Trouver votre ebook...

Liste des livres et Ebooks trouvés
Nous avons trouvé un total de 40 livres disponibles en téléchargement
Le siècle des possibles (1814-1914)

Le siècle des possibles (1814-1914)

Auteure: Emmanuel Fureix ,

Nombre de pages: 244

Le siècle présenté dans l’ouvrage, de la fin des guerres napoléoniennes à la Première Guerre mondiale, est jalonné de restaurations, révolutions, insurrections et coups d’État, alimentant le spectre d’une éternelle guerre civile franco-française. Il se conclut par l’enracinement du modèle républicain libéral, occultant la diversité des expériences et des imaginaires du futur. L’ouvrage, appuyé sur des travaux récents, s’efforce de restituer l’effervescence de ces possibles, pris entre nostalgie du passé, transmission de la Grande Révolution, compromis napoléonien, invention de l’utopie, aspiration à la démocratie sociale et à la vraie souveraineté du peuple. Il donne à voir un siècle d’intense politisation, par le suffrage mais aussi la sociabilité, les rites protestataires, voire la violence révolutionnaire. Il montre l’extrême fermentation d’une société aspirant à la mobilité, travaillée par l’émergence du paupérisme et de la « question sociale » et les réponses contradictoires qui leur sont opposées. Ces tensions et cet apprentissage politiques sont aussi liés à des mutations de grande envergure, très...

La modernité désenchantée

La modernité désenchantée

Auteure: Emmanuel FUREIX , François JARRIGE ,

Nombre de pages: 409

C'est avec de nouvelles lunettes que les historiens proposent, depuis les années 1980, de rendre compte d'un XIX e siècle composite, hybride, pluriel, désormais " masqué " par un siècle d'interprétations. Un siècle fait de bouleversements profonds, discontinus, inégalement perçus et vécus, mais décisifs. Renouvellement des perspectives, décloisonnement des échelles, éclatement des catégories enracinées : autant d'invitations passionnantes à redécouvrir le passé avec un regard neuf. Le désenchantement qui accompagne notre modernité nous rend plus attentifs à celui des hommes et des femmes qui, en plein XIXe siècle, doutaient des vertus du progrès, des fantasmagories de la technique et de la toute-puissance du sujet rationnel – autant de grands récits devenus hégémoniques, mais dont l'épuisement récent a profondément renouvelé le regard sur ce siècle. Depuis une trentaine d'années, les historiens insistent sur les multiples possibles qui se sont entrouverts alors et qui portaient en eux les germes d'une émancipation qui ne s'est pas produite. Ils repensent en profondeur les chemins de l'industrialisation et les conflits qu'elle a engendrés, ils...

Iconoclasme et révolutions

Iconoclasme et révolutions

Auteure: Emmanuel FUREIX ,

Nombre de pages: 351

Les gestes iconoclastes sont présents au cours de la plupart des processus révolutionnaires : statues déboulonnées, portraits brûlés, emblèmes effacés, souvent en public. Ces destructions ou profanations visent l’effacement d’une mémoire, la « régénération » culturelle, le simple défoulement de haine dans un contexte de surenchère émotionnelle, l’expression d’une opinion dans l’espace public (forme extrême du graffiti), ou encore une appropriation de souveraineté.Cet ouvrage pluridisciplinaire (historiens, historiens de l’art, anthropologues) étudie l’iconoclasme de la France en Révolution au Printemps des Peuples, de la Commune à la Révolution bolchevique, de la Révolution hongroise à la Révolution culturelle chinoise, de la chute du Mur de Berlin à la « révolution » talibane en Afghanistan.

La France des larmes

La France des larmes

Auteure: Emmanuel FUREIX ,

Nombre de pages: 515

Comment lire le politique à travers le culte rendu aux grands morts, héros ou martyrs? À l’âge romantique, de la Restauration des Bourbons au retour des cendres de Napoléon (1814-1840), au moment où la dignité des morts est réaffirmée, où les larmes sensibles sont valorisées, Paris résonne de ces deuils dynastiques, étatiques, contestataires, voire insurrectionnels qui disent les fractures et les efforts de réconciliation d’une société avec elle-même.Une génération après la Révolution, en plein apprentissage de la vie parlementaire, les affrontements politiques s’expriment par des panthéons rivaux, des mémoires contradictoires et des rites concurrents. Le deuil des victimes de la Révolution vise à exorciser le régicide dans une improbable expiation nationale. Les funérailles dynastiques des Bourbons (duc de Berry, Louis XVIII) célèbrent le seul sang royal, quand le régime de Louis-Philippe «bricole» un deuil national réconciliateur – celui de Napoléon ou des insurgés de 1830. Au risque de voir se retourner cette mémoire contre lui-même. Dans le même temps, des funérailles d’opposition permettent à des exclus de la politique de...

L'œil blessé

L'œil blessé

Auteure: Emmanuel FUREIX ,

Nombre de pages: 360

Au XIXe siècle, le « vandalisme révolutionnaire » n’est plus de saison. Et pourtant, des gestes oubliés, d’une ampleur insoupçonnée, semblent se rejouer : bustes de rois brisés, emblèmes martelés, drapeaux brûlés. Dans des moments d’anomie, de révolution ou de restauration, le domaine de ce qu’il est tolérable de voir est redéfini. L’oeil blessé dicte sa loi. Que détruisent alors les iconoclastes ? Que visent-ils à travers l’image brisée ? Quelle puissance et quelle vitalité lui attribuent-ils ? Quels effets croient-ils produire sur le monde social et sur les rapports de pouvoir ? Nourri d’archives vivantes et sensibles, l’ouvrage analyse ces gestes en situation, comme autant d’opérations politiques dont il restitue les sens perdus. Emmanuel Fureix est maître de conférences habilité à diriger des recherches à l’Université Paris-Est Créteil, ancien membre de l’Institut universitaire de France. Il a notamment publié La France des larmes. Deuils politiques à l’âge romantique (Prix Chateaubriand 2009), Le siècle des possibles. 1814-1914 (2014), et La modernité désenchantée. Relire l’histoire du XIXe siècle français (2015,...

La Liberté guidant les peuples

La Liberté guidant les peuples

Auteure: Sylvie APRILE , Jean-Claude CARON , Emmanuel FUREIX ,

Nombre de pages: 336

Assiste-t-on, autour de 1830, à la première révolution européenne ?De la France à la Belgique, de la Pologne à l’Italie centrale, des États allemands à la Suisse, une bonne partie de l’Europe connaît une impressionnante série de mouvements insurrectionnels et révolutionnaires, inégalement achevés. Rarement pensés ensemble, ces mouvements font ici l’objet d’une approche inédite.Ce livre collectif propose de confronter des historiographies nationales jusque-là cloisonnées (française, belge, polonaise, italienne, allemande, suisse, britannique, espagnole). À l’heure de l’histoire globale, il s’efforce de penser des circulations révolutionnaires, d’exhumer des mobilisations transnationales, sans négliger les échecs et les tensions sociopolitiques à l’œuvre. Rompant alors avec la linéarité d’une histoire qui glisserait insensiblement d’une révolution à l’autre (1789-1830-1848), il permet d’interroger les sens perdus de ce « moment 1830 ». Les circulations humaines, symboliques et politiques décrites ici ont créé les conditions de possibilité d’un nouvel imaginaire de l’Europe des peuples. Ce nouvel imaginaire s’est...

L'Europe au 19e siècle - 4e éd.

L'Europe au 19e siècle - 4e éd.

Auteure: Jean-Claude Caron , Michel Vernus ,

Nombre de pages: 496

La construction d’un espace politique, économique, social et culturel européen n’est pas une idée neuve. Mais au 19e siècle, l’idée se heurta à la force de la nation comme modèle politique. De 1815 à 1871, l’Europe des nations domine la vie politique du temps : du congrès de Vienne et de la Sainte- Alliance à l’achèvement de l’unité italienne et allemande, des peuples aspirent à former des nations érigées en États, sous l’œil bienveillant ou hostile des grandes puissances. Tout en dressant le portrait de ces puissances et des régions particulièrement concernées par la question des nationalités, cet ouvrage s’intéresse aux grands mouvements culturels européens – comme le romantisme – et montre l’essor économique parallèle de l’Europe. Il analyse ensuite l’Europe des nationalismes de 1871 à 1914, période de tensions politiques, économiques, culturelles, militaires (naissance de la Triple-Entente et de la Triple- Alliance). L’accent est mis sur les mouvements d’idées, sur l’émergence simultanée de courants socialistes pacifistes et internationalistes et de courants nationalistes bellicistes et antisémites. L’Europe...

Les émotions du pouvoir

Les émotions du pouvoir

Auteure: Christian Le Bart ,

Nombre de pages: 256

Les larmes de Christine Boutin, les fous rires de Christiane Taubira, les colères de Philippe Seguin, les indignations de Jean-Luc Mélanchon... Si la figure de l'homme d’État s'est construite dans la distance aux émotions, la valorisation du sang-froid et de la retenue, l'expression des émotions lui est désormais permise. Le livre analyse le rapport aux émotions des personnalités politiques et l'illustre par des épisodes marquants en étudiant leur contexte et le commentaire médiatique qui les ont ponctués. Un ouvrage passionnant en forte résonance avec le quotidien médiatique et politique.

Histoire des mouvements sociaux en France

Histoire des mouvements sociaux en France

Auteure: Michel PIGENET , Danielle TARTAKOWSKY ,

Nombre de pages: 1043

Plus de soixante auteurs réunis pour faire l'histoire, protéiforme et en perpétuelle évolution, des mouvements sociaux en France, de la Restauration à nos jours. Les meilleurs spécialistes de l'histoire sociale proposent un récit et des analyses accessibles au plus grand nombre pour une fresque sans équivalent. Un livre de référence enfin disponible au format poche. Cet ouvrage vient combler une lacune et relever un défi. Après que l'évanouissement des horizons d'attente a disqualifié les grands récits qui, jadis, prétendaient donner un sens aux mobilisations collectives, il semble désormais possible et nécessaire d'en entreprendre l'histoire hexagonale. Possible, car les travaux existent qui permettent d'en renouveler l'approche comme d'en explorer des aspects inédits. Nécessaire, parce que, de nouveau, la question sociale, mondialisée dans ses causes et ses manifestations, revient en force sur le devant de la scène publique, en quête d'interprétations, de relais, de connexions et de solutions. L'histoire développée ici s'attache, du XIXe siècle à nos jours, à tous les types de mouvements sociaux – révolutions, rébellions, émeutes, grèves,...

Un asile pour tous les peuples ?

Un asile pour tous les peuples ?

Auteure: Delphine Diaz ,

Nombre de pages: 320

Comment la France assume-t-elle sa vocation de Terre d'asile héritée de la Révolution française? Pour comprendre les débats actuels sur le sujet, il faut en effet remonter de la fin du XVIIIe siècle au mitan du XIXe siècle. Il convient d'aborder cette période fondratrice à travers deux problématiques principales : l'étude des dispositifs d'accueil du point de vue juridique et législatif ; l'étude des formes d'engagement pratiquées dans le pays d'asile.

Les Douze Heures noires

Les Douze Heures noires

Auteure: Simone Delattre ,

Nombre de pages: 864

Le XIXe siècle a été un long apprentissage des Lumières. Dans un Paris capitale des révolutions et de la modernité, on s'interroge sur la menace de l'ombre sociale. C'est pourquoi, de l'époque romantique aux grands travaux haussmanniens, la nuit de la grande ville devient objet de discours et de conquête. Cette histoire de l'humanisation et de la rationalisation des nuits parisiennes révèle ainsi des formes inédites de sensibilité citadine, en explorant le nouveau rapport des Parisiens au temps et à la rue. Paris invente alors le noctambulisme mais se prend aussi d'affection pour la silhouette vacillante du chiffonnier et se délecte au récit des crimes sanglants commis par les « escarpes ». Entre privé et public, solitudes et multitudes, oisiveté et labeur, misérables et dandies, le Paris nocturne du XIXe siècle pourrait trahir les hantises, les tensions et les aspirations secrètes de la société post-révolutionnaire, celle du clair-obscur. C'est peut-être durant ces « douze heures noires » que Paris dévoile son âme, c'est-à-dire la vitalité et la fragilité mêlées de son peuple.

La Révolution française et l'histoire du monde

La Révolution française et l'histoire du monde

Auteure: Jean-Numa Ducange ,

Nombre de pages: 304

Depuis 1815, la question n’a cessé de hanter des générations d’historiens et responsables politiques à l’échelle internationale : comment écrire l’histoire de la Révolution française ? Au XIXe siècle, elle fascine et suscite la critique des révolutionnaires français mais aussi allemands, italiens, latino-américains et russes. Au XXe siècle avec la révolution de 1917 et le mouvement anticolonial, elle devient la référence obligée de toute réflexion sur un processus révolutionnaire. En parallèle, un mouvement vers une écriture scientifique des événements se fait jour, des États-Unis au Japon. Référence inscrite dans le « grand récit » hexagonal, la Révolution suscita ainsi une réception mondiale, où histoire et politique furent souvent liés. C’est de ce mouvement complexe dont cette synthèse entend rendre compte.

Repenser la Restauration

Repenser la Restauration

Auteure: martine reid , Jean-Claude Yon , Jean-Yves Mollier ,

Nombre de pages: 375

La Restauration ne retient guère aujourd'hui l'attention des spécialistes, malgré la publication de quelques ouvrages importants. Considérée par les uns comme un temps de maturation forcée entre deux grands régimes, par les autres, à l'inverse, comme un moment qui s'inscrit dans la continuité de la Révolution et de l'Empire, cette période est généralement jugée sans saveur particulière quand elle n'est pas vilipendée au nom d'un progrès dont elle n'aurait pas voulu comprendre l'avancée inéluctable. Sur le sujet, historiens, littéraires et historiens de l'art réunis pour ce volume proposent, chacun selon sa discipline et à sa manière, une question, une observation, un point de vue. Les traces de la Révolution et la place des vétérans de l'Empire dans la société nouvelle, la politique artistique et le poids de l'influence anglaise, le rôle des Doctrinaires et la place de l'Eglise, la caricature et les salons, le style singulier de la littérature de l'époque sont quelques-uns des sujets qui retiennent l'attention. Par touches successives, les intervenants donnent ainsi un portrait de la Restauration à la fois précis et diversifié. Repenser la...

Révolutions et mythes identitaires

Révolutions et mythes identitaires

Auteure: Annie Duprat ,

"Fermer l'abîme des révolutions." Cette formule employée en 1820 dans un discours visant à rétablir la censure de la presse révèle le traumatisme engendré par le souvenir de la Révolution française au sein de l'élite de la Restauration. Mais peut-on, en décrétant une sorte d'amnésie d'Etat, annuler l'histoire d'un peuple en oblitérant un passé qui déplaît tant ? A l'inverse, notre époque est saisie d'une passion mémorielle s'accompagnant souvent du désir de juger le passé à l'aune des préoccupations du présent, ce qui ne simplifie pas le travail de l'historien. Loin de ces deux extrêmes, ce livre entend reprendre l'étude de l'impact des guerres révolutionnaires dans la construction des mythologies nationales qui fonctionnent comme autant de marqueurs identitaires. Les auteurs des contributions réunies dans ce volume sont des spécialistes reconnus, d'horizons géographiques et culturels variés qui, par l'examen de sources de nature différente (gravures et cinéma, presse, documents privés ou institutionnels, histoire du théâtre et histoire des représentations religieuses...), tentent de comprendre l'inscription des événements dans la mémoire...

Petites entreprises dans l'histoire industrielle

Petites entreprises dans l'histoire industrielle

Auteure: Sous la direction de Cédric Perrin ,

Nombre de pages: 232

Les petites entreprises ont longtemps été négligées par les économistes, les historiens et les pouvoirs publics. Leur contribution à l'histoire industrielle a été ignorée dans les processus de croissance et d'industrialisation depuis la fin du XVIIIe siècle. Après la Seconde Guerre mondiale, l'hégémonie conceptuelle de la productivité et de l'efficacité du fordisme ont contribué à ériger la grande entreprise en modèle. Mais le ralentissement de l'économie dans les années 1970 a permis de reconsidérer le rôle de la petite entreprise.

Histoire des émotions, vol. 2. Des Lumières à la fin du XIXe siècle

Histoire des émotions, vol. 2. Des Lumières à la fin du XIXe siècle

Auteure: Collectif ,

Nombre de pages: 580

Après le succès de l'Histoire du corps et de l'Histoire de la virilité, Alain Corbin, Jean-Jacques Courtine et Georges Vigarello dirigent cette très ambitieuse Histoire des émotions en trois volumes, héritière du programme des Annales, de l'histoire des mentalités et de celle des sensibilités, portée par les renouvellements historiographiques les plus récents. Elle réunit pour la première fois les meilleurs spécialistes français et étrangers de l'histoire des émotions, toutes générations confondues. Ouverte par les Lumières, la séquence qui fait l'objet de ce deuxième volume, dirigé par Alain Corbin, fournit un chapitre très riche de l'histoire des émotions. Dès le milieu du XVIIIe siècle se dessinent des attentes nouvelles. La notion d'" âme sensible " émerge peu à peu. C'est le temps du journal intime et celui de l'émerveillement face au paysage. Un " moi météorologique " se fait jour, sensible aux aléas des phénomènes naturels. Dans ce siècle de la Révolution et des révolutions, la colère, la terreur, l'indignation côtoient l'exaltation, la joie, la ferveur ou la mélancolie sur la scène politique. De nouveaux rituels les expriment et...

La forge gauloise de la nation

La forge gauloise de la nation

Auteure: Étienne Bourdon ,

Nombre de pages: 290

L’expression « nos ancêtres les Gaulois » a longtemps eu vocation à dire, sans contestation possible, les origines de la nation française. Ce roman national commençait par un lever de rideau qui présentait ces lointains ancêtres, intelligents mais bagarreurs, joyeux mais buveurs, braves mais désunis, glorieux mais vaincus. Au-delà de son illusoire évidence, l’expression pose de nombreux problèmes historiques et épistémologiques. Cette fabrique des ancêtres révèle une conception particulière de l’identité et de la nation par un usage politique, moral et éducatif de l’histoire. Le grand historien Ernest Lavisse en est un des forgerons par ses écrits universitaires et ses célèbres manuels scolaires, les Petits Lavisse. Car il s’agit bien de faire la nation, et c’est à l’école qu’elle se forge. Il faut donc s’intéresser au façonnage de « nos ancêtres les Gaulois », aux choix et aux silences des discours scientifiques et scolaires, en les replaçant au cœur des débats archéologiques, historiques et politiques du demi-siècle lavissien (1876-1922). Instituteur de la République, Ernest Lavisse a forgé de sa plume, par l’écriture...

Une histoire de France

Une histoire de France

Auteure: Claude Gauvard ,

En 2013 était lancée la ligne des « Histoires personnelles de France » avec l’ouvrage de Bruno Dumézil, Des Gaulois aux Carolingiens. L’ambition affichée est alors de donner carte blanche à un panel de spécialistes, un par période, pour constituer une histoire de France non seulement la plus juste scientifiquement, mais aussi la plus abordable. Les sept volumes de la collection ont été ici réunis, formant un récit vivant et d’une cohérence impeccable. De cette continuité entre les récits de chacun ressort clairement qu’il n’existe qu’une histoire de France, complexe et articulée, faite de mouvements plutôt que de moments, dont les contours sont connus et admis ; seuls les angles d’approche varient, et c’est dans cette subjectivité que réside la force de l’ensemble coordonné par Claude Gauvard.

Entre violence et conciliation

Entre violence et conciliation

Auteure: Jean-Noël Luc ,

Nombre de pages: 364

Comment résoudre le conflit sociopolitique ? Dans l’Europe du xixe siècle confrontée à de multiples révolutions et insurrections, régulièrement embrasée, donc, par des mouvements protestataires particulièrement violents, la question appelle des réponses variées. La violence d’état en est une, mais pas la seule, comme en témoignent les procédures de conciliation et de réconciliation qui sont mises en œuvre avant, pendant et après l’affrontement. La palette est donc large des modes de gestion de ces conflits, depuis le massacre jusqu’à la négociation, depuis l’instrumentalisation jusqu’à l’amnistie. Ce volume explore et compare ces expériences diverses dans un espace européen marqué par le modèle révolutionnaire français, mais qui produit aussi des particularismes nationaux. La persistance de ces conflits violents interroge dans sa globalité un continent qui se convertit peu à peu à la démocratie. Comment expliquer que le fusil et la barricade co-existent avec l’urne ? La parole des vainqueurs impose à la fois une lecture de l’événement et une conception de la citoyenneté. C’est bien, en définitive, la question centrale de...

La barricade

La barricade

Auteure: Alain Corbin ,

Nombre de pages: 522

L'histoire de la barricade se heurte, à un réseau de tensions ou, plutôt, de proximités inattendues qui accentuent le mystère de cette histoire sainte et sanglante. La pensée sauvage s'y combine à la science, la barbarie au rêve d'humanité, l'élan des coeurs à l'attente immobile, la surabondance au vide, le fracas au silence. L'espoir d'avènement et l'attente de la mort s'y disent, simultanément. Derrière la barricade, il n'est, souvent, pas d'autre alternative que le triomphe ou la mort. La fête, ici, précède de peu l'immolation ; le rêve se mêle vite de désespoir. Le caractère éphémère du combat s'accorde, paradoxalement, à la profondeur de la mémoire ; et l'on pourrait croire, parfois, que la lutte menée n'a guère d'autre visée que la construction du socle sur lequel pourront se fonder les futurs combats. La barricade, jusqu'au milieu du xxe siècle tout au moins, n'a cessé de diviser, de révéler, de définir et d'accentuer les antagonismes. Pour les uns, elle est le lieu du sacrifice, le légitime prélude à la paix civile et à la réalisation du rêve ; pour les autres, elle évoque le paroxysme du désordre des objets et des hommes, le pire...

D'une Terreur à l'autre

D'une Terreur à l'autre

Auteure: Laurent NAGY ,

Nombre de pages: 192

Après l’échec de Napoléon en 1815, les royalistes reviennent de Gand où ils avaient suivi Louis XVIII en exil. C’est la seconde Restauration, dont les députés et les ministres sont animés d’une ferveur monarchiste qui tourne au fanatisme. Or, dans ce climat d’extrême tension politique, les mécontents sont nombreux : nostalgiques de l’Empire, commerçants ou hommes d’affaires soucieux de paix et de prospérité, ouvriers sans travail, et peu à peu, tout simplement, royalistes modérés. Complots et intrigues se succèdent, le plus souvent montés à la va-vite par des aventuriers sans véritable idéologie. En face, le pouvoir, saisi d’un esprit de revanche qu’ont nourri des années d’exil, exerce une répression sévère : les agitateurs, qui sévissent essentiellement dans le Sud-Est, à Lyon, à Grenoble et dans les campagnes avoisinantes, et ceux qui se réunissent à Paris, dans les faubourgs, sont poursuivis, arrêtés et exécutés. Or, pour exercer ces terribles représailles, les hommes de Louis XVIII se sont explicitement inspirés des mots d’ordre et des méthodes de la terreur jacobine...

Capitales culturelles, capitales symboliques

Capitales culturelles, capitales symboliques

Auteure: Daniel Roche ,

Nombre de pages: 475

Pour la première fois en français, ce panorama comparatif de l'image symbolique et de l'histoire culturelle des principales capitales européennes est le fruit des recherches d'historien(ne)s, d'historien(ne)s d'art, de musicologues, d'historien(ne)s du livre et de la littérature. Dans une grande Europe de la France à la Russie et de l'Allemagne à l'Espagne ou l'Italie, l'analyse comparative s'étend sur plus de deux siècles. Elle permet de revisiter le cas parisien, exceptionnel certes, mais aussi modèle pour d'autres nations plus récentes ou repoussoir pour des espaces qui répondent à d'autres logiques urbaines. La confrontation des disciplines permet des liaisons nouvelles du politique à l'artistique, du symbolique au mémoriel, de l'échelle locale à l'échelle nationale, des institutions aux pratiques sociales et aux stratégies des créateurs. Ces deux siècles voient le passage d'une culture dominée par des élites restreintes à une société où les cultures s'ouvrent, se diversifient et se chevauchent. Ils sont marqués aussi par la concurrence croissante entre un modèle traditionnel encore vivace dans les arts élitistes (peinture, musique, etc.), fondé...

Des Gaulois aux Carolingiens (du Ier au IXe siècle)

Des Gaulois aux Carolingiens (du Ier au IXe siècle)

Auteure: Bruno Dumézil ,

Nombre de pages: 232

Le pays que l’on nomme la France n’existe pas avant le second millénaire de notre ère. Pourtant, les mondes anciens participent à la lente construction de l’identité nationale. On doit ainsi aux Gaulois l’élaboration des paysages, à l’Empire romain (Ier-IIIe siècle) le droit et la langue, à l’Antiquité tardive (IVe-Ve siècle) la religion et la forme des relations socio-économiques. Dans une telle perspective, les Temps mérovingiens (Ve-VIIIe siècle) et carolingiens (VIIIe et IXe siècles) apparaissent moins comme des moments de décadence ou de renaissance, que comme des inflexions ap-portées à la civilisation antique. Concevoir l’histoire de France sur la très longue durée amène en outre à réfléchir à ce qui unifie une société par-delà les ruptures de la trame historique. Sans viser à l’exhaustivité, l’ouvrage explore ces questions centrales pour la recherche des origines de notre pays.

Lumières et révolutions (1715-1815)

Lumières et révolutions (1715-1815)

Auteure: Olivier Coquard ,

Nombre de pages: 232

En un siècle, la France, modèle de la monarchie absolue, est devenue un État constitutionnel. Comment cette mutation profonde s’est-elle opérée ? Comment sont nées les valeurs des Lumières et comment sont-elles devenues communes à la majorité des Français ? Qui sont ces hommes des Lumières qui renversent un roi, inventent une république puis construisent un Empire, sans jamais perdre de vue la finalité d’un bonheur universel ? Ce livre répond à ces questions en s’appuyant sur une historiographie récente et souvent polémique. La conscience qu’ont les Français de l’époque, à tous les niveaux, de vivre ces révolutions intellectuelles et sociales a rendu insupportable l’incapacité de la monarchie absolue à se réformer quand elle a été confrontée à la crise : là est née la Révolution des droits de l’Homme. Les violences, les drames de la Terreur et des guerres napoléoniennes font partie intégrante de cette transformation profonde et durable de la France, dont la période révolutionnaire et l’Empire sont des moments d’expérimentation et de concrétisations, souvent tragiques, des idées des Lumières. Reste qu’encore aujourd’hui,...

La bataille du Bicentenaire de la Révolution française

La bataille du Bicentenaire de la Révolution française

Auteure: Michel VOVELLE ,

Nombre de pages: 309

À partir de 1983, durant une dizaine d'années, Michel Vovelle, directeur de l'Institut d'histoire de la Révolution à la Sorbonne, a été chargé de coordonner l'organisation de la commémoration scientifique du bicentenaire de la Révolution française. Il invite ici le lecteur dans les coulisses d'une commémoration majeure, tout en livrant ses mémoires d'historien éminent. Une dizaine d'années durant, à partir de 1983, Michel Vovelle, directeur de l'Institut d'histoire de la Révolution française à la Sorbonne, a coordonné l'organisation de la commémoration scientifique du Bicentenaire. À la tête d'une équipe, il a élaboré des programmes, défi ni une politique et mis en place une organisation à l'échelle nationale et internationale, à visée à la fois scientifique et civique. Soutenu par le président de la République, le projet a dû s'affirmer dans un climat politique changeant, au gré des gouvernements, se heurtant à une vive opposition de la droite, et affrontant le courant critique animé par François Furet, contestant la tradition jacobine. À l'issue d'intenses débats, parfois polémiques, le grand congrès mondial de juillet 1989, illustration ...

Le procès de la liberté

Le procès de la liberté

Auteure: Michèle RIOT-SARCEY ,

Nombre de pages: 360

À partir de textes politiques, d'archives, de romans, de poésie, de tableaux... Michèle Riot-Sarcey fait revivre les idées de liberté nées des expériences ouvrières et des révolutions sociales du XIX e siècle français. Leur écho fut considérable dans le monde entier, avec des pratiques éphémères largement oubliées depuis : minoritaires et utopiques, incomprises à leur époque, elles ont été maltraitées par l'histoire devenue canonique. Une tout autre histoire du XIX e voit ainsi le jour. Dans cet ouvrage, Michèle Riot-Sarcey fait revivre les idées de liberté surgies au cours des expériences ouvrières et des révolutions sociales du XIXe siècle français. Des idées largement oubliées depuis : minoritaires et utopiques, incomprises à leur époque, elles ont été maltraitées par l'histoire devenue canonique. Leur actualité s'impose pourtant aujourd'hui, à l'heure où l'idée de liberté individuelle a été dissociée de la liberté collective et réduite au libéralisme et à l'individualisme. Ce passé inaccompli est ici revisité à partir de ses traces multiples : publications politiques, archives, romans, poésie, tableau, etc. Avec un souffle...

Paris, l'insurrection capitale

Paris, l'insurrection capitale

Auteure: Jean-Claude CARON ,

Nombre de pages: 264

Légitimée à défaut d’être légalisée, l’insurrection est un recours possible. Elle comprend des degrés qui permettent d’ouvrir un large spectre à ses différentes manifestations. Entre sens propre et sens figuré, le mot couvre en effet des contestations très variées de formes d’autorité non moins variées. Les contributions réunies dans ce volume prennent en considération celles qui ont une couleur politique et sociale. Leur ampleur chronologique, spatiale et numérique est variable, mais toutes s’inscrivent dans une volonté de contester un pouvoir établi ou une autorité dont on remet en cause la légitimité ou la légalité.L’insurrection suggère l’emploi de la violence armée. Elle s’accompagne d’images récurrentes parmi lesquelles la barricade occupe une place centrale. Elle incarne le triomphe de l’occupation de l’espace public par des forces politiques qui s’opposant au pouvoir en place et, depuis l’avènement de la démocratie parlementaire, aux formes légales d’opposition, entendent s’en affranchir. En ce sens, la chose insurrection existe avant que le mot n’apparaisse. Attesté depuis la fin du XIVe siècle, soumis à...

Histoire des émotions

Histoire des émotions

Auteure: Alain Corbin , Jean-Jacques Courtine , Georges Vigarello ,

Nombre de pages: 560

Après le succè de l’Histoire du corps et de l’Histoire de la virilité, Alain Corbin, Jean-Jacques Courtine et Georges Vigarello dirigent cette très ambitieuse Histoire des émotions en trois volumes, héritière du programme des Annales, de l’histoire des mentalités et de celle des sensibilités, portée par les renouvellements historiographiques les plus récents. Elle réunit pour la première fois les meilleurs spécialistes français et étrangers de l’histoire des émotions, toutes générations confondues. Ce premier volume, dirigé par Georges Vigarello, commence en Grèce avec les larmes d’Achille et le rire de Lysistrata et nous conduit jusqu’à la veille de la Révolution, avec l’invention du sourire dans la peinture. Il nous fait traverser la christianisation des émotions, voyager dans les monastères et les familles du Moyen Âge, nous initie aux colères des princes. On y retrouve la culture de cour et la mécanique des humeurs, les passions des mystiques, les douceurs et les douleurs de la mélancolie, les joies de l’amitié avec Montaigne, comme le code de l’honneur des chevaliers. Sans oublier bien sûr les grandes émotions populaires....

C'est la Révolution qui continue ! La Restauration 1814-1830

C'est la Révolution qui continue ! La Restauration 1814-1830

Auteure: Emmanuel de Waresquiel ,

Nombre de pages: 432

Il est un thème qui traverse ce livre. C’est la Révolution. « La Révolution est fixée aux principes qui l’ont commencée ; elle est finie ! » disait Bonaparte au lendemain du 18 Brumaire. Elle n’en continuera pas moins son travail de sape et de recomposition sociale. Sous la Restauration qui consacre le retour des Bourbons, de Louis XVIII à Charles X, et trouve sa légitimité dans le vieux droit divin tout en inventant l’un des régimes les plus libéraux d’Europe, on se repose la même question : comment terminer la Révolution ? Elle a été le fil rouge de cette époque. Elle habite tous les débats et tous les milieux. En enfermant la nation dans l’État, en la laïcisant à marche forcée, elle a créé une situation unique, une sorte d’exception française. Avec elle, tout est devenu politique et logiquement, tout s’est mis à tourner autour d’elle. On l’a cherchée partout, dans l’étude du passé, dans les mœurs nouvelles, dans ses mythes et dans ses lois, dans la reprise de ses combats et dans la consolidation de ses acquis. Elle ne s’achève pas sous la Restauration, au contraire. Au contact de cette dernière, elle donne tout son sens à ...

Marie-Antoinette 1755-1793

Marie-Antoinette 1755-1793

Auteure: Annie Duprat ,

Nombre de pages: 274

« Catin », « créature de l’enfer », « garce autrichienne » : les injurescontre Marie-Antoinette ont fleuri durant ses dix-neuf années passéesà Versailles. La violence des caricatures, des pamphlets etdes chansons de l’époque semble à peine croyable aujourd’hui.Fille de Marie-Thérèse d’Autriche, mariée en 1770 pour des raisonspolitiques au futur Louis XVI, la reine est considérée comme« le fléau et la sangsue des Français ». Elle est guillotinée le16 octobre 1793 sous les vivats du peuple en Révolution et, depuislors, sa mémoire oscille entre haine et dévotion, de l’étrangèreintrigante pour la France républicaine du XIXe siècle à la figurede jeune femme coquette et incomprise qu’elle incarne de nos jours.S’appuyant sur une riche iconographie, l’historienne Annie Dupratdémêle les représentations contrastées de la postérité deMarie-Antoinette, devenue malgré elle « la Lady Di du XVIIIe siècle ».

Les politiques de la Terreur

Les politiques de la Terreur

Auteure: Michel Biard ,

Nombre de pages: 488

Près de vingt ans après le Bicentenaire de la Révolution française, l’intérêt des historiens pour ce moment majeur de notre histoire nationale ne faiblit pas, loin s’en faut, ce que ne cessent de prouver les nouvelles recherches ouvertes. Tout au plus, peut-on observer qu’un certain nombre de polémiques se sont atténuées, même si leurs objets demeurent. Parmi ceux-ci, la Terreur, temps fort de la Révolution, a bien sûr été sujette à des interprétations historiographiques souvent conflictuelles, ainsi qu’à des définitions opposées, tant à propos de sa nature et de ses logiques que pour son cadre chronologique. Les Actes de ce colloque, tenu à l’Université de Rouen en janvier 2007, entendent évoquer un « temps » de la Terreur compris dans sa version la plus usuelle, c’est-à-dire s’ouvrant en 1793 (avec des prémices dès le printemps) et s’achevant dans l’été 1794 pour laisser place à d’autres violences politiques, parfois appuyées sur des rouages identiques mais désormais utilisés à d’autres fins. S’ouvrant largement à des travaux récents ou en cours, le livre tiré de ce colloque propose une réflexion collective non pas...

Cent Jours

Cent Jours

Auteure: Emmanuel de Waresquiel ,

Nombre de pages: 704

"Rien dans l'histoire n'a ressemblé à ce quart d'heure", a écrit Victor Hugo. Il est vrai qu'en un peu plus de trois mois, on n'avait pas encore vu une telle bousculade de régimes et de dynasties, de serments prêtés et reniés, de passions, d'enthousiasmes et de peurs. Napoélon débarque à Golfe-Juan le 1er mars 1815, il est à Paris, le 20. Dans l'intervalle, le régime des Bourbons s'effondre comme un château de cartes. Louis XVIII quitte Paris pour l'exil en Belgique dans la nuit du 19 au 20 mars, avec sa cour, sa maison militaire et ses ministres. Trois mois plus tard, Napoléon, battu à Waterloo le 18 juin, abdique le 22. Le pays se dote le même jour d'un gouvernement provisoire sous la direction de Fouché. Le 3 juillet, Paris capitule devant les armées de la coalition. Louis XVIII rentre pour la deuxième fois dans sa capitale, cinq jours plus tard. Les contre-jours sont toujours éclairants car ils accentuent les ombres et les reliefs. Les Cent-Jours ne sont pas seulement ceux de Napoléon, mais aussi ceux du roi, ils terminent moins l'Empire qu'ils n'inaugurent une sorte de second cycle de la grande Révolution de 1789. Ce que l'on appela alors "la révolution ...

L'embaumement, une passion romantique

L'embaumement, une passion romantique

Auteure: Anne CAROL ,

Nombre de pages: 254

Jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, l’embaumement des cadavres était réservé à une élite du sang et de la fortune soucieuse d’échapper à la dissolution. Aujourd’hui en France, plus de la moitié des corps reçoivent des soins de conservation dispensés par des professionnels de la thanatopraxie. Ces soins sont destinés à retarder la décomposition et à permettre aux proches d’organiser sereinement les funérailles. Ils ne visent pas à conserver les corps indéfiniment, ce que la loi ne permet d’ailleurs pas.Entre ces deux régimes de conservation, le XIXe siècle offre une parenthèse singulière. C’est dans sa première moitié que naît et s’affirme l’embaumement romantique : un désir éperdu de préserver des corps éternellement intacts, revendiqué comme un aspect légitime du culte des morts et inséparable de l’apparition du cimetière moderne et de ses concessions perpétuelles. L’embaumement connaît alors une vogue aussi extraordinaire que brève, et amorce une diffusion sociale dans la bourgeoisie urbaine. Mais cet engouement suscite aussi une concurrence féroce entre médecins et non-médecins qui se disputent le marché du corps des...

Le magasin du XIXe siècle

Le magasin du XIXe siècle

Auteure: Serd ,

Se substituant au bulletin Dix-neuvième siècle, Le Magasin du XIXe siècle est une nouvelle revue annuelle lancée de la SERD, dont la première livraison est annoncée pour l’automne 2011. Doté d’une nouvelle maquette , jeu sur les deux colonnes, la typographie et les illustrations intérieures en noir et blanc - Le Magasin du XIXe siècle est également marqué par un nouvel esprit éditorial. Si l’esprit de la revue n’est pas celui d’une revue scientifique comme Romantisme, par exemple , la valeur et la pertinence des textes qu’elle publie n’en demeure pas moins une exigence forte. Désireux d’atteindre un plus large public, animé par un esprit de « vulgarisation » dans son acception la plus noble, Le Magasin souhaite en effet s’ouvrir à de nouveaux lecteurs et susciter en eux un nouvel intérêt pour le XIXe siècle en leur faisant découvrir le fruit des recherches en cours. Tout en gardant à l’esprit la nécessité d’une répartition vigilante entre les matières traitées par les trois organes que sont la Lettre, le site et le Magasin, la rédaction du Magasin conjuguera, pour ce dernier-né, audace, surprise et inventivité. La Société des...

Europa, notre histoire

Europa, notre histoire

Auteure: Collectif ,

Une enquête conduite par 109 historiens et intellectuels du monde entier pour explorer notre histoire Pour savoir qui nous sommes. Une enquête conduite par 109 historiens et intellectuels du monde entier pour explorer notre histoire. Pour savoir d'où nous venons. Une traversée de 25 siècles pour raconter les héritages qui nous façonnent. Pour savoir où nous allons. Une somme inédite sur les ombres et les lumières d'un continent. Une enquête conduite par 109 historiens et intellectuels du monde entier pour explorer notre histoire

Nouvelle histoire de la révolution française

Nouvelle histoire de la révolution française

Auteure: Annie Jourdan ,

Nombre de pages: 88

La Révolution a mauvaise réputation. On reconnaît la belle universalité de ses principes, mais on honnit les violences qui en ont ponctué le cours, conspuées sous le nom de Terreur. Ces représentations occultent tout à la fois les difficultés de l’entreprise et les énormes espérances que suscita l’événement. L’historienne Annie Jourdan nous invite à reconsidérer ce moment fondateur de notre modernité. Au fil des pages, elle en fait revivre les temps forts dans une approche sensible aux aléas qu’ont dû affronter les protagonistes. Elle déroule les faits grâce à un important corpus d’archives, constitué d’actes, de lettres, de courriers, de mémoires, où la Révolution se joue au gré des passions françaises. On mesure alors la force du ressentiment qui plonge le pays dans une longue guerre civile, que seule l’armée parviendra à apaiser. C’est que deux légitimités sont aux prises : celle de la monarchie, ancrée dans l’Histoire ; et celle de la nation, fondée sur le suffrage populaire. L’événement eut une portée internationale, on le sait. Nombre de soulèvements s’ensuivent, qui rebattent les cartes : en Amérique, en Irlande,...

La Contamination du monde. Une histoire des pollutions à l'âge industriel

La Contamination du monde. Une histoire des pollutions à l'âge industriel

Auteure: Francois Jarrige , Thomas Le roux ,

Nombre de pages: 480

Autrefois sources de nuisances locales circonscrites, les effets des activités humaines sur l'environnement se sont transformés en pollutions globales. Le climat se réchauffe, les mers s'acidifient, les espèces disparaissent, les corps s'altèrent : en rendre compte d'un point de vue historique permet de ne pas sombrer dans la sidération ni dans le découragement face à un processus qui semble devenu inéluctable. Car le grand mouvement de contamination du monde qui s'ouvre avec l'industrialisation est avant tout un fait social et politique, marqué par des cycles successifs, des rapports de force, des inerties, des transformations culturelles. En embrassant l'histoire des pollutions sur trois cents ans, à l'échelle mondiale, François Jarrige et Thomas Le Roux explorent les conflits et l'organisation des pouvoirs à l'âge industriel, mais aussi les dynamiques qui ont modelé la modernité capitaliste et ses imaginaires du progrès. François Jarrige est maître de conférences à l'université de Bourgogne. Il a notamment publié Technocritiques. Du refus des machines à la contestation des technosciences (La Découverte, 2014). Thomas Le Roux est chargé de recherches...

Le corps en lambeaux

Le corps en lambeaux

Auteure: Frédéric Chauvaud ,

Nombre de pages: 416

Gros titres et manchettes ont donné aux violences sexuées et sexuelles contre les femmes une nouvelle actualité. Souvent présentés de manière tapageuse, les gestes et actions contre le corps féminin ne sont guère analysés, car c'est le registre de l'émotion et de l'indignation qui se trouve privilégié. Le présent ouvrage entend analyser les violences qui portent atteinte à l'intégrité physique et morale des femmes sans enfermer celles-ci dans le rôle de victime, tout en insistant sur les mesures protectrices d'une part, coercitives d'autre part. Pour mener à bien une telle étude, il convenait de multiplier les regards, sans se disperser, tant il est vrai qu'une telle question de société, actuelle et inscrite dans l'histoire, a besoin de nombreuses disciplines pour rendre compte de sa complexité. Leur examen permet de saisir à la fois le fonctionnement et les transformations des rapports sociaux de sexe, voire du genre. Les auteurs s'interrogent sur la quasi-universalité du phénomène, tout en étudiant son ampleur, ses variations, ses répercussions et ses contextes. Pour mener à bien une telle enquête, quatre approches sont privilégiées afin de...



X
FERMER