau dur » de tous ses livres, le fil qui les relie entre eux. Cet ouvrage propose une lecture attentive de l’œuvre ernalienne (romans, récits de vie, journaux concertés, extraits de journal intime, essai, lettre, etc.) et s’articule autour de trois aspects principaux : la perte, les traces et la religion. Quatre pertes sont identifiées, émergeant à diverses époques et de différentes manières dans l’œuvre : les amants perdus qui renvoient dans une sorte de mise en abyme à l’amour malheureux de 1958, l’avortement clandestin subi en 1964, la mort du père et de la mère (celle-ci levant nombre d’interdits) et l’existence (cachée) d’une sœur aînée décédée en 1938, deux ans avant la naissance d’Ernaux. La perte qui sous-tend l’œuvre ernalienne explique la fascination de l’écrivaine pour les photographies (soumises ici à un examen aussi approfondi que systématique), les taches (dont l’étude permet une nouvelle lecture de l’avortement), les traces en général. Soucieuse dès un jeune âge de « laisser sa trace », dans un élan d’affirmation vitale du...

La Honte

La Honte

Auteure: Annie Ernaux ,

Nombre de pages: 144

«J'ai toujours eu envie d'écrire des livres dont il me soit ensuite impossible de parler, qui rendent le regard d'autrui insoutenable. Mais quelle honte pourrait m'apporter l'écriture d'un livre qui soit à la hauteur de ce que j'ai éprouvé dans ma douzième année.» Annie Ernaux.

Annie Ernaux

Annie Ernaux

Auteure: Pierre-Louis Fort ,

Nombre de pages: 215

En 2002, Annie Ernaux déclarait que « ce qui compte, dans les livres, c’est ce qu’ils font advenir en soi et hors de soi ». Dix ans plus tard, dans l’entretien qui clôt ce volume, elle revient sur ce « mouvement » qu’elle dit « emblématique de [s]on écriture ». Les études ici réunies explorent cet « engagement d’écriture » dont parle une de ses œuvres les plus récentes. Les auteurs tentent d’y définir les contours de cette nouvelle forme d’engagement (politique, humain, social, corporel et sensible) qu’elle invente, à la lumière notamment du concept d’ « implication ». Cinq dimensions fondamentales en sont ainsi analysées : la volonté d’Annie Ernaux de « descendre dans la réalité sociale » et de prendre comme sujet d’écriture ce qui est traditionnellement considéré comme « au-dessous » de la littérature ; sa position par rapport à un engagement féministe ; l’articulation entre identité et altérité dans sa dimension politique ; la présence au monde d’une écrivaine « traversée par les autres» et, enfin, la manière dont cette œuvre engage et transforme le lecteur.

Annie Ernaux

Annie Ernaux

Auteure: Bruno Blanckeman , Francine Dugast-Portes , Francine Best ,

Nombre de pages: 488

Cet ouvrage est issu du colloque de Cerisy qui s’est déroulé autour d’Annie Ernaux en 2012 et a rassemblé des chercheurs internationaux issus de divers champs disciplinaires. Chaque article est suivi d’un texte de l’auteure et d’une discussion critique, ce qui donne à l’ensemble l’allure d’une libre conversation. Le temps et la mémoire constituent les deux fils conducteurs de l’ouvrage. Ils sont abordés selon plusieurs problématiques : les évolutions des groupes sociaux, la question de l’humiliation et les problèmes de hiérarchies culturelles, ou encore la constitution d’une mémoire des femmes. Écrire, pour Annie Ernaux, c’est tenter de saisir les multiples dimensions du réel en conjuguant la pression de l’Histoire et la puissance de la mémoire dans la restitution de la vie collective, comme dans celle de la vie intime. Renouvelant l’approche de l’oeuvre par une attention apportée au travail de l’écriture, parfois occulté au profit de la seule dimension sociologique, ce livre permet d’en mesurer toute la richesse et la puissance.

Les Armoires vides

Les Armoires vides

Auteure: Annie Ernaux ,

Nombre de pages: 192

'Ça suffit d'être une vicieuse, une cachottière, une fille poisseuse et lourde vis-à-vis des copines de classe, légères, libres, pures de leur existence... Fallait encore que je me mette à mépriser mes parents. Tous les péchés, tous les vices. Personne ne pense mal de son père ou de sa mère. Il n'y a que moi.' Un roman âpre, pulpeux, celui d'une déchirure sociale, par l'auteur de La place.

Les années

Les années

Auteure: Annie Ernaux ,

Nombre de pages: 255

«La photo en noir et blanc d'une petite fille en maillot de bain foncé, sur une plage de galets. En fond, des falaises. Elle est assise sur un rocher plat, ses jambes robustes étendues bien droites devant elle, les bras en appui sur le rocher, les yeux fermés, la tête légèrement penchée, souriant. Une épaisse natte brune ramenée par-devant, l'autre laissée dans le dos. Tout révèle le désir de poser comme les stars dans Cinémonde ou la publicité d'Ambre Solaire, d'échapper à son corps humiliant et sans importance de petite fille. Les cuisses, plus claires, ainsi que le haut des bras, dessinent la forme d'une robe et indiquent le caractère exceptionnel, pour cette enfant, d'un séjour ou d'une sortie à la mer. La plage est déserte. Au dos : août 1949, Sotteville-sur-Mer.» Au travers de photos et de souvenirs laissés par les événements, les mots et les choses, Annie Ernaux donne à ressentir le passage des années, de l'après-guerre à aujourd'hui. En même temps, elle inscrit l'existence dans une forme nouvelle d'autobiographie, impersonnelle et collective.

Mémoire de fille

Mémoire de fille

Auteure: Annie Ernaux ,

Nombre de pages: 153

"J’ai voulu l’oublier cette fille. L’oublier vraiment, c’est-à-dire ne plus avoir envie d’écrire sur elle. Ne plus penser que je dois écrire sur elle, son désir, sa folie, son idiotie et son orgueil, sa faim et son sang tari. Je n’y suis jamais parvenue." Dans Mémoire de fille, Annie Ernaux replonge dans l’été 1958, celui de sa première nuit avec un homme, à la colonie de S. dans l’Orne. Nuit dont l’onde de choc s’est propagée violemment dans son corps et sur son existence durant deux années.S’appuyant sur des images indélébiles de sa mémoire, des photos et des lettres écrites à ses amies, elle interroge cette fille qu’elle a été dans un va-et-vient implacable entre hier et aujourd'hui.

La femme gelée

La femme gelée

Auteure: Annie Ernaux ,

Nombre de pages: 192

Elle a trente ans, elle est professeur, mariée à un "cadre", mère de deux enfants. Elle habite un appartement agréable. Pourtant, c'est une femme gelée. C'est-à-dire que, comme des milliers d'autres femmes, elle a senti l'élan, la curiosité, toute une force heureuse présente en elle se figer au fil des jours entre les courses, le dîner à préparer, le bain des enfants, son travail d'enseignante. Tout ce que l'on dit être la condition "normale" d'une femme.

Une Femme

Une Femme

Auteure: Annie Ernaux ,

Nombre de pages: 112

Annie Ernaux s'efforce ici de retrouver les différents visages et la vie de sa mère, morte le 7 avril 1986, au terme d'une maladie qui avait détruit sa mémoire et son intégrité intellectuelle et physique. Elle, si active, si ouverte au monde. Quête de l'existence d'une femme, ouvrière, puis commerçante anxieuse de «tenir son rang» et d'apprendre. Mise au jour, aussi, de l'évolution et de l'ambivalence des sentiments d'une fille pour sa mère : amour, haine, tendresse, culpabilité, et, pour finir, attachement viscéral à la vieille femme diminuée. «Je n'entendrai plus sa voix... J'ai perdu le dernier lien avec le monde dont je suis issue.»

Se perdre

Se perdre

Auteure: Annie Ernaux ,

Nombre de pages: 384

[...] Je n'ai jamais rien su de ses activités qui, officiellement, étaient d'ordre culturel. Je m'étonne aujourd'hui de ne pas lui avoir posé plus de questions. Je ne saurai jamais non plus ce que j'ai été pour lui. Son désir de moi est la seule chose dont je sois assurée. C'était, dans tous les sens du terme, l'amant de l'ombre. [...] J'ai conscience de publier ce journal en raison d'une sorte de prescription intérieure, sans souci de ce que lui, S., éprouvera. À bon droit, il pourra estimer qu'il s'agit d'un abus de pouvoir littéraire, voire d'une trahison. Je conçois qu'il se défende par le rire ou le mépris, je ne la voyais que pour tirer mon coup. Je préférerais qu'il accepte, même s'il ne le comprend pas, d'avoir été durant des mois, à son insu, ce principe, merveilleux et terrifiant, de désir, de mort et d'écriture. Annie Ernaux.

L'écriture comme un couteau

L'écriture comme un couteau

Auteure: Annie Ernaux , Fréderic-Yves Jeannet ,

Nombre de pages: 162

« Tout au long de cet entretien avec Frédéric-Yves Jeannet, je n'ai eu comme souci que la sincérité et la précision, celle-ci se découvrant plus difficile à obtenir que celle-là. Il n'est pas aisé de rendre compte, sans l'unifier ni la réduire à quelques principes, d'une pratique d'écriture commencée il y a trente ans. D'en laisser percevoir les inévitables contradictions. D'apporter des détails concrets sur ce qui se dérobe le plus clair du temps à la conscience. Ce qui assemble les phrases de mes livres, en choisit les mots, c'est mon désir, et je ne peux l'apprendre aux autres puisqu'il m'échappe à moi-même. Mais il me semble pouvoir indiquer la visée de mes textes, donner mes « raisons » d'écrire. Qu'elles relèvent de l'imaginaire n'enlève rien au fait qu'elles jouent réellement sur la forme même de l'écriture. J'espère simplement avoir réussi à exprimer quelques vérités individuelles et provisoires - révisables assurément par d'autres - sur ce qui occupe beaucoup ma vie. » Annie Ernaux

Passion simple

Passion simple

Auteure: Annie Ernaux ,

Nombre de pages: 96

«À partir du mois de septembre l'année dernière, je n'ai plus rien fait d'autre qu'attendre un homme : qu'il me téléphone et qu'il vienne chez moi.» Annie Ernaux.

Le déclassement

Le déclassement

Auteure: Camille Peugny ,

Nombre de pages: 180

Dans la France des années 2000, connaître une moins bonne réussite sociale que ses parents n’est plus exceptionnel : c’est une réalité statistique indiscutable et une réalité sociale méconnue. Les générations nées au tournant des années 1960, confrontées aux effets prolongés de la crise économique, font face à une dégradation de leurs perspectives de mobilité sociale. Dans le même temps, leur niveau d’éducation continue d’augmenter. De ce décalage entre la formation et la mobilité sociale naît un intense sentiment de frustration qui a des conséquences sur l’expérience vécue par les « déclassés », qui oscillent alors entre deux tentations : la rébellion et le retrait. Et qui n’est probablement pas étranger au succès de l’extrême droite, ou du moins de ses idées. Descendre les échelons de la hiérarchie sociale affecte clairement la manière dont on se représente le fonctionnement de la société et le comportement politique.

Ce qu'ils disent ou rien

Ce qu'ils disent ou rien

Auteure: Annie Ernaux ,

Nombre de pages: 160

'Ça ne vaut plus le coup d'avoir mes règles. Ma tante a dit : t'as perdu ta langue, Anne ? t'étais plus causante avant. C'est plutôt la leur de langue que j'ai perdue. Tout est désordre en moi, ça ne colle pas avec ce qu'ils disent.' Histoire d'une adolescente comme les autres, qui cherche à communiquer, à comprendre. Mais rien, dans le langage de ses parents, de l'étudiant qu'elle a recontré, dans les mots des livres même, ne coïncide avec la réalité de ce qu'elle vit et elle se trouve renvoyée à la solitude.

L'occupation

L'occupation

Auteure: Annie Ernaux ,

Nombre de pages: 89

'J'avais quitté W. Quelques mois après, il m'a annoncé qu'il allait vivre avec une femme, dont il a refusé de me dire le nom. À partir de ce moment, je suis tombée dans la jalousie. L'image et l'existence de l'autre femme n'ont cessé de m'obséder, comme si elle était entrée en moi. C'est cette occupation que je décris.' Annie Ernaux.

Une femme de Annie Ernaux (Fiche de lecture)

Une femme de Annie Ernaux (Fiche de lecture)

Auteure: le Petit Littéraire .fr ,

Nombre de pages: 30

Tout ce qu'il faut savoir sur Une femme d'Annie Ernaux ! Retrouvez l'essentiel de l'œuvre dans une fiche de lecture complète et détaillée, avec un résumé, une étude des personnages, des clés de lecture et des pistes de réflexion. Rédigée de manière claire et accessible, la fiche de lecture propose d'abord un résumé du roman, puis s'intéresse aux deux personnages mis en scène : la narratrice, qui se confond avec l'auteure, et sa mère, décrite comme une femme courageuse, travailleuse et forte. On aborde ensuite le genre de l'œuvre - une « auto-socio-biographie » - et le portrait sans concession.

Écrire, écrire, pourquoi ? Annie Ernaux

Écrire, écrire, pourquoi ? Annie Ernaux

Auteure: Raphaëlle Rérolle , Annie Ernaux ,

Nombre de pages: 16

Annie Ernaux naît en 1940 à Lillebonne et grandit à Yvetot en Normandie où ses parents tiennent un café-épicerie. Cet ancrage social et géographique marquera son œuvre. Après des études supérieures, elle obtient l’agrégation de lettres et devient enseignante. Ses premiers romans sont écrits à la première personne. Elle y transpose ses expériences d’enfant, d’adolescente et de jeune femme (Les Armoires vides, Ce qu’ils disent ou rien, La Femme gelée), marquées par le clivage entre le milieu social modeste et populaire de ses parents et l’environnement bourgeois de ses études. À partir de son récit La Place qui évoque son père et lui vaudra le prix Renaudot en 1984, elle renonce à tout recours à la fiction pour relater des éléments intimes : le « je » du texte correspond désormais à l’auteur. Avec une écriture sèche, sans ornementation stylistique, elle poursuit son investigation familiale, raconte des événements de sa vie, évoque sa mère dans Une femme, un avortement dans L’Événement, une histoire d’amour dans Passion simple, son cancer dans L’Usage de la photo. Dans un dernier livre, Les Années, elle revient sur soixante...

Relations familiales dans les littératures française et francophone

Relations familiales dans les littératures française et francophone

Auteure: Sabine Van Wesemael, Murielle Lucie Clément ,

Nombre de pages: 396

Les relations familiales constituent un thème récurrent de la littérature. Ce recueil en deux volumes propose une approche multidisciplinaire (sociologique, culturelle, historique, poétique et rhétorique, psychanalytique) des liens familiaux représentés en littérature. Ce second volume étudie la figure de la mère.

Relations familiales dans les littératures française et francophone

Relations familiales dans les littératures française et francophone

Auteure: Murielle Lucie Clément, Sabine Van Wesemael ,

Nombre de pages: 372

Les relations familiales sont un thème récurrent de la littérature. Ce recueil en deux volumes propose une approche multidisciplinaire (sociologique, culturelle, historique, poétique et rhétorique, psychanalytique) des liens familiaux représentés en littérature. Ce premier tome s'intéresse à la figure du père.

La société comme verdict

La société comme verdict

Auteure: Didier Eribon ,

Nombre de pages: 280

Paru en octobre 2009, Retour a Reims a rencontré un écho considérable et suscité de très nombreux débats. C'est à partir de cet accueil et des questionnements qu'il a fait surgir que Didier Eribon entreprend aujourd'hui de reprendre et d'approfondir le récit et les réflexions qui s'entrecroisaient dans cet ouvrage. En ancrant toujours, bien sûr, sa démarche dans l'expérience vécue et dans l'exploration d'une mémoire personnelle et d'une histoire familiale dont il s'attache à restituer les significations sociologiques et politiques. La société assigne des places. Elle énonce des verdicts, qui s'emparent de nous et marquent nos vies à tout jamais. Elle installe des frontières et hiérarchise les individus et les groupes. La tâche de la pensée est de porter au jour ces mécanismes d'infériorisation et la logique de la domination sociale. C'est à un véritable renouvellement de l'analyse des classes, des trajectoires, des identités (le genre, la race...) et du rôle central et ambivalent des institutions (notamment le système scolaire, le droit, la politique...) dans leur fabrication que nous convie Didier Eribon. Avec pour horizon l'idée fondamentale que...

L'événement

L'événement

Auteure: Annie Ernaux ,

Nombre de pages: 132

Depuis des années, je tourne autour de cet événement de ma vie. Lire dans un roman le récit d'un avortement me plonge dans un saisissement sans images ni pensées, comme si les mots se changeaient instantanément en sensation violente. De la même façon entendre par hasard La javanaise, J'ai la mémoire qui flanche, n'importe quelle chanson qui m'a accompagnée durant cette période, me bouleverse. Annie Ernaux.

L’atelier noir

L’atelier noir

Auteure: Annie ERNAUX ,

Nombre de pages: 210

Tous les livres que j’ai écrits ont été précédés d’une phase, souvent très longue, de réflexion et d’interrogations, d’incertitudes et de directions abandonnées. A partir de 1982, j’ai pris l’habitude de noter ce travail d’exploration sur des feuilles, avec des dates, et j’ai continué de le faire jusqu’à présent. C’est un journal de peine, de perpétuelle irrésolution entre des projets, entre des désirs. Une sorte d’atelier sans lumière et sans issue, dans lequel je tourne en rond, à la recherche des outils, et des seuls, qui conviennent au livre que j’entrevois, au loin, dans la clarté.Il y a quelque chose de dangereux, voire d’impudique, à dévoiler ainsi les traces d’un corps à corps avec l’écriture. Mais, en publiant ces pages, j’ai voulu porter témoignage de celle-ci, telle qu’elle se vit au jour le jour, dans la solitude.

Le vrai lieu. Entretiens avec Michelle Porte

Le vrai lieu. Entretiens avec Michelle Porte

Auteure: Annie Ernaux , Michelle Porte ,

Nombre de pages: 128

"En 2008, Michelle Porte, que je connaissais comme la réalisatrice de très beaux documentaires sur Virginia Woolf et Marguerite Duras, m’a exprimé son désir de me filmer dans les lieux de ma jeunesse, Yvetot, Rouen, et dans celui d’aujourd’hui, Cergy. J'évoquerais ma vie, l’écriture, le lien entre les deux. J’ai aimé et accepté immédiatement son projet, convaincue que le lieu – géographique, social – où l’on naît, et celui où l’on vit, offrent sur les textes écrits, non pas une explication, mais l’arrière-fond de la réalité où, plus ou moins, ils sont ancrés."

Mont Blanc

Mont Blanc

Auteure: Fabio Viscogliosi ,

Nombre de pages: 176

Fabio Viscogliosi revient sur l’événement qu’il évoquait sans le nommer dans Je suis pour tout ce qui aide à traverser la nuit, la mort de ses parents dans « l’incendie du 24 mars 1999 sous le tunnel du mont Blanc » qui fit 39 victimes. L’accident, l’enquête, les conclusions du juge d’instruction, les articles de presse, le procès et la façon dont une société entière s’empare de l’événement sont au coeur du récit, mais surtout la réalité intime et quotidienne à laquelle le narrateur doit faire face : vider la maison de ses parents, débroussailler le jardin à l’abandon, rendre visite à l’avocat, tenter d’ouvrir une malle récalcitrante, et se trouver confronté à de nombreux signes et coïncidences qui viennent réinterroger les circonstances de la mort de ses parents, à jamais un mystère. Fabio Viscogliosi, dans ce récit mobile, tendu et tendre à la fois, sonde les variations de sa pensée ainsi que ses différentes humeurs pendant les années qui ont suivi, mais dit aussi son retour au monde et son désir de vivre. Pourquoi a-t-il la sensation d’être désormais poursuivi par le mont Blanc, véritable personnage qu’il érige en...

Ecrire en régime médiatique

Ecrire en régime médiatique

Auteure: Marie-Laure Rossi ,

Nombre de pages: 342

Avec l'émergence d'une société structurée par la communication de masse, le statut de l'écrivain s'est modifié. L'omniprésence des différentes formes d'expression médiatique a aussi transformé les formes et les enjeux de l'écriture littéraire. Le rapprochement des œuvres de Marguerite Duras et d'Annie Ernaux représente une voie d'accès privilégiée pour saisir l'ampleur de ces évolutions.

Journal du dehors

Journal du dehors

Auteure: Annie Ernaux ,

Nombre de pages: 120

'De 1985 à 1992, j'ai transcrit des scènes, des paroles, saisies dans le R.E.R., les hypermarchés, le centre commercial de la Ville Nouvelle, où je vis. Il me semble que je voulais ainsi retenir quelque chose de l'époque et des gens qu'on croise juste une fois, dont l'existence nous traverse en déclenchant du trouble, de la colère ou de la douleur.' Annie Ernaux.

Rupture inachevée

Rupture inachevée

Auteure: Karine Levésier ,

Nombre de pages: 104

Victoria a toujours écrit, mais c’est la première fois que son désir d’aller vers l’achevé la transcende. Désir nourri d’extrêmes souffrances affectives et accru par le souhait de se retrouver avec son histoire. Histoire d’amour avec un début et une fin. Une fin qu’elle ignore et vit avec son lecteur. Elle ne supporte pas cette rupture amoureuse par le silence… Elle libère ses émotions, que tant d’autres ont vécu avant elle, à sa façon, touchante et troublante de sincérité. Elle survit par l’écriture, véritable thérapie, basée sur l’introspection et accepte peu à peu l’idée de fuir l’incompréhension. Réussira-t-elle à guérir seule ? Comment accepter de fermer le livre de notre Histoire ? Elle voudrait oublier psychologiquement mais au prix d’une trace écrite. Un travail d’écriture bienfaiteur. Livre, symbole de la cicatrice. « Un livre de 32 chapitres pour un type de 32 ans. Logique. Et pour moi, du haut de tes 32 ans, tu fus source de 32 jours de souffrances. multipliés par quatre. Au moins 32 appels attendus. Au moins, 32 migraines, 32 insomnies, 32 crises de larmes et autres maux. 32, un nombre qui ne m’inspire plus...

Un passé contraignant

Un passé contraignant

Auteure: Michèle Bacholle ,

Nombre de pages: 183

Etude sur Annie Ernaux, Farida Belghoul et la Neuchâteloise Agota Kristof.

Défense de Narcisse

Défense de Narcisse

Auteure: Philippe Vilain ,

Nombre de pages: 240

Narcisse, c'est l'écrivain l'autofiction d'aujourd'hui. On reproche son impudeur, son égocentrisme, son amoralisme. En autant de chapitres qui reprennent ces accusations (« l'impudeur autobiographique » ; « petits meurtres entre amis : un genre sans éthique »...), Philippe Vilain leur fait un sort. Rappelant les origines du genre, de saint Augustin à Montaigne, Philippe Vilain montre que le reproche d'égocentrisme fait à ce qui ne s'appelait pas encore « autofiction » a toujours existé, et a toujours été faux. Loin de chercher à promouvoir son « moi » dans une entreprise publicitaire, l'écrivain d'autofiction vise au contraire une leçon plus générale. Narcisse, ce n'est pas seulement moi, Narcisse, c'est nous. Ne se plaçant pas seulement sur le terrain théorique, Philippe Vilain s'appuie sur une expérience personnelle, sa relation avec Annie Ernaux, qui a elle-même écrit un livre sur le sujet (L'Occupation, Gallimard, 2001). Une histoire d'amour devenant des livres successifs, n'est-ce pas l'objet même de l'autofiction ? Le livre se conclut par un long et passionnant entretien où Serge Doubrovsky, l'inventeur du mot « autofiction », et de la chose,...

Écrire le présent

Écrire le présent

Auteure: Dominique Viart , Gianfranco Rubino ,

Nombre de pages: 256

La littérature contemporaine a conquis sa place dans la recherche universitaire. Mais s’intéresser au présent de la littérature ne décide pas de ce que la littérature dit au sujet du présent, ni comment elle traite de l’époque actuelle. De quelle manière les écrivains mettent-ils en forme esthétique un temps naturellement fugace ? Comment affrontent-ils les injonctions de l’actualité et la concurrence de media plus réactifs ? Cet ouvrage entreprend de réfléchir aux genres littéraires du présent : il étudie leurs modes d’intellection de l’immédiat, le traitement narratif du quotidien, interroge la réception littéraire de l’événement, les récits et réflexions que les écrivains élaborent autour d’un présent social en constante mutation. Baudelaire identifiait la modernité à son goût pour « le transitoire, le fugitif, le contingent ». Si le régime d’historicité contemporain est plus « présentiste » que moderne, qu’en est-il de ce présent, visiblement plus hanté par sa mémoire que projeté dans l’avenir ? Et comment la littérature, intempestive par excellence et qui suppose le temps long de l’écriture, peut-elle écrire...

Lire Didier Daeninckx

Lire Didier Daeninckx

Auteure: Gianfranco Rubino ,

Nombre de pages: 192

Auteur français de romans noirs, de nouvelles et d’essais, Didier Daeninckx construit une critique sociale et politique en prise avec l’actualité (révisionnisme) et les événements marquants et parfois oubliés du siècle passé (massacre des Algériens du 17 octobre 1961). Il a ainsi publié Meurtres pour mémoire, Le Géant inachevé et Le Der des der. Ce livre présente la vie et l’environnement de Didier Daeninckx. Les thèmes et les structures de ses textes sont analysés.

Thirty Voices in the Feminine

Thirty Voices in the Feminine

Auteure: Michael Bishop ,

Nombre de pages: 300

Thirty voices in the feminine offers a considerable range of critical studies devoted to thirty-four contemporary women writers from France. Québec and Acadia: Beauvoir, Ernaux, Yourcenar, Hébert, Duras, Sarraute, Maillet, Cixous, Chawaf, Albiach, Redonnet, Atlan, Sallenave, Monette, Le Dantec, Tellermann, Risset, Hyvrard, Detambel, Reyes, Lejeune, Alonso, Farhoud, Pelletier, Billetdoux, Teyssiéras, Zins, Turcotte, Sebbar, Nimier, Mailhot, D'Amour, Hinschberger, Namiand. The authors of the studies, from Canada, USA, England and Holland, offer a variety of critical approaches to the work at hand; textual alertness or close analysis frequently is in evidence, however, whether discussion tends to the sociological, the psychological, the interdisciplinary or the stylistic, and all the studies reveal of necessity a profound belief in the great intrinsic and extrinsic value of the literature dealt with, the pertinence of its swarming and challenging feminine consciousness, the power of its often radically rethought form and mode.

Porter leur voix

Porter leur voix

Auteure: Laure Heinich ,

Nombre de pages: 304

Il y a ce prévenu qui se demande s'il doit mettre une cravate tandis que que la procureure propose d'ôter ses talons. il y a cet homme transformé en Cendrillon par la mégère dont il est éperdument amoureux, et qui finit par la poignarder. Il y a cette feme qui ne sait pas si elle est encore la mère d'un mort. Qu'ils soient victimes, coupables ou innocents, l'avocat doit les faire entendre et convaincre des juges. mais pas seulement. Les défendre, c'est aussi lutter contre l'appareil judiciaire, ses incohérences et ses jugements expéditifs. C'est porter leur voix qui n'est plus écoutée. Et pour cela, sans doute faut-il commence par raconter leur histoire. Avocat pénaliste, Laure Heinich tient également sur Rur89 une chronique intitulée "Derrière le barreau". Document, récit et profession de foi, son livre rappelle qu'entre effarement et compassion, douleur et révolte, un avocat doit avant tout conserver sa faculté de résistance et, finalement, sa liberté de déplaire.

Écrire le présent

Écrire le présent

Auteure: Dominique Viart , Gianfranco Rubino ,

Nombre de pages: 256

La littérature contemporaine a conquis sa place dans la recherche universitaire. Mais s’intéresser au présent de la littérature ne décide pas de ce que la littérature dit au sujet du présent, ni comment elle traite de l’époque actuelle. De quelle manière les écrivains mettent-ils en forme esthétique un temps naturellement fugace ? Comment affrontent-ils les injonctions de l’actualité et la concurrence de media plus réactifs ? Cet ouvrage entreprend de réfléchir aux genres littéraires du présent : il étudie leurs modes d’intellection de l’immédiat, le traitement narratif du quotidien, interroge la réception littéraire de l’événement, les récits et réflexions que les écrivains élaborent autour d’un présent social en constante mutation. Baudelaire identifiait la modernité à son goût pour « le transitoire, le fugitif, le contingent ». Si le régime d’historicité contemporain est plus « présentiste » que moderne, qu’en est-il de ce présent, visiblement plus hanté par sa mémoire que projeté dans l’avenir ? Et comment la littérature, intempestive par excellence et qui suppose le temps long de l’écriture, peut-elle écrire...



X
FERMER