Trouver votre ebook...

Liste des livres et Ebooks trouvés
Nous avons trouvé un total de 40 livres disponibles en téléchargement
L'Art d'avoir toujours raison

L'Art d'avoir toujours raison

Auteure: Arthur Schopenhauer ,

Nombre de pages: 56

Vous avez tort mais refusez de l'admettre ? Avec acuité et humour, ce petit guide d'Arthur Schopenhauer recense et analyse tous les stratagèmes et ruses pour sortir vainqueur d'un débat, d'une dispute, ou d'une joute verbale. Pour le plaisir des amoureux de la réthorique et de la contradiction, l'auteur se livre ainsi à une savoureuse réflexion sur la dialectique du langage. Bien que datant de 1864, l'Art d'avoir toujours raison est un ouvrage très actuel, qui vous permettra de développer un redoutable sens de l'autodéfense verbale en analysant votre adversaire pour mieux le terrasser. Vous ne serez plus le même orateur après l'étude de ce petit livre étonnant et puissant par sa pertinence et son efficacité.

L'Art d'avoir toujours raison, suivi de La lecture et les livres et Penseurs personnels

L'Art d'avoir toujours raison, suivi de La lecture et les livres et Penseurs personnels

Auteure: Arthur Schopenhauer ,

Nombre de pages: 80

Vous avez tort mais refusez de l’admettre ? Avec perspicacité et humour, ce petit précis recense et analyse stratagèmes et ruses pour sortir vainqueur de tout débat, dispute ou joute verbale. Pour le plaisir des amoureux de la contradiction, Schopenhauer se livre à une savoureuse réflexion sur le langage et la dialectique.Ces précieux conseils, sarcastiques, sont suivis de deux essais tout aussi incisifs sur la pensée et la lecture : les livres nourrissent-ils notre réflexion ou nous empêchent-ils de penser par nous-mêmes ?

L'art d'avoir toujours raison (sans peine)

L'art d'avoir toujours raison (sans peine)

Auteure: Nicolas Tenaillon , Nicolas Mahler ,

Nombre de pages: 164

Nicolas Tenaillon s’inspire de l’ouvrage éponyme de Schopenhauer et nous livre 40 stratagèmes, leur mode d’emploi et leur parade. Des techniques utiles pour avoir le dessus dans une conversation, pour faire éclater la grande vérité de ses propres thèses, pour faire tomber les arguments fallacieux de ses adversaires et décrypter les débats politiques. L’auteur se sert de Platon, Arendt, Rousseau... pour asseoir ses stratagèmes qui sont systématiquement illustrés par des faits d’actualité et par les dessins intelligents de Nicolas Mahler. Un véritable traité d’éloquence. Agrégé en philosophie, Nicolas Tenaillon est chargé de cours à l’Université catholique de Lille depuis 2004 et professeur de philosophie en CPGE. Il collabore chaque mois à Philosophie magazine. Nicolas Mahler est un scénariste et dessinateur de bande dessinée autrichien et l’auteur de nombreux albums.

Arthur Schopenhauer: L'Art d'avoir toujours raison

Arthur Schopenhauer: L'Art d'avoir toujours raison

Auteure: Arthur Schopenhauer ,

Nombre de pages: 77

L'Art d'avoir toujours raison est une œuvre du philosophe Arthur Schopenhauer. De façon à la fois sarcastique et pragmatique, Schopenhauer y expose une série de stratagèmes permettant de l'emporter lors de controverses, indépendamment de la vérité du point de vue que l'on soutient. Ce travail qu'il considère comme le premier essai d'une " dialectique scientifique » n'ayant pas d'équivalent à son époque a aussi pour but de bien distinguer ces stratagèmes afin de pouvoir les dénoncer. La dialectique éristique constituée de la dialectique et de la sophistique s'opposerait ainsi à la logique, l'analytique, et la philosophie dont le but est la recherche objective de la vérité. Arthur Schopenhauer (1788-1860) est un philosophe allemand, il se réfère à Platon, se place en unique héritier légitime de Kant, et se démarque surtout ouvertement des post-kantiens de son époque; en effet, dès que l'occasion se présente, il critique férocement non seulement les personnalités - de façon souvent " comique » par l'outrance de ses imprécations et de ses " insultes » - mais aussi et surtout les idées de Fichte, Hegel et Schelling, philosophes qu'il exclut non...

L'Art d'avoir toujours raison (L'édition intégrale)

L'Art d'avoir toujours raison (L'édition intégrale)

Auteure: Arthur Schopenhauer ,

Nombre de pages: 125

Ce livre numérique présente "L'Art d'avoir toujours raison (L'édition intégrale)" avec une table des matières dynamique et détaillée. Notre édition a été spécialement conçue pour votre tablette/liseuse et le texte a été relu et corrigé soigneusement. L'Art d'avoir toujours raison est une œuvre du philosophe Arthur Schopenhauer. De façon à la fois sarcastique et pragmatique, Schopenhauer y expose une série de stratagèmes permettant de l'emporter lors de controverses, indépendamment de la vérité du point de vue que l'on soutient. Ce travail qu'il considère comme le premier essai d'une « dialectique scientifique » n'ayant pas d'équivalent à son époque a aussi pour but de bien distinguer ces stratagèmes afin de pouvoir les dénoncer. La dialectique éristique constituée de la dialectique et de la sophistique s'opposerait ainsi à la logique, l'analytique, et la philosophie dont le but est la recherche objective de la vérité. Arthur Schopenhauer (1788-1860) est un philosophe allemand, il se réfère à Platon, se place en unique héritier légitime de Kant, et se démarque surtout ouvertement des post-kantiens de son époque; en effet, dès que...

Avoir raison avec Schopenhauer

Avoir raison avec Schopenhauer

Auteure: Guillaume Prigent ,

Nombre de pages: 159

Classique de l’argumentation (et de la mauvaise foi) au succès inégalé, L’Art d’avoir toujours raison est le livre de chevet des apprentis rhéteurs. Mais ce texte n’est pas si accessible qu’on le croit. Dans cette édition, retrouvez le texte intégral de Schopenhauer, expliqué, commenté et illustré par un professeur d’éloquence. Chacun des 38 stratagèmes est décrypté, éclairé par un exemple tiré de l’actualité politique, de la littérature ou du cinéma, et se voit attribuer la parade pour savoir non seulement l’utiliser, mais aussi s’en défendre. Un outil redoutable pour apprendre et maîtriser l’art oratoire.

L'Art de l'insulte

L'Art de l'insulte

Auteure: Arthur Schopenhauer ,

Nombre de pages: 192

L'art de l'insulte Après le succès de L'Art d'être heureux (" Points Essais ", 2013), Franco Volpi propose cette fois une anthologie thématique de la pratique de l'insulte, dont Schopenhauer le misanthrope était fervent défenseur dans ses écrits, mais aussi pratiquant assidu : " Que de fois m'a étonné l'intelligence de mon chien, mais sa bêtise aussi ; il en a été de même avec le genre humain. " Il en résulte ce petit ouvrage, qu'on pourrait considérer comme " posthume ", où l'on voit le pire de Schopenhauer – comme ses idées sur les femmes (" La femme, de par sa nature, est destinée à obéir ") – et plus d'une fois le meilleur, le Schopenhauer dérangeant, en pleine forme, cocasse, fin observateur des mœurs de son temps, sans oublier l'écrivain de talent. Arthur Schopenhauer (1788-1860) Connu surtout pour sa critique radicale de l'idéalisme allemand, sa réputation de penseur original tient à son principal ouvrage, Le Monde comme volonté et comme représentation, qui a influencé nombre d'écrivains et de philosophes des XIXe et XXe siècles. Textes réunis et présentés par Franco Volpi Traduit de l'allemand par Éliane Kaufholz-Messmer

Petit Livre de - L'Art de la repartie

Petit Livre de - L'Art de la repartie

Auteure: Séverine DENIS ,

Nombre de pages: 93

Pour ne plus jamais dire : "J'aurais dû lui répondre ça !" A 2,99 euros ! Qui ne s'est jamais retrouvé séché suite à une remarque désagréable ou un reproche inattendu ? Pour ne plus jamais rester "sans voix", voici un petit livre d'une utilité redoutable : apprenez à repartir comme un as de la tchatche ! Moucher les fâcheux ou faire une cabriole pour vous sortir d'une situation désagréable, voilà ce que se propose de vous enseigner Séverine Denis, improvisatrice professionnelle. Avec en bonus les meilleures reparties de l'Histoire !

Joueur d'échecs

Joueur d'échecs

Auteure: Maxime Vachier-Lagrave ,

Nombre de pages: 252

C’est un jeune homme ordinaire. Il n’a rien d’un excentrique ni d’un petit prodige égocentrique. En réalité, Maxime Vachier-Lagrave n’est pas tout à fait comme les autres. Ce garçon humble et posé est le champion de France d’échecs, et l’un des cinq meilleurs mondiaux. Pour la première fois, ce prodige de l’échiquier accepte de dévoiler aux lecteurs les coulisses de son sport. Car le jeu d’échecs est un véritable sport de haut niveau, qui impose à ses adeptes un entraînement physique et intellectuel. Maxime n’entend pourtant pas tout lui sacrifier. Pour lui, il y a un horizon au-delà des soixante-quatre cases. Ni professeur Tournesol, ni diva, ni guerrier spartiate, il refuse de mener la vie d’ascète de certains champions. Il boit des mojitos, il raffole des bonbons Haribo, il adore les jeux vidéo, il joue au poker avec ses amis, il parie sur les équipes de foot... Avec mesure, bien sûr, mais sans jamais rien s’interdire. Ce livre est à la fois l’autoportrait d’un grand maître et la description, de l’intérieur, du monde des échecs au xxie siècle. Un univers qui intrigue et fascine toujours autant. Il raconte les relations entre ...

La fin de l'individu. Voyage d'un philosophe au pays de l'intelligence artificielle

La fin de l'individu. Voyage d'un philosophe au pays de l'intelligence artificielle

Auteure: Gaspard Koenig ,

Nombre de pages: 398

Quel avenir pour l’individu et ses libertés à l’ère de l’intelligence artificielle ? Pour répondre à cette question urgente, Gaspard Kœnig a entrepris un tour du monde de San Francisco à Pékin, d’Oxford à Tel Aviv et de Washington à Copenhague. Il a rencontré plus de 120 professeurs, entrepreneurs, intellectuels, politiques, économistes, artistes, et même un magicien. Au fil de ce périple émerge une véritable philosophie de l’intelligence artificielle (IA). Celle-ci ne menace pas l’existence d’Homo sapiens et les robots ne voleront pas nos emplois. En revanche, en déployant des techniques d’optimisation, de prédiction et de manipulation à grande échelle, l’IA remet en cause le fondement même de nos Lumières : l’idée d’un individu autonome et responsable. L’intelligence artificielle nous prépare ainsi des droits sans démocratie, un art sans artiste, une science sans causalité, une économie sans marché, une justice sans coupable, des amours sans séduction... à moins que nous ne reprenions le contrôle en forgeant pour nous-mêmes un droit à l’errance. Un récit philosophique pour notre époque, fourmillant d’informations,...

Le venin dans la plume

Le venin dans la plume

Auteure: Gérard NOIRIEL ,

Nombre de pages: 218

Pour comprendre la place qu'occupent aujourd'hui Éric Zemmour et ses idées réactionnaires dans l'espace public français, ce livre analyse ses écrits en regard de ceux d'Édouard Drumont, pamphlétaire d'extrême droite de la fin du XIX e siècle et du début XX e. Il met ainsi en lumière une matrice du discours réactionnaire. La place qu'occupe Éric Zemmour dans le champ médiatique et dans l'espace public français suscite l'inquiétude et la consternation de bon nombre de citoyens. Comment un pamphlétaire qui alimente constamment des polémiques par ses propos racistes, sexistes, homophobes, condamné à plusieurs reprises par la justice, a-t-il pu acquérir une telle audience ? Pour comprendre ce phénomène, ce livre replace le cas Zemmour dans une perspective historique qui prend comme point de départ les années 1880, période où se mettent en place les institutions démocratiques qui nous gouvernent encore aujourd'hui. Ce faisant, il met en regard le parcours d'Éric Zemmour et celui d'Édouard Drumont, le chef de file du camp antisémite à la fin du xixe siècle. Car les deux hommes ont chacun à leur époque su exploiter un contexte favorable à leur combat...

Petit livre de - Décodeur de la manipulation

Petit livre de - Décodeur de la manipulation

Auteure: Yves-Alexandre THALMANN ,

Nombre de pages: 72

Dites " oui " à l'affirmation de soi ! Vous est-il déjà arrivé de vous rendre dans un magasin pour acheter un DVD et de repartir avec une télé ? D'accepter un week-end au ski alors que vous n'aimez pas la neige ? De dire " merci " à votre chef qui venait quasiment de geler votre salaire ? N'ayez pas honte de répondre " oui " à une ou plusieurs de ces questions... Pour avancer dans notre société, comme tout le monde, vous avez besoin d'un kit de survie pour ne pas vous transformer en pantin ! Ce petit livre décrypte pour vous les techniques de base de la manipulation afin que vous ayez en main toutes les ficelles et que vous n'en soyez plus victime. Le vrai remède à la manipulation, c'est une communication franche et respectueuse, où le maître mot est : liberté. Ne vous faites plus avoir !

Et vous qu'en pensez-vous?

Et vous qu'en pensez-vous?

Auteure: Pascale Seys ,

Philosophe, Pascale Seys porte un regard « dézoomé » sur l'actualité. Elle nous invite à réfléchir, entre autres sujets, au déclin de l'empathie, à la question de la post-vérité, à la passion du selfie, à la recherche de valeurs, à la possibilité du silence, à la corruption, au désir d'immortalité, à la rhétorique ou à la fonction de l'art contemporain ; autant de « mythologies » issues de notre quotidien qui permettent de prendre le pouls du monde... Préface d'Emmanuel Tourpe, philosophe et directeur de la programmation d'ARTE-Télévision

Argumentation juridique

Argumentation juridique

Auteure: Jean-Paul Segihobe Bigira ,

Nombre de pages: 350

Ce livre donne un aperçu global sur le sens de l'argumentation, ses caractéristiques, ses finalités et la logique à suivre. Il élargit le champ d'analyse en intégrant les questions relatives aux lacune, fiction, antinomie, preuve, présomption et arguments paralogiques et sophistiques. La doctrine abondante mobilisée dans l'examen de différents points et surtout le recours à la législation congolaise font de cette étude unique de ce genre et particulièrement dans le cercle scientifique congolais.

Essai sur les femmes

Essai sur les femmes

Auteure: Arthur Schopenhauer ,

Connu pour sa grande misogynie, Arthur Schopenhauer reste l’un des plus grands représentants du courant pessimiste du 19ème siècle. Publié en 1851, son « Essai sur les femmes » en témoigne tandis qu'il cumule les critiques envers la gente féminine qu'il n’a de cesse de rabaisser pour mieux l’élever au rang de muse. Sa philosophie du mariage et de l’homme supérieur était ceci dit en accord avec les mœurs du siècle en question, consistant en l’infériorité des femmes qui se devaient d’obéir sans ne jamais protester. Misanthrope par extension, ce philosophe allemand pensait en effet que l’Homme devait trouver refuge dans la solitude tant le monde n’était pour lui que douleur, misère et ennui. L’auteur affirmait également que l’être humain n’était pas maître de son destin, pas plus de ses choix que de ses décisions. Ainsi maintenus sous contrôle du sort, ainsi dépossédés de tout libre-arbitre pour être seulement soumis aux humeurs de Dame nature, l’Homme n’a qu’à bien se tenir ! L’Homme avec un grand H oui, les hommes et les femmes confondus donc, « les faibles » et « les forts » aussi. Dans « Essai sur les femmes », le...

Essai sur les femmes

Essai sur les femmes

Auteure: Arthur Schopenhauer ,

Nombre de pages: 64

« Le seul aspect de la femme révèle qu'elle n'est destinée ni aux grands travaux de l'intelligence, ni aux grands travaux corporels. Elle paie sa dette à la vie non par l'action mais par la souffrance, les douleurs de l'enfantement [...] ; elle doit obéir à l'homme, être une compagne patiente qui le rassérène. » Dans son Essai sur les femmes (1851), Arthur Schopenhauer, célibataire endurci, défend les conceptions les plus rétrogrades de la femme pour justifier la domination masculine. Mais, pour échapper au cauchemar du mariage, le philosophe n'hésite pas à imaginer une étonnante solution : « Le Ménage à trois » ; vibrant plaidoyer en faveur de la polygamie, ce court texte inédit, tiré d'un manuscrit de 1822, constitue une charte du bien-vivre ensemble qui assurerait au genre humain le bonheur.

Lettre à Ménécée

Lettre à Ménécée

Auteure: Épicure ,

Nombre de pages: 119

Comment être heureux ? Telle est la question à laquelle répond la Lettre à Ménécée, nous offrant les principes du bien vivre. Nous ne devons avoir peur ni des dieux, qui ne se préoccupent pas des affaires humaines, ni de la mort, qui ne nous concerne pas. Nous pouvons supporter la douleur et éviter qu’elle affecte notre âme tout entière. C’est ainsi que, libérés des troubles, nous atteindrons le bonheur véritable.

Comment la France se réconcilie avec l’excellence

Comment la France se réconcilie avec l’excellence

Auteure: Michel Rocard ,

Nombre de pages: 75

Pays des Lumières, la France se cantonne aujourd’hui aux profondeurs des classements internationaux concernant l’enseignement supérieur. Parce qu’elle s’interdit de sélectionner, l’université française est inadaptée aux forts comme aux faibles. Pourquoi cette situation ? Quelles évolutions faut-il concevoir pour trouver une dynamique nouvelle ? Michel Rocard fait le point sur les causes historiques de cette situation et raconte l’aventure du grand emprunt, avec la formidable impulsion donnée aux transformations de l’enseignement supérieur. Cette analyse est suivie de la présentation d’une dizaine de projets, élaborés dans le cadre du grand emprunt et financés par le Programme des investissements d’avenir, parmi lesquels l’ambitieuse université Paris-Saclay, mais aussi l’institut Jules-Verne à Nantes ou encore l’IHU en maladies tropicales et infectieuses à Marseille. Couverture : Portrait de Michel Rocard par Pascal Ito © Flammarion © E.J.L., 2014

Considérations humaines et fondamentaux démocratiques

Considérations humaines et fondamentaux démocratiques

Auteure: Dimitri Kas ,

Nombre de pages: 96

Aujourd'hui, la démocratie résonne comme une coquille vide. Face à ce constat d'échec social et humain, il convient d'envisager un mode de fonctionnement alternatif. L'option prise ici est de déterminer dans quelle mesure l'adéquation entre les spécificités humaines et les impératifs sociétaux est possible. En se concentrant sur cette problématique, se dégagent les bases d'une réflexion à mener en profondeur, terreau d'un potentiel modèle social cohérent.

La Manipulation affective dans le couple

La Manipulation affective dans le couple

Auteure: Pascale Chapaux-Morelli , Pascal Couderc ,

Nombre de pages: 192

Manipuler, c'est induire l'autre à accomplir des actes qui vont à son propre avantage. Si les petites manipulations ordinaires font partie de la vie quotidienne du couple, le pervers narcissique, lui, séduit pour mieux frapper. Il donne l'impression de tout faire pour l'autre afin de mieux le détruire, et possède l'art de renverser la situation en se présentant comme une victime. Manipulant non pas ponctuellement, mais constamment, insidieusement au début, il modèle à force de critiques la personnalité même de sa partenaire, la vide de toute volonté propre, d'estime d'elle-même, avec pour conséquences, dépression, incapacité d'avancer, dépendance... Cette maltraitance psychologique est aussi destructrice que la violence physique. S'appuyant sur des cas très concrets, Pascale Chapaux-Morelli et Pascal Couderc aident à repérer ce type de profil et à sortir de cette dépendance pour pouvoir se reconstruire.

Le Prince

Le Prince

Auteure: Jean Vincent Périès , Nicolas Machiavel ,

Nombre de pages: 117

BnF collection ebooks - "Tous les Etats, toutes les dominations qui ont tenu et tiennent encore les hommes sous leur empire, ont été et sont ou des républiques ou des principautés. Les principautés sont ou héréditaires ou nouvelles. Les héréditaires sont celles qui ont été longtemps possédées par la famille de leur prince." BnF collection ebooks a pour vocation de faire découvrir en version numérique des textes classiques essentiels dans leur édition la plus remarquable, des perles méconnues de la littérature ou des auteurs souvent injustement oubliés. Tous les genres y sont représentés : morceaux choisis de la littérature, y compris romans policiers, romans noirs mais aussi livres d’histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou sélections pour la jeunesse.

Les psychanalystes savent-ils débattre ?

Les psychanalystes savent-ils débattre ?

Auteure: Daniel Widlöcher ,

Nombre de pages: 224

Non, la psychanalyse n’est pas un dogme figé ! Non, les psychanalystes ne sont pas fermés à toute discussion ! Depuis les textes fondateurs de Freud, c’est même l’inverse qu’on constate : la psychanalyse a toujours été l’objet de débats souvent féconds, parfois houleux. Quatre exemples sont racontés et scrutés ici par d’éminents spécialistes : les grandes controverses autour de l’enfant entre Anna Freud et Melanie Klein en 1943 ; les dialogues du Rio de la Plata en 1972 autour du lacanisme et du kleinisme ; la discussion de 2000 entre Daniel Widlöcher, Jean Laplanche et Peter Fornagy sur l’attachement et la sexualité infantile ; le débat de 2004 sur l’avenir de la psychanalyse entre Daniel Widlöcher et Jacques-Alain Miller. La connaissance n’appartient ni à un individu ni à une communauté ; elle progresse par échanges, discussions, recherches. Cette culture du débat n’est pas étrangère à la psychanalyse ; c’est même son avenir. Daniel Widlöcher est psychiatre, psychanalyste, ancien chef de département à l’hôpital de La Pitié-Salpêtrière et ancien président de l’IPA. Il a notamment publié Les Nouvelles Cartes de la...

Osons la libre attitude

Osons la libre attitude

Auteure: Pascale Chapaux-Morelli ,

Nombre de pages: 260

Vous ne supportez plus les contraintes d’un planning toujours plus serré, les diktats servis par les magazines de mode, les pressions de votre patron, de votre famille ou de votre entourage ? Osez la libre attitude ! Nourrir un sentiment de liberté au quotidien, c’est vouloir être acteur de sa vie, au lieu de subir les obligations sociales et de s’en remettre à ce qui « se fait », ou à ce que le milieu alentour produit sur nous. Avec les objectifs inatteignables imposés par notre monde moderne, le défi est aujourd’hui de parvenir à s’affirmer en gardant son identité. Obsession des régimes, servitude aux modèles, frénésie non-stop, vulnérabilité à la manipulation, otage de l’anxiété chronique : nos chaînes sont trop nombreuses. S’interroger, sourire de nos travers et décider de notre propre vie : il ne tient qu’à nous d’y parvenir ! Avec humour et précision, Pascale Chapaux-Morelli déconstruit les mécanismes de l’imbroglio qu’est devenu notre quotidien, puisant dans les champs de la sociologie, de la philosophie et de la psychologie des explications au sentiment si répandu de manque de liberté. Un livre enthousiaste qui apporte des...

Journal d'un homme sans importance

Journal d'un homme sans importance

Auteure: George Grossmith , Weedon Grossmith ,

Nombre de pages: 224

Le personnage principal de ce Journal est Mr Charles Pooter. C’est un employé modèle d’une firme de la City avec ses gaucheries, ses susceptibilités, ses admirations naïves, ses indignations, ses scrupules, ses gaffes, sa modestie, son désir de bien faire, son respect des hiérarchies et son sens de la dignité. Quoiqu’il nous soit décrit des situations souvent absurdes ou ridicules, il s’efforce néanmoins, de façon maladroite mais ô combien touchante, d’agir en toutes circonstances selon son éducation et avec une scrupuleuse honnêteté. À l’instar des personnages de Dickens ou de Robert Walser, Charles Pooter appartient à la classe des gens d’en bas, ceux dont la vocation est de regarder avec admiration, mais sans envie, le monde d’en haut. Car le sel de la terre, contrairement à l’opinion romantique, n’est pas le héros, le roi, le prophète, le révolutionnaire, bref, le grand homme porteur de foudres et de tempêtes, c’est le petit, le tout petit bourgeois qui, rentré de son bureau, le soir, enfile ses pantoufles et débouche une bouteille de porto achetée chez l’épicier du coin pour fêter une augmentation de salaire. C’est pourquoi...

Petit traité des émotions, sentiments et passions politiques

Petit traité des émotions, sentiments et passions politiques

Auteure: Philippe Braud ,

Nombre de pages: 368

La politique ce sont des idées, disent les gens sérieux. Sans aucun doute ! Mais ce sont aussi des ambitions rivales, des solidarités actives, des haines tenaces. D'austères philosophes du politique se sont intéressés de près à ces passions et les plus grands hommes d'État ont toujours été, à leur manière, de fins psychologues. Ce n'est donc pas rabaisser la politique que de souligner le rôle des sentiments et des ressentiments dans l'arène politique. On ne peut comprendre les complexités si l'on ignore ce que signifie l'amour du pouvoir chez les gouvernants, si l'on sous-estime le rôle de la peur ou du désir d'illusions, dans les attentes des gouvernés. À travers des entrées classées par ordre alphabétique (d'Admiration à Verbe, en passant par Cynisme, Envie, Haine, Vanité, Nostalgie..), enrichies de citations d'auteurs piquantes pour provoquer la réflexion et de courts exemples empruntés à l'histoire et à l'actualité, ce petit « traité » démontre ainsi qu'au pays de Descartes, la raison n'est jamais affranchie de l'émotion.

L'Usage du vide. Essai sur l’intelligence de l’action, de l’Europe à la Chine

L'Usage du vide. Essai sur l’intelligence de l’action, de l’Europe à la Chine

Auteure: Romain Graziani ,

Nombre de pages: 272

Il semble que les états les plus désirables, à l’image du sommeil, ne puissent survenir qu’à condition de n’être pas recherchés, le simple fait de les convoiter pouvant suffire à les mettre en déroute. Or ce paradoxe de l’action volontaire, mal élucidé et jamais résolu dans la philosophie occidentale, est au centre de la pensée taoïste. L’auteur explore dans cette double lumière, à partir de diverses sphères d’expérience, de la pratique d’un sport à la création artistique, de la recherche du sommeil à la remémoration d’un nom oublié, ou encore de la séduction amoureuse à l’invention mathématique, les mécanismes de ces états qui se dérobent à toute tentative de les faire advenir de façon délibérée. Une telle approche, qui requiert une observation patiente des dynamiques du corps et des différents registres de conscience, permet de comprendre pour quelles raisons, et au terme de quelles expériences, les penseurs taoïstes de l’antiquité chinoise ont formulé les concepts si déroutants de non-agir ou de vide. Elle permet par la même occasion de démonter les erreurs et les leurres sur le pouvoir et la volonté qui sont à la...

Dictionnaire de la méchanceté

Dictionnaire de la méchanceté

Auteure: Christophe Regina ,

Nombre de pages: 384

« Plus réussi est le méchant, plus réussi sera le film. » Alfred Hitchcock « Le crime assiège sans cesse l’homme le plus vertueux ; chaque instant qu’il vit, il est prêt à devenir la proie du méchant ou méchant lui-même. » Jean-Jacques Rousseau, La nouvelle Héloïse Qu’est-ce que la méchanceté ? La philosophie, la sociologie, l’ont conceptualisée et l’ont déclinée sous ses multiples formes. La littérature, l’histoire, le cinéma, l’art dans toutes ses disciplines regorgent de personnages cruels et cyniques, à la fois fascinants et terrorisants. Mais personne jusque-là n’en a offert un panorama. Le Dictionnaire de la méchanceté propose au lecteur, à travers 169 notices rédigées par 80 spécialistes des sciences humaines et sociales, une variété de portraits historiques (Catherine de Médicis, César Borgia, Marie Tudor...), fictifs (la Marquise de Merteuil, Tatie Danielle, Voldemort...) ou mythologiques (Médée, Circé, Mélusine...), ainsi qu’une redéfinition des concepts liés à la méchanceté (tyrannie, perversité, cruauté...). Travail passionnant et accessible à tous, où l’iconographie classique rencontre le cinémascope...

L'art de la guerre

L'art de la guerre

Auteure: Sun Tzu ,

Nombre de pages: 352

Écrit au ive siècle avant J.-C., à l’époque des « Royaumes combattants », dans une Chine en pleine effervescence commerciale et culturelle, L’Art de la guerre n’est pas seulement un traité de stratégie. Si nous le lisons encore avec fascination, c’est parce qu’il représente une leçon de sagesse, un art de vivre, et constitue un véritable système philosophique. Cette traduction est l’édition de référence de Jean Lévi. Elle restitue toute la force littéraire et la concision de ce grand texte classique et le replace dans son contexte historique, à la lumière des dernières études et des textes découverts récemment lors de fouilles archéologiques. Elle s’adresse à tous les lecteurs, curieux et savants. Directeur de recherche au CNRS, spécialiste de la Chine ancienne, Jean Lévi est à la fois essayiste (Les Fonctionnaires divins), romancier (Le Grand Empereur et ses automates), et le traducteur remarqué de grands textes stratégiques chinois (Les Sept Traités de la guerre).

Du génie

Du génie

Auteure: Christophe Salaün , Arthur Schopenhauer ,

Nombre de pages: 96

Selon une opinion répandue, l’art nous détournerait de la réalité. Les œuvres d’art seraient autant d’échappatoires commodes, de modes d’évasion privilégiés d’un quotidien étouffant. Mais que le monde créé par l’artiste soit le produit de son imagination, cela suffit-il pour en conclure qu’il se réduit à l’expression d’un point de vue purement individuel, nécessairement subjectif, capricieux et fantasque ? Dans « Du génie », tiré du Monde comme volonté et comme représentation, Arthur Schopenhauer (1788-1860) montre, bien au contraire, que quand l’artiste accompli nous « prête ses yeux pour regarder le monde », il nous offre l’opportunité de le voir enfin tel qu’il est. Car, « dans le particulier voir toujours le général, voilà le trait caractéristique du génie ». Dès lors, si l’art nous détourne de la réalité, c’est seulement d’une réalité superficielle et étriquée, que faussent les exigences de nos besoins et notre recherche utilitaire. Le monde pourtant ne saurait s’y réduire. L’art du génie est ainsi le véritable parent de la philosophie : il ouvre à un dévoilement plus large et plus juste, de...

Au-delà de la philosophie universitaire

Au-delà de la philosophie universitaire

Auteure: Arthur Schopenhauer ,

Nombre de pages: 128

À l'instar de Platon, qui s'interrogeait sur la possibilité d'enseigner la vertu, Schopenhauer doute fortement que la philosophie, c'est-à-dire l'amour de la sagesse, puisse faire l'objet d'un enseignement scolaire, qui plus est rémunéré. Aussi accuse-t-il les professeurs de philosophie de son temps (en premier lieu Hegel, sa tête de turc préférée) d'être de nouveaux sophistes, voulant vivre de la philosophie plutôt que vivre philosophiquement. Le véritable philosophe ne saurait être un docile fonctionnaire d'État, mais un esprit libre et impertinent. Nietzsche se souviendra de cette leçon de son « éducateur » dans Par-delà le bien et le mal quand il opposera les philosophes de l'avenir aux simples « ouvriers

Métamorphose - Tome 1

Métamorphose - Tome 1

Auteure: Edouard-Emile Alyac ,

Nombre de pages: 158

Emile, Edouard, Jeannot et Louis, tous quatre originaires de l'Hexagone, s'en sont éloignés du fait de sa politique et de leurs caractères intransigeants. Vivant désormais dans une de ses plus belles dépendances, la Réunion, ils se rassemblent régulièrement pour refaire le monde et donner libre cours à leurs débats enfiévrés... Résolument moderne, ancré dans la réalité, ce livre surprend et interroge sans jamais s'appesantir. Se jouant avec autant de facilité de l'actualité que de la philosophie, Edouard-Emile Alyac s'attaque à tous les sujets sans complexe et avec une joie non dissimulée, un cynisme salvateur et une ironie mordante. A la fois rigoureux et fantaisiste, son opus échappe volontairement à tous les codes narratifs. Mi-essai, mi-roman, un objet inclassable, sans concession et impitoyable, porté par un vent de folie assumé et maîtrisé.

Paroles de vie sur la mort : accompagner ceux qui partent, apaiser ceux qui restent

Paroles de vie sur la mort : accompagner ceux qui partent, apaiser ceux qui restent

Auteure: Salem Yahi ,

Nombre de pages: 221

Apprendre à considérer la mort autrement permet de comprendre qu’elle n’est qu’une naissance de l’autre côté du miroir des apparences. « Paroles de vie sur la mort » initie à une vérité simple : La fin terrestre n’altère absolument pas l’esprit voué à l’immortalité ; la mort ne fait que le déplacer en un autre lieu d’existence. L’être humain demeure à jamais lui-même et il reste toujours vivant, s’il sait s’unir à la grande vibration cosmique. Ce livre précise le sens profond de l’acte de mourir, simple passage vers un ailleurs où règne une vie intense. Il favorise une conviction débarrassée de superstition et de sentimentalité. Il donne une impulsion au lecteur pour qu’il renoue avec la vraie sagesse selon laquelle la dépouille mortelle n’est jamais qu’une cage dont l’oiseau s’est envolé vers les deux. Il est aussi écrit pour aider le lecteur à dire les mots justes lui permettant de réconforter ses proches et d’apaiser leur tourment, afin qu’ils puissent retrouver un espoir indéfectible en la vie et en l’amour.

L'art d'apaiser la colère

L'art d'apaiser la colère

Auteure: Sénèque ,

Nombre de pages: 96

« Si quelque doute pouvait s’élever sur ses autres conséquences, on reconnaîtra du moins qu’aucune passion ne fait le visage plus hideux. [...] Revêche, hargneux, tantôt pâle de tout le sang qui reflue et en est chassé, tantôt rougeâtre par la concentration de la chaleur et de la vie sur la figure, avec ses veines gonflées, ses yeux tantôt tremblants et sortant de l’orbite, tantôt fixes et hallucinés. Ajoute les dents qui s’entrechoquent et cherchent à dévorer quelqu’un, avec un grincement semblable à celui du sanglier agitant ses défenses... » Dans son traité sur la colère, rédigé pendant son exil en Corse, en 41 après Jésus-Christ, Sénèque se propose d’analyser les mécanismes psychologiques de la colère et ses effets au quotidien, sur le plan individuel comme sur le plan politique (en particulier dans le contexte de l’Empire romain après la mort de Caligula). Allant à l’encontre de la pensée d’Aristote, qui fait de la colère une vertu sans laquelle l’âme demeure inerte, Sénèque présente la colère comme l’envers de la réflexion et de la raison. En faire un usage raisonnable lui paraît ainsi absurde. Il la décrit comme ...

La tendresse du monde. L'art d'être vulnérable

La tendresse du monde. L'art d'être vulnérable

Auteure: Fabrice Midal ,

Nombre de pages: 201

Peut-on trouver une forme de sérénité dans un monde qui souffre et où tant d’êtres humains sont sacrifiés ? Comment vivre pieds et poings liés à la dictature de la rentabilité, qui tient pour rien ce qui ne se comptabilise pas, ce qui ne se gère pas ? Nous avons certes le choix. Nous pouvons nous lancer à corps perdu dans la bataille, et faire alors de la sérénité un à-côté de la vie, un loisir. Jouir de l’instant présent et accumuler les profits, être zen pour être plus efficace... Ou alors nous pouvons ouvrir les portes et les fenêtres de la maison et de notre propre esprit. Être prêt à assumer que le monde est tendre, c’est-à-dire fragile et donc nécessairement poignant. Si nous acceptons la vulnérabilité de notre être et la tendresse du monde, c’est que nous avons quitté la prison du « moi, moi-même et encore moi » – la recherche du confort et de la sécurité à tout prix que Franz Kafka décrit comme l’enfermement dans un terrier. La vulnérabilité n’est pas aussi effrayante que nous le croyons ; elle est même le socle de toute éthique possible.

Sur le besoin métaphysique de l'humanité

Sur le besoin métaphysique de l'humanité

Auteure: Arthur Schopenhauer ,

Nombre de pages: 88

"L'homme est un animal métaphysique", lance Arthur Schopenhauer, adaptant la définition d'Aristote pour aussitôt exposer que tous ne se comportent pas de la même façon à la perspective de leur mort certaine. Il y a ceux qui se satisfont des fables et contes consolants offerts par les religions, et il y a ceux, taraudés par l'inexplicable mystère de l'existence, qui questionnent incessamment le monde. C'est cette seconde catégorie d'hommes qui assignent à la philosophie la plus haute et la plus urgente des exigences. Alors, pour Schopenhauer, la philosophie ne saurait être "pour rire" une activité d'universitaires amateurs de spéculations. Il entend pratiquer une philosophie au pied du mur. La question classique des rapports de la philosophie et de la religion,métaphysiques concurrentes qui ne peuvent se rapprocher l’une de l’autre sans se dénaturer et s’affaiblir, trouve chez Schopenhauer (1788-1860) un éclairage inédit. « Sur le besoin métaphysique de l’humanit頻 est tiré du du chapitre XXVII des Suppléments au Monde comme volonté et comme représentation. Traduction de l'allemand par Auguste Burdeau, revue, annotée et postfacée par Christophe...

Après la fin du monde. Critique de la raison apocalyptique

Après la fin du monde. Critique de la raison apocalyptique

Auteure: Michaël Foessel ,

Nombre de pages: 304

Notre temps est, dit-on, celui des catastrophes. Face aux crises sanitaires, écologiques ou à la menace nucléaire, la croyance dans le progrès a cédé la place à l’angoisse. Cette résurgence des thèmes apocalyptiques est plus qu’un symptôme. La dissolution moderne des hiérarchies traditionnelles a provoqué une nouvelle inquiétude : devoir vivre « après la fin du monde ». Ce livre propose une généalogie de l’idée de fin du monde qui distingue deux voies de la modernité : celle qui privilégie la vie et sa conservation, aujourd’hui à l’œuvre dans la plupart des conceptions précautionneuses du réel ; celle qui fait du monde le thème principal de la philosophie en même temps qu’un enjeu politique primordial. Michaël Fœssel interprète les peurs apocalyptiques actuelles à partir d’expériences contemporaines où les sujets sont dépossédés du monde. Le triomphe de la technique sur l’action, du capital sur le travail, du besoin sur le désir sont autant de phénomènes qui expliquent pourquoi l’on est pressé de voir finir un monde que l’on a déjà perdu. Les théories de la catastrophe ne se soucient plus de savoir quel monde mérite...

L'Art de briller en société

L'Art de briller en société

Auteure: Louis-Nicolas Bescherelle ,

Nombre de pages: 432

La nature, qui nous a faits sociables, a donné à tous les hommes la possibilité d’être agréables en société, si elle n’a pas donné à tous le talent d’y briller. Bescherelle « On ne dira pas que Bescherelle racole. Il prévient même d’emblée que l’art de plaire s’apprend moins dans les livres que dans les salons, et qu’il ne faut donc pas trop attendre du sien. Il ne se contente pas de décrire avec une pincée d’humour l’art et la manière de se comporter avec la langue : il illustre sans la moindre pédanterie universitaire l’idée selon laquelle elle fut et demeure au cœur des rapports en société. Et la nôtre un peu plus encore que les autres. » Pierre Assouline



X
FERMER