Trouver votre ebook...

Liste des livres et Ebooks trouvés
Nous avons trouvé un total de 40 livres disponibles en téléchargement
Encyclopédie des historiographies : Afriques, Amériques, Asies

Encyclopédie des historiographies : Afriques, Amériques, Asies

Auteure: Nathalie Kouamé ,

Nombre de pages: 1998

Quels rapports les sociétés humaines entretiennent-elles avec leur passé et quels récits font-elles du temps révolu ? Pour ce premier volume de l’Encyclopédie des historiographies. Afriques, Amériques, Asies, 157 spécialistes représentant 88 institutions académiques en France et dans le monde explorent l’univers des productions humaines qui constituent des sources pour l’historien et déchiffrent les nombreuses modalités (« scientifiques », littéraires, artistiques, monumentales...) de l’écriture du passé. Évoquant tour à tour l’Afrique, l’Amérique latine, l’Asie, l’Océanie, les 216 notices de l’ouvrage présentent des matériaux historiques de toute nature, issus de toutes les époques, souvent méconnus, ainsi que l’histoire de leurs usages. L’entreprise collective qu’est l’Encyclopédie se veut novatrice : il s’agit de susciter une réflexion historiographique résolument non-occidentalo-centrée qui complète utilement les démarches épistémologiques traditionnelles. Nouvel outil de connaissance historique forgé à l’heure de la mondialisation, l’Encyclopédie des historiographies est aussi une véritable invitation au...

La révolution française au carrefour des recherches

La révolution française au carrefour des recherches

Auteure: Martine Lapied ,

Nombre de pages: 358

Après l'élan apporté par la commémoration de la Révolution française, à savoir la multiplication des recherches individuelles et le foisonnement des travaux historiques collectifs, ce livre qui reproduit les communications du colloque international qui s'est tenu à l'Université de Provence, dans le cadre de la Maison méditerranéenne des Sciences de l'Homme et de l'UMR Telemme, en octobre 2001, apporte une contribution scientifique essentielle. En effet, plus d'une décennie après le Bicentenaire de 1789, cette rencontre résolument internationale et plurielle s'imposait. Une trentaine d'historiens ont, ainsi, confronté sources documentaires et problématiques, à la fois aux héritages historiques et aux passions nouvelles, autour de plusieurs thématiques majeures (Économie, Société, Politique, Culture, Femmes et Images). Gageons, après la réussite du colloque, du succès de ce livre auprès des générations nouvelles de chercheurs et citoyens du monde.

Le recrutement des élites politiques en Afrique subsaharienne

Le recrutement des élites politiques en Afrique subsaharienne

Auteure: Axel Eric Auge ,

Nombre de pages: 300

Ce livre éclaire la question du recrutement des élites politiques et administratives à travers une analyse des liens sociaux. Il tente de comprendre pour l'Afrique subsaharienne et pour le cas Gabon en particulier la manière d'intégrer la vie politique et la haute administration. Il insiste sur la construction complexe qui combine le cercle social, le capital relationnel disponible et les liens sociaux.

Les nouveaux cadres congolais

Les nouveaux cadres congolais

Auteure: Joseph-Roger Mazanza Kindulu , Cornelis Nlandu-Tsasa ,

Nombre de pages: 326

Après la signature de l'Accord de Pretoria, fin 2002, s'est instauré un nouvel ordre politique en République démocratique du Congo, avec l'installation des animateurs de la nouvelle structure institutionnelle de transition. Il s'est alors manifesté une nécessité d'informations sur la nouvelle classe des dirigeants congolais. C'est cette architecture du paysage politique congolais qui constitue le fil conducteur de l'ouvrage. Un document qui permet à un grand nombre de congolais d'avoir un éclairage suffisant et savoir qui est qui dans ce dédale sociopolitique.

Congo 1960

Congo 1960

Auteure: Albert Kalonji Ditunga Mulopwe ,

Nombre de pages: 344

Ce livre est dédié à la mémoire de tous les citoyens innocents qui ont perdu leur vie pendant la période allant de 1958 à 1964 du fait de leur identité, leurs opinions ou autres convictions, lors des événements liés à l'indépendance des peuples du Congo. Ce livre donne un point de vue différent sur la tragédie du Sud-Kasaï, sur les atrocités que le Congo a connues, au lendemain de la déclaration de l'indépendance, et des causes de celle-ci.

Réflexion sur la crise ivoirienne

Réflexion sur la crise ivoirienne

Auteure: Georges Toualy ,

Nombre de pages: 186

Ce livre parcourt la Côte d'ivoire dans sa réalité sociopolitique de la mort d'Houphouët-Boigny à nos jours. Cette analyse s'articule autour de trois volets : le constat qui permet de s'approprier les faits; la dimension internationale qui conduit à identifier les acteurs majeurs et leur place dans la crise; et la nécessité du renouveau démocratique espéré par tous.

Sékou Touré

Sékou Touré

Auteure: Maurice Jeanjean ,

Nombre de pages: 290

En mars 1984, Sékou Touré, premier président de la République de Guinée décédait en cours d'opération aux Etats-Unis. Devenu héros de l'Afrique après son NON au général de Gaulle le 28 septembre 1958, son image se dégrada rapidement. Vingt ans après le temps paraît venu de tirer le bilan de son règne sans partage sur la Guinée et de dévoiler derrière le rideau des discours, des parades et autres illusions, le vrai visage de Sékou Touré. Un régime minutieusement mis en place qui relève du totalitarisme.

Les socialistes français et l'économie (1944-1981)

Les socialistes français et l'économie (1944-1981)

Auteure: Mathieu Fulla ,

Nombre de pages: 472

La critique n’est pas nouvelle. Apparue dès l’« échec » du Front populaire, elle est revenue depuis comme une antienne : les socialistes français seraient incompétents en matière économique. Mais ne s’agit-il pas d’un stéréotype ? S’appuyant sur des sources et des témoignages inédits, Mathieu Fulla entreprend d’analyser les programmes économiques du parti socialiste, depuis les discussions entre experts jusqu’à leur intégration dans les discours partisans. Il propose ainsi une histoire économique du politique qui éclaire les débats actuels au sein de la gauche. Au fi l de cet ouvrage, le lecteur apprendra notamment que, dès 1936, Léon Blum pratiquait la « détente fi scale » chère à Pierre Moscovici. Quant aux déclarations énamourées de Manuel Valls ou d’Emmanuel Macron aux entreprises, la perspective historique permet d’y voir, plutôt que l’acte de naissance d’un « social-libéralisme à la française », l’avènement d’un socialisme qui tend à préférer l’offre productive au relèvement du pouvoir d’achat des classes populaires.

De sueur et de sang

De sueur et de sang

Auteure: Guillaume De Gracia ,

Nombre de pages: 282

Une histoire du péronisme, phénomène encore mal connu en France, du point de vue des mouvements qui l'ont porté et de ceux qui s'y sont opposés. Sur le modèle de l’«?histoire par le bas?», rendue célèbre notamment par les travaux de l’historien américain Howard Zinn, cet ouvrage tente de restituer la multitude complexe des mouvements de soutien au péronisme et des résistances populaires, du mouvement ouvrier aux guérillas. De 1943 (l’arrivée au pouvoir de Juan Domingo Perón via un pronunciamiento) jusqu’au coup d’État de la junte des militaires dirigée par Jorge Rafael Videla en 1976, c’est une histoire complexe, foisonnante et singulière que l’on pourra lire, entre syndicalisme, expériences d’autogestion, grèves, révoltes urbaines, guérilla, répression et récupération de certains mouvements. Le péronisme – appelé aussi justicialisme – demeure une énigme?: régime à la fois fortement personnalisé, construit autour de la figure providentielle de Perón, dépendant de dynamiques à la base et reposant sur la puissance des mouvements populaires et ouvriers. De 1945 à 2015, le péronisme a été interdit du vivant de Perón pendant...

Dictionnaire des Idées

Dictionnaire des Idées

Auteure: Encyclopaedia Universalis ,

Nombre de pages: 2317

Premier ouvrage en son genre, le Dictionnaire des Idées répertorie et explique l’ensemble des idées qui permettent de comprendre le monde d’hier et d’aujourd’hui. Et ce dans tous les domaines du savoir : politique, économie, philosophie, religion, mais aussi arts, littérature, musique, physique ou chimie, astronomie, mathématique, etc. Qu’il s’agisse de courants et mouvements marquants, de pensées novatrices, d’écoles, d’académies, de filiations, d’idéologies, de traditions, de révolutions, de partis, de croyances..., le Dictionnaire des Idées présente et commente 400 idées fondamentales : Anarchisme, Cartésianisme, Chiisme, Constructivisme, Dérive des continents, École de Vienne, Encyclopédisme, Figuralisme, Hindouisme, Hippocratisme, Keynésianisme, Kitsch, Lacanisme, Réalisme socialiste, Shinto, Subaltern Studies, Surréalisme... Un ouvrage de référence inédit pour apprendre à décrypter les grilles de lecture de notre monde. À PROPOS DE L'ÉDITEUR Encyclopædia Universalis édite depuis 1968 un fonds éditorial à partir de son produit principal : l’encyclopédie du même nom.Dédiée à la recherche documentaire, la culture...

Etude historique et morale sur le compagnonnage et sur quelques autres associations d'ouvriers depuis leur origine jusqu'à nos jours

Etude historique et morale sur le compagnonnage et sur quelques autres associations d'ouvriers depuis leur origine jusqu'à nos jours

Auteure: Claude Gabriel Simon ,

Nombre de pages: 166

Etude historique et morale sur le compagnonnage et sur quelques autres associations d'ouvriers depuis leur origine jusqu'a nos jours

Etude historique et morale sur le compagnonnage et sur quelques autres associations d'ouvriers depuis leur origine jusqu'a nos jours

Auteure: C ..... G ..... Simon ,

Nombre de pages: 166

Concurrence des passés

Concurrence des passés

Auteure: Maryline Crivello ,

Nombre de pages: 300

Longtemps, la nation a été le lieu par excellence d'un usage intensif de l'histoire. Elle apparaît aujourd'hui comme une échelle parmi d'autres, souvent moins investie que le local ou le régional et fragilisée par l'émergence de niveaux supranationaux. Cette nouvelle configuration bouleverse l'économie des usages de l'histoire. Il en résulte notamment une concurrence des passés tandis qu'un nouveau type d'historicité se développe dans lequel « rendre présent » voire « sortir du temps » l'emportent sur l'esquisse d'un devenir commun et où le patrimonial prend le pas sur l'historique. La situation des historiens professionnels s'en trouve modifiée. Elle est affectée tant par la démultiplication des producteurs d'histoire que par la concurrence des associations à vocation mémorielle ou patrimoniale. Fondé sur une série d'études topiques, l'ouvrage analyse comment s'opère la confrontation des mémoires et des histoires qui singularise la scène contemporaine et les enjeux historiographiques et civiques qui en découlent.

Aux origines de l'histoire globale

Aux origines de l'histoire globale

Auteure: Sanjay Subrahmanyam ,

Nombre de pages: 80

Intégrer et dépasser les traditions historiographiques classiques, celles qui privilégient par exemple les destins des nations, les identités des communautés ou les histoires biographiques, telle a été l’intention des grands historiens qui ont marqué, ces dernières décennies, le projet d’une histoire globale. C’est dans ce courant que s’inscrit le travail de Sanjay Subrahamanyam, pour qui l’histoire globale « n’est pas une méthode mais un champ défini et redéfini par des “histoires en conversation” ». Grâce à sa connaissance des archives dispersées entre les différentes parties du monde, sa maîtrise des langues et des traditions historiographiques d’Asie, d’Europe et des Amériques, Sanjay Subrahmanyam travaille sur l’histoire des réseaux et des échanges, échanges de biens mais aussi circulation des langages, des mythes et des idéologies. Ces « histoires connectées » permettent de repenser ce que pourrait être aujourd’hui une histoire globale.

Politiques du passé

Politiques du passé

Auteure: Claire Andrieu ,

Nombre de pages: 266

Les gouvernements et les acteurs politiques nationaux mettent en œuvre des politiques de la mémoire. Le fait n'est pas nouveau, mais la fréquence et l'intensité de ce type d'action publique semblent croître depuis une trentaine d'années. Le constat peut paraître paradoxal : entre l'éclatement du passé commun mis à mal par la crise de l'État-Nation et l'évanouissement de tout avenir radieux, l'échelon national peut-il encore promouvoir de grandes mythologies collectives, ou même mener une politique symbolique ? L'ouvrage s'attache à répondre à ces questions en analysant la construction des politiques du passé par les pouvoirs publics et par certains acteurs politiques nationaux. Les premiers, aux prises avec les zones d'ombre de la mémoire nationale, créent de nouvelles commémorations et s'essaient à dire le juste et le vrai en matière d'histoire. Ce faisant, ils répondent à une demande sociale qui, souvent contradictoire, les contraint à négocier la redéfinition du passé. Quant aux autres acteurs nationaux, ils revisitent aussi leur histoire pour consolider ou refonder leur identité. Fondé sur des études empiriques, ce livre est une contribution à...

Individu, récit, histoire

Individu, récit, histoire

Auteure: Maryline Crivello ,

Nombre de pages: 240

S'inscrivant dans la lignée de l'histoire culturelle, cet ouvrage collectif aborde les représentations de l'histoire, son écriture, de l'ego-histoire aux Grands Récits à travers les diverses postures : acteurs, témoins, historiens, où se rencontrent l'individu et le récit de l'histoire. L'ouvrage s'appuie sur la notion d'« identité narrative » proposée par Paul Ricœur. Il s'articule, dans un premier volet, autour des « Expériences de soi et écritures de l'histoire », afin d'interroger les relations du sujet historien au récit que celui-ci produit de l'histoire. Le second volet, « Le moi face à l'histoire », se déplace de la démarche historiographique vers la réception ou la narration de l'histoire par ses acteurs ou témoins, ordinaires ou reconnus. Les expériences, souvent fortes, montrent alors à quel point l'histoire dialogue inévitablement avec la constitution intime du sujet. Ainsi, la question transversale est bien de savoir comment le récit intime s'articule aux récits historiques et comment il est travaillé par des représentations de l'histoire.

Tsunarisque

Tsunarisque

Auteure: Franck Lavigne ,

Nombre de pages: 327

Dimanche 26 décembre 2004. La terre tremble au large des côtes de Sumatra. C’est l’un des plus puissants séismes jamais enregistrés (magnitude 9.3). S’en suit un tsunami cataclysmique, le plus meurtrier de l’histoire avec près de 230 000 victimes. Les vagues ont ravagé les côtes indonésiennes proches, avant de se propager vers la Thaïlande, le Sri Lanka, l’Inde puis les côtes africaines. La province d’Aceh, au nord-ouest de Sumatra, est de loin la plus touchée. La moitié de la ville de Banda Aceh est rasée par des vagues de plus de 15 m de haut, l’eau ayant même atteint une hauteur de 50 m sur les falaises de la côte ouest de Lhok Nga. De nombreux villages sont rayés de la carte. Durant près de deux ans (2005-2006), les scientifiques du programme de recherche « Tsunarisque » se sont relayés sur le terrain pour essayer de décrypter, reconstituer le tsunami dans ses moindres détails, afin de tirer les enseignements d’une catastrophe hors norme et de proposer des stratégies de prévention plus efficaces. Cet ouvrage retrace tout ce travail en trois volets : tout d’abord la reconstitution et la modélisation du tsunami, de l’extension des...

Un siècle de leçons d'histoire

Un siècle de leçons d'histoire

Auteure: Évelyne Héry ,

Nombre de pages: 444

Pour bien des anciens élèves de lycée, l'enseignement de l'histoire évoque une somme de leçons apprises et marquées par le rituel immuable de l'interrogation orale, du cours magistral et du résumé. Ces formes d'enseignement sont la trace visible de l'immobilisme qui, entre 1870 et 1970, a prévalu dans la discipline historique, alors même que les pouvoirs publics et, au-delà, la société lui assignaient des finalités ambitieuses. Le tournant critique des années 1960 sanctionne l'échec d'un enseignement particulièrement fier de son message au temps de la Troisième République et, à court terme, la fin des espoirs portés par le souffle de la Libération. Au carrefour de l'historiographie, de l'histoire de l'éducation et de la didactique, le présent ouvrage se propose de retracer cette évolution. En analysant l'organisation de l'enseignement, son contenu à travers les textes normatifs et ses relations avec la recherche historique, il accorde une place privilégiée à la réalité concrète de la leçon et aux pratiques telles que les restituent notamment les rapports d'inspection des professeurs de l'académie de Rennes. Il souligne les blocages et pesanteurs...

Les esclavages en Méditerranée

Les esclavages en Méditerranée

Auteure: Fabienne P. Guillén ,

Nombre de pages: 256

Esclavage, le mot est puissamment évocateur. S'imposent avec lui un espace, l'Atlantique ; une logique marchande, la traite ; un régime d'exploitation, la plantation ; un temps, la modernité ; une couleur, le noir. Lui adjoindre la Méditerranée éveillera sans doute une image seconde, celle des captifs de la course misérablement enchaînés dans les bagnes d'Alger, de Bougie ou de Tunis. Or, l'examiner depuis la Méditerranée et l'affirmer au pluriel, loin de sacrifier à un artifice rhétorique, situe l'ouvrage comme une interrogation de ces deux représentations singulières qui sont généralement confondues. Des rivages baltiques au Sahel, des steppes mongoles au Sahara, vers la mer Intérieure, se révèle un riche nuancier de pratiques de capture, de régimes légaux et de logiques économiques qui structurent les formes multiples et complexes de la privation de liberté : dette, course, piraterie et traites, comme autant de questions adressées à deux représentations de l'esclavage dont la prégnance même reflète ou l'ingénuité ou l'empreinte idéologique.

Faire l'événement au Moyen Âge

Faire l'événement au Moyen Âge

Auteure: Claude Carozzi ,

Nombre de pages: 364

Le terme « événement » apparaît seulement au XVe siècle dans la langue française, terme savant forgé à partir du latin « evenire ». Dans la langue de Cicéron, plusieurs mots signifiaient ce qui est pour nous aujourd'hui un événement, en fonction de sa nature et de sa causalité. Pour le Moyen Âge chrétien, héritier de la culture antique, les événements étaient intégrés dans l'histoire du salut. D'où un certain nombre de nouveaux critères mis en œuvre pour la construction historique, analysés dans les articles de ce volume. De l'événement précisément daté à l'événement enrichi d'une dimension mythique ou encore à l'événement camouflé, de la nouvelle immédiate à sa récupération par l'historien médiéval au fil du temps, c'est avant tout l'écho de l'événement, sa transformation et son interprétation par l'écriture qui sont ici au cœur des débats où le lecteur retrouvera des médiévistes français et étrangers connus, dont plusieurs sont professeurs et chercheurs à l'Université de Provence.

Les sociétés de frontière

Les sociétés de frontière

Auteure: Michel Bertrand ,

Nombre de pages: 426

Au moment où se crée un espace européen sans frontières intérieures, au sein d'un monde globalisé, il est temps de renouveler l'histoire des conflits en les considérant comme des espaces vécus et non plus seulement comme des lieux de construction des États. Cet ouvrage aborde la question des sociétés de frontière à l'âge moderne dans la complexité des mécanismes sociaux et politiques liés à la force des connexions transfrontalières. Portant une attention particulière aux tensions qui s'exercent dans les sociétés en contact, il remet en cause l'idée selon laquelle la cohésion sociale découlerait essentiellement d'une opposition à un ennemi extérieur. Véritables fabriques de lien social, les sociétés de frontière donnent ici lieu à une réflexion sur le rapport entre conflits intérieurs, violences exogènes et dynamiques sociales, ce qui permet de mieux comprendre les formes de voisinage hostile dans les sociétés d'Ancien Régime.

Naples, Rome, Florence

Naples, Rome, Florence

Auteure: Antonella Romano ,

Nombre de pages: 815

Comment saisir l’activité intellectuelle à l’époque moderne ? Comment faire dialoguer des traditions historiographiques – la française et l’italienne – qui, pour être proches au plan géographique, n’en mobilisent pas moins des questionnaires, des méthodes, des objets divergents ? En quoi un travail de ce type peut-il contribuer à l’analyse du travail intellectuel contemporain ? Le volume qu’on présente ici offre les résultats d’un programme de recherche qui a accueilli pendant cinq ans, à l’École française de Rome, des chercheurs italiens et français engagés dans une analyse comparative susceptible de contribuer à l’éclairage de ces questions. Trois sites, Naples, Rome, Florence, ont alimenté la comparaison sur la base d’un questionnaire commun dont les résultats sont proposés dans les trois textes de synthèse correspondant à chacune des villes. Des études locales et plus circonstanciées sont venues enrichir ces textes de synthèse, ainsi que des recherches engageant conjointement les trois villes. L’adjonction d’annexes et d’une large bibliographie offre des outils de travail susceptibles d’approfondir la recherche et de...

L’Italie et l’Antiquité du Siècle des lumières à la chute du fascisme

L’Italie et l’Antiquité du Siècle des lumières à la chute du fascisme

Auteure: Philippe Foro ,

Nombre de pages: 304

L’Italie entretient avec l’Antiquité un lien tout particulier. Les civilisations étrusque, grecque, romaine ont marqué la Péninsule. De nombreux artistes, écrivains, historiens, promeneurs ont été fascinés, influencés, plus rarement rebutés par le prestigieux héritage. Les contributions réunies dans ce volume présentent des aperçus de la manière d’appréhender l’Antiquité en Italie. De Montesquieu à Mussolini, en passant par Vico, Leopardi, Verdi, Carducci, D’Annunzio, des archéologues tel Albert Grenier mais aussi des sites comme Pompéi, comment la culture antique a-t-elle influencé l’histoire politique, littéraire, artistique de l’Italie depuis le Siècle des lumières jusqu’à l’époque fasciste ? Les auteurs souhaitent apporter des réponses à cette interrogation et ouvrir des pistes afin de favoriser la compréhension de cette donnée majeure de l’histoire culturelle de l’Italie et de l’Europe.

Politique, religion et laïcité

Politique, religion et laïcité

Auteure: Christine Peyrard ,

Nombre de pages: 182

Le Centenaire de la loi de séparation des Églises et de l’État du 9 décembre 1905 a donné lieu à un colloque international à Aix-en-Provence dont ce livre porte le témoignage, il est préfacé par Bernard Cousin, professeur émérite de l’université de Provence et ancien directeur des PUP. Cet ouvrage rassemble des communications de spécialistes de différentes périodes historiques, afin de réfléchir ensemble aux rapports qu’entretiennent, de l’Antiquité à nos jours, les pouvoirs politiques et le fait religieux, ainsi qu’aux phénomènes de laïcisation ou de sécularisation des sociétés, en particulier dans le monde méditerranéen.

Du lac Tchad à la Mecque

Du lac Tchad à la Mecque

Auteure: Rémi Dewière ,

Nombre de pages: 469

Rebattons les cartes. Le Sahara est au Nord. Son rivage, le Sahel, coupe l’Afrique en deux, de l’Atlantique à la mer Rouge. En son centre, le lac Tchad est le lieu de rencontre de migrants, transhumants, marchands et pèlerins venus des quatre coins du continent. Cette région, plus connue aujourd’hui pour les exactions de Boko Haram, fut à l’époque moderne un carrefour majeur dans les échanges économiques, humains et culturels du Sahel et du Sahara, jusqu’à la Méditerranée. C’est là que, à la croisée du Niger, du Nigeria, du Tchad et du Cameroun actuels, la dynastie des Sefuwa pose les bases d’un État islamique puissant : le sultanat du Borno. Parcourant et organisant leur territoire, entreprenant au péril de leur vie le pèlerinage à La Mecque, les sultans du Borno s’affirment aux xvie et xviie siècles comme des interlocuteurs essentiels dans le monde musulman. Un imam de la cour, Aḥmad b. Furṭū, nous a livré un témoignage exceptionnel de ce chapitre de l’histoire de l’Afrique, à travers le récit des quinze premières années du règne du sultan Idrīs b. ‘Alī (1564-1596), plus connu sous le nom d’Idrīs Alawma. Loin des idées...

Le Portugal au temps du comte-duc d’Olivares (1621-1640)

Le Portugal au temps du comte-duc d’Olivares (1621-1640)

Auteure: Jean-Frédéric Schaub ,

Nombre de pages: 521

En 1580, Philippe II revendique l'héritage de la dynastie des Avis, désormais éteinte, et s'empare du trône de Portugal. Pendant soixante ans, les Habsbourg d'Espagne règnent sur un pays qui conserve néanmoins son autonomie juridique. Dans ses causes immédiates, l'avènement en 1640 de la dynastie des Bragance traduit tout d'abord un rejet de la politique menée par le favori de Philippe IV, le comte-duc d'Olivares. Le financement de la guerre de Trente Ans et de l'effort militaire hispanique avait imposé un programme de perception, pour l'ensemble de la Monarchie, qui consacrait le recours au régime de l'extraordinaire et impliquait le recul des juridictions et prérogatives portugaises au profit de l'autorité du roi et de son entourage. L'étude de différents types de textes permet de multiplier les éclairages sur la société portugaise, où la dispersion des sources d'autorité et des modalités d'exercice du pouvoir engendre un véritable kaléidoscope politique, et conduit à s'interroger sur le sens, voire la pertinence, des concepts enchaînes d'État et de Nation à propos de l'histoire politique du premier xviie siècle européen.

Esclavage et subjectivités

Esclavage et subjectivités

Auteure: Hebe Mattos (dir.) Myriam Cottias ,

Nombre de pages: 302

Au-delà de l’Atlantique noir de Paul Gilroy, l’Atlantique de l’esclavage, notion englobante dont les frontières vont jusqu’au cœur des continents, a cependant été en permanence retravaillé par des subdivisions linguistiques (l’Atlantique lusophone, francophone, anglophone...) ou hémisphériques (Atlantique Sud, Nord). Ce livre, au contraire, bouscule ses frontières : il se pose comme une histoire croisée entre l’Atlantique Sud et l’Atlantique Nord, entre un espace lusophone et un autre, francophone ; entre des dates d’abolition de l’esclavage diachroniques. Il tente d’en définir les liens, les effets de convergence tout autant que de différences. Cet ouvrage rassemble douze historiens pour penser les liens entre esclavage, post-esclavage, citoyenneté et subjectivité, entre le xviie et le xxe siècles.

Mahomet l'européen

Mahomet l'européen

Auteure: Cécile Deniard , John Tolan ,

Nombre de pages: 448

Mahomet fascine l'Europe depuis le Moyen Âge. Les caricatures et portraits polémiques se sont répandus dans les pages des manuscrits, le représentant tour à tour comme un charlatan, un hérésiarque, un personnage lubrique ou l'incarnation de l'Antéchrist. Un personnage était né : le prophète de l'islam vu par les Européens. L'historien John Tolan en retrace ici le destin dans un récit passionnant. Alors que ce sont, tout d'abord, les peurs de la Chrétienté qui se cristallisent dans les portraits de Mahomet, celui-ci deviendra pourtant au fil des siècles un objet de fascination, comme chez Goethe ou Lamartine. De même certains théologiens le tiendront pour un grand réformateur, et il sera admiré par Napoléon. Tantôt vilipendé, tantôt glorifié, Mahomet est un adversaire ou un allié toujours profitable, instrumentalisé par les Européens depuis des siècles dans leurs polémiques internes. Ainsi éclairé par une formidable érudition, il devient une figure incontournable pour comprendre comment l'Europe s'est construite. Un livre qui fera date.

Spectacles et désordre à Alexandrie

Spectacles et désordre à Alexandrie

Auteure: Dimitri Kasprzyk ,

Nombre de pages: 216

Le Discours XXXII fut prononcé par Dion de Pruse (dit Dion Chrysostome) dans le grand théâtre d'Alexandrie devant la foule des citoyens, sans doute sous le règne de Vespasien. L'auteur y passe en revue les défauts des Alexandrins : folle passion pour la musique des citharôdes, engouement pour les courses de chevaux, propension fâcheuse du public à s'enthousiasmer et à s'agiter – autant d'excès qui détournent les habitants de la bonne éducation (la paideia). En utilisant des procédés qui lui sont familiers (recours aux mythes, métaphores, citations homériques), Dion tance les Alexandrins pour leur indiscipline et leur inconstance et délivre un message de raison, peut-être au nom de l'empereur, afin de mettre fin à ce désordre social. Ce témoignage, de nature politique et philosophique, contribue à éclairer certains aspects essentiels de la vie des Alexandrins sous le Haut-Empire et, en particulier, leur obsession des jeux et leur rapport conflictuel avec le pouvoir. Il permet aussi de comprendre les procédés rhétoriques et stylistiques utilisés dans la fabrique du discours. Ce livre propose une traduction inédite accompagnée de notes et d'un...

Sociologie du monde associatif

Sociologie du monde associatif

Auteure: Simon COTTIN-MARX ,

Nombre de pages: 110

Cet ouvrage offre une introduction aux principaux travaux de sociologie des associations et permet de saisir un univers qui reste profondément protéiforme. Qu'est-ce qui rassemble de petites associations de bénévoles et des mastodontes qui pèsent plusieurs millions d'euros et emploient des milliers de salariés ? Depuis Alexis de Tocqueville, les sciences sociales étudient les associations comme des " écoles de la démocratie ", lieux d'engagement et de participation à la vie civique. Depuis une vingtaine d'années, les chercheurs sont venus enrichir ces réflexions en abordant le monde associatif comme un acteur économique spécifique et comme un véritable monde du travail. Cet ouvrage présente les principaux travaux de sociologie des associations et permet de saisir un univers profondément protéiforme. Quelle comparaison possible entre de petites associations de bénévoles et des mastodontes qui pèsent plusieurs millions d'euros et emploient des milliers de salariés ? Qu'ont en commun les associations de défense de l'environnement et celles du secteur sanitaire et social ? Pour répondre à ces questions, ce livre explore l'histoire des associations, puis offre...

Les princes angevins du XIIIe au XVe siècle

Les princes angevins du XIIIe au XVe siècle

Auteure: Élisabeth Verry ,

Nombre de pages: 322

Les princes angevins, une histoire étonnante. Elle commence avec le destin exceptionnel du plus jeune frère de saint Louis, Charles, comte d'Anjou et de Provence, promu par la volonté du pape à la tête du royaume de Sicile. Une génération plus tard, c'est le petit fils de Charles Ier qui devient roi de Hongrie et de Croatie en attendant que son fils Louis devienne pendant quelques années roi de Pologne. Ce destin européen des princes des deux maisons d'Anjou de la fin du Moyen Âge est retracé ici à travers les communications d'une quinzaine de chercheurs, français et étrangers, tous spécialistes des territoires gouvernés par les princes angevins. Par-delà les hauts et les bas de l'histoire politique, on retrouve là une conception du pouvoir qui ne manque pas de modernité. L'épopée angevine fut à ce point séduisante que les rois de France, héritiers des princes angevins, prirent eux aussi, dès la fin du XVe siècle, le chemin de l'Italie. Cet ouvrage est issu des journées sur l'histoire des princes angevins des derniers siècles du Moyen Âge qui se sont tenues à Fontevrault les 15 et 16 juin 2001, parallèlement à l'ouverture de la grande exposition sur ...

Conquérir et gouverner la Sicile islamique aux xie et xiie siècles

Conquérir et gouverner la Sicile islamique aux xie et xiie siècles

Auteure: Annliese Nef ,

Nombre de pages: 829

Conquérant la Sicile à partir du milieu du xie siècle, les Hauteville sont les premiers à mettre en place un gouvernement qui se définit comme chrétien et, au moins en partie, de langue latine, tout en exerçant ses prérogatives sur une population majoritairement musulmane et arabophone. Pour ce faire, ils élaborent progressivement des instruments de gouvernement, mais se font aussi les mécènes d’une production culturelle qui a suscité admiration et commentaires jusqu’à aujourd’hui. Cet ouvrage se présente comme une enquête sur les différentes dimensions du pouvoir des Hauteville de la conquête de la Sicile à la fin du xiie siècle (politique linguistique, construction d’un État, mécénat, mais aussi contrôle des populations et du territoire). Il vise à dé-mythifier les représentations que l’on a souvent de ce long siècle de « tolérance », mais aussi à déconstruire l’idée que l’échec de la dynastie était écrit d'avance. Il postule néanmoins que la construction « normande » en Sicile demeure originale et novatrice et qu’elle fournit des éléments de comparaison utiles à tous ceux qui analysent les situations de conquête et de...

Année mille, an mil

Année mille, an mil

Auteure: Claude Carozzi ,

Nombre de pages: 232

Ce volume est le quatrième recueil, édité aux PUP, des actes du séminaire de l'EA SIGMA Sociétés, Idéologies et Croyances au Moyen Âge, centre de recherches de l'Université de Provence, faisant suite à « Peuples du Moyen Âge », « Faire mémoire. Souvenir et commémoration au Moyen Âge » et « Hiérarchies et Services au Moyen Âge ». Il réunit neuf études, préparées au cours de l'année universitaire 1999-2000, dont la thématique prend son origine dans les œuvres de Raoul Giaber et de Georges Duby. Il envisage donc, au-delà de l'année mille, la période de l'An Mil, hors de toute polémique, dans quelques-uns de ses aspects socio-politiques (le mariage, la royauté, les conciles de paix), littéraires (les origines de l'épopée, l'écriture hagiographique), artistiques (l'architecture religieuse) ou géopolitique (les Turcs au Moyen Orient). Sans être exhaustif, ce panorama contribue à montrer comment l'individualisation par Georges Duby de la période qui s'étend environ de 970 à 1040 a pu fournir aux médiévistes un remarquable observatoire historique.

Les Jacobins de l’Ouest

Les Jacobins de l’Ouest

Auteure: Christine Peyrard ,

Nombre de pages: 408

Ce livre est consacré au rôle créateur de l'événement révolutionnaire. Sans méconnaître le poids des héritages de longue durée, il s'attache à étudier les cheminements de la politisation de 1789 à 1799, la mise en place des modes de sociabilité et les conditions d'une expression journalistique dans un cadre régional. Entre archaïsme et modernité, résistance communautaire et émancipation citoyenne, soutien et hostilité du gouvernement, comment s'est constituée la culture politique jacobine ? Quelle communication politique a été mise en œuvre tout au long de la décennie révolutionnaire ? Dans quels milieux sociaux les idées républicaines se sont-elles propagées ? La réponse à ces questions renouvelle l'approche du jacobinisme historique, sans complaisances ni anathèmes. Le terrain de cette étude - celui de six départements de l'Ouest intérieur - peut sembler paradoxal tant la représentation de l'Ouest comme espace de la France blanche et chouanne a paru faire oublier les propagandistes locaux de la constitution et du nouveau régime. Les portraits collectifs et les trajectoires individuelles des Jacobins de l'Ouest sont là pour nous rappeller,...

Les narrations de la mort

Les narrations de la mort

Auteure: Régis Bertrand ,

Nombre de pages: 298

Dans le contexte du « retour des morts » observable dans les sciences humaine en ce début de troisième millénaire, cet ouvrage, issu d'un colloque tenu à Aix-en-Provence en 2003, croise les disciplines autour de plusieurs formes caractérisées de narrations de la mort et restitue une épaisseur historique à un phénomène souvent réduit à ses évolutions récentes. Les auteurs se sont attachés à offrir à la comparaison des tentatives discursives d'origine très diverses, issues de niveaux de culture et d'horizons différents, qui visent à donner sens à la mort ou à l'instrumentaliser dans un projet normatif ou édifiant ; ils explorent aussi certaines des multiples formes de mises en scène et de mises en images d'une mort qui s'avère rester intimement mêlée au quotidien des vivants.

Mémoire de la Terreur

Mémoire de la Terreur

Auteure: Sergio Luzzato ,

Nombre de pages: 224

Comment les Montagnards ont-ils survécu à la Terreur, dans l'exil que la Restauration imposa aux « régicides » ? Ces hommes « tombés dans le néant de l'adversité » gardent un sentiment aigu du caractère exceptionnel de la période historique dont ils ont été les protagonistes. La plupart s'enferment dans un silence obstiné ; d'autres ont recours à l'écriture pour revivre l'extraordinaire expérience des années révolutionnaires, en démêler les significations et faire appel à la postérité des jugements dont la Restauration les accable. Leur voix finit par trouver un écho parmi les jeunes gens du siècle nouveau qui les accueillent à leur retour d'exil, après la révolution de Juillet. Les Mémoires des régicides constituent ainsi un maillon essentiel dans la transmission d'une tradition politique et d'une légende révolutionnaire issues de 93.

La voix des dominés

La voix des dominés

Auteure: Laure Verdon ,

Nombre de pages: 224

Dénoncées dès le début du XIVe siècle par le juriste dracénois Pierre Antiboul, dans son célèbre traité De muneribus, l’avarice et la tyrannie de la domination seigneuriale médiévale ne semblent plus devoir faire l’objet d’une longue démonstration. Leur existence a acquis valeur de fait historique. Mais qu’en ont réellement pensé ceux qui les subissaient ? Comment ont-ils réagi, au quotidien, face aux manifestations d’un pouvoir que nous considérons aujourd’hui comme injuste et insupportable ? C’est en conservant présente à l’esprit cette interrogation, en adoptant une méthodologie qui emprunte aux sciences sociales, en partant « du bas » et non « du haut », que ces concepts sont ici revisités par le biais de sources qui donnent la parole aux dominés. Les enquêtes « de vérité », qui se multiplient en Provence à partir de la montée sur le trône comtal de la dynastie angevine au milieu du XIIIe siècle – qui use par là d’un outil de normalisation de ses relations avec la noblesse locale – permettent, en effet, de saisir pour une part l’opinion des communautés. Bien que formatée et étroitement contenue dans le moule...

Héritages de la Révolution française à la lumière de Jaurès

Héritages de la Révolution française à la lumière de Jaurès

Auteure: Christine Peyrard ,

Nombre de pages: 194

Ce livre présente l'histoire mouvementée de la fameuse « Commission Jaurès » ou Commission pour la recherche et la publication des documents relatifs à la vie économique de la Révolution française, ou encore Commission d'Histoire de la Révolution française, depuis sa création en 1903 par la Chambre des députés jusqu'à sa suppression par arrêté ministériel en 2000. L'histoire de cette institution républicaine méritait un élargissement de perspectives, car l'héritage de Jean Jaurès reste vivant tant en France qu'à l'étranger : la maison de Saint-Just à Blérancourt en offre le témoignage comme l'historiographie internationale et, notamment, italienne. Aux chercheurs et aux citoyens d'entendre, à nouveau, la parole de Jaurès à la tribune de la Chambre en novembre 1903 : « Le fond de l'histoire ne consiste pas dans le développement extérieur des formes politiques. Il est bien certain que c'est le jeu des forces économiques, des forces sociales qui détermine le mouvement de l'histoire et qui leur donne un sens ».

Écrire l'histoire des femmes et du genre

Écrire l'histoire des femmes et du genre

Auteure: Françoise Thébaud ,

Nombre de pages: 313

Les femmes ont-elles une histoire et comment l'écrire ? Qu'est-ce qu'une histoire du genre et quels sont ses apports ? Bribes d'une thèse d'histoire culturelle, échappées d'ego-histoire, manifeste de défense et illustration d'un champ de recherche, Écrire l'histoire des femmes et du genre est d'abord le récit d'une aventure intellectuelle qui mobilise depuis plus de trois décennies un nombre croissant d'historiens et d'historiennes, en France comme à l'étranger. À partir d'exemples pris essentiellement en histoire contemporaine, cet ouvrage tente de faire comprendre les origines culturelles et politiques d'une histoire des femmes avant d'en présenter les développements – d'une histoire au féminin soucieuse d'émancipation et de remémoration à une histoire du genre, plus complexe et plus globalisante. Ce faisant, il pose des repères méthodologiques et propose une lecture critique de l'historiographie française, afin de jeter les bases d'une mémoire disciplinaire, d'alimenter un débat sur les modes d'approches et les axes de recherche, de susciter une confrontation fructueuse avec les historiographies étrangères. Réédition largement complétée d’Écrire ...



X
FERMER